►   Recevoir la newsletter 
joslain
Evelyne Joslain : “Obama est le 1er Président à insulter une partie des américains”
bercoff
Japon 2
1315-samedi
Le 13h15 de France 2 : léger, bien trop léger ?
Soral
Alain Soral sur Karim Achoui : le grand sociologue a toujours raison, la preuve !

Elie Wiesel n’a pas le tatouage d’Auschwitz qu’il prétend avoir

24 décembre 2012, 1:16 Auteur : 237 commentaires

Enquête exclusive d’Enquête & Débat. (To read the english version of this article, click here)

Qui ne connaît pas Elie Wiesel ? Véritable conscience vivante de la Shoah, il est l’un des survivants des camps, sinon le survivant le plus connu et reconnu mondialement. Prix Nobel de la paix en 1986, plus de 10 millions d’exemplaires de son livre La nuit ont été écoulés dans le monde entier depuis sa sortie en 1958, docteur honoris causa de plus d’une centaine d’universités dans le monde, Grand-croix de la Légion d’honneur en France, il a également reçu la Médaille d’or du Congrès américain. Or, notre enquête démontre et confirme qu’Elie Wiesel n’a pas le tatouage d’Auschwitz qu’il prétend avoir (dans son livre La nuit, qui n’est pas une fiction selon lui, et dans d’autres déclarations publiques, y compris certaines sous serment), le numéro A-7713. Le premier à l’avoir révélé, dans un silence médiatique total, fut Nikolaus Grüner, survivant d’Auschwitz lui aussi, qui a écrit un livre où il le révèle, ainsi que bien d’autres choses sur Elie Wiesel. Ne pouvant vérifier tout ce qu’il affirme dans son livre, Stolen Identity (Identité volée), nous avons voulu vérifier le fait le plus accablant, en contactant Auschwitz d’abord par mail, puis par téléphone. C’est le responsable des archives du musée, M. Plosa, qui a confirmé que le numéro A-7713, revendiqué par Elie Wiesel sans jamais l’avoir montré, avait été attribué à Lazar Wisel, né 15 ans avant lui, et qui ne peut donc par conséquent pas être confondu avec lui.

Voici tout d’abord notre échange téléphonique avec M. Plosa :

http://www.dailymotion.com/video/xw5uoe

Et voici le mail traduit en français (pour voir la version originale en anglais cliquez ici) qu’il nous avait envoyé quelques jours auparavant :

Oświęcim, 17 Décembre 2012
L.dz.I.Arch-577//202
Mr. Jean ROBIN
e-mail: jean@enquete-debat.fr

Cher Mr. Robin,
Merci beaucoup pour votre message du 4 Décembre 2012. J’aimerais vous informer qu’en nous basant sur les documents des archives dont nous disposons il est possible de déterminer les choses suivantes :
Le numéro de prisonnier A-7713 a été attribué le 24 mai 1944 à Mr. Lazar WISEL, né le 4 Septembre 1913 à Marmaroasieget (Hongrie). Après la liquidation et l’évacuation du camp d’Auschwitz, Mr. Lazar Wisel a été transféré à KL Buchenald. Son arrivée à ce camp date du 26 Janvier 1945.

Mr. Nikolaus GRÜNER, né le 4 ou le 6 avril 1928 à Nyiregihaza (Hongrie), avait dans le camp KL Auschwitz le numéro de prisonnier A-11104. Cela signifie que Mr. Grüner a été enregistré dans le camp le 31 mai 1944 après l’arrivée du transport depuis la Hongrie. Après la liquidation et l’évacuation du camp d’Auschwitz Mr. Nikolaus Grüner a été transféré à KL Buchenald. Son arrivée dans ce camp date du 26 Janvier 1945.
Cordialement
Wojciech Płosa
Responsables des Archives
Musée d’État d’Auschwitz-Birkenau à Oświęcim”

Ce mail était la réponse au nôtre (pour voir l’e-mail original en anglais cliquez ici) :

“Madame, monsieur,

Je suis un journaliste français qui travaille pour Enquête & Débat, et nous voulions nous assurer qu’Elie Wiesel a bien été prisonnier à Auschwitz.
Comme vous le savez, des rumeurs courent sur Internet selon lesquelles il n’a jamais été prisonnier à Auschwitz, puisque le numéro de prisonnier (A-7713 dans son cas) n’est pas tatoué sur son avant-bras gauche, comme on peut le voir sur cette vidéo.
Un autre prisonnier à Auschwitz, Miklos Grüner, prétend qu’Elie Wiesel n’était pas prisonnier à Auschwitz mais que Lazar Wiesel l’était, et Lazar Wiesel avait ce numéro A-7713 mais pas Elie Wiesel.
Donc pour savoir qui dit la vérité, pourriez-vous nous confirmer qu’Elie Wiesel, Miklos Grüner et Lazar Wiesel étaient prisonniers à Auschwitz, sous quelle identité et quel numéro ?

Cela nous aidera à nous débarrasser des négationnistes qui ont exploité cette suspicion depuis plus de 3 ans maintenant.
Bien cordialement
Jean Robin
(par ailleurs je suis également intéressé par ces questions car la partie juive de ma famille du côté de ma mère a péri en partie à Auschwitz, et mon arrière-grand-père paternel, Noël Robin, a été déporté à Buchenwald et à Dora – où il est mort – pour acte de résistance contre les nazis).”

Pourquoi avoir enquêté sur cette question maintenant ?

Certains d’entre vous, surtout si vous découvrez ainsi Enquête & Débat, se demanderont peut-être pourquoi nous avons décidé d’enquêter maintenant sur cette question. En effet, Nikolaus Grüner a publié ces révélations (et bien d’autres sur Elie Wiesel) il y a déjà quelques années dans son livre, dont nous vous recommandons la lecture. Même nous qui sommes extrêmement informés sur ces questions, et ce depuis de nombreuses années, nous n’en avions jamais entendu parler. Il a fallu que l’antisémite Alain Soral nous lance le défi de mener cette enquête, dans sa vidéo d’octobre 2012 (cliquez ici, et allez vers la 11ème minute), pour que nous en prenions connaissance. C’est alors qu’en nous penchant sur cette question, nous avons découvert que ce sujet était largement traité par les antisémites, négationnistes et autres nazis depuis plusieurs années. Ainsi, le frère Nathanaël sur lequel Soral s’appuie est un antisémite revendiqué et rabique : un rapide survol de son site internet ne laisse aucun doute à ce sujet. Soral lui-même est obsédé par les juifs et s’est même revendiqué de l’antisémitisme. Enfin, Carolyn Yeager, une nazie elle aussi revendiquée traque Wiesel depuis 2010 via un site où elle diffuse tout ce qui peut avoir un rapport direct ou indirect à la question du tatouage d’Elie Wiesel.

Or la dernière chose à faire serait de faire le cadeau du réel aux antisémites et aux négationnistes, pour paraphraser Alain Finkielkraut. Ces antisémites carabinés utilisent et instrumentalisent le travail et le prestige de Nikolaus Grüner, authentique déporté à Auschwitz et Buchenwald, sur lequel ne pèse aucun doute (il a même montré son tatouage à la télévision américaine) et qui prétend défendre la mémoire de son ami Lazar. Mais les véritables responsables de cette instrumentalisation du travail de Grüner par des antisémites, ce sont les médias et les personnalités en général qui ont eu vent de cette affaire Wiesel et qui n’ont jamais enquêté, ou contre-enquêté, comme nous venons de le faire. En effet, garder tout cela tabou permet à l’antisémitisme de grandir et de se parer des atours du réel, tout en renforçant la négation de la Shoah. En effet, si Wiesel n’est pas celui qu’il prétend être et qu’aucun média ni aucune personnalité ne l’a dénoncé alors qu’un livre avec des preuves factuelles est paru sur le sujet, alors les antisémites peuvent expliquer aux esprits faibles ou corrompus que l’antisémitisme ou le négationnisme a raison, quand l’anti-antisémitisme a tort, et ce factuellement. Encore plus quand il s’agit de l’un des symboles des rescapés de l’holocauste. En mémoire des déportés, dont un bon nombre de membres de ma propre famille, on ne peut laisser passer cela.

Quelles conséquences ont ces révélations ?

Cet échange avec le responsable des archives d’Auschwitz, ainsi que le mail reçu de leur part peu de temps auparavant, ne permet plus de douter. Il n’est même plus temps de vouloir demander à M. Wiesel (qui n’est pas revenu vers nous quand nous l’avons contacté par le biais de sa fondation) de montrer son tatouage pour faire taire les rumeurs. Il est temps pour les grands médias surtout, voire des personnalités prétendant être concernées par la Shoah, de se réveiller enfin et de ne plus laisser passer cela.

Je le répète : les médias n’ont pas fait leur travail, étant donné que le travail de recherche d’un ancien détenu indiscutable d’Auschwitz et de Buchenwald, donc témoin direct, existe depuis des années, et que nous avons pu le vérifier sur un point majeur.

La catastrophe, la Shoah, doit impérativement empêcher et interdire tout soupçon de fraude à son sujet. En plus M. Wiesel a été couvert d’éloges et d’argent depuis une cinquantaine d’années grâce ou à cause de la Shoah. Un survivant aussi illustre de la Shoah que M. Wiesel doit impérativement avoir un comportement exemplaire. J’en appelle donc à la communauté juive dans le monde, aux personnalités qui se sentent concernées par la Shoah et l’avenir de sa mémoire, ainsi qu’aux grands médias pour prendre leurs responsabilités et l’obliger à répondre aux questions graves qui se posent à son sujet. Il faut le faire pendant que MM. Wiesel et Grüner, les deux principaux concernés dans cette affaire, sont encore en vie, ce qui est une chance mais ne durera hélas plus très longtemps vu leur âge (ils ont tous deux plus de 80 ans).

Nous ignorons tout à fait si tout cela cache autant de choses que le prétend M. Grüner dans son livre. Mais cela nous suffit à publier noir sur blanc cet article factuel nourri d’indignation, de stupéfaction et de colère. Sans faire le moindre lien entre Elie Wiesel et les autres personnes dont il est question juste après, il convient de rappeler que l’histoire récente nous a fourni des exemples de fraudeurs et d’exploiteurs de la Shoah, qui ont porté un tort incommensurable à la mémoire des victimes et des déportés. Citons Misha Defonseca (1), et le film tiré du livre Survivre avec les loups, dont l’histoire était totalement inventée. Herman Rosenblat, qui avait inventé son histoire d’amour avec sa femme venant lui jeter des pommes de l’autre côté du camp de concentration. Etc.

M. Wiesel n’a désormais plus le choix, il doit la vérité au monde. Les honneurs qu’il a reçus depuis si longtemps, sa fortune, et sa gloire ne peuvent souffrir plus longtemps le doute, car l’affaire est désormais connue de trop de monde pour ne pas faire plus de dégâts. Alain Soral touche désormais des centaines de milliers de personnes avec ses vidéos, et Internet lui permet de doubler son audience tous les trimestres environ depuis 2 ans. Il n’est pas le seul antisémite revendiqué, hélas, à surfer sur la vague grandissante de la haine anti-juive, et la pire des choses consisteraient à fermer les yeux en attendant que l’orage passe. Non, l’orage ne passera pas, il ne fait que commencer.

Des médias qui n’enquêtent plus

La conclusion la plus amère à tirer de toute cette affaire revient sans doute aux médias. Alors qu’ils étaient les chiens de garde de la démocratie et de la liberté d’expression, ils en sont devenus les premiers ennemis. Nous avions déjà l’exemple de Matt Drudge, qui avait révélé l’affaire Monika Lewinski alors que de grands médias américains détenaient les mêmes informations que lui mais sans oser les publier. Wikileaks, avec ses limites, démontre également que les médias cachent bon nombre d’informations utiles à la démocratie. Maintenant cette affaire Wiesel démontre que les médias n’enquêtent plus, car cette affaire du numéro A-7713 était révélée en 2007 par une source sûre, et démontrée factuellement, preuves à l’appui. Nous n’avons fait que revérifier une information à sa source, et la porter à l’attention du grand public.

A l’ère d’Internet, les rapports de force entre citoyens et médias ne sont plus les mêmes. N’importe quel citoyen peut devenir un enquêteur, une source voire un journaliste de qualité. Les journalistes dits professionnels ont le plus souvent été formatés dans des écoles de journalisme dont le but est de faire “pisser de la copie” selon un format conforme aux attentes de l’actionnaire principal, qu’il s’agisse de l’État ou d’une multinationale en contrat avec l’État. Tout cela ne peut plus durer, de nouveaux médias totalement indépendants des anciens et de tout pouvoir politique ou financier doivent émerger afin de protéger voire réinstaurer la vérité là où elle a été bâillonnée. La démocratie en dépend.

Addendum 10 janvier 2013 : l’assistante d’Elie Wiesel nous raccroche au nez en guise de réponse.

(1) Elie Wiesel avait d’ailleurs soutenu et cautionné le livre de Misha Defonseca, contrairement à Raul Hilberg, Lawrence L. Langer of Newton et d’autres spécialistes de la Shoah qui avaient trouvé dès 2001 l’histoire impossible. La supercherie sera révélée en 2008.

Categories : bestof, Histoire, Livres

237 commentaires

  1. Marc dit :

    Attention a être certain à 100 % et si c’est le cas, n’ai pas peur de lâcher une info même si elle dérange. Je te conseille par exemple de produire un rapport avec témoignage, échange de courrier, source primaire (tiré des archive…) et secondaire (universitaire…) pour avoir un bloc de béton.

    Tu peux, par exemple, alimenter le site avec le suivie de l’enquête (scan des documents, enregistrement des témoignages…).

  2. Bijour dit :

    A force de s’amuser à tirer sur le fil, c’est tout le pull qui risque de se détricoter

  3. sedris yehuda dit :

    Elie est l’abbréviation du nom hébraïque Eliezer, Lázár en est la traduction en hongrois, tout comme Lazare l’est en français. Il se peut qu’il y ait simplement un problème avec les dates de naissance dans les fichiers, après c’est parole contre parole. Peut-être serait-il sensé de fouiller dans les autres archives pour confronter les documents, se renseigner auprès de sa sœur Béatrice, etc.

    • Jean dit :

      @sedris
      non il n’y a pas de problème avec les dates de naissance, Wiesel est né en 28 et Wisel en 1913, les nazis tenaient leurs fichiers à jour, cela n’a jamais été remis en question. Par ailleurs Grüner apporte beaucoup d’autres éléments dans son livre (lisez-le, j’ai indiqué le lien dans l’article, vous verrez bien par vous-mêmes), à chaque fois sourcé, et puis Wiesel a toujours refusé de montrer son tatouage, et sur la seule vidéo qu’on a de lui bras nus il n’y a pas de tatouage. Attention de ne pas tomber dans le relativisme parce que la question vous touche, la raison doit dominer l’émotion, bien légitime il est vrai.

  4. GA dit :

    Intéressant.

    Cependant, les éléments que vous apportez là ne sont pas suffisants pour être aussi affirmatif que vous l’êtes. Même votre ami Soral ne l’est pas autant que vous sur ce sujet.

    Vous auriez, je pense, dû terminer cet article par une série de questions que l’on est en droit de se poser étant donné les éléments, mais pas tirer de telles conclusions aussi rapidement.
    J’approuve Marc : il faudrait creuser le sujet. Je vous conseille d’entrer en contact avec les chercheurs de Yad Vashem.

  5. belgianstyle dit :

    C’est caractéristique des judéophobes, ils dénichent trois ou quatre fraudeurs juifs, croyant de cette dérisoire cueillette prouver quelque chose, et ils jubilent d’allégresse. Cette plèbe céphalopode anti-juive m’a toujours dégoûté au plus haut point.

  6. sedris yehuda dit :

    (Enfin ses sœurs Hilda et Béatrice – si elles sont encore en vie)

    Parce que bon le reste de son parcours est cohérent (sa ville de Roumanie, Sighet, était sous administration hongroise pendant la guerre, c’est en transylvanie, une zone frontalière à forte population magyarophone de la Roumanie, bref, probablement que c’était la Hongrie aux yeux de l’administration nazie). Donc jusqu’ici il s’appelle bien Lazar “Elie” Wiesel, né dans une famille juive hongroise le 30/9/28 à Sighet en zone frontalière roumano-hongroise et déporté depuis l’administration hongroise de Sighet vers Auschwitz en 44 avec sa famille. Après la guerre il a vécu dix ans à Paris en tant qu’Apatride puis est parti aux Etats Unis, où il a obtenu la citoyenneté ; il a publié en Yiddish, en Français et en Anglais.

    Bref la seule chose que je vois est le témoignage de Grüner, mais jusqu’à preuve du contraire, c’est toujours parole contre parole, éventuellement même mémoire contre mémoire.

    * diminutif, pas abbréviation …

  7. GA dit :

    De plus, il y a 59 fiches de personnes répertoriées à Yad Vashem qui ont été tuées durant la Shoah et qui portent un nom se rapprochant de Eliezer / Lazar Wiesel.

    Voir ici : http://db.yadvashem.org/names/nameResults.html?language=en&applid=SAPIR6&queryId=WIN2K3-X64-ENT_1248_872407&page=1

    Alors, en ajoutant les Eliezer Wiesel qui ne sont pas répertoriés à YV et ceux qui ont survécu aux camps, ça fait pas mal de monde. Ce qui ne fait que compliquer encore plus l’enquête.

  8. sedris yehuda dit :

    Par ailleurs, étonnant que l’origine de toute cette affaire se trouve encore en … Suède (le journal qui a trouvé Gruner et organisé la « rencontre », l’éditeur de Gruner). Toujours les mêmes on dirait.

  9. Nicolas dit :

    Es-que cela confirme que les réseaux qui verrouillent l’information sont identifiables ?

    PS : Superbe enquête je suis bluffé.

  10. Peel Olivier dit :

    Il va de soi que si tout cela est vrai, c’est une bombe. Toutefois, et je sais Jean que tu es minutieux, il serait important de recouper d’autres infos et de vérifier, si cela est possible, avec des documents d’archives. Bien à toi.

  11. Ludovic Bourgeois dit :

    Pour belgian et yehuda.
    Pourquoi s’acharner à défendre Elie Wiesel, il y a évidemment trop d’incohérence pour que son histoire soit vraie.
    Vous êtes juifs alors vous le défendez? les antisémites ont raison, vous préférez défendre la boutique de Moman plutôt que la vérité?

  12. Christian dit :

    Vous m’épatez Jean.
    Premièrement, je ne pensais pas que vous relèveriez le défi lancé par Soral; ensuite votre anglais est très bon; et finalement votre contre-enquête (minutieusement documentée) me semble être un premier pas vers plus de clarté.

    • Jean dit :

      @Christian
      “je ne pensais pas que vous relèveriez le défi lancé par Soral” : c’est que vous ne me connaissez pas. Soral est un lâche, pas moi. Cela dit, s’il se prend au jeu et commence à me lancer tout un tas de défis sur les juifs, je ne les relèverai pas, je ne suis pas son larbin. J’ai relevé son défi, il n’a pas relevé le mien, les choses sont donc claires désormais.

  13. William dit :

    Il semblerait qu’Eliezer et Lazare ne soient pas tout à fait le même prénom, d’après mes recherches.

    Eliezer signifierait « Dieu m’aide » ( אֱלִיעֶזֶר : ʾĔlîʿézer), tandis que Lazare viendrait de אֶלְעָזָר, (Elʿāzār) et signifierait « Dieu m’a aidé ». Bien sûr, les deux prénoms ont une même racine, comme Christian et Christophe.

    Ce n’est pas en soi suffisant pour conclure quoi que ce soit : l’agent de l’administration nationale-socialiste qui aura enregistré Elie Wiesel a peut-être mal compris ou confondu les deux prénoms. Restent les autres points obscure que soulève Grüner…

  14. shaul dit :

    Si ce que E&D se révèle exact, c’est une catastrophe pour les communautés juives du monde.

    Si, et seulement si, l’enquête de E&D démontre que Wiesel a escroqué son monde, les communautés n’auront qu’une porte de sortie : abandonner le fautif et le jeter en patûre à la honte perpétuelle.

    • Jean dit :

      @shaul
      “Si ce que E&D se révèle exact, c’est une catastrophe pour les communautés juives du monde.” : c’est une façon de voir, mais je le vois autrement. Quelqu’un qui se fait duper n’en est pas responsable, et encore moins coupable. Par contre il devient responsable voire coupable s’il refuse de voir qu’il est dupé, qu’il protège celui qui le dupe, et qu’il voue aux gémonies les lanceurs d’alerte comme Grüner ou moi qui tentent de protéger la mémoire de la Shoah. Si les communautés juives du monde sont intelligentes et responsables, et elles le sont, toute cette affaire devrait être bientôt réglée.

  15. jmar dit :

    J’ai rien trouver d’intelligent a dire alors si il est coupable qu’il soit p****, si il dit la vérité et que tous ceci s’explique voila une bien vilaine chose que nous faisons que de jeter l’opprobre sur ce gars.

    Ce qui serait bien c’est qu’il nous montre son bras, aller hop Heeeeeeeeeeeyyyyyyyyyyyyyyyyy Macarenaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa.

  16. Anto dit :

    J’ai lu que le livre qui a fait la gloire d’Elie Wiesel, “La Nuit”, serait truffé invraisemblances et de contradictions, qui dérangent beaucoup d’Historiens (comme Pierre Vidal-Naquet, qui le qualifiait de “dangereux” pour la mémoire du génocide) et de survivants. Déjà, il ne fait jamais mention des chambres à gaz. Il parle de sacrifice par le feu, de “flammes qui sortent du sol”, de “geysers de sang”. Autant de descriptions grandiloquentes et douteuses qui ont mis mal à l’aise bien des survivants. Certains affirment que ce livre est un roman, alors que Wiesel a toujours prétendu qu’il s’agissait d’un “témoignage”… Devant ses invraisemblances, il a eu cette formule (ou plutôt cette pirouette) plus que discutable : “Certaines choses sont arrivées mais elles ne sont pas vraies ; d’autres sont vraies, et pourtant, elles ne sont jamais arrivées”…

    Étonnant qu’un personnage si ambiguë ait réussi à devenir l’un des principaux symboles du génocide nazi. Et surtout, étonnant qu’il n’ait jamais été remis en cause. A croire qu’on veut donner du grain à moudre aux négationnistes !

  17. Dilbert dit :

    Sans vouloir retirer du mérite à cette enquête, il me semble qu’il n’y a pas vraiment d’information nouvelle. On en parlait déjà sur les blogs en 2010, par exemple : http://furtherglory.wordpress.com/2010/03/27/elie-wiesel-holocaust-survivor-a7713/ (Elie Wiesel — Holocaust survivor # A7713?)

    • Jean dit :

      @Dilbert
      si, il y a de la nouveauté. Aucun média non antisémite n’avait encore parlé de cette affaire, et il n’existait pas de document audio provenant d’Auschwitz et confirmant la lettre écrite reçue par Grüner et publiée par lui dans son livre. D’ailleurs notre enquête confirme ses dires, ce qui n’avait été fait par aucun média non antisémite.

  18. Harman dit :

    Tout cela me rappelle le film K d’ Alexandre Arcady (1997), l’ histoire d’ un vieux brocanteur juif qui n’ est peut être pas l’ ancien déporté qu’ il prétend être

    http://images.allocine.fr/medias/nmedia/18/77/82/25/19432176.jpg

  19. belgianstyle dit :

    Ludovic Bourgeois@ Précision importante, non monsieur je ne suis pas juif, d’après vous il faut être juif pour manifester son écoeurement vis à vis de la judéophobie? En plus si vous m’aviez lu correctement vous comprendriez que je ne défends aucunement Elie Wiesel.
    Qu’est ce que Soral veut prouver par cette investigation? Vous voulez une liste des fraudeurs et menteurs non juifs que j’ai connu? Je n’aurais pas assez d’une page de ce forum pour vous les énumérer, d’ailleurs si je fais le bilan, si dans ma vie je n’avais fréquenté que des juifs je me serais infiniment moins fait rouler dans la farine qu’en fréquentant des non juifs.

  20. dolmen dit :

    Et pourtant, pour ridiculiser tous ceux qui l’attaquent, il suffirait de presque rien à Mr Weisel…qu’il montre son bras ! A moins que cela soit plus difficile qu’il n’y parait. Le silence de la communauté qui compte des membres imminents et médiatiques est étonnant ou révélateur.
    Si le mensonge est avéré, quel discrédit sur le reste!!!!

  21. youlou dit :

    Jean,
    Veux-tu vraiment être sérieux sur cette affaire ?
    Alors tu déposes plainte contre Elie Wiesel, quitte à lancer une souscription pour se faire.
    Les objets de la plainte ?
    – diffusion de fausses informations
    – publicité mensongère et allégations trompeuses de nature à induire en erreur le public
    – usurpation d’identité et de qualité… ce qui est autrement plus grave.
    Les motifs de plainte ne manque pas ; il faut avoir le courage de la déposer.
    C’est la plainte qui à la fois mettra un terme à cette affaire et soulèvera le débat public.
    Sinon, cette histoire va rester de l’ordre de la rumeur et du tabou.
    Qui ira poser, sinon, le débat sur la place publique et dans les médias dominants ? Personne n’y a intérêt.

    • Jean dit :

      @youlou
      n’importe qui ne peut pas déposer une plainte, il faut être directement touché pour ce faire, et vu les délais je pense qu’il y a prescription. Si vous avez des éléments juridiques permettant de valider sérieusement votre thèse, merci de les envoyer ici.

  22. Bastien dit :

    Eh bien! Je viens tout juste de lire l’article et ça m’a soufflé je dois dire! Si c’est vrai, c’est sidérant! Bravo pour votre courage, Jean!

  23. belgianstyle dit :

    Voici la liste des plus grands escrocs du 19ème et 20ème siècle, selon mes renseignements seuls deux sont juifs, Stavisky et Madoff.

    – L’affaire Thérèse Humbert (1856-1918)
    Cette femme, aux origines paysannes, s’est mariée avec le fils d’un ministre de la IIIe République. Elle fait croire avoir touché un énorme héritage d’un millionnaire américain, et obtient sur la base de ses dires des prêts, gagés sur ce supposé pactole. L’escroquerie dure vingt ans, avant que le pot aux roses ne soit découvert. Thérèse et son mari sont condamnés à 5 ans de travaux forcés.

    – Ivar Kreuger (1980-1932)
    Cet homme d’affaires suédois fonda en 1917 une entreprise de production d’allumettes qui eut un quasi-monopole sur le marché international. Des rumeurs ont commencé à courir dès 1931 sur la santé de l’empire Kreuger, et notamment de Kreuger & Toll. Cette dernière est mise en faillite en 1932, et des liquidités déclarées de l’ordre de 250 millions de dollars se révèlent inexistantes. Ivar Kreuger est trouvé mort sur son lit la même année. Il se serait suicidé et son décès entraîna un krach à la Bourse de Stockholm.

    – Charles Ponzi (1882-1949)
    Cet Italo-américain est l’inventeur de la technique de la “pyramide”, qui le rendit millionnaire en l’espace de six mois en 1920. Cette technique, baptisée “chaîne de Ponzi” ou “jeu de Ponzi”, est une escroquerie boule de neige, basée sur la perspective de très gros rendements, ce qui permet d’attirer beaucoup de capitaux, qui financent un temps les promesses de gains, avant l’éclatement de la bulle.

    – Marthe Hanau (1886-1935), la Banquière des années folles
    Cette “self-made woman”, fille de petits commerçants, promet aux petits épargnants des rendements bien supérieurs à ceux versés par les banques à la fin des années 1920. Les banques traditionnelles lui déclarent la guerre, et elle finit par être arrêtée pour escroquerie. Elle se suicide en prison en 1935

    – Alexandre Stavisky (1886-1934)
    Cet escroc français, d’origine russe, réussira à détourner 200 millions de francs au détriment du Crédit municpal de Bayonne. Traqué par la police, il se suicide en 1934.

    – L’affaire Barings (1995)
    En février 1995, la plus ancienne banque d’affaires britannique, Barings, tombe en faillite après les mauvais placements d’un de ses courtiers. Basé à Singapour, Nick Leeson avait parié sur un rebond de l’indice boursier de Tokyo, alors que celui-ci baissait, et spéculé sur le prix du pétrole. Les pertes accumulées (1,2 milliard de dollars), étaient cachées sur un compte secret. Leeson est condamné à six ans et demi de prison.

    – L’affaire Sumitomo (1996)
    Yasuo Hamanaka, le responsable des activités de marché pour le cuivre au sein de la maison japonaise de négoce Sumitomo Corp., a fait perdre 2,6 milliards de dollars à son employeur en effectuant des transactions frauduleuses durant dix ans, jusqu’en 1996.

    – Kenneth Lay, ancien P-DG de la société Enron (2001)
    Sous sa direction, les responsables de cette énorme société américaine, spécialisée dans l’énergie et le courtage, ont créé plus de 3.000 sociétés off-shores pour mieux contrôler les prix de l’énergie. Ces sociétés, basées dans les îles Caïmans ou les Bermudes, étaient aussi utilisées pour dissimuler les acquis frauduleux et les importantes dettes de la maison-mère. Une enquête est ouverte le 31 octobre 2001 et la société est mise en faillite le 2 décembre. Kenneth Lay, 64 ans, est condamné en 2006 à de la prison ferme, mais il décède avant d’une crise cardiaque

    – John Rusnak, trader chez Allfirst (2003)
    Le trader sur les marchés de change d’Allfirst avait caché 691 millions de dollars de pertes de trading. Il a été condamné en 2003 à sept ans et demi de prison et une amende de 1.000 dollars par mois après sa sortie pendant cinq ans.

    – L’affaire de la Société Générale (2008)
    Le 24 janvier 2008, la Société Générale annonce avoir été victime d’une fraude imputée à un de ses traders, Jérôme Kerviel, fraude qui va lui coûter 4,9 milliards d’euros. Accusé d’avoir dissimulé à la banque ses prises de position à hauteur de 50 milliards d’euros sur les marchés, il est mis en examen notamment pour “abus de confiance”.

    – L’affaire Madoff (2008)
    A l’origine d’une fraude pyramidale qui a fait perdre quelque 50 milliards de dollars à des banques, des particuliers, des universités ou des organisations caritatives juives, Bernard Madoff a été dénoncé par ses fils. Incarcéré dans l’attente de la sentence, l’ancien patron du Nasdaq a plaidé coupable des 11 chefs d’inculpation qui l’accusent notamment de fraude, de parjure, blanchiment d’argent et vol. Devant la cour, il a avoué n’avoir jamais investi un centime des sommes qu’il avait en portefeuille.

    – L’affaire Stanford (2009)
    Le milliardaire Allen Stanford a plaidé non-coupable d’une escroquerie portant sur 8 milliards de dollars (dont 1,6 milliard pour son bénéfice personnel), de blanchiment d’argent et d’obstruction à la justice. L’escroquerie a commencé en septembre 1999 et a touché plus de 30.000 personnes, en majorité des investisseurs américains. L’homme d’affaires risque jusqu’à 250 ans de prison. Anobli à Antigua, le Texan pointe 405e au classement Forbes des personnes les plus riches du monde.

  24. Anto dit :

    Quelle serait la réaction “normal” d’une victime dont on remet en cause toute ou partie du témoignage ?

    Porter plainte pour diffamation, je pense… Contre vous, contre Gruner, contre M. Plosa, contre tous les sites qui relaient ces allégations. Des célébrités l’ont fait pour des faits beaucoup moins importants…

    Si Elie Wiesel ne le fait pas (visiblement, il ne l’a jamais fait), ça risque de confirmer certains doutes !

  25. Anto dit :

    @ belgianstyle

    Quel rapport ???

  26. Untel Inside dit :

    @ Jean,

    Vraiment je vous félicite, vous avez fait preuve de beaucoup de courage, vous évitez tous les écueils que ce genre de questions peuvent soulever, dans un anglais impeccable, talent que j’ignorai chez vous.

    Joyeuses fêtes et prenez soin de vous

  27. belgianstyle dit :

    Anto@ Le rapport? C’est que dés qu’on déniche un escroc ou un supposé escroc juif les médias judéophobes s’empressent comme des loups enragés pour en faire tout un foin, notamment la constellation Soral/Dieudonné, ce dernier déclarait d’ailleurs il y a peu que tous les plus grands escrocs sont juifs, ma liste prouve incontestablement que cette assertion est fausse.
    De plus ce qui me fait vomir c’est que ces guignols prennent systématiquement la défense du monde musulman alors que celui-ci est composé pour la plupart d’états vérolés par la corruption et le détournement de fonds, à commencer par le Hamas et l’autorité palestinienne de Abbas.

  28. Anto dit :

    @ Belgianstyle,

    On en revient à l’instrumentalisation d’un fait. Bien sûr, des antisémites mettront en avant un fait mettant en cause un juif. Comme des islamophobes mettront en avant des faits impliquant un ou des musulmans.

    Dans le cas de cet article, il est évident que s’il est avéré que le témoignage de Wiesel est en partie fondé sur un mensonge, ça donne du grain à moudre aux antisémites et aux négationistes. Comme l’affaire Mérah donne du grain à moudre aux islamophobes, par exemple. Pourtant, il faut bien relayer ces faits…

    S’il est avéré que Wiesel a menti, c’est dramatique, parce qu’il est un symbole. Evidemment, si ce symbole tombe, tous les antisémites et négationistes de la Terre se frotteront les mains.

    Mais que faire ? Ne rien dire ?

  29. youlou dit :

    Jean,
    Vous soulevez deux points :

    • légitimité de l’action.

    Cette question peut se résoudre simplement. Créer une association, ce qui ne coûte rien, de type “mémoire de la shoa” ou équivalent. Les statuts à déposer en Préfecture, on les trouve sur le net (il y en a des tonnes), et ils se constituent en 3 minutes, avec seulement 3 personnes/ signataires.
    Dans l’objet social, il suffit également de préciser qu’il s’agit de lutter contre les contraventions à l’égard des lois relatives au négationnisme, et la manifestation de la vérité sur tout évènement, personne, etc, reliée au génocide juif. Bref, rien qu’on ne puisse agréer sans sourciller : c’est le camps du BIEN :)
    Et la question est réglée. En tout cela prend 30 minutes.

    Accessoirement, la structure permet de lancer une souscription pour les frais liés à l’action judiciaire, qui ne seront pas importants – quelques milliers d’euros, 3 ou 4, pour une 1er Instance avec un bon avocat -, mais qu’il faudra délivrer, sauf à ce qu’un avocat se porte volontaire pour faire partie du bureau de l’association et/ou décide de travailler bénévolement.

    • Prescription

    La prescription de faits exigent deux conditions :

    – qu’il y ait eu une connaissance établie de faits inexacts, et qu’ils aient été néanmoins maintenus depuis lors,
    – que ces faits et informations n’aient pas un caractère permanent.

    En l’occurrence :

    a) les faits que vous évoquez n’ont pas été l’objet d’une caractérisation officielle de leur inexactitude, en France en tout cas : c’est précisément la plainte qui ouvre le délai de prescription. Donc, la question d’une date éventuelle de prescription est non pertinente puisqu’il n’y a pas eu statut préalable sur ces faits.

    b) les éléments spectaculaires que vous apportez, le courrier en provenance d’Allemagne, apparaît comme un élément NOUVEAU… et incontestable.

    c) les faits en questions ont un caractère permanent : usurpation d’identité, diffusion de fausses informations, publicités mensongères (cf. livres d’E.Wiesel toujours en vente, réédité, etc), etc.

    Bref, trois raisons qui font que la question de la prescription ne peut être invoquée.

    Il est heureux qu’il en soit ainsi. Sinon, il suffirait de faire et dire n’importe quoi, de passer au travers des mailles du temps, et on pourrait poursuivre sans souci…

    Ensuite, vous remarquerez que plusieurs des faits reprochables à Elie Wiesel relève du pénal.

    Cf. Affaire Dominique Strauss-Khan / Tristane Banon.
    Alors même que l’affaire était prescrite par un texte de loi précis, que les faits avaient cessé (cf. cette question, plus haut), le parquet de Paris à tout de même été obligé, pour motiver son classement, ce qui est une obligation légale, de dire que
    a) les faits subis par Tristane Banon relevaient d’une agression sexuelle
    b) mais qu’ils ont été portés à la connaissance du ministère public au-delà du délai légal qui est… de 10 ans (*)

    En d’autres termes, que la plainte prospère ou non, et elle prospérera en raison des motifs plus haut, vous aurez une Autorité qui statuera dans le sens qu’il faut, ce qui donnera l’occasion de faire levier sur cette décision pour révéler toute la tartuferie. Quelque chose, par conséquent, que les médias ne pourront ignorer.

    Bref, prenez la chose comme vous voulez mais si a) les éléments sont solides b) la plainte est correctement organisée… vous obtiendrez gain de cause.

    Enfin, une précision, car à un moment donné, c’est le Parquet, un Juge, etc qui traitera l’affaire : pour que cela se déroule comme attendu, il faut une association a) avec un objet large (vs focalisation sur E.W) b) idéalement une ou deux personnes dans le bureau en rapport avec cet objet.
    Bref, il faut habiller simplement correctement tout cela.

    Voilà ; en résumé, ça prend un peu de temps; un peu d’organisation ; vous donne l’occasion d’une mobilisation large (je souscrirai pour ma part) et l’opportunité d’enfoncer un énorme coin dans la fourmillière médiatique.

    … si vous ne l’avez pas compris, avec les éléments fournis par l’Allemagne dont vous disposez, vous avez le genre d’élément qu’aucun Parquet ou Juge ne peut ignorer.

    (*) les délais de prescription plus courts 3/4 ans ne concernent que des affaires commerciales et financières (et encore, à compter de la date de mise à jour de l’affaire en cas d’abus de bien sociaux…),
    ou des affaires de diffamation (3 mois, pour le droit de la presse).
    Dans le pénal “dur” (meurtre, etc), la prescription est de 30 ans.
    Votre affaire, c’est du pénal.

  30. sedris yehuda dit :

    @Ludovic Bourgeois

    Je ne crois pas que belgianstyle soit juif, quant à moi je n’ai pas besoin de ton avis pour me faire le mien. Par ailleurs ta position est stupide dans la mesure où cette histoire oppose deux Juifs – dont un qui est accusé de ne même pas l’être par ailleurs. Donc s’il s’agissait de « défendre moman » comme tu l’ennonces (un tantinet rageusement) je n’aurais pas plus de raison de défendre l’un que l’autre.

    Simplement en ce qui me concerne le seul point de cette affaire est le témoignage de Grüner, car les dates du fichier Auschwitz peuvent être erronnées pour diverses raisons et ne correspondent d’ailleurs pas avec les dates d’autres fichiers. Et je considère que dans une accusation de cette ampleur le « parole contre parole » est loin d’être suffisant.

    D’autant que j’ai lu le livre de Grüner (tu peux y aller, il ne fait que 140 pages, c’est très mal écrit, mais il y a plein d’images) et il est loin d’être vraiment convaincant. Non content d’accuser Elie Wiesel de ne pas avoir été à Auschwitz, il l’accuse de ne pas être Juif, d’avoir plaggié à 80% le livre « du vrai Lázár » (mais d’avoir tout de même pris la peine de le faire réécrire en Yiddish de Pologne puis de le faire fondre de 80% tout en en transformant la plupart des scènes, pour le publier à Buenos Aires). Puis Grüner se livre à une analyse psycho-littéraire de Mauriac pour arriver à la conclusion que c’est lui qui aurait rédigé la version française de « La Nuit ».

    Et ce n’est pas tout … c’est à dire que le mec à élaboré toute une théorie, tout de même. Il emploie des termes par ailleurs étranges (je n’ai jamais entendu un Juif utiliser « Judas » péjorativement avant ça par exemple … Rappelons que Judas chez nous, c’est pas le traitre des chrétiens, c’est un des patriarches majeur des juifs, יהודה – en anglais, traduit Judas et transcrit Yehuda – fils direct d’Israël, d’oú descendent les rois d’Israël, et qui a fondé la tribu de Yehuda, qui a donné les noms « Juif » – Yehoudi – et « Judée » – Yehouda – eux mêmes). Mais bref ce texte est clairsemés de points à éclaircir.

    Alors c’est évident, c’est du pain bénit pour tous les adeptes de la conspiration et les enquéteurs du net, mais bon une affaire de ce genre est extrêmement grave et très lourde, elle mérite autre chose que des déductions basées sur des accusations et des conjectures et nécessite une investigation complète avec des fichiers croisés, des enquêtes de terrain en Hongrie, en Roumanie, en Pologne et aux USA, des confrontations, des témoins et des intéressés etc. et ne devrait pas même sortir sur la place publique avant d’avoir été jugée et délibérée car le problème avec les enquêtes médiatiques c’est que contrairement aux enquêtes judiciaires et à la justice, il n’y a pas de souci de la notion de « présumé innocent ». Le public ignore cela totalement et préfère de loin le spectaculaire.

    Un titre comme « Elie Wiesel n’a pas le tatouage d’Auschwitz qu’il prétend avoir » est selon moi bien précipité, surtout pour quelqu’un qui n’a pas vu le bras de l’intéressé de visu.

    @William

    Il peut s’agir de noms différents toutefois en pratique ils sont souvent utilisés de manière interchangeables du fait que la prononciation est très proche voire inexistante selon les accents, que la mater lectionis י (yod) n’est pas toujours présente. C’est encore plus variable dans leurs versions transcrites. Des tas de personalités illustres des traditions sont appelés parfois Eleazar parfois Eliezer.

    Par ailleurs l’usage chez les juifs de dispora fait qu’un juif à souvent un nom hébraïque et un nom « localisé » souvent tiré de son nom hébreu (kinouyïm, traduit « surnom » ou « métaphore »). Or il n’y a pas de règles strictes, tantôt Yehuda sera Juda, tantôt ce sera Léon (pour la ressemblance avec « lion », et par analogie au Lion de Juda …). Et en l’occurrence Lázár, Lazare, Lazarus, etc. est courant tant pour Eliezer que pour Eleazar.

    Donc ça fait un peut léger pour conclure que « ce n’est pas la même personne ». Son nom hébreu peut très bien être Eliezer, son nom civil hongrois Lázár, puis il aura utilisé son nom hébreu après l’épisode de la Shoah pour une raison X ou Y que l’on peut imaginer, et lors de son acquisition de la nationalité américaine il aura choisit le diminutif Elie bien plus courant ou encore pour une raison X ou Y.

    La prudence est de mise et ce désir de vouloir faire des déductions hâtives n’est pas très prudent.

    • Jean dit :

      @sedris
      vous avez une lecture très partielle et partiale du livre de Grüner, que j’ai lu également intégralement. En fait, sans vouloir être méchant, votre méthode me fait penser à certains musulmans qui cherchent quelques versets sympathiques pour dire que le Coran n’est pas un livre de haine. Vous ne parlez pas de la rencontre de Grüner avec Wiesel en 86 et le fait qu’il ne parle pas hongrois. Vous ne parlez pas de toute son enquête depuis une vingtaine d’années, de Buchenwald à Auschwitz, documents officiels publiés à l’appui, dont j’ai vérifié le principal. Vous ne parlez pas du fait que Wiesel a refusé de lui montrer son tatouage. Vous ne parlez pas de tous les courriers qu’il a envoyés à Wiesel, au Prix nobel de la paix et à d’autres institutions, sans jamais obtenir de réponse, même négatives. Et d’autres choses encore. Je n’arrive qu’en bout de chaîne, la plupart du travail (de fourmi, il est vrai) a déjà été fait par Grüner, mais apparemment vous ne voulez pas le voir, vous préférez continuer à douter, malgré toutes les évidences. Je ne suis pas du genre léger sur ces questions, croyez-moi que je me suis posé toutes les questions que vous vous êtes posées, mais aller jusqu’à remettre en question le fichier d’Auschwitz, il faut vraiment vouloir s’aveugler tout seul. Et vous ne dites pas un mot sur le fait que Wiesel n’a pas de fiche à son nom. Le responsable des archives explique bien qu’il ne s’agit pas de la même personne.

  31. sedris yehuda dit :

    @Jean

    Je ne fait pas de relativisme et la question ne me touche pas plus que ça (aucun membre de ma famille n’a été victime des nazis, si ce n’est un petit épisode anecdotique avec des chemises noires qui s’étaient mis en tête de regrouper les juifs dans un cinéma à Alger).

    Cela étant il ne faudrait pas non plus se précipiter pour avoir le plaisir de remplir un défi de Soral.

    Et j’ai bouquiné le livre qui ne m’a pas convaincu du tout. Du moins ce n’est pas suffisant.

    Par ailleurs il n’y a pas de Wisel mais bien Wiesel sur le scan des archives Auschwitz http://www.eliewieseltattoo.com/wp-content/uploads/2011/09/EW_evidence5_filecard-large.jpg

    Quant à Lazar ça peut tout a fait etre le nom local / civil (kinouyim) de l’hébreu Eliezer, et Elie son diminutif.

    Quant à la date, il se peut tout à fait que ce soit une erreur de l’administration, je veux dire, c’est tout à fait imaginable, qui plus est qu’il semble qu’il y ait des archives contradictoires.

    Et enfin quant au bras, il se peut tout à fait que le tatouage soit sur la face interne de son avant bras car vous n’êtes pas sans vous douter qu’il n’y avait pas de règles précises millimetrées sur leur emplacement http://www.tattoopins.com/2591/an-auschwitz-survivor-bares-the-tattoo-marker-her-as-feld-hure-or/MUZFOTlDODI0Q0MyMDIzRUI3MjY2MUNCREI3OTgyMjJCOTI2RTNBNw/

    Donc il se peut aussi que ce soit exact, mais en attendant ça fait aussi beaucoup de « il se peut » et a priori je n’ai pas trouvé la démonstration de Grüner suffisante pour considérer que c’est une preuve. Il se peut même que Grüner soit de bonne foi et qu’il se trompe. Il se peut aussi qu’il ait raison. Mais la précipitation peut être criminelle.

    • Jean dit :

      @sedris
      votre argumentation me rappelle les truthers du 11/9 qui vont jusqu’à douter des faits les plus clairement établis. Votre méthode scientifique est à revoir, il y a des faits, il n’y pas de tatouage si sur la face extérieure ni sur la face intérieure du bras gauche de Wiesel. Et je me fiche pas mal de Soral dans l’affaire, il va sans dire.

  32. Shaul dit :

    A Jean,

    Je pensais être clair sur mes deux phrases. Visiblement, il y a un doute.

    Je partage complètement ton point de vue.

  33. sedris yehuda dit :

    @Jean ma remarque sur la Suède était en regard du fait que pas mal d’histoires ont un lien avec la Suède, et que le journal qui a organisé la rencontre (ça vaudrait le coup de pousser l’enquête jusqu’à là bas pour s’assurer qu’il n’y avait pas d’objectifs inavouables) est Suédois, que l’éditeur de Gruner est Suédois, que Israël Shamir est Suédois depuis 1984, que Radio Islam est une radio Suédoise, et qu’en général la Suède accueille libéralement – si ce n’est favorablement – tout ce qui va dans cette direction. Après, c’est juste un « il se peut ».

  34. sedris yehuda dit :

    Jean tout cela ne sont que des assertion de Gruner je n’en parle pas car je ne vais pas reproduire ici le livre. Ce sont ses assertions et des conjectures et jusqu’à preuve du contraire ça n’a pas valeur de preuve ! Je n’ai a priori aucune raison de lui faire plus confiance à lui qu’à Wiesel.

    Il y a par ailleurs des incohérences dans les propos de Gruner qui tantôt parle de Yiddish hongrois ou de roumanie et tantôt de hongrois (le Yiddish de hongrie est bien plus proche du Yiddish de pologne ou d’allemagne que le hongrois), et d’autres que je n’ai pas tout à fait le temps de relever maintenant … Mais globalement je ne trouve pas ce bouquin suffisant pour se forger un tel degre de certitudes.

  35. sedris yehuda dit :

    Eh bien je vous renvoie la pareille en guise de méthodologie car en guise de « faits établis » je trouve qu’il y a ici bien des lacunes. Vous l’avez vu où au fait, la face intérieure de Elie Wiesel ?

    votre histoire sur la Suède relève de la théorie du complot, désolé de vous le dire…

    Bah pas plus que l’histoire de Mauriac, désolé de vous le dire. Ce n’est pas du complot je n’ai élaboré aucune théorie pour ma part, simplement une piste qui en vaut d’autres.

    EDIT ET notez que je ne dit pas que ce qui est prétendu est faux, je dit qu’il faut poursuivre l’enquête plus loin ET si possible que ce soit porter devant les autorités car c’est extrêmement grave, bien trop pour se contenter de ce qu’on a à présent.

  36. belgianstyle dit :

    Anto@ A quel endroit j’affirme qu’il ne faille rien dire? Si vous fouillez un peu vous verrez qu’il y a de nombreux cas similaires non juifs tout aussi symboliques. A fortiori si il s’avérait qu’il y a un imposteur ou des imposteurs parmi les rescapés de la Shoah ils seront forcement ni javanais ni togolais. Je pense que les juifs si ils l’avaient pu se seraient bien passés de cette –symbolique– puisqu’ils n’en sont pas les auteurs directs; il faudrait savoir, dans le contexte de la Shoah le menteur potentiel serait t’il méprisable parce qu’en plus il est juif? Ou doublement méprisable car il est juif? Ou est t’il triplement méprisable 1. Parce que il est juif 2. Que la Shoah est une fable (Faurisson) 3. Et qu’en plus il gagne en plus du pognon sur “la fable”?

  37. sedris yehuda dit :

    Par ailleurs faurisson aussi produit des documents officiels signés pour  étayer ses thèse. Ce n’est pas une accusation, mais c’est aussi un fait.

    EDIT ET notez que je ne dit pas que ce qui est prétendu est faux, je dit qu’il faut poursuivre l’enquête plus loin ET si possible que ce soit porté devant les autorités car c’est extrêmement grave, bien trop pour se contenter de ce qu’on a à présent.

  38. Kévin dit :

    Félicitations Jean, plus que jamais fier d’être souscripteur de ce site.

    @sedris yehuda :

    Sur la vidéo signalée par Jean dans l’article (je remets le lien ci-dessous), on voit les deux avant-bras de Wiesel sous toutes les coutures, et aucune trace de tatouage.

    http://www.youtube.com/watch?v=IhsdyAjUVcs

  39. sedris yehuda dit :

    Kevin, j’ai aussi bien vu cette vidéo, mais on ne le voit pas sous *toutes* les coutures, l’image est pas bien nette, il y a des ombres, un bracelet de montre, la chemise qui bouge … Bref je veux bien croire à cette histoire mais il faut aller au bout, pourquoi Gruner n’a pas déposé plainte de sorte à astreindre l’accusé de présenter son tatouage (ou les traces du retrait le cas échéant) et de faire faire une enquête officielle approfondie sur l’identité du personnage ? Et pourquoi Wiesel se pavanerait les bras à l’air à Auschwitz ? Sur une vidéo de piètre qualité, on se demande bien si c’est un avion ou un missile qui tombe sur le pentagone. Certains considèrent qu’il y a preuve. Moi pas, c’est tout ce que je dis. L’absence d’éléments précis n’a jamais constitué une preuve.

    Avec tout ça, il y a largement moyen de porter l’affaire devant les tribunaux car il y aurait usurpation d’identité, faux, escroquerie à grande échelle, plaggia, et surement bien d’autres charges, sans prescription étant donné que ce n’est pas ponctuel mais se déroule encore à présent.

    Si l’affaire est suffisamment solide il y aura probablement possibilité de faire se porter partie civile des dizaines d’associations de rescapés et autres victimes de la Shoah, l’institut Yad Vashem, et cie. Bref ma position est exactement la même que celle de GA les éléments en présence ne sont pas suffisants pour être aussi affirmatif, il faudrait contacter les chercheurs de Yad Vashem entre autres, et il faut impérativement faire porter l’affaire devant la justice pour être sérieux et car en démocratie c’est la seule autorité compétente pour rendre une telle décision, pour valider ou invalider les conclusions d’une enquête, et être définitivement fixé.

    Si jusqu’à présent Wiesel n’a pas présenté son bras et répondu aux accusations, on peut imaginer qu’il ne veut pas donner de crédit aux gens qui les portent, et qu’il n’a pas à se justifier à eux (qui plus est au vu des gensqui relaient l’accusation jusqu’à hier). Après ça se trouve si les tribunaux lui demandent, il va montrer son tatouage et tout le monde sera sur le cul. Ou pas, et tout le monde sera aussi sur le cul.

    • Jean dit :

      @sedris
      “pourquoi Gruner n’a pas déposé plainte de sorte à astreindre l’accusé de présenter son tatouage” : avec votre logique, bientôt c’est Grüner qui va devenir coupable… Or l’authenticité de la détention de Grüner à Auschwitz est absolument incontestable, elle m’a été confirmée par Auschwitz. Pas celle de Wiesel.
      “et il faut impérativement faire porter l’affaire devant la justice pour être sérieux” : cela a dû vous échapper mais je suis journaliste

  40. sedris yehuda dit :

    Notons que le comité du prix Nobel pourrait aussi se joindre à l’enquête / plainte / partie civile

    • Jean dit :

      @sedris
      “Notons que le comité du prix Nobel pourrait aussi se joindre à l’enquête / plainte / partie civile” : désolé mais je vous prends en flagrant délit, Grüner a informé depuis longtemps le comité du Prix Nobel sur celui qu’il appelle “l’imposteur Elie Wiesel”, ils n’ont jamais rien fait qui soit connu du grand public, donc soit ils ont fait leur enquête, et la gardent pour eux, ce qui n’est pas normal, soit ils ne l’ont pas faite et ce n’est pas normal.

  41. Anto dit :

    Sans “montrer son bras”, c’est étonnant qu’il n’ait pas porté plainte pour calomnies, diffamations, etc…

  42. cremisi dit :

    Vous voulez avoir votre diplôme “anti-sioniste”?
    Vous ne l’aurez jamais car vous êtes juif ! que pensent vos ancêtres de cette enquête? et même si c’est vrai……………
    Vous tombez aussi bas que Soral !
    Vous savez nos sages, nous ont prévenus…………des juifs anti-juifs…………..
    J’ai envie de vomir

    • Jean dit :

      @cremisi
      renseignez-vous, je suis pro-israélien. Par ailleurs défendriez-vous Misha Defonseca et Herman Rosenblat ? J’en doute. Aujourd’hui les faits montrent que c’est plus qu’un doute qui plane sur le sérieux de Wiesel, mettant ainsi en péril la mémoire de la Shoah. Etes-vous sûr d’avoir correctement choisi votre camp ? Miklos Grüner a été déporté à Auschwitz, c’est lui qui a lancé l’affaire. J’ai appelé Auschwitz directement, et Wiesel qui n’est pas revenu vers moi. Si vous avez envie de vômir, c’est que vous n’avez pas envie de réfléchir.

  43. sedris yehuda dit :

    Bah c’est pareil, ça ne constitue pas une preuve. Même si il est bien qui il est supposé être, il y a plein de raisons pour lesquels il voudrait juste ignorer ces allégations sans leur donner plus de crédit.

  44. Shaul dit :

    A tous,

    Si je peux me permettre, le terme de shoah est un terme créé par le cinéaste, Lanzman.
    Shoah veut dire destruction en hébreu.

    Je sors du sujet Wiesel l’espace de ce post mais je pense qu’employer un terme de cinéma, un titre de film nuit à cet évènement.

    On le hollywoodise, on le met en spectacle (dramatique), on lui fait monter éternellement les marches de Cannes, les marches du Plus jamais ça.

    Shoah, pour beaucoup, inconsciemment, est une religion, un sujet intouchable parce qu’en parler sous l’angle de la critique est déjà un blasphème. L’idôlatrie n’est pas loin.

    Je peux comprends que ce terme, chez certain, peut soulever gène (jusqu’à la haine).

    Dans mon cas, je m’interdit de l’employer. Je dis destruction.

  45. youlou dit :

    Il suffit de mettre Jacob Cohen dans la boucle, l’auteur du printemps des sayanins
    Et encore, lui, c’est le plus visible
    Mais il y a plein d’autres.

  46. Ben dit :

    “Or, notre enquête démontre et confirme qu’Elie Wiesel n’a pas le tatouage d’Auschwitz qu’il prétend avoir (dans son livre La nuit, qui n’est pas une fiction selon lui, et dans d’autres déclarations publiques, y compris certaines sous serment), le numéro A-7713.” Vous ne manquez pas de culot! Si cette information se voyait confirmée, alors le mérite devrait revenir aux négationnistes que vous décriez tant ! Un certain Carlo Mattogno apporte beaucoup plus d’éléments que vous: http://www.revblog.codoh.info/2010/05/the-riddle-of-lazar-lazar-eliezer-elie-wiesel/#more-902

  47. sedris yehuda dit :

    Pour ce que ça vaut, Elie Wiesel en visite à Siget, il semble comprendre bien, et parler le hongrois. Je ne suis pas magyarophone mais si vous traduisez les sous-titres anglais en hongrois avec Google Translate et écoutez la bande son, il me semble bien que c’en est.

    http://www.youtube.com/watch?v=YWt8ICajaD8

    Peut-être en partie pour ça que Güner a perdu son procès en diffamation contre le rabbin Köves (qui avait dit que Güner falsifiait l’histoire et le comparait à Finkielstein). Güner avait accusé Köves de savoir que Elie Wiesel « est un imposteur » et qu’il « ne parle pas hongrois ». Or il semblerait que Wiesel ait été en mesure d’échanger en hongrois avec lui ainsi qu’avec des ministres et membres du parlement.

    http://www.bosnewslife.com/25102-hungary-rejects-holocaust-survivors-defamation-case-bosnewslife-in-depth

    • Jean dit :

      @sedris
      ne cherchez pas à noyer le poisson, c’est un argument totalement périphérique et très aléatoire de cette affaire. Que je sache, on peut apprendre une langue étrangère en quelques mois, or ça fait 25 ans que Grüner court après Wiesel en lui disant d’avouer qu’il ne parle pas le hongrois.

  48. LePetitLutin dit :

    C’est là le pourquoi de la dangerosité de la loi Fabius-Gayssot…

    Si cet homme est coupable (ce qui est certain et ce n’est pas un cas unique), on ne tardera pas, quand même, à taxer Jean de révisionniste et pourquoi pas le passer par la case prison …

    Si la loi Gayssot signifie la caution d’escroqueries (ce qui n’aurait rien d’étonnant, cette pratique étant l’ADN de la gauche), il serait temps de le dénoncer et d’ouvrir sereinement les yeux des français sur ceux qui se réclament de la bien-pensance depuis la révolution française..

  49. LePetitLutin dit :

    Claude Sarraute confirme : « On l’a vendue partout, on est couverts d’argent, on est vraiment plus forts que vous. »

    http://www.dailymotion.com/video/xknern_humour-juif-claude-sarraute-sur-les-armeniens_news#.UNiRSG9sv1s

    http://www.collectifvan.org/article.php?r=&id=38981

  50. Dilbert dit :

    « La vérité d’un homme est d’abord ce qu’il cache.» (Malraux)
    Sera-t-il plus difficile de déboulonner un prix Nobel qu’un Madoff ? (les imposteurs se trompent mutuellement)

  51. sedris yehuda dit :

    avec votre logique, bientôt c’est Grüner qui va devenir coupable
    Pas du tout … Parfois vous interprétez tout à votre façon parfois c’est hallucinant. Il n’est pas coupable, mais il porte une accusation grave.

    cela a dû vous échapper mais je suis journaliste
    Eh bien très honnêtement sur ce coup vous êtes loin de prendre la distance qui s’impose vis-à-vis de votre travail, car vous présentez comme absolument certain quelque chose que vous n’êtes pas en mesure de prouver de façon incontestable.

    Vous soulevez des points intéressants et ça pose des questions, mais le compte rendu d’un bouquin qui jusqu’à preuve du contraire – sauf respect de M.Grüner – ne représente qu’une conviction personnelle et le fruit d’une enquète à charge toute aussi personnelle et validée par personne d’autre que l’auteur, la lecture de quelques documents trouvés sur Internet, quelques échanges de mails et un coup de fil à Auschwitz, c’est loin d’être une enquête suffisamment complète et mûre pour poser de telles affirmations.

    Vous vous emballez alors que vous soulevez plus de questions que n’apportez de réponses, contrairement à ce que vous laissez entendre par votre ton péremptoire. C’est bien dommage.

    désolé mais je vous prends en flagrant délit
    En flagrant délit de quoi ? Je dis que si procès il devait y avoir il serait intéressant que se porte partie civile des associations de victimes de la Shoah, Yad Vashem et le comité Nobel. Faut redescendre un peu, vous êtes bien sur la defensive ici …

    ne cherchez pas à noyer le poisson
    Ben voyons. Alors certes M.Robin a rendu le verdict, tout le reste n’est que noyage de poisson.

    Franchement c’est pas serieux.

    • Jean dit :

      @sedris
      laissez tomber et passez à autre chose, les faits ne semblent pas vous intéresser, je suis bien désolé pour vous car vous m’êtes par ailleurs sympathique. Si vous êtes plus malin que tout le monde, donnez-moi une seule preuve que Wiesel a bien été déporté à Auschwitz.

  52. sedris yehuda dit :

    Je ne remet pas en cause ni le fait qu’il y ait des zones d’ombres (voir effectivement le tatouage en leverait une sacrée) ni la sincérité de Grüner, simplement je critique la forme péremptoire de vos affirmations et la confiance aveugle que vous placez dans les conclusions de Grüner. Les dates clochent (4 septembre 1913 sur les documents d’Auschwitz, 30 septembre 1928 selon Wiesel, 4 octobre 1928 sur les papiers de Buchenwald ?) c’est un fait. Le reste n’est que conjectures, même si la question mérite d’être soulevée. Sous forme de question ouverte, jusqu’à preuve du contraire.

  53. Ben dit :

    @ Jean

    1) J’ignorais que dire de quelqu’un qu’il a du culot était une insulte, première nouvelle ! Vous vous rendez compte que des négationnistes apportent des faits avérés sur cette question douloureuse et vous essayez de récupérer l’info pour pouvoir dire après: Ah mais moi aussi j’avais dénoncé l’imposture Wiesel à l’époque !

    2) Quant à Miklos Grüner, il n’est qu’un témoin et donc ce n’est pas lui qui a poussé à aller chercher d’autres documents. Mais les gens que vous traitez de nazis et d’antisémites.

    3) “Je suis contre le négationnisme” et moi contre la violence dans le monde ! Tous les génocides sont remis en cause et il y aura toujours des gens pour remettre en cause les thèses officielles.

  54. moa dit :

    Je ne suis aucunement surprise par cette revelations aussi honteuse que choquante car j’étais au courant de l’imposture probable. J’ecris pour feliciter l’honneteté de l’auteur qui ayant decouvert cela en parle a l’honneteté de montrer du doigt le silence unanime des gros medias sur l ‘affaire et surtout . Aussi je voulais dire que cette decouverte est surtout une aventure ,a mon avis pour l’auteur lui meme, je suis presque convaincu qu’a partir de la il va decouvrir par lui meme un silence aussi lourd que forcené sur ce sujet. Peut etre wiesel,un jour s’expliquera et peut etre pas,en tout cas il ne sexpliquera certainement pas avant le deces des temoins qui le “décridibilisent”,il ya des chances…je suis impatiente moi de VOIR LE SUIVI DE L AUTEUR DE CETTE AFFAIRE car en effet, m’éffare du silence interne a la communauté juive qui rechigne a lever le voile sur ce cas d’exploitation de la souffrance (des leurs par un des leurs,en plus!) .

  55. moa dit :

    …Enfin, JE NE DEMANDE QU’ A VOIR ET REGARDER LA JUSTICE SE FAIRE ET SE METTRE EN BRANLE POUR REGLER CETTE SITUATION OFFICIELLE !!!!! VRAIMENTJE VAIS SUIVRE L AFFAIRE ET JE PENSE QUE RIEN NE VA SE PASSER….BZZZZ …LE VIDE !!… ET BIENSUR CELA SERA DU AU HASARD !!!! HI hi hi … qu’est ce qu’on rigole,c sans limite vraiment…

  56. Inspecteur Juve dit :

    De toute façon, les tatouages ça fait vulgaire.

  57. youtub976 dit :

    Sur la vidéo on voit beaucoup mieux le bras que ne le disent certains commentaires. Je n’y vois pas de tatouage.
    Après, trainer quelqu’un au tribunal pour qu’il montre son bras c’est quelque chose de ridicule. Il suffit de ne plus lui donner de crédit et de considération si son personnage est usurpé depuis le départ.

  58. JN dit :

    Mais est-ce que quelqu’un s’est penché sur les conclusions des procès relatifs à cette affaire ?
    Extrait de Wikipedia / Elie Wiesel :
    Le déporté Miklós Grüner, qui accuse Elie Wiesel d’avoir usurpé l’identité de Lázár Wiesel, a perdu à Budapest en février 2012, puis en appel en novembre 2012, son procès en diffamation contre le dirigeant de la Communauté israélite unie de Hongrie qui l’avait traité de falsificateur de l’histoire.

    Je ne parle le hongrois que sous la torture … mais ça vaudrait le coup que quelqu’un y regarde de plus près, non ? pour savoir si tout ça n’est qu’un délire ou cache quelque chose de plus délirant encore …

  59. Ben dit :

    @Jean

    Non, non, bien sûr que non. C’est certaines formulations dans l’article qui ne m’ont pas plus.

  60. jmar dit :

    Ca fait un bon débat et Sedris a fait valoir son point de vu qui tient la route.
    je pense qu’au vu des conséquences que la prudence est de mise car nous ne savons pas vraiment si il ment ou il omet ou il se trompe, et/ou ils ont oubliés lui ou gruner.
    C’etait bien d’évoquer le sujet car il n’y a pas de raison que celui ci soit taboo a près tout si le Wiezel est une fraude , cela n’implique que lui a priori et c’est mieux que cela se sache plutot que cela se cache.
    @Jean
    Bon donc il peut apprendre le hongrois et il peut donc se tatouer le bras, et il peut même faire copain avec un autre gars qui était en camps qui ca fait tellement longtemps le reconnaitrait peut etre.

    Tu devrais peut etre te mettre en contact avec Yad Vachem, ils compilent beaucoup d’info.

  61. Kermer dit :

    Félicitations à Jean, chercher la vérité et la dire est faire montre d’un amour sans concession pour l’espèce humaine.

  62. moaa dit :

    …Enfin, JE NE DEMANDE QU’ A VOIR ET REGARDER LA JUSTICE SE FAIRE ET SE METTRE EN BRANLE POUR REGLER CETTE SITUATION OFFICIELLE !!!!! VRAIMENTJE VAIS SUIVRE L AFFAIRE ET JE PENSE QUE RIEN NE VA SE PASSER….BZZZZ …LE VIDE !!… ET BIENSUR CELA SERA DU AU HASARD !!!! HI hi hi … qu’est ce qu’on rigole,c sans limite vraiment…

  63. belgianstyle dit :

    Inspecteur Juve@ Je connais un tatoueur mal famé près d’un parking qui sent l’urine, on lui tatoue une Harley Davidson dans le dos et on classe l’affaire lol..

  64. jmar dit :

    @jean
    Sur le film que l’on vois on a deja du mal a voir son bras à 360° ou 380° selon Fourest alors ca a l’air peu probable que le gars ne prenne pas ses précautions si cela avait du étre monter de toute pièce. Pour faire une escroquerie on rassure on dissipe les doutes. Donc sur le film ou pour vous le montrer à la télé il pourrait tranquilement exiber son faux sans que ca le gêne, sans qu’une datation et expert graphologue ne viennent l’embéter.Les jounalistes osent pas demander il demanderons pas plus une expertise.
    Néanmoins je ne pinaille pas la parole de Gruner vaut celle de Wiezel et ne pas répondre met d’autre réscapés et la mémoire des gens morts dans l’embarras il me semble

  65. sedris yehuda dit :

    @Jean

    les faits ne semblent pas vous intéresser [...] Si vous êtes plus malin que tout le monde, donnez-moi une seule preuve que Wiesel a bien été déporté à Auschwitz.

    Mais vous êtes sacrément têtu, tout de même … je me tue à vous dire que justement les faits m’intéressent et que cette histoire de dates et d’identités seraient à ́éclaircir, qu’il y a effectivement des choses troublantes et floues, et que ce serait bien d’être fixé là-dessus … La preuve qu’il était à Auschwitz ? Voyons je ne l’ai pas plus que vous n’avez la preuve du contraire ! Et c’est justement là mon problème avec cette affaire. Une absence de preuve ne constitue en aucun cas une preuve.

    Ici je lis :

    A few years ago, I went to the Museum of Tolerance at the Simon Wiesenthal Center in Los Angeles. I heard a Holocaust survivor of Monowitz speak. The room was filled with 8th grade students from a Catholic school. At the end of his talk, one student asked him to show his tattoo. He refused, saying that it was his policy never to show his tattoo. One of the nuns who had accompanied the students then spoke up and reprimanded the student for being so impolite. Then she hustled the students out of the room before they could ask any more questions.
    Next we went to another room to hear a Hungarian women who was a survivor of Birkenau. She was very attractive; in fact, for her age, she was remarkably attractive. She talked about the death march out of Auschwitz-Birkenau; she said that there was a “sag wagon” for the prisoners to ride for awhile if they got tired of walking. After her speech, the friend, that I was with, asked her why she didn’t stay at the camp and wait for the Soviet soldiers to liberate the camp. She became very angry and refused to answer the question. She told my friend that it was rude to ask such a question.
    Of course, she didn’t want to answer. A young woman who was that attractive would have been gang raped by the Soviet soldiers. For German soldiers, the penalty for rape was death. I don’t recall what she was wearing; maybe she was wearing a long-sleeved dress, but in any case, I forgot to look to see if she had a tattoo, and she didn’t show it to us.

    http://furtherglory.wordpress.com/2010/03/27/elie-wiesel-holocaust-survivor-a7713/#comment-187

    Voilà mon point c’est que ça ne me semblerait pas complètement farfelu de penser que comme pour cet homme il s’agit pour lui de quelque chose d’intime qu’il ne souhaite tout simplement pas exhiber, et qu’il le cache par exemple sous sa montre qui est toujours au même endroit de son poignet gauche au fil des ans – il la porte assez haut il faut l’admettre. Qui sait, peut-être a-t-il eu la chance d’avoir reçu un tatouage suffisamment petit et bien placé pour pouvoir être dissimulé ainsi.

    Mais de toute façon vous avez raison, je passe à autre chose car tant qu’on ne sera pas fixé sur le tatouage ou qu’il n’y aura pas de révélations supplémentaires, ou une véritable enquête judiciaire (non @youtub976 je ne trouve pas cela ridicule du tout au vu de l’ampleur de l’escroquerie le cas échéant, ou pour le réhabiliter aux yeux du public si les accusations s’avèrent démenties), ce ne sera à mon sens que des polémiques stériles. Au pire il faudra demander au médecin légiste le jour de sa mort.

    • Jean dit :

      @sedris
      désolé, il y a des faits mais vous les remettez en question, des faits fournis par Auschwitz, source incontestable, que vous contestez. Et si on vous montre un tatouage, cela vous suffira-t-il ? Certainement pas, vous demanderez une expertise sur le tatouage. Et cela vous suffira-t-il ? Non, vous demanderez si l’expert n’est pas de mèche avec Wiesel. Etc. etc. Cela s’appelle l’hypercriticisme, pour être gentil je n’emploierai pas un autre terme.

  66. Thomas FERRIER dit :

    C’est un sujet délicat et je trouve que Jean a pris toutes les précautions dialectiques nécessaires et préalables.

    J’ignore la vérité dans cette affaire mais je pense qu’Elie Wiesel devrait répondre sur les points que Jean a soulevés.

    Nous savons tous, et Jean le premier, quelle exploitation les antisémites peuvent tenter de tirer de cette enquête. Il n’y a pourtant qu’une seule façon de les combattre, et c’est par la vérité. Ce que nous dit Jean, c’est que tous ceux qui combattent l’antisémitisme et le négationnisme doivent soutenir son action car il est animé par les meilleures intentions.

  67. sedris yehuda dit :

    Je ne conteste pas ces faits je dis qu’ils sont insuffisants pour déterminer le fin mot de l’histoire. Ça peut être troublant, louche, très louche, suspect, très suspect, vraiment suspect. Cela dit ce n’est pas une preuve. Il y a trop d’incertitudes.

    Il y a peut-être une erreur dans la fiche. L’administration nazi n’était à l’abri ni d’erreurs ni de négligences. Les archives ont peut-être été altérées. Ou même reconstituées après coup. Peut être aussi des numéros ont été réattribués (« rather not » ce n’est pas un non catégorique). Où peut-être quelque chose auquel on n’a pas pensé … Et pour couvrir le tout peut-être qu’en plus Grüner a eu des problèmes personnels avec lui, des problèmes de mémoire, ou autres, ou encore n’est pas honnête (ne m’insultez pas, j’ennonce des possibilités je ne dis absolument pas que c’est le cas).

    Je veux dire … Peut-être que ça semble improbable, mais peut-être aussi qu’il à vraiment joué de malchance. Ce n’est pas totalement a exclure et mon sentiment c’est surtout qu’il y a trop de trous pour en juger. Peut-être cela dit que c’est tout à fait exact et que l’identité a été usurpée.

    Si je vois un tatouage, analyses, etc., est-ce que ça me suffira ? Pas forcément. Ça dépendra du contexte et des explications données. Si en plus il y a une confrontation (si non des personnes, au moins des versions) avec Grüner … Si on trouve des témoignages tiers, des proches, de la famille … d’autres archives … de roumanie aussi, et pas forcément à charge … Peut-être un peu plus. Et si en plus de fil en aiguille on arrive à retracer précisément le déroulement des évênements, encore plus.

    Hypercriticisme, ou même révisionnisme (vous pouvez y aller je n’ai pas peur des mots quand ils sont bien employés), je veux bien, mais ça va dans les deux sens … Et pour moi le bénéfice du doute en fait partie. Je ne peux m’empêcher de penser aux erreurs judiciaires, aux erreurs de jugement populaire, et les injustices gigantesques que ça peut occasioner.

    Je ne pense pas que vous ayez eu tort de soulever cette question ! Au contraire. Il y a trop de doutes et de zones d’ombres, ça mérite définitivement des recherches au grand jour, par respect pour l’Histoire, les victimes de cet épisode de l’histoire, et de l’escroquerie le cas échéant.

    Et c’est pour ça que je précise que si c’est avéré ou si au moins il y a une enquète ce serait bien que ce soit appuyé par des associations de victimes, des instituts comme Yad Vashem et le comité Nobel, car au final si personne ne se manifeste c’est encore aux thèses purement négationistes (et consors) que ça va profiter. C’est pourquoi je comprends très bien votre désir de transparence.

    Mais c’est tellement sensible, flou, et par essence difficile à démêler qu’il aurait été plus judicieux de poser le problème avec un ton un peu moins brutal et péremptoire. Prendre le truc de front et déclarer catégoriquement « Elie Wiesel n’a pas le tatouage d’Auschwitz qu’il prétend avoir » ce n’est selon moi pas le bon angle d’attaque. Mais je sais, je ne suis pas vous, et je ne suis même pas encore souscripteur.

    • Jean dit :

      @sedris
      “this is rather impossible” signifie donc selon vous que ce n’est pas un non catégorique, intéressante interprétation des faits encore une fois, qui en dit long sur votre volonté de tout mettre en doute. Beaucoup de fiches de prisonniers ont été perdues, comme me le déclare M. Plosa, mais il ne dit pas que beaucoup de fiches sont erronées. Au contraire, quand on se penche un peu sur la question, on se rend compte que les nazis ne rigolaient pas avec ça, voici le mail envoyé par M. Plosa : Dear Mr. Robin,

      Below please you will find information about series of prisoners’ number given in Auschwitz.

      Each prisoner’s number had to be displayed at a specified place on his or her striped uniform. The number, on its small scrap of white cloth, was to be sewn on the blouse at the level of the left breast and on the outer seam of the right trouser leg. Each new series of numbers introduced at Auschwitz began with “1.”

      The first series was given to male prisoners and remained in use from May 1940 to January 1945. It ended with number 202 499. Until mid-May 1944, male Jewish prisoners were given numbers from this series.*

      A new series of numbers was introduced in October 1941 and remained in use until 1944. Approximately 12,000 Soviet POWs were given numbers from this series (some of the POWs exterminated at Auschwitz were never registered, and thus did not receive numbers).

      A separate series of numbers was introduced in January 1942 for “corrective” prisoners, who had hitherto received numbers from the general series. Numbers from this new series were assigned retroactively to “corrective” prisoners who had died or been released, while their superseded general-series serial numbers were reassigned to new “general” arrivals. This was the only instance in the history of Auschwitz of numbers being “recycled.” A total of approximately 9,000 prisoners were registered in the “corrective” series. Female “corrective” prisoners were given serial numbers from their own new series, which also began with “1,” beginning in 1943. There were approximately 2,000 serial numbers in this latter series.

      The first female prisoners arrived at Auschwitz on March 26, 1942. A new series of numbers was created for them and remained in use until the end of the camp’s existence, reaching a total of approximately 90,000. Female Jewish prisoners received numbers from this series until May, 1944.

      Beginning in February 1943, the Gypsy prisoners registered at Auschwitz had their own two separate series of numbers, one for the men and one for the women. Through August 1944, 10,094 numbers were assigned from the former series and 10,888 from the latter.

      In order to avoid the assignment of excessively high numbers from the general series, new sequences of numbers were introduced in mid-May 1944 for newly arrived and registered Jewish prisoners. The series prefaced by the letter A was to begin with “1” and end at 20,000. It was intended, once this number was reached, to start successive new series beginning with the subsequent letters of the alphabet. This intention was carried out with regard to the men: a B series was initiated (and ran from 1 to approximately 15,000). Through an oversight, the women’s A series was allowed to run on to a total of approximately 30,000.

      The destruction of the camp records by the SS has made it impossible to establish the exact point at which the numbers in the various series ceased. We know, however, that more than 400,000 serial numbers were assigned (not counting approximately 3,000 numbers given to police prisoners—Polizeihäftlinge or PH—who were not included in the daily Stärkemeldung, or count of prisoners).
      Yours faithfully
      Wojciech Płosa

  68. Thomas FERRIER dit :

    @ sedris yehuda

    Il y a doute et je sais bien que le doute doit profiter à la défense MAIS vous le reconnaissez vous-même, c’est troublant. Ce doute peut et devrait être levé, or on voit bien que les archives historiques ne permettent pas d’être catégoriques. C’est donc à Wiesel lui-même de prendre ses responsabilités et de démontrer de manière indiscutable les choses. Pourquoi ? Parce que justement celui qui a tant mis en avant la mémoire de la souffrance juive n’a pas le droit par son silence de donner du grain à moudre aux négateurs de l’histoire.

    Ce que fait Jean est une oeuvre salutaire. Et par ailleurs, il démontre aussi par sa pugnacité toute la médiocrité du petit Soral. On n’a pas le droit de jouer avec la mémoire historique, qu’on s’appelle Soral ou Wiesel (s’il est démontré que cela a été le cas)…

  69. sedris yehuda dit :

    @Thomas mais je ne dis pas autre chose ! oui, il y a une accusation grave et sérieuse, et le fait est que c’est troublant, donc il doit en répondre et s’en justifier.

    Mais, en admettant l’hypothèse, la possibilité que ce soit une « erreur judiciaire » et qu’il soit bel et bien qui il est supposé être, comment réagiriez vous si vous appreniez qu’une bande de gens (jusqu’à présent aux intentions pas toujours très claires, ou parfois un peu plus, comme Carolyn Yeager) essaient de vous détruire et vous calomnient alors que vous n’avez rien à vous reprocher ? Peut-être aborderiez vous le problème de front et prendriez les devants, mais peut-être aussi jugeriez vous que vous ne devez rien à ces gens et que vous justifier leur donnerait du crédit ! Peut-être même vous préfereriez ignorer purement et simplement les critiques et accusations, les jugeant insignifiantes (l’égo peut vous amener à votre perte) … Et bien dans ce cas, quelqu’un qui, même si dans le fond est bien intentionné, mais dans la forme présente le problème de front de la même façon que les autres, vous le mettriez dans le même panier et n’y préteriez pas plus d’attention.

    Bref je ne critique pas le fond mais la forme.

    @Jean

    “this is rather impossible” signifie donc selon vous que ce n’est pas un non catégorique, intéressante interprétation des faits encore une fois

    Ce n’est pas une interprétation de faits, mais de langage. Rather not ça veut dire a priori non, donc effectivement plutôt non, mais rien n’est néanmoins à écarter. Enfin, c’est comme ça que ça s’emploie, dans l’usage. Sinon il aurait dit definitely not, ou certainly not … Bref ce n’est pas mon point car qu’il en soit sur ou non le problème n’est pas là. Mais vous faites semblant de ne pas comprendre que je ne critique pas le fond de votre démarche mais la forme de votre publication qui est selon moi contre-productive.

    qui en dit long sur votre volonté de tout mettre en doute

    C’est vous qui parliez d’hypercriticisme, non ? C’est bien la moindre des choses de douter. Il n’y a eu ni enquête officielle (je ne dit pas que vous ou Grüner n’êtes pas sérieux, j’entends plutôt par là « supervisée », « multilatérale », à charge ET à décharge, la plus exhaustive possible), ni jugement officiel. Pourquoi d’après vous les enquêtes et les jugements se font en temps séparés, par des personnes différentes, et de préférences par des équipes d’investigations et des jurys distincts, sur un modèle de confrontation ?

    Bref si vous êtes suffisamment sûr de vous pour considérer avoir fait le tour de la question, alors que voulez vous que je vous dise. C’est parfait, le verdict est rendu.

    • Jean dit :

      @sedris
      “à charge ET à décharge” : non là ça ne passe plus désolé, Grüner a envoyé des lettres à Wiesel, celui-ci ne lui a jamais répondu, il en apporte toutes les preuves dans le livre que vous prétendez avoir lu, mais je commence à en douter franchement, à moins que vous ne reteniez que ce qui vous arrange. Il n’a pas daigné nous répondre non plus. Donc l’enquête est à charge et à décharge, et bien sûr que le verdict est rendu, seuls les plus crédules continueront à prétendre que la vérité n’a pas été faite. Et je ne parle que du point précis et unique que j’ai soulevé, pas du reste. Franchement, vous êtes décevant.

  70. luccia dit :

    ….et on oublie pas de ditre MERCI AU SOIT DISANT “ANTISEMITE” SORALparceque sinon peut etre quon serait encore de se draper du périple pas si galere peut etre de wiesel…arff ,la blague!! vs imaginez comme ce serair ridicule sachant l’imposture tres probable…nan??

    Cette aventure colorée montre pourquoi UNE OPINION NE DOIT PAS ETRE UN DELIT !!
    pourquoi il est imperatif que penser ne soit pas un delit !!!!
    pourquoi aucune zone de l’histoire du monde ne doit etre SEQUERSTRE AU NOM DE LA BIENPENSANCE !!
    CELA MONTRE POURQUOI IL FAUT LAISSER LIBRE TOUS QUESTIONNEMENTS !!
    toute direction de la pensée!!
    Si l’on veut s’assurer de maintenir la verité dans la continuité il ne faut pas accepter un accapparemment de certaines zones de l’histoire de l’humanité!!! Notre histoire pour rester juste envers chacun doit rester libre en acces,en questionnement,en hypothese ,avoir le droit oui ,parfois de reclamer des preuves et oui,le droit de questionner,oui, en effet.

  71. MOA dit :

    …c clair je vois bien wiesel repondre ca: “…et alors??? l’absence de tatouage ne prouve rien!…et toute facon les tatouages ca fait vulgaires!”…mdrrrr!!!

  72. milo dit :

    Joyeux Noël Jean, même si le Christ n’est pas vraiment ta tasse de thé…

    Je suis un peu fatigué en ce moment d’où mon absence (temporaire) mais plus que jamais je ne regrette pas ma souscription…

    A bientôt.

  73. GA dit :

    Jean
    24 décembre 2012 à 23 h 16 min
    @sedris
“this is rather impossible” signifie donc selon vous que ce n’est pas un non catégorique, intéressante interprétation des faits encore une fois, qui en dit long sur votre volonté de tout mettre en doute.

    Ce commentaire est assez drôle.
    Normalement, c’est au journaliste de “tout mettre en doute” et de ne pas tirer de conclusions hâtives. Ici, on assiste à une inversion des rôles. Il y a un lecteur qui fait un boulot de journaliste, et un journaliste qui est plus commentateur que journaliste.

    Et puis, arrêtez de donner trop de crédit à Gruner, car vous ne le connaissez ni de loin, ni de près. Tous comme les antisémites et les négationnistes, il n’est peut-être pas aussi désintéressé qu’il veut l’admettre.

    • Jean dit :

      @GA
      mon article ne s’appuie pas sur Grüner, mais sur Auschwitz, d’une. De deux, Grüner donnait la même info dès 2007, une lettre d’Auschwitz reçue en 2003. C’est tout ce qui m’intéresse. Maintenant si vous voulez qu’on parle du niveau d’intéressement de Grüner, ça fait 25 ans qu’il mène son enquête en prenant le risque de passer pour un négationniste ou un gars qui donne du grain à moudre aux négationnistes, et sans en retirer un seul dollar. Je ne sais pas de quoi vous parlez.

  74. GA dit :

    Jean
    “Donc l’enquête est à charge et à décharge, et bien sûr que le verdict est rendu, seuls les plus crédules continueront à prétendre que la vérité n’a pas été faite. Et je ne parle que du point précis et unique que j’ai soulevé, pas du reste. Franchement, vous êtes décevant.”

    L’enquête ne présente aucun argument en défaveur des accusations que vous portez mais elle est néanmoins à décharge car vous avez contacté Elie Weisel qui ne vous a pas répondu ?… Non, ce n’est pas du tout ça, une enquête à décharge.

    Déjà, une enquête qui se veut sérieuse, véridique et inattaquable sur un tel sujet doit comporter bien plus d’éléments que cet article de 3-4 feuillets et que cette vidéo d’une simple discussion avec le responsable des archives d’Auschwitz.

    Ce que sedris et moi vous demandons depuis hier, c’est de faire votre boulot. Nous admettons tout à fait que des zones d’ombre existent, mais nous affirmons aussi que les éléments présentés là ne sont pas suffisants pour “rendre verdict” comme vous le faîtes pourtant. Et ça, tout historien, tout chercheur, tout juge ou tout journaliste sérieux vous le dira.

  75. choowie dit :

    @Jean,

    Question technique. Comment fais-tu pour enregistrer une conversation téléphonique? Un simple enregistreur audio avec le téléphone en mode interphone? Un enregistrement audio Skype?

  76. choowie dit :

    Ah, et aussi merci pour ne pas avoir “dubbé” la conversation téléphonique mais de l’avoir sous-titrée. C’est une mauvaise habitude qui est arrivé depuis les annèes 90.

    Je HAIS quand on parle au dessus des paroles étrangères.
    1/ Il y a parfois des erreurs de traductions (rien qu’hier j’ai réussi à entendre “pillar” que le je journaliste avait traduit par “oreiller” (il a cru entendre “pillow”)).
    2/ C’est un manque de respect pour la personne qui parle.
    3/ J’adore entendre les langues étrangères et leurs accents.

  77. BABAR dit :

    @ jean
    il ne vous reste plus qu’à enqueter sur tout les autres sujets abordés par les antisémites et peu etre que vous finirez aussi par etre traité d’antisémite…. cordialement

  78. lumiere dit :

    Je suis vraiment choqué par la mauvaise foi insistante et éhontée du commentateur GA…vraiment ca m’interpelle,me fais reflechir??!!!! … un faisceau de temoins de l’époque ,de suspicions et d’affirmation soutenues aussi énorme que solides disent que ce monsieur n’est pas “la “victime”quil dit etre…pendant que lui continue a jouer la vierge larmoyante nevrosée par des souvenirs”apocalyptique”…pfff…vs imaginez ce que cette personne a fait quand meme???…l’escroquerie morale ,financiere et historique??… mais surtout moral
    ca suffit ,le business de la pleurniche de mr wiesel est une honte et je ne comprend vraiment pas ce qui aliène si irrationnellement des personnes au point meme qu’elle refuse de voir l’accumulation de temoins,faits et affirmation qui contestent clairement et officiellement cette homme .Et sachant que ce st des temoins de l’histoire aussi!!! qui eux ,étaient en camp!!!!
    Ceux qui le contestent tiennent ENCORE leur position,les opposants st multiples et il est avéré par auschwitz que wiesel n’a pas eu le numero de serie quil dit etre son numero car “nous n’étions que ds chiffres sans identités”…rien que sur le numero non ce n’est pas lui c lazar wiesel,c tout et deja ca c une honte !!!
    Je pense quil faut s’avoir s’arreter dans ce soit disant “esprit critique” ,ya des limites a tous ,tous comme 2+2=4 est un fait inchangeable!! …Cette mauvaise foi éhontée tenue sans gène aucune me stupéfait et surtout je me demande tres serieusement : par quel raisonnement comique pourrait elle etre justifiée??….il ya des limites a tout et il faut savoir reconnaitre ce qui est malhonnete mem si cela coute.
    L’honneteté et la bonne foi ne st pas autre chose que cela precisement. GA affirme que les fats st troublants et demande plus d’enquete… on croit rever!! et pendant ce temps wiesel il est en vacance ou?? Est-on sure qui supporte bien l’hiver?? est on sure quil n’a pas trop froid ?? …non mais enfin ou est-on??? quelle est cette solidarité sans limites?????
    … cette affaire aurait du éclater il ya longtemps deja au vu des graves et fortes suspicions et le fait que rien ne se passe demontre selon moi une preuve implicite du cas qu’on sait flou mais qu’on tait …cet homme devrait etre traduit en justice pour repondre des accusations claires et precises qui lui sont portés et il doit etre questionner et apporter ds preuves de sa supposée “descente en enfer”….c’est une honte meme qu’un tas de gens se questionnent ,enquetent,cherchent la verité ALORS QUE CE MONSIEUR EST LA TOUJOURS VIVANT A PROFITER DE SES BIENS ACCUMULEE EN EXPLOITANT PEUT ETRE LA SOUFFRANCE DES AUTRES!!!!!
    CEST HONTEUX QUON LE LAISSE TRANQUILLE CHEZ LUI ET QUE PENDANT CE TEMPS DES HOMMES JOURNALISTE CHERCHEURS SOIENT CENSE SEPUISER A CHERCHER SANS TOUTEFOIS DERANGER MONSIEUR!!!!!! QUE CET HOMME SOIT ORDONNER A REPONDRE EN JUSTICE!! PROUVER SA DEPORTATION ET CEST TOUT

  79. Pierre75 dit :

    J’aimerais formuler une hypothèse qui n’a pas été évoquée ici : Et si Wiesel était indifférent à se justifier face à tel auteur qui l’a mis en cause ?
    Le nombre de gens reconnus qui ne répondent pas à des lettres, mails, voire à des livres qui les mettent en cause…
    Jean vous savez mieux que quiconque ici que la plupart des gens en place ne répondent pas, quand ce n’est pas quelqu’un d’aussi influent qu’eux qui les interpelle. Ardisson vous a-t-il jamais répondu ?
    Regardez le problème des droits de réponse dans la presse, que vous êtes bien placé pour connaître mieux que moi… Regardez même les difficultés pour que Soral – qui est infiniment moins connu que Wiesel – vous réponde après je ne sais combien de vidéo…
    Le cas personnel de Wiesel me semble bien moins intéressant comme “sujet d’étude” que cette attitude de silence et de refus de communiquer de nombreux membres de l’élite ou de l’intelligentsia. C’est ça, à mon avis, une des sources de cette non réponse de Wiesel.

    • Jean dit :

      @Pierre75
      “Et si Wiesel était indifférent à se justifier face à tel auteur qui l’a mis en cause ?” : il ne s’agit pas de tel auteur, mais de son ami de camp, en théorie.
      “Ardisson vous a-t-il jamais répondu ?” : oui, sur le plateau du Grand Journal, il a déclaré “c’est ça, ça fait 10 ans que je m’explique là-dessus”, puis dans Technikart, où il a déclaré “Tout est faux dans le livre de Jean Robin”.

  80. sedris yehuda dit :

    Jean je pensais que vous aviez au moins un sens minimal d’équité, de tempérance et de justice … la base pour un quelqu’un qui croit aux valeurs démocratiques …

    Ce que je veux dire c’est que ce livre produit des documents et des descriptions convaincantes mais que c’est loin d’être suffisant pour rendre un verdict ; les publications de Faurisson en ce qui concerne les chambres à gaz homicides sont étoffées de bien plus de documents officiels, de transcriptions d’entretients avec des rescapés, de copies de lettres, de plans, de croquis, de photos et de centaines de pages explicatives et de rapports de ses décénies d’enquête. Bien entendu tout va dans le même sens. Mais, si vous estimez que l’« enquête » au sujet d’Élie Wiesel contient les éléments suffisants pour décider qu’il est définitivement coupable, alors je ne vois vraiment pas ce qui vous empêche d’être convaincu par les documents produits par Faurisson qui constituent un tout aussi cohérent et bien ficelé, et bien plus garni. Unilatéral et à charge, certes, mais visiblement vous ne percevez pas ce qui cloche avec cette approche.

    Peut être que EW est coupable, peut-être pas, par contre ce qui est sûr c’est que vous n’avez nulle autorité pour en juger par vous même, du moins au dela de votre intime conviction … C’est vous qui êtes décevant, les jugements moyen-âgeux et la vindicte populaire, c’est finit … Moi ce que j’en dit c’est que les documents produits sont suffisamment convaincants pour qu’il soit nécessaire d’aborder cette affaire sur la place publique afin d’y faire la lumière de façon officielle, et j’espère qu’elle sera faite. Guère plus jusqu’à preuve du contraire.

    Bien à vous.

    • Jean dit :

      @sedris
      déjà, comparer Faurisson et Grüner, il faut le vouloir ! L’un est négationniste et antisémite, l’autre est juif et rescapé de camps ! L’un parle d’un complot international, l’autre d’un mensonge d’un seul homme, qu’il a rencontré et dont il prétend qu’il a usurpé l’identité de son ami. Je n’ai jamais dit que Wiesel était définitivement coupable, et sûrement pas sur tous les points soulevés par Grüner. Je n’ai pu en vérifier qu’un, je l’explique dans l’article, mais vous continuez à me reprocher ce que je ne dis pas, à savoir que tout ce que dit Grüner est vrai. Pourquoi cet aveuglement de votre part ? Relisez mon article, toutes les nuances y sont.

  81. Nejma dit :

    Quand on est payé 25 000 dollars pour parler pendant 45 minutes sur l’holocauste…
    Il vaut quand même mieux faire croire qu’on y était!

  82. sedris yehuda dit :

    PS: Une enquête journalistique est censée porter une affaire au grand jour, apporter suffisamment d’éléments afin que le doute introduit induise l’enclenchement d’un processus publique, éventuellement des investigations officielles et si il y a lieu des suites judiciaires. L’enquête journalistique n’est pas supposée apporter des travaux finis, jugement et verdict compris. En prenant le problème sous cet angle vous détruisez tout le mérite de votre travail car vous faites le même jeu que les conspirationnistes à la petite semaine.

    Ce n’est pas comme ça qu’il y aura des suites à cette histoire. Et il n’y en aura pas. Pourquoi ? Parce qu’elle est déjà finie. Vous avez même déjà rendu le jugement. Et une histoire terminée n’a pas besoin de suite. Elie Wiesel ? Coupable. Le dossier est clos, merci Jean Robin pour votre travail.

    C’est ridicule, le travail journalistique constitue à soulever des questions (et éventuellement proposer des pistes, des éléments pour des réponses, je ne dis pas le contraire), mais pas à rendre de jugements et faire des pseudo-dénonciations publiques.

  83. Nejma dit :

    @Sedris qu’est-ce qui vous gêne dans ce constat?
    Il n’est pas sur la liste des déportés et ses camarades supposés de chambrée, ne le connaissent pas.
    Vous savez, il y a des imposteurs dans toutes les guerres, la posture de martyr peut rapporter gros.

  84. sedris yehuda dit :

    Le bénéfice du doute, la présomption d’innocence, les officiels « mandatés », « assermentés », pour mener des enquêtes officielles au nom du peuple … Vous connaissez ? Tout est dans le « supposés ». J’ai expliqué 25 fois ce qui me gène dans la forme de cette publication sur les deux pages de commentaires précédentes, d’autres ont fait de même, et à vrai dire j’en ai terminé. Maintenant, chacun est libre de croire des documents plus que d’autres. Certains croiront Nuremberg, d’autres Faurisson, d’autres seront moins manichéens, que voulez vous que je vous dise. Chacun ses croyances, chacun ses certitudes, chacun son orientation idéologique, c’est ça la beauté du monde. En ce qui concerne Wiesel – Grüner, jusqu’à présent les éléments portés à ma connaissance entre autres par Jean ont été certes suffisants pour me faire douter, pas pour m’apporter des certitudes.

  85. sedris yehuda dit :

    Le bouquin est tartiné certes de documents officiels, et de descriptions d’enquête menée par un bonhomme, mais aussi de conjectures et d’hypothèses. Il y en a d’autres des comme ça, dans d’autres affaires, c’est pas pour autant que la vérité est établie. C’est un bon compte rendu d’enquête, quoi que unilatéral, c’est tout.

    L’enquête aurait été valable si elle appelait à une suite officielle. Or elle se présente comme complète et terminée, donc le dossier est clos. Conséquences ? Réparations, le cas echéant ? Aucunes. Intérêt de l’opération ? Aucun.

  86. Nejma dit :

    Sedris le cas de Wiesel n’est pas nouveau, il date un peu.
    Un prix Nobel imposteur c’est cocasse.
    Je pense sincèrement qu’il y a du vrai dans cette dénonciation.
    Quelqu’un qui a vécu cette horreur et qui prône l’attaque létale contre l’Iran me laisse songeuse.

  87. sedris yehuda dit :

    Nejma je pense aussi qu’il peut y avoir du vrai. Malheureusement avec des dénonciations de cette forme, l’affaire n’avancera pas plus qu’elle n’a avancé depuis quelques années sur le net.

  88. Nejma dit :

    Sedris, tout à fait à charge pour l’incriminé d’apporter des preuves par respect dû aux victimes, et ceux qui en ont fait un porte-parole. Nous ne passons au regard de la recherche de la vérité qu’en dernière position.

  89. michèle dit :

    Il me semble que vous avez pris un parti risqué en commençant à publier votre enquête avant qu’elle ne soit d’avantage avancée. Par exemple, vous n’avez pas, semble-t-il, vérifié les archives de Buchenwald.

    Je n’ai qu’une connaissance superficielle du sujet car je suis gênée par ma quasi ignorance de l’ anglais pour lire le livre. Je comprends “à peu près”.

    Mais je lis l’allemand, et la réponse des archives de Buchenwald à Grüner (donnée en annexe) indique qu’il y a bien eu une confusion de numéros de cartes et de date de naissance côté américain.

    Je ne vois pas en quoi on peut en déduire, à ce stade, ‘une imposture”.

    Lazar est enregistré ainsi à Buchenwald :

    N° 123 565 – né le 04 09 1913 – N° d’Auschwitz – A 7713

    Mais dans les archives américaines, il est enregistré ainsi :

    N° 123 165 – né le 04 10 1928 – Départ pour Paris le 16 juillet 1945 avec convoi d’enfants survivants.

    Les numéros de cartes et les dates de naissance ne correspondent pas.

    Le N° 123 165 est celui de Pavel Kun, -Juif slovaque décédé à Buchenwald le 8 mars 1945.

    D’après l’archiviste la carte est très difficile à lire.

    Donc :

    A/ Il y a bien une erreur de N° de carte

    B/ Il y a une erreur de date de naissance.

    Je ne vois pas ce qui permet pour l’instant de dire si ce sont les Américains ou les Allemands qui l’ont commise.

    C/ Il y avait peut-être deux Wiesel dans le camp.

    D/Elie et Lazar semblent être des diminutifs du même prénom Eleazar. (Eliezer).

    Par ailleurs, on peut objecter les points suivants à cette thèse de “l’imposture” :

    1/ S’il y a eu usurpation d’identité, pourquoi s’arrêter à mi chemin et n’adopter que le nom et pas le prénom ?

    2/ Elie et Lazar étant les diminutifs du même prénom Eleazar. (Eliezer),
    peut-être utilisait-il les deux. Peut-être a-til changé de diminutif après guerre.
    Par parenthèse, cela arrive aussi qu’on change de prénom, et/ou que le prénom usuel ne soit pas le prénom officiel.

    3/S’il n’a pas été déporté, comment pouvait-il connaître l’existence de Lazar, et jusqu’ à son numéro ?

    4/ Qu’est devenu Lazar ?

    5/ Lazar aurait été le véritable auteur, d’après Grüner de la première version de La nuit : Un di Velt Hot Geshvign publiée en yidisch en 1954 à Buenos Aires. http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Nuit_(Wiesel).

    Lazar se serait laissé voler son livre sans réagir ?

    Il a disparu sans laisser de traces ? Personne ne s’en est jamais inquiété ?

    Et l’éditeur Mark Turkov dans tout ça ? Il est complice, jobard, négligent ?

    7/ Grüner n’a pas reconnu Elie Wiesel. Au bout de 40 ans ? En quelques minutes ?

    8/ Toujours d’après Grüner, Elie Wiesel ne parle pas hongrois . En quelques minutes il a pu s’en rendre compte ? Par ailleurs,, au bout de 40 ans, il a pu cesser de pratiquer le hongrois.

    9/Pourquoi a-t-il accepté de rencontrer Grüner ? Il pouvait trouver n’importe quel prétexte pour éviter cela.

    10/ Aucun des autres survivants n’aurait jamais rien remarqué ?

    11/ Le tatouage.

    A/ Je ne me fierai pas à la video pour déterminer s’il a un tatouage ou non, on ne voit pas suffisamment

    B/ Quelle est la fiabilité exacte de cette vidéo ?

    C/ Et s’il s’était fait enlever son tatouage ?

    Bref, le seul point solide est la différence de date de naissance.

    Mais je ne vois pas ce qui autorise à conclure à ce stade, qu’il ne s’agit pas d’une erreur de transcription, au moins une étant attestée côté archives américaines.

  90. jmar dit :

    @Sedris
    Je crois qu’ on vous a compris, détente, les gens ici on compris le point de vu de la présomption, vous en êtes un excellent défenseur.
    Personnellement je n’arrive pas a me faire d’opinion qui soit une certitude dans cette affaire, Je doute des doutes de tous le monde et mon esprit bascule d’un coter et de l’autre, sans savoir. Après tout, est ce que la présidence d’Israel peut être proposé a un faussaire sans même une petite enquete du mossad? Avec les imprudences qu’il aurait commise a aller se balader sans même un faux tatouage bien visible. De plus pourquoi n’y a t il pas d’autre témoignages qui vont dans le même sens que Gruner. Et pourquoi sommerait on cet homme de répondre a ses accusateurs, et pourquoi serait il coupable de ne pas le faire. Et puis si personne n’avait jamais vu son tatouage n’aurait il pas était dénoncé?

    Bref on s’y perd et finalement ceux qui doutent passerait presque pour des complotistes

    Ma pensée est que cette affaire devrait faire l’objet de questions adressé a EW en direct sur un grand media et que EW dissipe les doutes lui même.

  91. Clément dit :

    @Jean
    Encore une fois, comme avec l’article sur l’indemnisation partiale des victimes du nazisme, vous prouvez;
    1) que vous ne faites pas dans le 2 poids 2 mesures. La vérité doit être révélée, quoi que cela suppose. Je pense d’ailleurs que si vous avez fait un tel préambule c’est bien pour expliquer en quoi faire la lumière sur ce sujet est parfaitement bénéfique et utile (par anticipation éclairée des critiques tournant autour de ce sujet.).
    2) que vous prenez des risques multiples au nom de la liberté d’expression. Vous montrez vos preuves pour ne pas être taxé de menteur, vous rappelez que les médias on failli dans leur devoir. Vous rappelez également que chaque internaute a un pouvoir d’enquête réel (ce qui sous-entend que si les gens se plaignent ils n’ont qu’à utiliser leurs méninges pour faire leur propre enquête et réfléchir par eux-mêmes.).
    3) vous êtes authentiquement rattache à la mémoire de la Shoah en ce qu’elle a de plus important, et que comme tout élément historique important elle doit impérativement être traitée avec sérieux et se débarrasser de tous ses profiteurs. Je pense d’ailleurs que c’est l’élément qui vous rend le plus légitime à enquêter sur ce sujet.

    Je pense personnellement que vous avez fait votre travail, sans faux semblant, avec ce que cela suppose d’honnêteté, de risque et de réflexion personnelle. Si certains vous trouvent trop juge, c’est parcequ’ils n’ont pas réfléchi assez logiquement sur la portée de l’article. C’est une pièce à prendre en tant qu’élément de départ, pas comme élément fini, et vous le prouvez en disant que vous souhaitez alarmer les institutions (gouvernementales pu non) pour qu’elles fassent la lumière sur cette histoire avec leurs outils étatiques et reconnus.
    Pour ce qui est du débat extrêmement désordonné sur le doute et la présomption dinnocence, vous êtes partis sur des bases faussées, c’est pour cela que vous peinez à répondre à votre interrogation. Gagnez du temps et relisez Descartes, vous comprendrez quel facteur est absent de votre analyse et la rend irrésoluble.

    Je pourrais continuer pendant 10 pages tant il y a de choses à dire. Je sais que vous avez des milliers de pseudos avec qui vous débattez, mais si vous connaissez le mien vous savez que je suis le premier à vous critiquer vertement quand je pense cela légitime.
    Mais encore une fois je suis étonné par votre sérieux sur ce sujet (comme sur d’autres) et vous encourage à continuer. Vous remontez pour la énième fois un peu plus dans mon estime. Je pense même souscrire à E&D par solidarité appuyée et moyen de continuité dans mon soutient (cela ne veut pas dire que j’abandonne mes critiques incisives quand je les pense légitime, bien évidemment).

    Plus que le fond et la forme de l’article, c’est encore le journaliste et l’homme reponsable qui gagnent en légitimité au travers de cet exposé sur EW.

  92. Clément dit :

    @Jean
    Vous les avez amplement mérités, si ce n’est plus encore. Et je trouve anormal qu’il n’y ait pas plus de voix pour vous soutenir (ou alors peut-être se font-elles entendre dans la partie privée du site, maintenant que j’y pense).

  93. GA dit :

    Jean
    25 décembre 2012 à 18 h 00 min
    @GA
    mon article ne s’appuie pas sur Grüner, mais sur Auschwitz, d’une. De deux, Grüner donnait la même info dès 2007, une lettre d’Auschwitz reçue en 2003. C’est tout ce qui m’intéresse. Maintenant si vous voulez qu’on parle du niveau d’intéressement de Grüner, ça fait 25 ans qu’il mène son enquête en prenant le risque de passer pour un négationniste ou un gars qui donne du grain à moudre aux négationnistes, et sans en retirer un seul dollar. Je ne sais pas de quoi vous parlez.

    C’est incroyable comme vous êtes borné.

    Les éléments ne sont pas suffisants et ce n’est pas votre travail de “rendre verdict” (du moins si tôt). Vous voulez que je le répète encore une fois ?

    Je ne fais que vous donner des conseils qu’un prof en journalisme aurait pu vous donner (car je doute fortement que vous ayez fait des études dans ce domaine).

    Quant à votre remarque sur mon pseudo, GA sont mes initiales. Vous pouvez me dire en quoi cela changerait quoi que ce soit, si vous aviez mon nom complet ?

    Fin de la discussion, car vous n’acceptez pas la critique, car il est impossible de vous faire comprendre quoique ce soit et car vous êtes incapable de vous remettre en question (ça aussi, pour un journaliste qui se veut sérieux, c’est assez embêtant).

  94. sedris yehuda dit :

    @Nejma, vous dites :

    Sedris, tout à fait à charge pour l’incriminé d’apporter des preuves par respect dû aux victimes

    Sauf que la justice à un mode de fonctionnement plus équitable que vous on dirait … C’est d’ailleurs pour ça qu’on évite les tribunaux populaires autant que faire ce peut.

    Si demain vous m’accusiez d’avoir volé votre voiture, et même si vous juriez par tous les saints que ce serait moi le coupable, rien ne m’obligerait à vous prouver le contraire, même votre respect (d’autant plus si vous me harceliez alors que je saurais n’avoir rien à me reprocher).

    Si vous portiez plainte, alors une enquête serait menée par des gens neutres (ou par vos avocats à charge, les miens à décharge, et le procureur en coordinateur, en droit anglo-saxon), et un tribunal impartial confronterait alors vos éléments, les miens, et ceux de l’investigation afin d’établir la vérité judiciaire dans la mesure où les preuves le permettent.

  95. sedris yehuda dit :

    @Jean
    Eh bien dans ce cas, je trouve qu’un titre comme « le numéro d’Auschwitz que prétend porter E.Wiesel sur le bras est supposé avoir été attribué à un Wiesel de 15 ans son ainé, selon les archives du camp » aurait été plus proche de la réalité. Moins sexy, certes.

    Par ailleurs, je ne compare pas Grüner et Faurisson, mais les documents qu’ils produisent.

    Enfin, en y pensant, je trouve bizarre qu’ils aient dû se rencontrer à Stockholm (Suède) en décembre 1986

    Then he, the editor of the paper, explained me that ELIE WIESEL “LAZAR” had been awarded the Nobel Peace Price for the year 1986, and during his stay in Stockholm the newspaper could arrange a meeting of our reunion at the Grand Hotel, Stockholm, on the 14th of December 1986

    alors que les prix Nobel de la Paix sont décernés à Oslo (Norvège), au moins le 10 et 11 en l’occurrence ( http://www.nobelprize.org/nobel_prizes/peace/laureates/1986/# ) … p’têtre pour ça que ça a couté cher aussi cette histoire, ils auraient dû ne faire se déplacer que Grüner de Malmö à Oslo, plutôt que Stockholm … Et là il a tout gardé, sauf les tickets d’avion envoyés par le journaliste … m’enfin bref, passons.

  96. Syd dit :

    Je n’ai aucune sympathie pour ce Wiesel et je suis le premier à douter de sa probité.

    Aussi, j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt le débat sur ce fil.

    Pour autant, je suis assez surpris de votre réaction, plutôt malpolie, Jean, à l’égard de GA et Sedris. Ces derniers ont exposé calmement des arguments très sains et au moins constructifs.

    Comme le dit Sedris, le titre de votre article est trompeur et péremptoire ; or le doute prévaut, si vous êtes sérieux, et ce, quelle que soit votre intime conviction.
    Vous évoquez l'”hypercriticisme” de Sedris. Mais avez-vous vu “Douze hommes en colère” ? Lorsqu’il s’agit de Justice, et en tant que démocrate-libéral vous ne pouvez dire le contraire, il faut toujours creuser au maximum, supposer TOUT CE QUI EST POSSIBLE EN FAVEUR de l’accusé.

    Mis à part ça, je vous rejoins tous sur le fait que des zones d’ombre méritent des réponses.

  97. Inspecteur Juve dit :

    Pour rester dans le même sujet, vous rappelez-vous de « Survivre avec les loups », un pseudo témoignage qui s’est révélé un « fake » de première ?.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Survivre_avec_les_loups_(roman)

    Pour ajouter au savoureux de l’affaire, j’extrais cette phrase : “. Elie Wiesel et la Fondation nord-américaine pour les loups accordèrent au livre leur parrainage”.

  98. Nejma dit :

    Sedris “Sauf que la justice à un mode de fonctionnement plus équitable que vous on dirait … C’est d’ailleurs pour ça qu’on évite les tribunaux populaires autant que faire ce peut.”
    Justement non cela ne fonctionne pas ainsi en droit français.
    La charge de la preuve peut-être inversée; lorsqu’un faisceau d’indice va dans le sens de la culpabilité d’une personne.
    En l’espèce c’est ce qu’il se passe pour EW, il a vécu chichement de ce passé glorieux d’holocaustien rescapé,(25000 dollar l’intervention entre autres), c’est à lui de prouver son innocence.
    Maintenant je comprends tout à fait votre démarche, vous avez raison de dire que cela ne suffit pas.

  99. Paula dit :

    - Inspecteur Juve. Il est effectivement incompréhensible qu’Elie Wiesel ait cautionné la tromperie de “Survivre avec les loups”. Henrik Broder, Raoul Hillberg et Lawrence L. Langer n’ont jamais cru à la fable de Misha Defonseca:
    http://www.boston.com/ae/books/articles/2001/10/31/incredible_journey/?page=4
    “The book was not unknown to Holocaust scholars, in addition to Wiesel, even before it appeared. ”It’s preposterous,” says Lawrence L. Langer of Newton, author of numerous books on the Holocaust and considered by many the preeminent authority on survivor narratives. Langer says a woman — he can’t remember who — called him about ”Misha” to get his view of it. ”She sketched the story and I said, ‘Don’t do it,”’ he recalls. ”She said, ‘Why not?’ I said, ‘because it isn’t true.’ I said, ‘Ask her how she crossed the Rhine, in the middle of the war, when the SS is guarding the bridges at both ends. Find the Elbe on a map and ask how a little girl goes across that river. She speaks no German, she’s Jewish, poorly dressed, and no one says, ‘Who are you, little girl?’ I said it’s a bad idea, don’t do it, it will prove an embarrassment.”

    Daniel remembers sending the manuscript to Langer, but not the telephone call. Langer says he also discussed the story with Vermont-based historian Raul Hilberg, author of ”The Destruction of the European Jews,” and Hilberg (left) also thought it impossible. Consulted by phone for this story, Hilberg reiterated his disbelief.”

    – Par ailleurs il ne faut pas accorder un crédit total aux archives des camps. Imre Kertész raconte dans Dossier K. (Actes Sue) à la page 74:
    “… dans le registre des détenus [Buchenwald] figure un “débit”, comme on dit, Imre Kertész, détenu juif hongrois n° 64921, mort le 18 février 1945.”

  100. lumiere dit :

    …mais Mr GA voulez vs bien cesser cette inquisition enfin…jean vs a expliqué ses positions,vs ausssi avez largement détaillé votre position depuis 2 jours,vs avez,ensemble,identifié les points qui font diverger vos positions.Donc vos tentatives de convaincre st désespérées car elles s’apparente a l’intimidation par la critique personnelle lorsque vs vs en prenez a sa pratique journalistique qui certes ne vs convient pas,toutefois, vs énoncez votre avis perso comme une verité établie(” n importe quel prof de journalisme vs direz…”).
    Monsieur GA ce n’est pas parceque vs n’etes pas ok personnellement avec les suspicions et suppositions de jean et que vs faites preuve d’une solidarité irrationnelle (voir mon commentaire a votre egard plus en avant déposé le 25 ou 24 dec qui est resté soigneusement sans reponse…)que vs devez juger unilateralement que son travail est methodiquement mauvais. Enfin monsieur GA comme un lecteur l’a fait ,je vs apporte aussi un lien suspicieux entre le “soutien de wiesel et sa fondation” et l’affaire elle certaine d’escroquerie de cette juive qui aurait survécu avec des loups….pfff non mais franchement ce qu’on nous a fait avaler est sans limite,honteux … le scandale de ce scenario qu’on a avalé sans poser de question par culpabilisation éternelle est honteux

    “Pour rester dans le même sujet, vous rappelez-vous de « Survivre avec les loups », un pseudo témoignage qui s’est révélé un « fake » de première ?.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Survivre_avec_les_loups_(roman)

    Pour ajouter au savoureux de l’affaire, j’extrais cette phrase : “. Elie Wiesel et la Fondation nord-américaine pour les loups accordèrent au livre leur parrainage”.

    Le “victime éternelle”qu’est wiesel a dc soutenu une “fausse victime”…comme c’est interessant ,tiens…ils se soutiennent entre escrocs,c trop mignon! …g la larme a l’oeil …mais enfin combien ya t il réellement de ses escrocs de l’histoire qui exploite la souffrance ds autres.

  101. anta dit :

    @Jean
    je découvre avec horreur et stupefaction la possible fraude de elie Wiesel.
    En effet il est indispensable que tout soit fait pour savoir avec certitude . Malheureusement je crois que nous sommes bien devant un imposteur! Votre enquête est digne

  102. lumiere dit :

    …quand on lit carrément quil ne faut accorder de credit aux archives des camps comme l’ecrit paula….ON CROIT MARCHER SUR LA TETE!! mais ou est on??? ….mais alors cher paula si l’on ne peut tenir compte de ses registres pourtant officielles et historique pourquoi s’est on basé dessus pour : identifier,repenter et payer les victimes??!! Alors il ne fallait pas se baser sur cela : on l’aurait fait en sachant que cette methode d’identif des victimes étaient approximative,a peu pres hein donc injuste…quoi,paula alors tu ns apprendrez que toute ces sommes astronomiques ont été répartie arbitrairement ???? mais c une honte paula,non??
    C’est tres bizarre ca paula? pourquoi on dit rien quand on se base sur ses registres pour régler son compte a l’histoire et indemniser logiquement mais pas pour en demasquer ses escrocs…qu’est ce que ce sophisme malhonnete !
    …jsuis halluciné de ceux qui osent dire fort “non 2+2 ca fait pas 4!!! c’est pas vrai!! avec le visage tout rouge pres a vs claquer”…. c la preuve d’une mentalité dans laquelle autre chose se joue que la recherche de verité pure j pense,un aveuglement choisi volontairement

  103. GA dit :

    Salut Mr Lumière,
    Je m’adresse à Jean dans mes messages, pas à vous.

  104. lumiere dit :

    … oui merci de la traduction c mignon mais j’avais bien compris que vs parliez a jean , et donc ??????????

    …………et ??? …..bzzzzz…..LE VIDE SIDERAL….

    il ya des lois en france et une personne n’a pas le choix ou pas de repondre a la justice.En parlant de cette info on permet la montee au jour,peut etre de force (vu l’etrange rechignage quil ya)de ce cas que seul la justice peu maintenant éclaircir.

    si l’on veut la justice il faut que cette affaire éclate,jean,journaliste A TOUT A FAIT REALISER LE TRAVAIL D INFORMATION QUE TOUS CITOYEN EST EN DROIT D’ATTENDRE. CHAQUE CITOYEN A LE DROIT DE COMPRENDRE ET SAVOIR QUE DES ESCROCS HISTORIQUE ONT EXPLOITES LA SOUFFRANCE D HUMAINS…. EN TANT QUE CITOYEN ON A LE DROIT A UNE JUSTICE QUI NA PAS 2 VITESSE ON A LE DEVOIR DE DEMASQUER ET PUNIR TOUT IMPOSTEUR !!!! LE DOUTE NEST AUCUNEMENT UN PRETEXTE A SE TAIRE QUAND IL YA SUSPICION CET HOMME EST VIVANT NON DE DIEU POURQUOI TANT DE CHICHI QU4ON LUI ORDONNE DE REPONDRE DEVANT LA JUSTICE ET QUIL PROUVE SA DEPORTATION PLEURER ET SE SOUVENIRS ETERNELLEMENT NE SUFFISENT PAS A PROUVER SA DEPORTATION QU ON AILLE CHERCHER CET HOMME LA OU IL EST ENFIN !!!!! il n’est ni plus ni moins qu un citoyen de quel droit beneficie til de cette paisibilité alors que justement il ya polémique honteuse depuis au moins 2007….si il etait ce deporté JE PARIS QUIL AURAIT VOCIFéRé DEPUIS LONGTEMPS D UN AIR OUTRAGé ET IL AURAIT BIENSUR MONTRé SON “EMOTION ET SON TRAUMATISME” D ETRE ACCUSEE DE CETTE IMPOSTURE AURAIT FAIT LE TOUR DU MONDE ET BIENSUR JE SUIS PERSUADE QUIL AURAIT DEMANDE DES INDEMNITE EN REPARATION A CES ACCUSATIONS ….DONC SON ETONNANT SILENCE sur LES ACCUSATIONS QUI LUI ST PORTées est vraiment anormal pour quelquun qui est censé avoir vecu cela reellement et pour quelquun qui a fondé sa vie sur cette experience precise

  105. Herbert Schwarzmann dit :

    Attention Jean Robin des bois, vous êtes sur une pente savonneuse du négationnisme illégal ! On commence par réclamer à voir le tatouage d’un déporté, on finit par exiger les preuves de l’existence des chambres à gaz !

  106. sedris yehuda dit :

    Nejma désolé de vous dire que vous vous trompez. Le droit Français (en fait droit latino-germanique, comme dans la majorité du monde) est encore plus protecteur que le droit anglo-saxon au niveau de l’accusé. Car ici c’est le même organe public neutre et impartial, sous les ordres du juge et du procureur qui doit réunir les éléments à charge et à décharge, en aucune manière c’est à l’accusé de fournir des preuves (certes sa coopération simplifie la procédure) ; contrairement au droit anglo-saxon (ce qui fait des pays sous la Common Law des paradis pour avocats et détectives privés, et un peut s’avérer un enfer pour qui n’a pas les moyens de s’assurer une bonne défense). Dans les deux cas, ne pas parler est un droit fondamental et l’accusé n’est en aucun cas forcé d’être actif dans l’enquête.

    Mais bon VU que l’affaire n’est pas judiciarisée, c’est un débat tout autre car tant que la justice n’est pas engagée, il n’a aucune raison de prêter attention à ce qui pourrait n’être que des calomnies. Vous allez crier sous tous les toits que je suis un cambrioleur de maisons de retraites … Si c’est faux, que voulez vous que ça me fasse, j’ai rien à vous prouver, ni à vous, ni aux syndicats de maisons de retraites, tant qu’ils ne viennent pas me voir … Au pire si la police tape à ma porte demain matin alors à eux, je me justifierais, mais sûrement pas à vous. Vous déconnez sur ce coup là, votre parti pris est flagrant. Trop heureuse de pouvoir démolir quelqu’un que visiblement vous ne pouvez encadrer.

    Quant au 25.000$, il a écrit qu’on lui a dit, hein, c’est tout. Si cette entrevue dont il est question a couté ce prix pour cette durée c’est peut-être car il a fallu faire venir Wiesel et toute son équipe de Oslo à Stockholm, payer voyage hotel et faux frais pour l’occasion, juste après la remise du Nobel … Et puis bon de toute façon il s’est fait braquer tout son pognon par son ancien ami Madoff donc même si cet argent a été gagné par une méga imposture planétaire, tout s’est volatilisé. Il y aurait peut-être une autre justice que celle des hommes, finalement.

    • Jean dit :

      @sedris
      ce que vous dites est sans doute vrai, mais si je peux me permettre ce n’est pas la question. Il s’agit de l’image publique de quelqu’un qui est censé incarner mieux que personne un phénomène historique majeur au 20ème siècle, à savoir la Shoah. Donc ce sont les règles de la guerre de l’information et de la réputation qui s’appliquent, or ne rien dire est dans quasiment tous les cas contre-productifs quand on est mis en cause, qu’on soit une personnalité ou une entreprise. J’ai étudié des dizaines de cas à l’Ecole de Guerre économique, tous indiquent que ceux qui refusent de communiquer perdent le maximum, alors que ceux qui communiquent limitent les dégâts, voire gagnent la partie. C’est donc une erreur de communication de Wiesel.

  107. Nejma dit :

    @Sedris “Vous déconnez sur ce coup là, votre parti pris est flagrant. Trop heureuse de pouvoir démolir quelqu’un que visiblement vous ne pouvez encadrer.”
    Mince alors je suis percée à jour et comme par hasard un juif! Tant que je peux discréditer un juif vue mon origine ethnique,vous avez raison je m’en donne à coeur joie.
    Comparer un vol de bagnole, avec un possible imposteur, usurpateur d’identité…
    Au fait j’ai une très belle BMW, si d’aventure cela vous intéresse.

  108. jmar dit :

    @sedris
    Je pense que vous devriez ne pas prendre les choses tant a coeur, vous avez trés bien défendu votre point de vu, et je suis d’accord avec vous, sur la retenu qui devrait etre introduite si ce n’est à l’article au moins à la conclusion titre, mais à la fin ca ressemble a de la paranoia. Personne ne vous descend, mais vous vous faites l’avocat de la présomption d’innocence et c’est toujours la place la plus délicate à défendre, en plus pouvez essuyer egalement les souspons de défense communautaire.
    @nejma
    Il n’a pas été question de votre origine, la paranoia serait elle contagieuse?

    @Jean
    Ne faudrait il pas contacter un journal en israel type aaretz, ou même Yad Vachem il pourrait avoir enquété sur le sujet.

  109. jmar dit :

    @sedris
    vous vous sentez tellement attaqué que vous appelez votre avocat, je viens de lire votre commentaire chez Golnadel, vous venez de baisser dans mon estime.
    Je vais de ce pas appeler ma mère pour lui raconter j’en ai gros sur la patate, ca y est je retombe dans le sarcasme.

  110. Censured dit :

    XD trop drole les mecs qui arrivent 26 ans aprés la bataille et qui disent “vous publiez une enquete qui n’est pas terminé”…

    tout est terminé et c’est pour ca que certaines personnes et associations que je ne nommerai pas ont fait voté la loi Gayssot

  111. Nejma dit :

    @jmar, non pas parano à propos stupides, je réponds de même.
    Sedris mélange tout, s’il n’a pas conscience que si cette affaire est vraie cela dessert Israël, on ne peut plus rien pour lui.

  112. GA dit :

    lumiere
    26 décembre 2012 à 14 h 23 min
    … oui merci de la traduction c mignon mais j’avais bien compris que vs parliez a jean , et donc ??????????
    …………et ??? …..bzzzzz…..LE VIDE SIDERAL….

    … et donc je n’ai pas pris la peine de lire votre pavé étouffant et illisible.

  113. Dilbert dit :

    On parie que cette enquête ne sera pas prise au sérieux et tombera rapidement dans l’oubli ?
    Pourquoi ?
    Parce qu’aujourd’hui on ne soucie pas de la vérité ni des faits, mais on juge d’abord en fonction de :
    – 1. qui tu es ? d’où tu viens ?
    – 2. à qui tu t’attaques ?

    On peut deviner les “short answers” qu’on donnera au grand public à ces 2 questions :
    1. Un site, au choix : libéral / presque libertarien / extrémiste / de droite (extrême ?) => donc pas sérieux (d’ailleurs toute cette histoire se trouve déjà sur des tas de sites extrémistes)
    2. Une sommité, prix Nobel, conscience morale, etc. Tyrannie du statu quo, plus le fait que “la blanche colombe qui plane dans les hauteurs éthérées de la bonne conscience mondiale ignore la bave du crapaud”.

    Si en 2005 on avait dit de Madoff que c’était un escroc, le processus de déni aurait été identique. Seule la marée basse permet de voir ceux qui barbotent tous nus.

  114. toutsimplementetsystematiquement dit :

    Bravo DILBERT vous avez tout dit !!!! je suis precisement et exactement d’accord avc vous car cette “methodologie” est SYSTEMATIQUE RECUURENTE … DEJA BIEN RODE….

    ATTENDONS UN PEU TOUS ENSEMBLE ET REGARDONS ENSEMBLE LA DIALECTIQUE HABITUEL SE FAIRE ET LA VERITE SE TAIRE CE SIMPLE CONSTAT “DIRA” LA VERITE …..

  115. anta dit :

    @Jean
    Ne serait-il pas utile d’envoyer votre enquête au centre yad vachem à jérusalem?

  116. combien dit :

    Et dans le monde yen aurait combien? …c dingue ca peu vite faire une” grosse equipe” tout ca …

    http://www.youtube.com/watch?v=s-UGKRYrhdY&feature=player_embedded

  117. combien dit :

    HERMAN ROSENBLAT (mensonge en couple !)………ah ,lui il faut voir le cas AU MOINS POUR LE JUSQU AU BOUTISME CULOTTE IL SE DEMONTE PAS LE TYPE :
    Pourquoi avez vous menti? – “je n’ai pas menti c’était mon imagination”…
    – ..”c’est faux mais pour mon imagination c’était vrai”…

    Vs regrettez? si c’etait a refaire vs le referiez, ? ” – “oui” ..(é sans trembler des yeux il le dit et dun ton suffisant)

    ….Euh ?????? ….peut etre que demain matin,je sors de chez moi,et faut se mettre a marcher sur la tete??
    …ptetre demain je marche sur le ciel?

    …waAouH…. LE DEFI POUR LE CROIRE LE TYPE FAUT UN SACRE EFFORT !!!!!!!!!!!!!!!!!
    …. Et pas 3 secondes d’ AUTO-CRITIQUE EN PLUS…. le type il est perché !!! (…mé il a pas l’air si bete…)
    ….Le cote escroc …non pas de probleme avec ca…pourquoi s’enmerder? ….. et ca passe comme une lettre
    a la poste, c normal,tout a l’air fluide ,peynard,c pas grand chose …regardons cki spasse ailleurs chez les autres….hop,hop hop turlututu !

  118. combien dit :

    excellent commentaire censered ” les mecs qui croient enqueter sur des faits non-terminé”…. et meme a débuter….
    ….. les mecs ils arrivent 26 ans apres la bataille !!!! carrément !!!! c’est pour ca que c’est fort dans l’article le
    le passage “meme nous qui etes bien informes,n’avions jamais entendu parler de cela….il a fallu que l’antisémite(dc hors la loi) alain soral nous lance un defi pour”….ca c’est BEAU !!!!

  119. Pet de Franc-maçon dit :

    “Elie Wiesel n’a pas le tatouage d’Auschwitz qu’il prétend avoir”

    Bah on savait déjà…

  120. un antisémite dit :

    Salut,

    Très bon.

    Maintenant, enquêtez avec la même honnêteté intellectuelle sur le reste des faits concernant votre Shoah.

    Ensuite, quand vous aurez démontré que tout correspond à la version officielle (à laquelle je suis obligé de croire, et donc, je crois), alors il n’y aura plus de problème.

    Le problème n’est pas que vous soyez juifs ou pas (perso, je suis talmudo-boudisto-musulmo-catholique), le problème c’est juste que lorsque l’on fait une remarque, vous nous tombez dessus au lieu de nous l’expliquer.

    Comme vous le dites, les médias ne font pas leur travail. C’est clair qu’étant donné leur représentativité (on sait tous qu’ils sont à l’image de la france, hein), ça n’aide pas… mais y a surtout le problème de la loi fabius-gayssot.

    Bonne continuation.

    (note : malgré le nom du site, je serais surpris que ce commentaire passe la modération).

  121. Alain dit :

    Bonjour

    Votre enquête a permis de confirmer l’une des affirmations de révisionnistes. Il vous reste à enquêter sur les autres aspects de ce courant. Pas tous bien sûr car il a produit une quantité colossale de travaux.
    Vous pourriez par exemple choisir de répondre à cette vidéo de Paul Eric Blanrue.Contre enquêter et nous prouver les erreurs, mensonges, ignominies…contenus dans cette vidéo

    • Jean dit :

      @Alain
      non, ce n’est pas mon sujet, j’ai juste relevé un défi de Soral pour lui montrer qu’il n’était même pas capable de relever mes défis mais que je relevais les siens, et surtout pour vérifier cette rumeur allant d’un site antisémite à un autre sur Wiesel. Vous savez très bien qu’à cause de la loi Gayssot on ne peut pas aller plus loin, ce qui sauve Faurisson à mon avis (au passage). Par ailleurs je préfère continuer sur Wiesel pour avoir le fin mot de l’histoire, et c’est un long travail. Désolé mais je suis obligé de supprimer le lien que vous avez indiqué pour des raisons légales, merci pour votre compréhension.

  122. sedris yehuda dit :

    @Nejma

    @jmar, non pas parano à propos stupides, je réponds de même.

    Ben voyons … Je vous ai parlé de votre présumee « origine ethnique » et de votre tout aussi présumé communautarisme, c’est évident. Et je vous ai traité de « stupide ». Je ne vous connais pas plus que vous ne me connaissez, ni même mon niveau d’implication communautaire. Juste vos propos, que je sais parfois équilibrés, par ailleurs.

    Sedris mélange tout, s’il n’a pas conscience que si cette affaire est vraie cela dessert Israël, on ne peut plus rien pour lui.

    C’est vous qui mélangez tout. Grüner étant juif, pourquoi je ne défendrais pas Grüner plutöt que Wiesel si mon communautarisme était si pregnant que vous le présumez ? Je me fous, à la rigueur, que l’un ai plus raison que l’autre, et comme vous dites, « si cette histoire est vraie, ça dessert Israël ». Ce qui m’importe n’est pas que ça serve Israël ou pas, d’ailleurs dans les deux cas Israël est désservi. Ce qui m’importe c’est que la vérité ne se fera pas si la forme dans laquelle elle est mise en cause n’est pas raisonnable et rigoureuse.

    Mais bon vous ne semblez pas vouloir entendre ce que je signifie. Votre préjugé quant à mon pseudo semble prendre le pas sur vos capacités à intégrer mon propos. Je me tue pourtant à dire que ce n’est pas de soulever la question qui est un problème, bien au contraire. Je trouve que le fond de la démarche de Jean Robin est tout à fait honorable. Mais que de présenter les choses sur une forme aussi affirmative ne fera rien avancer car d’emblée, l’accusation portée sera jugée délirante et conspiration-sensationnaliste puisqu’elle invite à une conclusion avant même qu’il n’y ait eu un véritable développement officiel, ou du moins dans l’espace publique, ce qui pourrait forcer les intéressés à se manifester.

    C’est dommage.

    • Jean dit :

      @sedris
      “Ce qui m’importe c’est que la vérité ne se fera pas si la forme dans laquelle elle est mise en cause n’est pas raisonnable et rigoureuse.” : vous revenez encore là-dessus ? Alors je ne vois qu’une chose : faites l’enquête comme il faudrait la faire selon vous, parce que critiquer c’est bien, mais facile, et faire c’est mieux, mais difficile.

  123. sedris yehuda dit :

    @jmar
    vous vous sentez tellement attaqué
    Je ne me sens pas attaqué, simplement les gens à qui je m’adresse ne veulent pas comprendre ce que je dis. Ils semblent vouloir absolument que je prenne parti POUR Wiesel et CONTRE Grüner, alors que, sauf leur respect, je me fiche des individus, et critique simplement la forme donnée à la publication, qui selon moi dessert la pertinence de la question soulevée. Si toute critique de la forme implique d’être jugé trop partie prenante pour aborder un sujet, le débat n’existe plus.

    Quant à ce que vous dites à propos de Goldnadel, de quoi parlez-vous ? Je n’ai pas « fait appel à “mon avocat” » … D’ailleurs cet homme est honnête, et je suis sûr que si des évidences lui sont présentés et liu paraissent probantes, il ne se cachera pas.

    Bref pour en finir avec cette histoire en ce qui me concerne, j’ose espérer que la communication ne s’arrêtera pas là, sans quoi je crains que ça ne soit un coup dans l’eau. Peut-être essayer d’aborder le sujet dans une interview future (en mettant l’intéressé au courant du dossier au préalable, qu’il ait le temps d’étudier le cas) pourrait faire avancer les choses …?

    Le problème si ça en reste là, c’est qu’il n’y a toujours pas de vérité officielle, dans le sens « au grand jour », alors qu’une histoire de cette ampleur le mérite largement, quelle que soit la véracité des faits. Et si il n’y a pas de vérité officielle, tout restera dans le domaine de la suspiçion et des non-dits, et là oui en effet, que les accusations portées soient vraies ou fausses, c’est extrêment néfaste et malsain.

    Malheureusement je ne suis ni enquêteur ni journaliste et ne peut passer beaucoup de temps à essayer de faire la lumière sur cette affaire. J’aurais été heureux de pouvoir le faire le cas échéant, et j’espère que quelqu’un ou quelque association s’efforcera de tout mettre en œuvre pour ça. Le top serait évidemment un débat Grüner-Wiesel (on peut toujours rêver), ou au moins amener Wiesel à s’expliquer.

  124. sedris yehuda dit :

    vous revenez encore là-dessus ?

    Bah c’est à peu près la seule chose que je reproche depuis le début à cette publication … Et vu que mes contradicteurs ne semblent pas le comprendre, me soupçonnant ou m’accusant de tout un tas de choses comme la « défense communautaire » (ce qui est totalement absurde), oui, je ne peux revenir que là dessus.

    Alors je ne vois qu’une chose : faites l’enquête comme il faudrait la faire selon vous, parce que critiquer c’est bien, mais facile, et faire c’est mieux, mais difficile.

    Bah ça c’est un peu trop facile, le problème c’est que malheureusement j’ai aussi tout un tas d’activités qui ne me plaisent pas forcément mais qui malgré tout remplissent ma vie afin que je puisse remplir mon assiette, je ne suis ni enquêteur ni journaliste. Après je ne critique pas l’enquête je l’ai déjà dit mille fois. Mais bon si on n’a même plus le droit de critiquer la forme, que faire. Je critique, je donne mon opinion, comme les autres le font, et ils m’assurent que j’ai tort sans essayer de comprendre mes arguments … Que faire ? Juste me taire ? Bah, ok.

    Dans ce cas cette publication est parfaite, je n’ai rien à redire. Et après ce dossier de tout évidence totalement accablant, Élie Wiesel est encore en liberté … Mais que fait la police ? On vit vraiment dans un monde merdique, hein ?

  125. Nejma dit :

    Sedris, relisez-vous à tête reposée, il y a surement des malentendus.
    Tout le monde s’accuse de la même chose alors qu’il n’en est rien.
    Où avez-vous vu que je vous taxais de communautarisme?
    Vous m’annoncez que je suis ravie de tacler une personne, que je m’en donne à coeur joie.
    Si vous saviez ce que j’en ai à faire de ce Wiesel!
    J’aime la vérité autant que vous.
    Je vous ai provoqué avec mon origine ethnique, bah c’est pas glorieux en effet…

  126. sedris yehuda dit :

    Bon alors nous en sommes tous au même point et la conclusion c’est qu’il faudrait que cette histoire ne se s’arrête pas en si bon chemin … Je n’aime pas les conclusions que j’ai tendance à souvent juger hâtives et tant que le moindre doute subsiste j’ai une peur bleue de l’injustice … C’est peut-être pathologique j’éspère que personne ne m’en tiendra rigueur.

  127. koul dit :

    C´est très intéressant.

    Enquète et débat a-t-il contacté E.Wiesel pour qu´il donne une explication?

  128. moa dit :

    Cher jean permettez moi de repondr a votre commentaire sur la suite de ses decouvertes qui appartenaient jusque la aux clan des vilains “antisémite et sur le defi de soral.

    Permettez moi de vous dire qu’en repondant a soral oui,a la limite vous avez manifesté un certain courage intellectuel mais permettez moi de vs dire que vs n’avez fait que confirmer sa bonne foi car ce que vs ne saviez pas lui le savait.Vs avez prouvé quil était informé mieux que vous.
    Quand a votre reponse de dire …”non c’etait juste pour soral que je suis allé par la maintenant c fait,loi gayssot oblige,stop et quelquesoit “la verité” …wahou,comme raisonnement c’est choquant je trouve meme si je comprend…mais comment pouvez vs commencer a decouvrir des choses tout de meme honteuse,injuste,arrogante et dire “stop”???? ….ca c pour moi un manque de gout pour la verité,une soumission imbécile a cette loi gayssot qui en effet place soral comme un maitre a penser largement en avance sur son époque alors que vs vs contenter de rester un citoyen qui va la ou on l’autorise gentiement a aller….Enfin,sachez que moi je n’avais jamais entendu parler de vous et qu’en effet il a fallu que le front subversif vs reponde pr que j’apprenne votre existence et celle de votre “site”tout a fait mignon mais effroyabklement lisse…dans ce cadre,j’ai écouté votre entretien avec le cercle ds volontaires et j’ai été CHOQUé de constater le niveau qui vs separe d’alain soral….alain soral a penser par lui meme les pans de notre histoire vs quand il s'”agit de robespierre meme l’histoire classique et consensuel qu’on ns fait manger vs ne la connaissiez visiblement pas sur robespierre….quand alain soral parle en 1minutes il a deroulé un raisonnement et ds phrases complete,vous,vous restez dans une generalité effarante,vraiment votre dispute avc soral ne vs a pas valoriser je pense meme si vs avez relevez son defi dela a montre que soral avait raison,rien de plus.J evs souhaite une bonne continuation sans moi car il est certain que je ne visiterais plus votre site,je reste fidele a mes convictions,ma lignee et du coté des chercheurs de verité courageux,alain soral est un maitre a penser oui et ses rangs grossissent,quil en soit ainsi dans l’interet de tous et chacun vive la france republique et peuple uni sans communautarisme. Cordialement,
    En tout cas le defi “des antisémites”vs auras appris quelquechose qui comme vs le dites “n’aviez jamais entendu parler de ca il a fallu que soral vs lance un défi pour…”

    • Jean dit :

      @moa
      “Vs avez prouvé quil était informé mieux que vous.” : en effet je ne passe pas mon temps sur les sites antisémites et négationnistes, contrairement à Soral, je l’avoue.
      “une soumission imbécile a cette loi gayssot” : ici on respecte la loi, si ça ne vous plaît pas ouvrez un site et faites les enquêtes, on verra ce qu’il vous arrive, moi je ne veux pas aller en prison.
      ” j’ai été CHOQUé de constater le niveau qui vs separe d’alain soral” : en effet je ne suis ni antisémite, ni communiste, ni islamolâtre.
      “vs ne la connaissiez visiblement pas sur robespierre” : sans doute l’historien Reynald Secher n’y connaît rien non plus alors qu’il y travaille depuis 40 ans, je suis sur ses positions
      “J evs souhaite une bonne continuation sans moi car il est certain que je ne visiterais plus votre site” : tant mieux, vous ne lui apportiez pas grand chose de toute façon
      “alain soral est un maitre a penser” : non, un maître quenellier, c’est déjà trop
      Demandez donc à Soral de parler des orphelins de déportés, je suis le seul à en parler depuis 6 ans, et il n’en a jamais dit un mot publiquement alors qu’il connaît parfaitement la situation : http://www.enquete-debat.fr/archives/debat-interdit-l%E2%80%99indemnisation-des-orphelins-de-deportes-51547

  129. Nejma dit :

    Sedris pourquoi vous en tenir rigueur?
    Restez tel que vous le sentez, c’est aussi cela être libre.

  130. Nejma dit :

    @Moa, question, lumière, c’est courageux de dire que Soral est votre maître à penser.
    Il me semble que vous êtes un échantillon représentatif de ses aficionados, que lui ne serait pas glorieux d’afficher. Mais qui aura pour mérite ici de nous fendre le coeur de compassion pour vous.

  131. moa dit :

    oui je dis avec une fierté entiere et flamboyante qu’alain soral est un grand intellectuel …arffff nous sommes LE front subversif du pays et sachez gentille nejma que les chimeres compassionnelles sont inutiles,inutiles à nos reflexions et analyses intellectuel car faire du sentiment ce n’est pas penser le monde….quand je suis avec un ami a l’hosto ou que je vois un sdf la j’ai de la compassion ….donc j-apprecie l’intention mais je vs rend votre compassion,elle m’allourdit !!!! ….

  132. Thomas FERRIER dit :

    @ moa

    On a les “intellectuels” qu’on peut. Soral, c’est le degré zéro de la pensée.

  133. Nejma dit :

    @Moa, vous êtes touchée par le message d’Alain Soral qui je ne le nie pas a des atouts.
    Il est très loin de l’idiot, je vous le concède.
    Or prôner la réconciliation ( à savoir normalement toutes les particularités de la Nation française) et l’antisionisme à la fois c’est tout simplement d’une contradiction inouïe.
    Comme moyen d’accès à la vérité, il y a mieux!

  134. Alfredbtouttou dit :

    “Vous savez très bien qu’à cause de la loi Gayssot on ne peut pas aller plus loin, ce qui sauve Faurisson à mon avis”

    Bonjour,
    J. Robin avez-vous compris qui des révisionistes ou des exterminationistes ont le droit d’avancer chacun de leurs arguments et qui non?

    SI vous voulez démontrer que Faurisson a tord allez y vous avez tous les droits. Vous cacher derrière une interdiction qui ne vous vise pas, c’est pas très convaincant.

  135. Nejma dit :

    Jean, les intransigeants vous ont consacré un article saluant votre courage.
    @Alfred ouaf ouaf, vous êtes de mauvaise foi.

  136. Alfredbtouttou dit :

    C’est une blague peut-être?

  137. nab dit :

    En quoi Alfred a t’il tort ou est il de mauvaise foi?
    Ce qu’il dit est vrai…Les revisionnistes n’ont pas le droit d’avancer leurs arguments contrairement aux partisants de la version officielle, non?

  138. moa dit :

    A JEAN
    ….les orphelins de deportes,les cousins,les employes de deportes,les maitresses de deportes….mais au bout d’un moment pardon mais….la guerre c’est la guerre quoi….Par definition cest horrible et ca fait QUE des horreurs,ds drames et ds catastrophes,ds handicapes,ds veufs,veuve,orphelins,unijambistes….jusqu’ou allons ns aller ET surtout jusqu’a quand ?????????? CE CLIMAT AD VITAM ETERNAM NE SERT PAS LE PAYS !!!
    dapres mes infos on connait pas encore la guerre bio,la guerre joyeuse,les guerres sans morts et sans victimes,les guerres sans blessures,sans traumatisme…..Alors peut etre que lONU ou je ne sais quel supra-organisme bosse sur ca …..mais la on a pas encore la recette on est un peu obliges de l’avouer ….Croyez vs que les rwandais,les kurdes,albanais,algeriens,les afghans,lybiens,tziganes,les canaques,les baruya de nouvelles guinée;les indiens d’amerique et ameriques latines n’ont pas fait de veuve,d’orphelins, handicapés,borgnes et autres estropies ds malades psy par trauma ???????????????????
    ont-ils ete systematiquement indemnises pr les faits et consequences de guerres endurés????????????????????? …..Pensez vous que les rwandais assassiner par machette et haches traques tel ds porcs a abattre n’ont pas fait d’orphelins????? ya combien de gens dans ce monde hier et aujourdhui qui subissent une guerre et apres se retrouvent estropiés sans maison et sans argent pour l’avenir et qui font avec ca la suite de leur vie???????? ya combien d enfant qui st orphelins ds 2 parents qui ont vu leur parents se faire assassiné et/ou violé,éventres ou decoupes et ensuites vivent sans parents,traumatises ET en plus sans argent !!!!????? hein???? ……Et eux, pourquoi personne ne se bat pour eux….???????????????
    Par exemple ,allez hop!! vs m y faites penser: pourquoi pas vs interesser a la bataille d’asso representatives de victimes tziganes pour etre inclus dans les projets d’indemnisations des victimes déportees??? …..c’est croustillant aussi par la….que du beau a decouvrir…
    ou l’histoire du memorial de la shoah de new york ,par exemple,se renseigner :
    ya til des asso tzigane qui ce st manifestees pr representer et apparaitre avec les autres victimes de ce phenomene de guerre lors de la mise en route de ce projet de memorial?
    Pourquoi les tziganes ne st pas representes parmis les victimes de l’histoire deportees au memorial de new york ?
    ….ET puisque la loi GUAYSSOT bloque l’exploration historique et que le cas wiesel nous montre que c’est risqué cette interdit sur l’histoire pourquoi ne pas se battre au nom de la liberté d’opinion et de la verité pour l’abrogation de la loi Guayssot,hein???…..ya deja plusieurs personalites et anonymes sur des petitions et des demandes d’abrogations….vs n’auriez qu”a soutenir cette demande,simplement en parler,reclamer le droit a la verité tout simplement ,cher jean…..puisque vs dites aussi que pour respecter la loi,vs arretez la votre curiosite.Vs constatez par laffaire wiesel que seul ceux categoriser “antisemites”-hors la loi-ont pu connaitre ce doute wiesel puiqu’eux pensent l’histoire malgre la loi….pourquoi s’arreter si facilement a la loi alors que vs constatez au moins 1 doute??Vs voyez c une chose qui fait que soral est ….AUREVOIR

    • Jean dit :

      Vous n’avez rien compris, si vous aviez lu l’article que je vous avais indiqué vous sauriez que les orphelins de déportés juifs ont été favorisés par le gouvernement français par rapport aux non juifs, jusqu’à inscrire la discrimination raciale dans la loi.

  139. moa dit :

    …..ah j’avoue aisément ma précipitation ,désolé c’est vrai qu’a 2h du matin j’ai gravement “supposé”….ma maman m’a tjrs dis que c’est etre honnete que d’avouer ses torts et cela ne me pose aucun soucy,c’est meme comme ca quon peut evoluer…..cordialement,

  140. moa dit :

    … Donc ??…. puisque la loi GUAYSSOT bloque l’exploration historique et que le cas wiesel nous montre que c’est risqué et discriminant cet interdit sur l’histoire pourquoi ne pas se battre au nom de la liberté d’opinion et de la verité pour l’abrogation de la loi Guayssot,hein???…..ya deja plusieurs personalites et anonymes sur des petitions et des demandes d’abrogations….vs n’auriez qu”a soutenir cette demande,simplement en parler,reclamer le droit a la verité tout simplement ,pourquoi pas ce positionnement????

  141. moa dit :

    ….pfff pas dutout, je vs pose une question, je vs ai dis ne pas connaitre votre taf excepté l article wiesel ….vous m’avez repondu,j’ai entendu….voila tout tres cher!!!

  142. Hector dit :

    @jean
    Soral fait même de la publicité pour Enquête & Débat dans sa dernière vidéo (http://www.egaliteetreconciliation.fr/Karaoke-de-la-Saint-Sylvestre-offert-par-Egalite-Reconciliation-15664.html).

    Avec mes vœux pour cette nouvelle année naissante :)

  143. Le Saint dit :

    Elie Wiesel n’a pas de tatouage… et Simone Veil et Henri Krasucki (et sa famille) faisait partie de convois de juifs annoncés “entièrement gazés”. Quant aux “écrivains” qui ont publié des invraisemblances sur les camps, la liste est trop longue. Certaines anecdotes relèvent carrément du comique (involontaire).
    Mais heureusement pour l’histoire officielle, il y a la loi Gayssot :)

  144. Rand dit :

    Il y a beaucoup de pays qui n’ont pas de “loi Gayssot” et l’histoire que vous prétendez “officielle” ne s’en sort pas plus mal.

  145. Nejma dit :

    @Jean comment l’ai-je su?
    Contrairement à vous, je vais sur des sites antisémites, des sites dits racistes et de tous bords, c’est instructif.
    Cela me permet d’avoir une idée de l’ampleur de l’antisémitisme nouveau ou son regain, ainsi que des fondements de celui-ci. Cela me permet de comprendre pourquoi, alors qu’issus du même tronc identitaire, on en arrive à une telle scission intellectuelle, au-delà du bagage et de l’appartenance sociale.
    Je rejoints les accusateurs de la loi Gayssot, elle limite la liberté d’investigation.
    On ne peut réclamer à corps et à cris que les musulmans fassent leur révolution textuelle quand on a des lois qui limitent notre liberté et notre droit à la vérité. Je ne remets pas en cause l’existence de la Shoah ayant eu un oncle témoin de celle-ci.
    On devrait pouvoir en France, parler de tout,même durement à tous points de vue.
    Ces camisoles de la pensée sont insupportables.

  146. Le Saint dit :

    @ Rand qui écrit :
    Il y a beaucoup de pays qui n’ont pas de “loi Gayssot” et l’histoire que vous prétendez “officielle” ne s’en sort pas plus mal.

    En Israël par exemple ? :)

    @Nejma
    Vous avez un oncle témoin de la Shoah ? Vous voulez dire qu’il a vu le film ?

  147. Nejma dit :

    Le Saint quel humour!
    Beh non mon oncle était chasseur alpin pendant la dernière guerre mondiale.
    En tant que français indigène, il a fait la guerre. Il s’est fait choper par les allemands et a été déporté.
    Son job nécessitant une réelle compétence à savoir celle de survivre, lui permettait d’avoir un bout de pain et de la soupe bien grasse en plus et quelques gâteries.
    Sa noble besogne consistait comme il me l’a déclaré avec quelques nantis à transporter dans une brouette les juifs chanceux ayant eu un passeport vers la ville très touristique de Trépas.
    Sifflotant, il les amenait avec d’autres experts complices au tri sélectif. Ils étaient avant-gardistes ces allemands!
    J’ai découvert cela en triant une fois ses papiers aux confins d’un village kabyle encerclé par de diverses montagnes.
    On avait supprimé à mon oncle depuis 1987, sa mirifique pension d’ancien combattant, sans motif.

  148. Le Saint dit :

    Hum oui elle n’était pas terrible ma blague, merci de prendre ça avec humour.
    Et ensuite d’être si franche. Vous voulez dire qu’il transportait des cadavres ?
    C’était dans quel camp de concentration ?

  149. Nejma dit :

    Le Saint, il était d’abord en France comme c’était spartiate comme déco, après plainte auprès de la direction,il ne comprenait pas ce qu’il faisait là, il criait en kabyle qu’il voulait rentrer chez lui. Il s’est retrouvé à Sauvitch comme il dit.
    Oui, il transportait en effet,des cadavres, quelle sera votre prochaine question, s’il a développé des problèmes pulmonaires? De gros problèmes osseux, c’est un fait.

  150. Le Saint dit :

    Oups désolé de ma réponse tardive.
    transportait-il des cadavres de gens morts de l’épidémie de typhus, de gens fusillés, de gens gazés ?
    Nejma si votre oncle est un témoin privilégié, vous devriez à l’occasion lui demander des éclaircissements car – d’après ce que j’ai lu -, il me semble que les historiens manquent de détails sur cette partie de l’histoire et dans cette partie du camp…

  151. Nejma dit :

    @Le saint ” il me semble que les historiens manquent de détails sur cette partie de l’histoire et dans cette partie du camp…”
    Les historiens ont autant besoin de détails sur cet endroit que moi d’une table anti-agression de zombies.
    Vous me prenez vraiment pour une cruche!

  152. Thierry dit :

    C’est une histoire plus complexe qu’elle n’en a l’air. Lazar et Eliezer sont un seul et même prénom selon que l’on parle roumain ou hongrois. Idem pour son lieu de naissance Sighetu Marmației / Máramarossziget. En ce qui concerne la date de naissance, on peut sûrement trouver une explication non concordante avec la théorie en vogue chez les antisémites.
    Par ailleurs sachez que M. Grüner a été débouté par la justice hongroise : il serait intéressant d’avoir une traduction française honnête du compte-rendu des débats.

  153. Thierry dit :

    C’est une histoire plus complexe qu’elle en l’air, suite.
    Je suis allé jeté un coup d’oeil sur le récit de M. Grüner. Son témoignage n’a pas l’air très fiable, comme la plupart des témoignages. Avec le temps, on mélange fantasmes et réalités. Exemple : il reprend cette fable du savon fabriqué à partir de graisse humaine…

  154. Thierry dit :

    Bon sang, internet me ronge l’orthographe, c’est officiel. Voici le même message corrigé :
    C’est une histoire plus complexe qu’elle en a l’air, suite :
    Je suis allé jeter un oeil sur le récit de M. Grüner. Son témoignage ne semble pas très fiable, comme la plupart des témoignages. Avec le temps, on mélange fantasmes et réalités. On se laisse contaminer par ses lectures… Exemple : il reprend cette fable du savon fabriqué à partir de graisse humaine… Méfiance, méfiance, Monsieur Robin.

  155. astier dit :

    je viens de lire cette histoire. Et un fait remonte à ma mémoire. Il y a une vingtaine d’années j’avais été écouter Mr Wiesel à Monaco, et à la fin ou on pouvais lui dire un mot, j’ai assisté à la scène suivante. Un homme s’est approché de lui et lui a dit qu’il était aussi sur la photo (Gruner ?). Et lui à ma grande surprise ne lui a pas répondu et a parlé d’autre chose avec quelqu’un. Cette scène m’avait surpris car je m’attendais à ce que ces deux rescapés communiquent et j’avoue que je n’avais pas trouvé d’explication à cette attitude.
    Peut être à la lecture de votre reportage peut-on trouver une explication !
    S’il est vraiment usurpateur, c’est vraiment sidérant.
    Et hélas de l’eau au moulin des antisémites et négationistes de tous poils !

  156. bob dit :

    Pauvre JR : le grand défonceur de portes ouvertes !

    Ceux qui veulent savoir savent depuis des lustres ….
    .

  157. francis dit :

    Le procès que Mr Grüner a perdu n’a pas grand chose à voir. Un type l’a accusé d’être antisémite suite a ses déclarations (lui, le juif survivant des camps !), Grüner a porté plainte, et la cour a jugé que l’atteinte a l’honneur était insuffiansante… bref, sa qualité de témoin de l’holocauste n’est en RIEN remis en cause par ce jugement.

  158. Thomas dit :

    Bonjour,

    Je ne crois pas au silence complice généralisé des journalistes. Si cette histoire est crédible, elle sera relayée au moins dans une partie de la presse.
    Merci de tout faire pour la faire connaître.
    Avez-vous proposé une modification de l’article Wikipédia dans ce sens ? Ce serait un premier pas pour le débat.
    Merci.

  159. Thomas dit :

    @Jean

    Merci beaucoup de votre réponse mais je vous avoue que je doute de plus en plus. Je ne veux pas vous dissuader ni vous décourager mais j’ai l’impression que vous n’arrivez pas vous-même à confirmer vos dires.

    – Pourquoi avoir sorti cette affaire aussi vite sans préparer vos arrières : une seule vidéo, un seul responsable
    d’Auschwitz, des conclusions sur le tatouage de EW basées sur une vidéo d’antisémites américains

    – Pourquoi ne trouvez-vous pas ne serait-ce qu’un de vos confrères journalistes/média pour vous relayer ? Je ne crois pas au formatage de tous les journalistes de France et du monde. Vous n’êtes pas le seul à chercher la vérité. Il y a, en plus, des milliers de journalistes indépendants en France (pauvres et précaires) qui se lanceraient sur un gros coup s’ils le jugeaient crédible, et ne parlons pas des USA.

    – Pourquoi vous empressez-vous de publier des éléments qui ne prouvent rien : votre conversation téléphonique avec la responsable de la fondation EW. Cela ressemble à tout sauf à une enquête journalistique qui prépare une vraie révélation.

    – Pourquoi ne pas commencer par traduire, publier et promouvoir le bouquin de Gruner, vous qui êtes éditeur ?

    J’imagine les difficultés d’une telle investigation mais il faut bien s’y coller surtout quand on s’attaque à un si gros poisson.

    Même Soral n’a pas l’air plus ahuri que ça et n’annonce aucune publication, enquête ou action de force pour aller plus loin

    Cordialement,
    Thomas

  160. Notwiadomy dit :

    Quand Wojciech Płosa parle par deux fois de “Buchenald”, c’est “Buchenwald” qu’il a en tête ? C’est peu important ici, mais ça montre la prudence dont il faut s’armer pour traiter de terres où les langues s’interpénètrent : hongrois, roumain, allemand(s), yiddisch, hébreu, polonais, etc.

  161. Notwiadomy dit :

    Il est vraiment très bien, ce Mr Wojciech Płosa, qui n’accepte de répondre que sur ce que ses archives contiennent, sans extrapoler, subodorer, inventer… tout en reconnaissant qu’elles sont – par la force des choses – incomplètes. Élie Wiesel eût été mieux inspiré de se procurer le manuel de la numérotation des tatouages, et de s’assurer que les documents liés au tatouage choisi avaient bien tous disparus. Mais dans l’immédiat après-guerre, ce n’était pas facile. Faussaire, c’est un métier.

  162. Monsieur Fion dit :

    Voilà un article qui jette un gros pavé dans la mare (je découvre ces informations).
    A la décharge des journalistes, Elie Wiesel est une personnalité reconnue internationalement, qui plus est sur le sujet le plus sensible qui soit : autant dire qu’il vaut mieux être sûr et certain des informations avant de le dénoncer comme un imposteur éventuel. Je comprends qu’aucun professionnel ne se lance sur ce sujet car cela signifierait se griller définitivement dans le métier en cas d’erreur.

  163. Besson dit :

    Monsieur Wiesel a été reconnu par une bonne centaine d’universités, nommé docteur honoris causas, la République lui a remis la Légion d’honneur,il a reçu aussi un prix Nobel de la Paix, une médaille d’or du congrès …Il ne porte pas au bras le numéro de tatouage qu’il a prétendu sous serment avoir !!!
    Il a été qualifié de ”Marchand de Shoah”, Pierre Vidal Naquet dit de lui :” Il dit n’importe quoi” mais le laisse exercer en paix ”un business” de mensonges …Pourrait-on croire, glorifier, honorer un menteur , un usurpateur ?

  164. Éric dit :

    Monsieur jean robin, n avez vous pas honte de révéler cela c est trahir vos frères, cette affaire est archi connue depuis longtemps il a profité d un système tant mieux pour lui non? Êtes vous jaloux d Élie wiesel, vous tombez dans le piège d Alain soral, si demain il vous demande de vérifier les chambres à gaz génocide vous allez le faire? N avez vous pas honte on ne reviens pas sur l histoire aussi proche monsieur ? Vous croyez révolutionner le monde ? Le savon, les flammes, tout ça les gens n y croient même plus mais élie wiesel c est le Nobel de la paix comment osez vous ? Allez vous aussi vous attaquez à Nuremberg attention monsieur y a la loi gayssot, je vous salue quand même mais de grâce n allez pas plus loin mais je sais que vous avez trop peur du reste donc je m inquiète pas! Aussi comptez vous essayer de révéler votre enquête dans les médias dominants ou laisser ça sur le net au rayon complot ? Les médias ne laisserons pas salir le nom de wiesel , on ne franchit pas les médias dominants avec des vérités de ce genre, je sais que pour gagner du temps vous dites que l enquête est pas fini mais quand elle le sera que ferez vous contre monsieur wiesel , vous n avez aucun pouvoir

  165. Viktor dit :

    Réponse à Eric,

    Votre réponse est choquante. Parce qu’il s’agit d’Elie Wiesel, aucune question n’est autorisée, et de même pour la Shoah ? la Shoah fait partie de l’Histoire, et les historiens, la travaille continuellement, c’est leur droit.

    ce type de réponse ne fait que renforcer les racistes et les négationnistes, et le soupçon du Lobby juif qui manipule la presse.

    Ce n’est pas rendre service aux juifs, et à la mémoire de ceux qui ont disparus dans la Shoah; il faut savoir écarter les opportunistes sans scrupules qui battissent leur carrière sur le dos des victimes.

  166. Nicolas dit :

    @ eric…

    Mon dieu que votre réponse laisse perplexe quant à vos reelles motivations. Vous seriez un troll que ca ne m etonnerait pas. Mais admettons que vous soyiez sincère. Alors Jean, cette visite dans les chambres a gaz, c est pour quand?…je plaisante (a moitié)

    @ Jean…

    Parce qu avec la chute de l icone de la shoah, si chute il y a un jour, je vous garantis que d autres questions se poseront forcément. Nous les queteurs de vérité, autrement appellés révisionnistes de bonne foi, n attendons que ça. Je vous l ai dit jean, il y a quelques temps dans un precedent post, mais vous vous etes lancé dans un truc qui vous dépasse déjà et qui n a pas fini de vous mettre la pression comme jamais. Soit vous en sortez grandi et resterez dans l Histoire pour etre celui qui aura révélé la VERITE, soit vous vous ecrasez et n allez pas plus en avant dans cette recherche et vous aurez définitivement perdu toute crédibilité. Mais si un jour vous devenez quelqu un dans ce metier, il y aura bien quelques apotres de la bien pensance qui vous balanceront en pleine figure cette enquete. Choix cornelien n est ce pas…

    Bien cordialement.

    • Jean dit :

      @Nicolas
      ce que vous n’avez pas encore compris, c’est que Wiesel, si jamais il chute, sera automatiquement et immédiatement remplacé par celui qui l’aura fait chuter, pas moi, mais le rescapé de la Shoah Nikolaus Grüner. Il n’y a donc aucune menace qui pèse sur la Shoah ou sa mémoire. Par contre la loi Gayssot est à abroger de toute urgence, car elle est une machine liberticide à fabriquer des négationnistes et des antisémites en série.

  167. FHC dit :

    @Nicolas “Nous les queteurs de vérité, autrement appellés révisionnistes de bonne foi, n attendons que ça.”

    Ayez la courtoisie d’affiner vos propos : “nous les quêteurs d’UNE vérité microscopique…”
    Par pitié, arrêtez avec vos articles définis (“LA” ou “LE” ou “LES”) plus ou moins messianiques.
    Revêtez-vous d’humilité (même un peu feinte) et arrêtez de prêcher au nom du nano-factuel qui vous obsède comme s’il s’agissait de salut universel.
    Votre attitude, malgré sa “bonne foi”, est insupportable de narcissisme trompeté.
    Foutez-y les formes au moins une fois de temps en temps.

  168. Nicolas dit :

    @ FHC

    Si pour vous une vérité est microscopique, elle est avant tout Vérité ou bien est elle destinée à rester invisible?

    Bien cordialement

  169. Klaus dit :

    Jean Robin, que répondez-vous au commentaire de Thierry, du 23 janvier 2013 à 16 h53 ?
    Elie et Lazar sont deux diminutifs du même nom Eliezer, cela est dit même sur des sites où l’on veut prouver qu’Elie Wiesel n’a pas de tatouage. Cherchez Marmaroasieget sur Google. Rendez-vous maintenant sur la page Wikipédia de la ville de naissance d’Elie Wiezel : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sighetu_Marma%C8%9Biei
    Quel nom lui donne-t-on en hongrois ? Máramarossziget !
    Reste le problème de la date de naissance ; mais il n’est pas prouvé que les nazis étaient exacts sur ce point. On voit mal, d’ailleurs, comment ils auraient pu l’être.
    Je ne suis pas juif, mais les manipulations opérées par les négationnistes ou les révisionnistes sont passionnantes. Il semble que vous ne soyez malheureusement pas allé au bout de votre enquête. Comment donc pouvez-vous dire à présent qu’il est prouvé qu’Elie Wiesel est un imposteur ?

  170. Éric dit :

    Je suis désolé je pensais écrire en prive a monsieur robin du coup effectivement mes messages, pouvez vous retirez mes messages svp je ne vous permet de me traiter,de ce que ous m avez traite cher Nicolas je ne vous parlais pas à vous j étais sur le coups e l émotion ça arrive

  171. Éric dit :

    Reponse Viktor arrêtez avec votre lobby juif , et non c est du sacré la Shoah on y touche pas et wiesel encore moins, c est une question d intérêt de force de puissance de domination pas de vérité ou de lobby

  172. Nicolas dit :

    @ eric

    Décidemment, vous vous enfoncez cher Eric… “La Shoah, c est sacré. Il ne faut pas toucher a Wiesel…”

    Vous vous relisez un peu?

    Décidemment, vous etes un pietre avocat de cette cause que vous voulez defendre ; la dissimulation de la vérité au nom d interets superieurs.

    Dieu sait que je n aime pas vraiment ce que fait JR sur ce site, mais je suis honete intellectuellement et il est dans le vrai. Et votre attitude me conforte, le conforte egalement j en suis sur, de continuer à essayer de dévoiler la vérite.

    Bien cordialement

    PS : Concernant l insulte de troll, je la retire, car a present je suis persuadé que vous etes sincere dans votre démarche de dissimulation et de cette logique du “pas de vague, fermons les yeux”.
    Votre attitude est inquietante mais tellement revelatrice de notre epoque.

  173. Nejma dit :

    Nicolas la recherche de vérité fut-elle infime n’est pas entendable pour et par tous.

  174. Nicolas dit :

    @ Nejma

    Nous sommes d accord. Mais c est affligeant de lire ce genre d’arguments aussi crus dans la betise.
    Je me sens un peu moins seul tout a coup. Merci.

  175. Éric dit :

    A Nicolas merci de retirer cette insulte, ce que je veux dire c est que la vérité vraie qui serait contraire aux intérêt de ceux qui ont le pouvoir, ne peut pas être entendue comme telle par le pouvoir en place et donc on est ici dans le domaine du sacré et je trouve ça blasphématoire d aller contre ça, je ferai une comparaison si vous prouvez rationnellement que dieu n existe pas ça sert rien d essayer de dire à un croyant que celu n existe pas avec des arguments rationnels , on est dans du sacré ! J ai hésité. J ai hésité à vous répondre de peur de me refaire traiter mais vous vous méprenez sur mon compte on est dans un monde ou le dominant impose sa vérité et en plus la vérité sacrée, ici alors si vous voulez imposer un monde ou la vérité vraie serait le dogme prenait le pouvoir !

  176. Klaus dit :

    Jean Robin, il me semble que vous jouez sur les mots. Vous dites dans un autre article : « nous apportons la preuve qu’il n’a pas, tatoué sur le bras, le numéro A-7713 d’Auschwitz qu’il clame pourtant avoir ». Si un homme prétend avoir sur le bras un tatouage qu’en fait il n’a pas et que ce détail fait partie de toute une histoire qui légitime le statut qu’il a aujourd’hui, je crois qu’on peut sans excès dire que cet homme est un imposteur. N’est-ce pas votre avis ? En ce cas, je retire ce terme et le remplace par menteur. Préférez-vous cela ?
    Je ne mets pas en doute votre bonne foi, monsieur, je ne faisais que demander ce que vous répondiez à nos arguments, et à ceux de Michèle, sur un autre article, que j’ai lus après avoir rédigé mon dernier message.

  177. FHC dit :

    @Nicolas “Si pour vous une vérité est microscopique, elle est avant tout Vérité ou bien est elle destinée à rester invisible?”

    Destinée à rester invisible ?
    Certainement pas. Je n’ai rien sous-entendu de pareil.
    Sinon, évitons de perdre notre temps à distinguer la partie d’un tout : aucun intérêt. La lune n’est pas “avant tout” l’Univers.

    A bientôt

  178. FHC dit :

    @Nejma “Nicolas la recherche de vérité fut-elle infime n’est pas entendable pour et par tous.”

    C’est ça qu’on enseigne à l’école ?

    Vous conviendrez peut-être que, par exemple, un prof d’anglais, au mépris de ses collègues, estimant incarner à lui seul l’essence d’une scolarité entière n’a aucune raison d’être plus entendu qu’un autre, et mérite à peine le qualificatif d’ “entendable” une fois considérée sa vantardise nombriliste ridicule.
    Cela n’enlève rien au fait que l’anglais soit une matière passionnante, digne d’être étudiée comme tout le reste.

  179. Nejma dit :

    FHC votre réponse me prouve que vous n’avez pas entendu là où je voulais en venir. Votre parallèle avec l’exemple que vous prenez pour parler de la réalité historique et de la recherche de vérité est sûrement le fait d’un traumatisme verlinghem.

  180. FHC dit :

    @Nejma

    Traumatisme Verlinghem : je confirme.
    Vous me parlez de “vérité” comme idéal qu’il est possible d’assumer ne serait-ce qu’en étudiant un seul de ses faits constituants ?
    Oui, dans ce cas on cherche LA vérité d’un seul épisode historique, d’un événement unique, d’une période précise.
    Le problème c’est que la toile grouille d’individus qui étendent cette modeste mais louable micro-“mission” à une sorte d’absolu par principe (oubliant qu’ils sont humains comme les autres, et qu’à vouloir dénicher la vérité à tout prix, ils peuvent aussi suivre de mauvaises pistes).
    Je salue des efforts ciblés mais certainement pas la posture quasiment mystique qui, trop souvent, en constitue l’emballage.
    Désolé mais le “nous, quêteurs de vérité” sonne en moi comme un sacerdoce de néo-curetons.
    Comme je l’ai dit : problème de formulation mais qui semble en dire long sur la psychologie du “nous” en question.
    Enfin bref, je n’ai peut-être toujours rien compris à ce que vous vous vouliez exprimer.
    Veuillez m’en excuser. Je reviens d’un endroit particulièrement ingrat. Ça doit me boucher les synapses.

  181. Notwiadomy dit :

    Je ne connais rien à ce dossier. Mais il y a un fait qui semble, comme on dit, incontournable : Élie Wiesel ne connaît pas le hongrois. Je ne peux croire qu’un presque-homme fait (15 ans en 1943, ça doit bien valoir 15½ de nos jours, non ?…) quittant sa Transylvanie multiethnique – même Juif séparé des goyim impurs – n’ait aucune connaissance des langues parlées dans sa région d’origine, pas la moindre teinture. Je sais, le hongrois est difficile – je n’ai jamais dépassé la première semaine du manuel Assimil, malgré le livre et les cassettes audio… Pour nous, le hongrois ne se rattache à rien… donc, hors « Servusz Péter ! », j’ai pas retenu grand-chose… –, mais en “immersion” ?… Et si on se retrouve dans une baraque entassé avec d’autres originaires de Hongrie ?… Vraiment, pas un mot ?…

    — Pierre Vidal-Naquet est l’auteur réel de la liberticide loi Gayssot : son avis sur Wiesel a valeur d’Évangile. Comme celui de Raul Hilberg sur Jan Karski.

    — Le commentaire d’Éric du 5 mars 2013 à 9 h 02 min : c’est visiblement moqueur, et plusieurs s’y sont laissé prendre.

    — Jean Robin : Mr Wojciech Płosa vous autoriserait-il à communiquer le manuel du tatouage nazi qu’il vous a envoyé ? c’est un PDF, une image ? Pouvez-vous l’en prier, et le mettre en “Download” ? Merci d’avance.

    • Jean dit :

      @Notwiadomy
      Vidal-Naquet s’était prononcé contre la loi Gayssot : ” J’ai toujours été absolument contre cette loi, avec d’ailleurs la grande majorité des historiens. Elle risque de nous ramener aux vérités d’Etat et de transformer des zéros intellectuels en martyrs. L’expérience soviétique a montré où menaient les vérités d’Etat. La loi de 1972 contre le racisme suffit amplement. ” Pierre Vidal-Naquet, propos recueillis dans Le Monde du 4 mai 1996 par François Bonnet et Laurent Weill. En chapeau de cet article, Le Monde précise : ” En 1987, Pierre Vidal-Naquet publiait Les Assassins de la mémoire, ouvrage dans lequel il démontait les thèses des négationnistes de la Shoah. ” Par ailleurs j’ai publié ce que M. Plosa m’a envoyé au sujet des numéros d’Auschwitz, vous avez tout.

  182. Notwiadomy dit :

    Jean Robin, vous êtes d’une naïveté incroyable. Pierre Vidal-Naquet a poussé à la scélérate loi Gayssot – et c’était donc un ordre du Lobby qu’il incarnait –, sa création – vous imaginez sérieusement l’illettré Gayssot capable de rédiger quoi que ce soit ? tout juste bon à se tirer une balle dans le pied à la chasse, ce con – ; puis, une fois celle-ci adoptée, promulguée – 13 juillet 1990, notez la date… –, Môssieu Vidal-Naquet a joué le grand prince, disant que “Nan, quand même, hein ?, j’ai JAMAIS voulu ça, les révisionnistes, les négationnistes, je les démonte comme, quand, je veux.” (4 mai 1996 ; notez la date…)

    Je vous renvoie aussi au “Ce soir (ou jamais)” où Pierre Nora pestait contre les lois mémorielles – suite à la pétition hypocrite de tous ces hypocrites de pharisiens de pseudo-historiens – : « Abrogeons-les » , avec toutefois ce bémol : « …sauf la loi Gayssot, parce qu’on y est habitués. »… Demandez à Frédéric Taddeï la cassette !

    (Vous me faites penser que je désirais me procurer TOUTES les éditions successives des “Assassins de la mémoire”, car Vidal-Naquet disait dans une réédition avoir procédé aux corrections d’usage – sous-entendu : mineures – : méfiant, j’aimerais voir ça de plus près… Oui, je sais, on ne se refait pas…)

    OK pour Mr Wojciech Płosa. (C’est parce que, en général, mais je suis bête et naïf, j’aime bien les sources primaires : oui, je sais, c’est le premier pas vers le révisionnisme. Ô horreur !)

    [Bon, je suis en “White List”, maintenant ? inutile que je duplique mes commentaires par précaution – ultime – sur Twitter, – le seul endroit où on n’arrive pas trop – pour l’instant, et malgré une vingtaine de suspensions… – à me faire fermer ma gueule ?…]

Ecrire un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Contribuez au développement du site en souscrivant