►   Recevoir la newsletter 
demain loccident
Critique de Demain l’occident d’Etienne Valdman (L’harmattan)
beschizza
Réunion UMP sur la sécurité en Seine-St-Denis (93)
philarchein
Jacques Philarcheïm : “Il faut poser sans agressivité la problématique de l’islamisation”
bercoff
Cantonales et la gauche

Excellent dossier dans Capital sur les 200 qui bloquent la France

16 janvier 2013, 9:15 Auteur : 1 commentaire

Pour ceux qui veulent lire un magazine français réellement libéral en janvier 2013, qu’ils achètent Capital (photo). Le dernier numéro en date contient un dossier très intéressant sur “les 200 qui bloquent la France, syndicalistes, élus, hauts fonctionnaires”, dont vous n’entendrez guère parler dans les médias, et pour cause. Tous les noms y sont, et ce dossier de 12 pages devrait figurer dans le programme politique de n’importe quel parti, libéral ou pas, qui veut que ce pays sorte du marasme dans lequel ces 200 (et quelques autres) le maintiennent depuis trop longtemps, pour des intérêts particuliers. Extraits.

Capital est un des derniers médias libéraux de ce pays, avec BFMTV, qui a d’ailleurs consacré le 27 décembre plusieurs émissions pour annoncer ce dossier. Le reste des médias est soit étatisé, soit en collusion avec l’État à cause des subventions, des publicités de l’État et des commandes publiques passées aux propriétaires de ces médias. Capital se porte très bien, et c’est la propriété de Prisma média, qui dépend du groupe allemand Bertelsmann. Ce qui ne l’empêche pas de consacrer un autre dossier à la chancelière Merkel et de lui voler dans les plumes. Les Allemands nous donnent des leçons de journalisme dans notre propre pays.

La France n’a plus de mineurs. Pourtant, elle possède toujours une Sécurité Sociale des mines, avec une administration, des guichets, des médecins, 17 pharmacies, des dispensaires, des cliniques, et un siège somptueux, dans les beaux quartiers de Paris.” Ainsi commence le dossier accablant de 12 pages, un travail considérable de la part des journalistes de Capital, dont nous vous recommandons évidemment la lecture. Tout ce que la France compte de communistes, syndicalistes, étatistes, fonctionnaires et profiteurs en tous genres d’argent public s’y trouvent, nommés précisément. Gauche et droite confondus, patrons comme syndicats, élus comme membres de la société civile. Tous bloquent les réformes dans ce pays, et nous tirent tous vers le bas.

La CGT tient une place particulière, il est vrai, et ce n’est pas une surprise. Souvent des syndicats plus raisonnables comme la CGC ou la CFDT proposent des changements, mais la CGT s’y oppose au nom des avantages acquis. Le statut de la fonction publique par exemple, mis en place en 1946 par Maurice Thorez lui-même, du temps de Staline (puisque le PCF prenait ses ordres de Moscou, et la CGT prenait ses ordres du PCF). SUD est le dernier venu, mais tout aussi communiste, à se demander pourquoi ils créent plusieurs syndicats. C’est le premier exemple du dossier : “Thi-Trinh Lescure. Pour elle, le statut de la fonction publique, c’est sacré. Non à l’évaluation des compétences, non au salaire au mérite, et encore non à la fusion des trois administrations (Etat, hôpital et collectivités locales) dans une “fonction publique de métiers”, comme le proposent la CGC ou la CFDT. Au moins, avec la secrétaire du syndicat SUD fonctionnaires, les choses sont claires. Cette grande bloqueuse peut compter sur le soutien indéfectible de ses homologues de la CGT et de FO Jean-Marc Canon et Christian Grolier. Et sur la complicité objective de Marylise Lebranchu, la ministre de la fonction publique.

Et c’est ainsi sur une bonne centaine de dossiers, avec à chaque fois les noms et les organisations des bloqueurs. Un véritable tableau de chasse, pour quiconque voudrait faire passer ce pays du paquebot ingouvernable qu’il est pour le moment, au yacht puissant qui montre la voie aux autres qu’il devrait être. Commençons par le commencement, et puisqu’il n’y a plus d’argent dans les caisses, cessons d’alimenter les mannes des bloqueurs, de manière à libérer ce pays sans que cela coûte le moindre centime. Chiche ?

Categories : Économie, Médias

1 commentaire

  1. casa123 dit :

    Encore un article intéressant Jean mais tu nous ne nous dis tjs pas comment faire pour changer cet état de fait…

Ecrire un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Contribuez au développement du site en souscrivant