►   Recevoir la newsletter 
4564564
La résistance de la langue française face à l’hégémonie anglo-saxonne
449px-Pétain-Baschet-mai_1940-A
Au-delà de Zemmour : Pétain, Laval et les juifs
enquete_reu-100x100
Commentez l’élection présidentielle
Image 1
Michel Drac : “En 1983, Mitterrand a tué la gauche”

1 commentaire

  1. sylvain dit :

    Qu’est-ce que je lis ?
    “non aux néo-nazis du Front Nationnal” !
    Ca alors…

    Il y a effectivement des neo-nazis en France et en Europe. Ils se situent dans les rangs des européistes qui veulent écraser les peuples européens, étouffer leurs aspirations, faire taire leurs voix, éteindre le peu de démocratie, au nom d’une idéologie folle, d’un brassage ethnique, d’une race “mélangée”, seule possible à leurs yeux. Bref, un eugénisme bien proche finalement que celui des nazis. A cela on ajoute le bras armé et idéologie des islamistes dont le livre n’a rien a envier à “Mein Kampf”. Une idéologie qui prone la mort des mécréant.

    Si internet avait existé en 39-45 probablement que de Gaulle aurait été trainé dans la boue par le gouvernement de Pétain mais aussi par les communistes, par les socialistes de l’époque, accusé de vouloir détruire la “paix” qui s’installait entre la France et l’Allemagne…

    La résistance n’est pas du coté que l’on croit, le néo-nazi non plus.

Ecrire un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Anna Lauwaert - Copie
20 octobre 2014

Allocations familiales ?

Contribuez au développement du site en souscrivant