►   Recevoir la newsletter 
ConventionNationaleDuCRIF.2011
J’étais à la Convention nationale du CRIF
logo final Contre-Attaque
Pour les 55 ans de la Constitution, François Hollande se moque des Français.
alain_le_bihan-8b826
Alain Le Bihan publie L’horreur étatique
Jean-Pierre Martin
Jean-Pierre Martin : « On est minoritaire lorsqu’on est à gauche et qu’on dénonce le stalinisme. »

Abécédaire agacé du bien penser – A

20 février 2012, 0:40 Auteur : 2 commentaires

Chaque semaine nous publierons une lettre de l’abécédaire du bien penser d’Alexandre Veids. Voici la lettre A comme Aveuglement, ainsi qu’une présentation de l’abécédaire par son auteur.

Le politiquement correct fait peser une chape de plomb sur le débat public français. Langage officiel de la social-démocratie, version un peu à gauche ou un peu à droite, il est aussi devenu le mode de pensée commun de l’ensemble de nos élites gouvernantes. Comment alors s’étonner de leur sclérose intellectuelle, de leur incapacité à apporter des réponses à une réalité qui refuse de se plier à leur schéma de pensée pré-établi ? Comment s’étonner encore du désintérêt des Français pour la vie politique ?
Le politiquement correct enfante les monstres qu’il passe son temps à dénoncer. Les extrémistes de tout poil sont les enfants reniés de la pensée unique. Puisque le débat est interdit, comment se faire entendre sinon en ralliant l’un ou l’autre bord des camps politiques, même si les rivages sont dangereux ?
« L’abécédaire agacé du bien-penser » est un coup d’œil féroce sur les thèmes récurrents et les grands poncifs du prêt-à-penser présenté au bas peuple, un libelle contre le politiquement correct. Il exprime la méfiance de l’auteur envers les grandes vérités qu’on assène avec d’autant plus de force que leur démonstration serait incertaine.
Alexandre Veids a 43 ans. Chef d’entreprise, diplômé de Sciences Po Paris, il est aussi auteur (théâtre, nouvelles) et chroniqueur radio. Pour lui écrire directement : alexandre.veids@gmail.com

A comme « Aveuglement »
L’aveuglement est une attitude répandue et confortable qui permet de continuer à revendiquer pour l’avenir de notre pays des solutions dont on sait avant de les appliquer qu’elles ne fonctionneront pas. L’aveuglement permet par exemple d’oser proposer comme moyen de lutte contre le chômage la création de 300.000 emplois publics aidés si on est élu en 2012. Une idée enthousiasmante et novatrice quand on sait que le système a déjà fait la preuve de son inefficacité et de sa nocivité ; ne serait-ce que parce qu’un emploi public ne peut créer de valeur puisqu’il correspond nécessairement à la confiscation d’une dépense privée. L’aveuglement se manifeste également par un éclairage violent sur tout ce qui nous environne, nous empêchant de regarder attentivement nos voisins. On peut ainsi faire le contraire de ce que fait le monde entier parce que nous sommes les seuls à exister sur terre. On peut réclamer avec un réalisme qui confine au sublime la « démondialisation ». La France est un ilot coupé du monde dans lequel les choses se passent comme on a envie qu’elles se passent, même si cela devait être résolument contraire à la réalité.

Categories :

2 commentaires

  1. Florent dit :

    Lorsque vous critiquez la notion de “démondialisation”, est-ce que ça veut dire que vous pensez que tout protectionnisme économique est impossible ? Si oui , ce que vous dîtes est stupide, c’est parfaitement réalisable (ça ne marchera peut-être pas mais c’est techniquement possible). Si non, vous devriez le préciser, parce que lorsque quelqu’un parle de démondialisation, c’est à cela que l’on pense.

  2. Alexandre VEIDS dit :

    Bonjour,
    Quand je parle de “démondialisation”, je parle de cette tendance à vouloir faire croire que la France pourrait décider dans son coin de sa politique économique, sans prendre en compte la réalité du monde qui nous entoure, et notamment le fait que nous sommes un maillon d’une chaîne mondialisée (on en pense ce qu’on en veut, mais les faits sont là, et les faits sont têtus comme disait Vladimir Illitch Oulianov).
    AV

Ecrire un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Contribuez au développement du site en souscrivant