►   Recevoir la newsletter 
bercoff
Sur le débat Mélenchon / Le Pen
semaine critique
Rappel : rendez-vous vendredi 22 avril à 23h20 sur Enquête & Débat
Chomâge octobre 2015
5.4 millions de chômeurs en octobre 2015 et Myriam El Khomri relativise…
nemo
Esthétique de la liberté, de Philippe Nemo aux éditions PUF

Le mouvement de la “Manif pour tous” appartient à cette époque de “fermentation sociale”

10 juillet 2014, 10:19 Auteur : 1 commentaire

Honore_Daumier_The_UprisingPar le Dr Thierry Ferjeux MICHAUD-NÉRARD, Pédopsychiatre, DEA de Psychologie clinique

Parmi les moralistes de ces temps troublés, le mouvement de la “Manif pour tous” est de ceux qui ont exercé la plus grande influence et cela aux différents moments de son activité populaire et médiatique. C’est la tyrannie idéologique de l’État-PS qui a inspiré le premier mouvement de la “Manif pour tous“, poursuivie par l’idéologie des “ABCD de l’égalité” de la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT dans les écoles de la république socialiste, pour imposer aux enfants du pays sa conception de la sexualité et du bonheur homosexuel, sous la forme “d’opiums culturels” et d’usages sexuels aliénants.

Le mouvement de la “Manif pour tous” appartient à une époque de fermentation sociale aggravée par une “crise de confiance sans précédent” dans les vertus de la démocratie, qui ont mis au pouvoir la clique de l’incompétence et de l’amateurisme de l’État-PS, selon un “processus de sélection partisane”, dont la vertu en matière de responsabilité politique reste non encore éclaircie.

La révolte des jeunes nantis, à l’esprit petit-bourgeois, de mai 1968 et des “héritiers” les plus favorisés du régime consumériste en pleine expansion politique, a été marquée en France par “l’idéologie anarcho- marxiste et libertaire” qui a influencé toute une génération de pseudo-intellectuels médiatiques et arrivistes de gauche. C’est la clique que dénonce Luc Ferry dans son livre L’anticonformiste, Entretiens auto-biographiques (© Denoël 2011) : “La suite de la comédie insurrectionnelle gauchiste sera, non la remise en cause de la société de consommation, mais une soumission totale à la société (libérale) : la plupart de ces “esprits petits- bourgeois”, révolutionnaires d’opérette… reconvertis, voulaient gagner de l’argent à travers la presse, la pub, le cinéma, I’édition de livres, l’université, la politique (et surtout) avoir une vie confortable et bien payée“.

Ce sont les mêmes pseudo-intellectuels médiatiques et arrivistes de gauche qui ont prôné “le règne du sujet (qui) se prolonge dans une critique radicale… de la métaphysique, dans une déconstruction au marteau” de ses idoles et idéaux, à commencer par ceux qui peuplent le “monde intelligible” depuis Platon“. Les analyses polémiques de Luc Ferry critiquent une volonté de “destruction de la raison” raisonnante, de la logique et de la morale classique. Les adeptes de la “déconstruction” s’opposent aux principes de la raison et des lumières, au profit de l’irrationalisme et de l’obscurantisme de l’idéologie socialiste la plus décadente.

L’influence pernicieuse de ces pseudo-intellectuels bornés de gauche se manifeste, non seulement en ce qu’ils préconisent les méthodes d’éducation sexuelle à l’école selon l’idéologie des “ABCD de l’égalité” de la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT, mais aussi pour imposer une conception de la sexualité libertaire et du bonheur homosexuel, sous la forme “d’opiums culturels” à l’usage des jeunes.

Par ses prises de position bien définies, dans la “défense culturelle de la famille“, et plus encore en suscitant la contradiction et en obligeant l’adversaire idéologue socialiste à préciser sa pensée, le mouvement de la “Manif pour tous” agit de telle sorte que même dans la “négation de la famille”, où la lutte se livre dans la “déconstruction” du raisonnement de l’adversaire socialiste, il reste encore et toujours quelque chose de la “lucidité authentique de la pensée” des gens des classes moyennes et de la population qui travaille.

Le mouvement de la “Manif pour tous” est un mouvement engagé. Ce qui le caractérise avant tout c’est la réaction déterminée à la tyrannie de l’État-PS. Pour le mouvement de la “Manif pour tous“, l’action est la mise en œuvre de la “pensée réactionnaire salutaire“, déclenchée par le cas très concret des “lois iniques de la république socialiste“, qui sont autant d’attaques contre la famille, ce qui constitue un motif très précis pour agir. Aussi, la plupart de ses actions sont des manifestations organisées autour d’un thème commun à tous les participants : la défense de la famille. Ce thème est le noyau moral du mouvement de la “Manif pour tous” qui justifie sa mise en œuvre. Ce n’est que plus tard qu’on pourra en faire un objet d’étude politique.

La somme de ses résultats politiques reste encore à faire, en ce qui concerne la prise de conscience politique des classes moyennes que l’État-PS veut détruire en tant que telles, avant de s’acheminer de lui- même vers sa propre destruction. C’est l’idée qu’il serait fort utile pour les membres des classes moyennes d’envoyer des émissaires provisoires, dans le noyau dur de l’idéologie socialiste de l’État-PS, où prennent racine ses conceptions faussées de la politique. Les acteurs du mouvement de la “Manif pour tous” ont dû “frapper au cœur” du processus actif de la “production de l’idéologie socialiste” faussée de l’État-PS pour faciliter, à un large public, l’accès à un regard très critique des œuvres de “destruction de la raison” de la république socialiste. La mise en œuvre du mouvement de la “Manif pour tous” permet à la population qui travaille de critiquer les sujets économiques et sociaux les plus ardus, tels qu’ils sont traités par l’État-PS, c’est-à-dire d’une façon toujours plus ignare et cavalière. La tyrannie de l’État-PS, c’est le lieu privilégié où l’incompétence, l’impuissance et l’amateurisme de Solferino 1er  s’offrent ouvertement à la critique populaire. C’est aussi ce qui offre l’avantage de voir figurer le déclin irrémédiable et salutaire de la république socialiste.

C’est sans crainte de devoir déranger l’État-PS dans son travail législatif de “déconstruction” de la morale politique et de destruction des valeurs de la famille, en forme de “négation de la famille traditionnelle”, que la réaction du mouvement de la “Manif pour tous” est organisée. C’est ainsi qu’est né le projet d’exiger de Solferino 1er de discuter avec les partenaires sociaux du mouvement de la “Manif pour tous” sur les questions les plus critiques de l’idéologie de la république socialiste, et de la politologie de l’État-PS. Il s’agit de montrer que les liens idéologiques de la pseudo-science politique de Solferino 1er, qui relient les principaux aspects de l’œuvre de destruction du lien social, présentent pour seul avantage de détruire la puissance économique de l’entreprise. C’est pourquoi l’expression de la critique populaire observe l’action économique de l’État-PS qui se perd dans les méandres du discours politique mystificateur, même pas toujours politiquement très correct.

L’idéologie socialiste faussée de l’État-PS se répand dans le langage politique creux, les phrases vides de sens, le style qui adopte “l’explication par l’écran de fumée au détriment de la démonstration“.

Ainsi, le métier qui consiste à “maîtriser la technique de l’enfumage” perd toute la spontanéité de l’expression politique. Chacun des citoyens de ce pays ne fait plus confiance au discours politique creux, et même, il se réfugie dans sa méfiance naturelle, en tant que téléspectateur, non plus passif, des médias, mais critique, et non en tant qu’auteur, surtout si on lui demande faussement de réagir sur le net !

La population qui travaille fait toujours cette même expérience du mensonge et de la mystification politique organisée par la propagande des médias. C’est pourquoi la communication des médias est de nature à faire ressortir tous les aspects de la mystification politique de la république socialiste. Christian Scherer a prévenu : “[Vigi-Gender] Alerte rouge – Soyons vigilants à la prochaine rentrée scolaire ! Parents d’élèves, savez-vous où passe votre argent ? À chaque rentrée scolaire, les enseignants collectent auprès des parents d’élèves des fonds destinés à alimenter la caisse de l’école, pour acheter des livres, des fournitures diverses, des places de spectacles, etc. Les parents ne savent pas que ces fonds sont en grande partie collectés, gérés et redistribués, par un obscur organisme intitulé “OCCE”. Un premier coup d’œil sur le site de l’OCCE, aux couleurs de l’arc en ciel, symbole LGBT, devrait déjà vous mettre en éveil !

Illustration : Honoré Daumier, Le Soulèvement

Ecrire un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

israel
24 novembre 2016

Israël brûle

Contribuez au développement du site en souscrivant