►   Recevoir la newsletter 
Rejoignez la page Facebook !
smic en Europe
Restructurer les dettes des agriculteurs français ; c’est faire comme la Grèce !
caron.wmv.Image fixe001
Alexandre Arcady met Aymeric Caron KO en 2 rounds
boniface faussaire
Extraits de L’intellectuel faussaire, posture et impostures de Pascal Boniface

Les infrasons des éoliennes sont insupportables, nocifs.

27 octobre 2014, 11:07 Auteur : 1 commentaire

photo-Claude-BrasseurDe plus en plus agressif, le lobby éolien va jusqu’à nous parler de « milliers d’emplois créés grâce à l’installation d’éoliennes ». Manœuvre destinée à nous faire  oublier leur prix ? Leur inutilité ? Leur nocivité ? La pollution qu’elles créent directement ou indirectement ? Les lobbies se moquent pas mal du citoyen à plumer ! (1) Un exemple de cette convoitise jointe à une indifférence crasse me choque particulièrement. Il s’agit des infrasons générés par les éoliennes et qui augmentent avec l’augmentation de leur dimension et puissance.

Les nuisances des éoliennes sur la santé des riverains sont reconnues depuis longtemps. Au Danemark, les plaintes des victimes sont systématiquement ignorées ou rejetées. Le lobby éolien affirme que le bruit des éoliennes ne dérange que quelques opposants de mauvaise foi et les infrasons ne sont même pas mesurés : les infrasons – moins de 20 Hertz – n’existent pas… puisqu’on ne les entend pas !(2)

Le sud de la Belgique a confié à la firme ICA l’étude du bruit des éoliennes industrielles en fonctionnement pour pouvoir fixer des normes. Jusque-là on copiait les Pays-Bas. Le résultat des mesures a amené à augmenter le seuil de bruit éolien à tolérer de 40 à 43 dB… Les oreilles belges seraient-elles  plus résistantes que les hollandaises ? En ce qui concerne les infrasons, le rapport ICA dit qu’il y en a peut-être bien… mais ne les mesure pas. Il est vrai que, s’il y a beaucoup de plaintes,  il existe peu de rapports de ces mesures en dehors de l’étude de Rand Acoustics (3)

Aux USA, on trouve facilement l’Infiltec infra 20, idéal pour mesurer les infrasons. Il est fourni avec le programme Amaseis permettant d’analyser les résultats. L’idée est, dans un premier temps, d’identifier les personnes sensibles aux infrasons. Chacun peut le faire : dans une pièce close et silencieuse, on ferme et on ouvre à plusieurs reprises et brusquement une porte sans cogner le chambranle. Ceci génère 120 décibels à 3 Hertz ! Les « cobayes » sensibles auront la nausée, la tête drôle, mal au dos…On élimine les simulateurs en agitant la porte mais sans clore aussi nettement.

Durant plusieurs mois il a été impossible d’aller sur le terrain : pas de vent à part quelques tornades. Le 13.10.14 l’expérience a enfin pu avoir lieu à Baileux/Chimay car l’IRM annonçait 5 beauforts soit 30 à 40 Km/heure pour la journée. A 20 km des éoliennes, les « cobayes » ne se plaignent pas et on mesure 74 dB dans une maison comportant des sources d’infrasons comme des turbines d’aération.  A 2,5 km des éoliennes, il y a 94 dB au domicile des deux personnes testées qui  ne se sentent pas bien. A 500 m, il y a 100 dB et les deux « cobayes » vont  réellement mal. Enfin, au pied de l’éolienne, il y a 114 dB et une des personnes s’enfuit tandis que l’autre a le pouls beaucoup trop rapide (84 pulsations alors qu’elle est sous médication depuis l’installation des éoliennes et que cette médication ramène son pouls à 57 pulsations).

Les mesures faites, les graphiques et observations ont été communiqués au milieu universitaire. Les précisions fournies peuvent enlever tout doute quant à l’origine des infrasons : il s’agit bien de l’usine éolienne et pas des vibrations du vent dans les champs. Ces mesures seront refaites, aussi souvent que possible, et  avec d’autres personnes sensibles. Il est évidemment très important qu’elles soient faites par des acousticiens et autres spécialistes avec des équipements certifiés et contrôlés. Il va sans dire que les résultats devront obligatoirement mener à un éloignement des éoliennes de plus de 5 km des habitations. Actuellement, la Région prévoit 0,6 Km sauf dérogation et beaucoup se trouvent à 450 mètres quand ce n’est pas encore moins !

Aucun homme politique n’admettra qu’il fait passer l’intérêt d’un lobby avant l’intérêt du pays et de ses citoyens. Le seul pays où ce problème pourrait être dénoncé est la Suisse, grâce à la démocratie directe.

NB. Le lecteur est évidemment étonné de découvrir ici des valeurs de l’ordre de 120 décibels (dB). Il faut savoir qu’il existe des décibels A (dB (A)) et des décibels (dB). Ainsi 120 dB à 1.000 Hertz nous détruit rapidement l’oreille alors que 120 dB à 20 Hertz ne sont pas entendus mais peuvent créer beaucoup de tort. Il en est de même pour les ultrasons : 120 dB à 20.000 Hertz = 0 dB (A).
En pratique, à 120 dB à 20 Hertz ou un peu plus bas, l’oreille humaine commence à percevoir « quelque chose ». Le lobby éolien  a décidé que c’est à ce niveau de « bruit » qu’il accepterait de prendre en compte les infrasons. Il est important de noter que les infrasons agissent sur l’organisme humain de diverses manières avec, par exemple, une mise en résonance des organes internes. Le frottement des uns sur les autres entraîne des hémorragies internes…

Pour plus d’information : consulter décibel et décibel (A) sur Wikipedia. Les deux rubriques sont bien présentées. Dans la conversation courante, quand on parle de décibel, il s’agit de décibel (A).

En conclusion, on peut juste insister sur le fait que nos responsables politiques se conduisent comme quasi tout être humain qui en a l’occasion : ils pensent d’abord à leur propre intérêt. Il est du devoir du citoyen de réagir, dans le cas présent en manifestant son mécontentement devant tant de convoitise et d’indifférence. La santé humaine est un bien précieux !

(1)   Alors que le Québec est noyé dans l’électricité de ses gigantesques barrages, il construit des quantités d’éoliennes… éoliennes fournissant de manière aléatoire un courant impayable, inutile. L’escroquerie est grosse.

(2)   Les rayons X n’existent pas puisqu’on ne les voit pas…

(3)   « A Cooperative Measurement Survey and Analysis of low frequency and infrasound at the Shirley Wind Farm in Brown County, Wisconsin. » Note : seul Rand Acoustics mesure les infrasons.

Ecrire un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

israel
24 novembre 2016

Israël brûle

Contribuez au développement du site en souscrivant