►   Recevoir la newsletter 
kadhafi
Pourquoi les Libyens aiment le colonel Kadhafi
sardin
Dossier Marie-Neige Sardin : un été 2010 mouvementé
think_like_a_man_movie_2-520x485
Think like a man censuré en France à cause de l’absence de blancs ?
editorial-claude-reichman-88_3awtv_1f5ohf
La révolte fiscale gronde, l’Etat s’effondre !

Analyse des invités de Répliques sur France Culture (2001 – 2012)

31 mai 2012, 1:30 Auteur : 6 commentaires

Ainsi après nous être penché sur l’analyse des invités de plusieurs émissions de télé (Ce soir ou jamais, C dans l’air, Bibliothèque Médicis, On n’est pas couché, Revu et corrigé, Salut les terriens), et de radio (du Grain à Moudre, Là-bas si j’y suis), voici une analyse de Répliques, présenté par Alain Finkielkraut sur France Culture. Remerciements à Clément et à Marian, qui se sont chargés du travail harassant pour constituer la base de données à partir d’éléments publics.

Contrairement à Là-bas si j’y suis sur France Inter, Répliques sur France Culture est une émission de débat, avec deux invités en désaccord plus ou moins prononcé selon les cas, et un animateur qui fait office de troisième participant, Alain Finkielkraut. Nous avons étudié les 1037 invités tout au long des 12 années passées, pour cette émission qui existe depuis 1985. Pendant toutes ces années passées à l’antenne, Alain Finkielkraut ne fut absent de l’antenne que pendant 4 mois, de septembre à décembre 2008, pour cause de « vilaine maladie désormais guérie » comme il le dira au micro de Répliques le 10 janvier 2009, le jour de son retour.

Voici ce que j’écrivais dans Alain Finkielkraut décrypté – la position du missionnaire (éditions Tatamis, 2008) : “Le fait d’être en charge d’une émission où il reçoit pendant un temps limité des invités dans un studio, enregistrée dans les conditions du direct, lui a fait apprendre la gestion de la parole dans un temps imparti d’une manière sinon inégalable, du moins très professionnelle, qu’on ne retrouve chez aucun autre intellectuel, pas même Bernard-Henri Lévy. Par ailleurs cette émission lui donne accès, comme à tous les animateurs d’émissions généralistes, à un réseau gigantesque d’invités, pour la plupart connus dans leur profession, souvent influents, et qui sont redevables à l’hôte de son invitation. Elle fait de lui une personnalité incontournable de ce qu’on appelle couramment l’intelligentsia française. L’a-t-il fait pour cela, ou bien parce qu’il en éprouvait le besoin ? Sans doute un peu des deux, à des degrés divers, mais peu importe : le résultat est le même. Et ses invitations dans les médias, et notamment à la télévision, viennent aussi en partie du fait qu’il dispose de cette influence sur les ondes de la radio publique. Même si, comme nous allons le voir, le renvoi d’ascenseur et les invités récurrents ne font pas partie de sa pratique, contrairement, il faut bien le dire, à de nombreux journalistes ou patrons de presse.”

Les personnes les plus invitées

Voici les personnes les plus invitées de Répliques entre 2001 et 2012 :

1er ex-aequo : Claude Habib et Pierre Pachet (16 invitations)
Claude Habib est spécialiste de la littérature du XVIII° siècle, professeur à l’Université de Paris III. Grand point commun avec Alain Finkielkraut, elle étudie beaucoup Hannah Arendt. Par ailleurs elle est membre du comité de rédaction de la revue « Esprit ». Elle est également au comité de la collection « Littérature et Politique », aux éditions Belin, avec Claude Lefort, Claude Mouchard et Pierre Pachet.
Justement Pierre Pachet est l’autre personne la plus invitée de Répliques entre 2001 et 2012, ce qui démontre une préférence certaine d’Alain Finkielkraut pour ce groupe d’intellectuels, ce qui se confirmera plus loin dans l’enquête. Pierre Pachet est professeur des universités, écrivain et essayiste, né en 1937 de parents juifs d’origine russe.

3ème : Paul Thibault (15 invitations)
Le philosophe partage nombre d’idées avec Alain Finkielkraut, sur la mémoire notamment. Il est ancien président de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France. Début 2007, il participe régulièrement, comme journaliste, à l’émission le rendez-vous des politiques sur France-Culture, créant ainsi un conflit d’intérêt avec ses multiples invitations à Répliques.

4ème ex-aequo : Philippe Raynaud et Pierre Manent (14 invitations)
Philippe Raynaud est professeur de sciences politiques à Paris II Panthéon-Assas, président de la fondation du 2-Mars, un groupe de réflexion républicain dont Alain Finkielkraut est proche idéologiquement.
Pierre Manent est philosophe et professeur de philosophie politique, lui aussi très proche idéologiquement d’Alain Finkielkraut (voir plus bas pour le détail).

6ème : Marcel Gauchet (10 invitations)
Cet historien et philosophe français, actuellement directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, est lui aussi proche d’Alain Finkielkraut. Il fait partie du “Centre de recherches politiques Raymond Aron qui est le département d’études politiques de l’EHESS, avec l’appui de Pierre Nora et de l’historien François Furet. Il retrouve dans ce centre des universitaires libéraux positionnés au centre ou à droite, comme Pierre Manent, Jacques Julliard, Mona Ozouf, Philippe Raynaud ou Monique Canto-Sperber, tous pouvant se réclamer de l’héritage de Raymond Aron.” (wikipedia) On trouve là les personnes les plus invitées à Répliques, Monique Canto-Sperber ayant été invitée 5 fois (18ème ex-aequo), Pierre Manent (4ème ex-aequo), Jacques Julliard (invité 7 fois donc 11ème ex-aequo), Philippe Raynaud (4ème ex-aequo), et Mona Ozouf (8ème ex-aequo avec 8 invitations).

7ème : Elisabeth de Fontenay (9 invitations)
Philosophe et essayiste, elle est Maître de conférences émérite de philosophie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Son œuvre tourne beaucoup autour de la question des rapports entre les hommes et les animaux dans l’histoire. Elle est aussi présidente de la « Commission Enseignement de la Shoah » de la Fondation pour la mémoire de la Shoah et membre du comité de parrainage de l’association La paix maintenant pour la promotion du mouvement israélien Shalom Archav. Wikipedia indique que “depuis septembre 2010, Élisabeth de Fontenay présente, avec Fabienne Chauvière, l’émission de radio Vivre avec les bêtes consacrée aux animaux sur France Inter. À compter de septembre 2011, c’est avec Allain Bougrain-Dubourg qu’elle fait équipe pour animer l’émission”, ce qui crée un conflit d’intérêt sur la radio de service public.

8ème ex-aequo : Jean Daniel, Mona Ozouf et Marc Fumaroli (8 invitations)
Jean Daniel est l’inamovible directeur de la publication du Nouvel Observateur (que les mauvaises langues appellent de ce fait l’Ancien Observateur), aussi habité qu’Alain Finkielkraut par la question juive, sur laquelle il a écrit de nombreux livres. Toutefois, il est beaucoup moins pro-israélien que l’animateur de Répliques, c’est même un euphémisme. Nous avons là la première personne à être très souvent en désaccord avec Alain Finkielkraut, même si c’est souvent dans le feutré. Ainsi le Nouvel Obs titrait récemment “Les néo-réacs” avec Alain Finkielkraut en couverture, et dans les colonnes du Nouvel Obs “néo-réac” n’est pas un compliment.

Mona Ozouf est une chercheuse française, philosophe de formation, qui s’est dirigée vers l’histoire et spécialisée sur la Révolution française. Elle est proche d’Alain Finkielkraut idéologiquement (voir plus haut).

Quant à Marc Fumaroli, il est historien, essayiste et académicien français, professeur au Collège de France et chargé de conférence sur « Rhétorique et société en Europe (XVIe-XVIIe siècles). Kostas Mavrakis expliquait dans une interview qu’il nous accordait récemment que M. Fumaroli était invité partout mais pas ses opposants, notamment sur l’art contemporain.

Autres personnalités parmi les plus invitées et conclusion

Ensuite on trouve dans l’ordre :
– 11ème ex-aequo avec 7 invitations : Régis Debray, Jacques Julliard et Myriam Revault d’Allonnes (plutôt des proches idéologiques d’Alain Finkielkraut)
– 14ème ex-aequo avec 6 invitations : Pierre Hassner, Renaud Camus, Hubert Védrine, Pierre Jourde (plutôt des proches idéologiques d’Alain Finkielkraut, sauf Hubert Védrine)
– 18ème ex-aequo avec 5 invitations : Monique Canto Sperber, Paul Ricoeur, Antoine Compagnon, Jean-Claude Milner, Michel Deguy etc.

Par ailleurs sur les 1037 invités 510 l’ont été une seule fois en 12 ans, soit environ la moitié, ce qui est très important sur un tel laps de temps et démontre une pluralité importante.
Pour résumer et conclure, disons qu’Alain Finkielkraut a très souvent invité ses amis idéologiques pour venir débattre avec des contradicteurs d’un bord opposé, de Tariq Ramadan à Sylvain Bourmeau en passant par Alain Badiou, Alain Gresh ou encore Christophe Aguitton, Clémentine Autain, etc. etc. etc. Mais ces opposants étaient le plus souvent invités 1 ou deux fois seulement.
L’émission est malgré tout d’un très haut niveau la plupart du temps, et sur cette durée c’est un véritable exploit de maintenir le cap malgré vents et tempêtes.

Categories : bestof, Médias

6 commentaires

  1. Shaul dit :

    Une superbe émission.
    Samedi 2 juin, invité Jean-Claude Michéa.

  2. Desterel dit :

    Oui une très bonne émission. Je suis content de constater que l’honneur de Finkielkraut est sauf. Sur internet c’est l’un des intellectuels les plus injustement attaqués.

  3. Marc dit :

    Pourquoi Alain de Benoist n’a-t-il jamais été invité ?
    Dommage.

  4. J. Quin dit :

    Bonjour,
    Auriez vous l’amabilité de joindre à votre évaluation/commentaire le détail des données sur lesquelles vous vous basez?
    En tous cas, je trouve votre travail d’une importance fondamentale.
    Merci.
    JQ.

  5. àbout dit :

    Un type formidable qui est souvent traîné dans la boue par les “jésuites au grand coeur.”
    Qui n’hésite pas à appuyer fort sur nos plaies ouvertes & se fait taxer de raciste (évidemment! )
    Qui invite y compris des gens qui ne pensent pas comme lui et qui LES LAISSE PARLER ce qui est plutôt inédit aujourd’hui.
    Qui possède une grande culture, ce qui est rare chez les stars des médias et du petit écrin (…) ^^.
    Qui parle un français soutenu quand tout le monde piétine allègrement & joyeusement la langue française (au risque de paraître précieux par moment: “j’ai lu votre ouvrâââge,” “c’est une gageure…”^^).
    Qui a un sens de l’humour pittoresque & racé.
    Longue vie à lui!
    Seule ombre au tableau : ne jamais parler d’Israël avec lui, il énerve! ^^

Ecrire un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Contribuez au développement du site en souscrivant