►   Recevoir la newsletter 
Laurent Fabius en route vers le Conseil Constitutionnel
Laurent Fabius ou Lionel JOSPIN à la Présidence du Conseil Constitutionnel
adrieu
L’euthanasie des enfants ou l’horreur législative, de Drieu Godefridi aux éditions Texquis
tiger
Les tigres de papier
600 croix pour agriculteurs suicides
600 croix et une pétition pour dénoncer le suicide de nos agriculteurs
Interview

Oskar Freysinger : “En France, vous avez besoin d’un nouveau Charles Martel”

2 octobre 2010, 0:01 Auteur : 39 commentaires

Interview d’Oskar Freysinger, conseiller national UDC (premier parti de Suisse), et figure très médiatique de l’initiative populaire pour l’interdiction des minarets en Suisse. A l’occasion de la sortie de son livre Oskar et les minarets, co-rédigé avec Slobodan Despot, Oskar Freysinger répond à nos questions sur la démocratie, l’islam, la tolérance, et sur d’autres sujets connexes. Le livre paraîtra en novembre 2010 aux éditions Favre.

http://www.dailymotion.com/video/xf11lu
Pour qu’Enquête & Débat poursuive son travail d’investigation, et parce les grands média officiels ne vous proposeront pas ce type d’interviews, votre aide nous est nécessaire. Vous pouvez soutenir notre action en souscrivant :

39 commentaires

  1. [...] sur Enquête&Débat, une excellente interview d’Oskar Freysinger, « conseiller national UDC (premier parti de Suisse), et figure [...]

  2. lomig dit :

    Bravo pour cette interview excellente, d’un non moins excellent homme politique. Quelle classe ! merci à Enquête&Débat !

  3. Jean dit :

    merci à toi pour la reprise sur ton blog, j’espère que le réseau LHC va également la reprendre massivement ;)

  4. Nicolas dit :

    Merci pour cette vidéo.

    N’est-ce pas un peu paradoxal de faire l’apologie de la nation souveraine, de critiquer l’Europe et la mondialisation, lorsque l’on sait que les Suisses sont les gens les plus riches du monde, et ce certainement en grande partie grâce à ce système mondialisé ? Freysinger le dit lui-même : les Suisses gèrent 30% de la fortune privée mondiale.

    Il y avait un article incroyable dans le Figaro l’autre jour, qui montrait à quel point les Suisse sont riches. Ils sont les premiers au monde, avec 60% de plus d’argent que le second de la liste*:
    En additionnant la fortune moyenne d’1 Français + 1 Allemand + 1 Grec +1 Russe + 1 Chinois +1 Brésilien + 1 Indien … on arrive même pas à la fortune moyenne d’un seul Suisse.

    Non seulement les géants Suisses UBS, Nestlé, Credit Suisse, Novartis, Roche, etc se gavent grâce à la mondialisation, mais en plus leur système bancaire permet à “l’hyperclasse” mondiale d’échapper à l’impôt dans le pays où ils devraient en payer, ce qui a pour conséquences soit plus d’endettement pour ce pays (encore une bonne nouvelle pour les banques – donc pour la Suisse) ou soit de nouveaux impôts pour ceux qui les payent.
    Les ressortissants américains, à eux seuls, ont soustrait quelque 100 milliards de dollars au fisc fédéral grâce au système Suisse**.

    Si jamais tu as l’occasion de le revoir, je trouverai ça intéressant de le mettre face à cette contradiction. Son pays est au cœur du système qu’il dénonce et ses concitoyens sont parmis les grands gagnants de la mondialisation.

    *Source: http://www.lefigaro.fr/conso/2010/09/16/05007-20100916ARTFIG00487-les-francais-sont-plus-riches-que-les-allemands.php
    **Source: http://www.tdg.ch/actu/monde/face-obama-economie-suisse-ne-jubile-2008-11-05

    • CASSANDRE dit :

      Je tiens à répondre à NICOLAS

      Sachez que je connais bien la SUISSE, et pour cause franco-suisse, je ne peux pas vous laisser dire
      que le peuple suisse est riche, sachez, monsieur que l’ouvrier suisse est tout aussi pauvre que l’ouvrier
      français après avoir payer ses nombreuses et exorbitantes factures.

      il y a comme en france deux catégories de citoyens: ceux qui s’en mettent plein les poches sur le dos
      de la deuxième catégorie.

      Vous pouvez me croire pour la bonne raison que j’ai habitée en suisse pendant dix ans, d’une part et que
      d’autre part à ce jour certaines personnes de ma famille y résident encore,ceci expliquant pourquoi je suis
      très au courant de se qui si passe.

      Les politiques et journalistes de suisse sont aussi douées que les politiques et journalistes français pour
      faire croire l’incroyable.

      Je terminerais par ceci: je ne crois que ce que je peux vérifier par moi-meme et non ce que l’on veux me faire
      croire. Ceci s’appele “LE BON SENS”

      Au plaisir

  5. Sebastien dit :

    Inversons le paradigme: la Suisse bénéficie des nombreuses fuites que suscite la fiscalité collectiviste forcée des autres pays européens. S’il existe des paradis fiscaux, c’est qu’il existe des enfers fiscaux.

  6. Nicolas dit :

    Sebastien: en quoi les américains vivent dans un enfer fiscal ?

  7. Jean dit :

    @Nicolas : j’ai transmis, on va voir s’il répond ;)

  8. Jean dit :

    Voilà sa réponse : “De tous temps, les pays ont commercé les uns avec les autres de manière multilatérale.
    La Suisse, à l’origine un pays pauvre comme Job, a su développer de multiples relations diplomatiques et économiques de par le monde. Petit pays, elle s’engage surtout au niveau humanitaire (croix rouge, aide Suisse en cas de catastrophes, bons offices etc.) et évite de s’immiscer dans les conflits entre les grandes nations.
    Qui le lui reprocherait ?
    Par contre, mon pays a toujours veillé à rester souverain du point de vue POLITIQUE.
    Les citoyens Suisses ne veulent pas être impliqués dans des ensembles bureaucratiques, centralisés et anti-démocratiques tels l’UE actuelle. Ils veulent garder leur destin entre leurs mains et rester flexibles. A l’intérieur, ils ont ainsi pu maintenir un système politique stable, basé sur des équilibres plutôt que la confrontation. La stabilité politique, la compétence professionnelle et le côté travailleur de ses citoyens, un système scolaire de qualité etc. ont fait de la Suisse un pays prospère. De plus, la Suisse a mieux réussi que d’autres à éviter le piège de l’endettement.
    La Suisse ne veut pas se couper de l’Europe et du monde et entretient donc de multiples liens économiques avec de nombreux pays.
    S’en priver serait idiot pour un pays sans matières premières.
    Par contre, elle veut rester souveraine et libre de ses mouvements.
    D’autres pays devraient s’en inspirer, plutôt que de perdre leur énergie dans des querelles intestines stériles, entretenir des guerres sans fin, s’endetter sans compter (comme les USA et la France).”

  9. Sebastien dit :

    Il faut croire que même aux USA, la fiscalité en fait fuir plus d’un… Et si tous les états décidaient de devenir des paradis fiscaux?…

  10. [...] Despot, Oskar et les minarets. Le livre sortira en novembre. Freysinger répond aux questions de Jean Robin sur la démocratie, l’islam, la tolérance, Geert Wilders, la démographie européenne, des [...]

  11. Nicolas dit :

    « Il faut croire que même aux USA, la fiscalité en fait fuir plus d’un… Et si tous les états décidaient de devenir des paradis fiscaux?… »

    J’ai deux réponses :

    1/ pour certaines personnes, payer ne serait-ce qu’un dollar en impôt sera toujours trop. Doit-on pour autant le tolérer ? Surtout que le « tax code » américain favorise déjà beaucoup les riches.
    Par exemple, Warren Buffet est taxé à 17% alors que sa secrétaire est taxée à 32%.*
    17% pour un multimilliardaire ! C’est même pas la TVA française (dans un pays ou la TVA n’existe même pas !).

    Alors je pense qu’il ne faut pas exagérer : ces gens n’essayent pas d’échapper à un impôt injuste, ce sont des voleurs qui sont aidés dans leur escroquerie par le système bancaire suisse. Beaucoup de Suisses sont riches en gérant de l’argent volé ou de l’argent sale, c’est un fait.
    C’est pour ça que des fois j’ai un peu du mal avec leçons de morales humanitaires (croix rouge, aide Suisse, etc) . Mais qui fait l’ange fait la bête, c’est bien connu :)

    2/ Si tous les états décidaient de devenir des paradis fiscaux, alors il n’y aurait plus de paradis fiscaux, et ce serait terrible pour la Suisse qui ne serait plus dans une situation de pseudo-monopole comme aujourd ‘hui. Donc je ne crois pas une seconde que les Suisses souhaitent que leur système s’applique à tout le monde : Ils sont les plus riches justement grâce à la singularité de leur système !

    D’ailleurs, quand Freysinger parle d’un modèle universel exportable ce n’est pas vrai. Si tous les peuples du monde devenaient aussi responsables, patriotes, souverains que les Suisses, ça serait une catastrophe pour nos amis helvètes.

    Bon à part ça j’aime beaucoup les Suisses (au moins ceux que je connais) et Freysinger, je trouve juste qu’il y a un paradoxe intéressant a noter : comment peut-on être patriote Suisse et contre la mondialisation ?
    Je crois que la Suisse a tout intérêt à ce que l’UE, la mondialisation continue … mais seulement pour les autres, et au profit des Suisses.

    *Source : http://www.youtube.com/watch?v=Cu5B-2LoC4s

  12. [...] chez E&D Laisser un commentaire Laisser un commentaire jusqu'à présent Laisser un commentaire Flux [...]

  13. [...] national UDC (Unnion démocratique du Centre, premier parti de Suisse), répond aux questions de Enquête et Débat. Ce professeur d’allemand s’est fait connaître hors de Suisse en lançant avec [...]

  14. Nicolas dit :

    “Article et vidéo temporairement indisponibles” depuis plusieurs jours.

  15. Ydel dit :

    indisponibles jusqu’à quand ? censure , pressions venues d’ailleurs ?

  16. Jean dit :

    La vidéo vient d’être remise, en enlevant la couverture qui n’était pas la couverture définitive, ce qui nous a obligé à enlever la vidéo de départ.

  17. Loulou dit :

    J’entend paradoxe !?… je pense que l’un n’empêche pas l’autre. Un pays peut très bien trouver des associations loyales avec d’autres pays dans la mesure ou il ne met pas en péril le patriotisme, ses pouvoirs de décision et ne va pas à l’encontre des intérêts du peuple.
    Et sur ce paradoxe, la Suisse est un bel exemple dont on devrait s’inspirer plus souvent .

  18. Je trouve que la démocratie à la Suisse est un modèle.

    Le démocrates convaincus devraient applaudir des 2 mains… je n’en suis pas un, je suis un démocrate sceptique et méfiant, mais tout de même, ils sont forts ces Suisses…

    Tous des faux-culs ??? La démocratie n’est bonne que quand elle va dans leur sens….

    Je ne comprends plus… ;)

    Il est bon ce Oskar tout de même !

  19. Chitah dit :

    Jean Robin est tout simplement un génie du nouveau journalisme que permet internet. C’est pour cette raison qu’il est systématiquement écarté. Son livre sur la nouvelle extrême-droite est une bombe et seul un petit éditeur d’origine serbe domicilié en suisse va oser le publier. Ce qui prouve bien que nous vivons sous une dictature. Avec des gens comme lui et le grand historien Blanrue, nous sommes enfin véritablement informés.

  20. Rita dit :

    Cette interview devrait etre diffusée globalement. Je vis en Australie et malheureusement beaucoup de mes amis et co-patriotes Australiens en seront privés à cause du language. Quelqu’un devrait le traduire en anglais.

    Je suis completement reconnaissante a Jean Robin pour cette facon d’interviewer: questions intelligentes, relevantes, actuelles, tabou dans d’autres media; en vedette non pas le journaliste, ni meme Oskar Freysinger, mais le subject !!

    Du coup je trouve que Jean Robin et Oskar Freysinger sont des stars!!!

    J’ai pris du temps à voir cette interview, non pas seulement a cause de ma distance geographique et linguistique, mais parcequ’elle n’a pas recue l’exposition globale qu’elle merite.

    BRAVO, tant qu’il y a des courageux comme Robin et Freysinger, il y a de l’espoir que nous pouvons reculer de l’abysse.

  21. Rita dit :

    PS: le dernier mot de mon commentaire (abysse) devrait lire: “gouffre”.

    Je pensais à ce que Baudelaire en disait:

    “L’ivresse de l’art est plus apte que toute autre à masquer les terreurs du gouffre”.

    Parcontre, cette interview nous le montre, ce gouffre, peut-etre à temps pour l’éviter.

  22. lewis dit :

    je voulais juste dire que tous ces machins racistes, ils accepteront de cohabiter avec d’autres ou se suicideront!!

  23. Dieu sait mieux dit :

    Merci pour cet entretien.

    Je réfléchis sérieusement à m’abonner pour vous soutenir dans votre travail.

    • Jean dit :

      Ne réfléchissez plus, agissez ! et permettez-nous d’agir pour vous. L’argent est le nerf de la guerre, or d’un côté, les gauchistes, Mediarpat a 40 000 abonnés à 109€ / an (!), Arrêt sur images 30 000 abonnés à 30€ / an, et nous nous avons … 51 abonnés ! Vous imaginez la disproportion des forces ? Résultat on fait comme on peut, augmentations de capital et vente de DVD, mais les souscriptions nous permettraient de faire de la marge nette et de nous concentrer sur notre travail, alors qu’aujourd’hui nous nous concentrons d’abord sur notre survie, ce qui n’est jamais bon et déteint sur la qualité de notre travail.

  24. Rita dit :

    40 000 gauchistes/pro-islamisationistes contre 51 amants de la liberté d’expression???????

    Cela me semble, malheureusement, être un miroir de la société actuelle.:(

    Comme toute personne à peu prés “normale”, je prends (émotionnellement) le coté de David contre Goliath, mais dans ce cas-ci, nous SOMMES le David.

    Bien sur, l’avantage immédiate ne sera pas énorme pour ceux qui partent avec ces quelques Euros, car – je crois – on peut bien lire E & D gratuitement, mais – pour investir dans NOTRE liberté à moyen et à long terme, il faut soutenir et l’aider à grandir, cette voix intelligente de E & D, qui a le courage d’aller contre le populisme, la tyrannie et la mis-information d’une certaine gauche et des media.

    Soutenez le travail que Enquête et Débat fait pour nous!!!! Un diner dans un restaurant coute plus!

    Disclaimer: Je ne suis ni grand mère, ni mère, ni sœur, ni petite-amie, ni fille de l’éditeur d’ Enquête et Débat, je vis en Australie et suis arrivée a ce cite par hasard: veni vidi, resta ;)

    PS: à Jean Robin: comment je fais pour donner une suscription à des amis en forme de “cadeau”?

    • Jean dit :

      pardon, 70 000 gauchistes ! Je citerai Freysinger : “Quand on sait en quoi on croit, quand on connaît ses valeurs et sa culture, on est comme Léonidas qui détruit l’armée perse tout entière avec 300 spartiates !
      ça me donne une idée, je vais écrire un article “objectif 300″ ;)
      pour donner une souscription en forme de cadeau, souscrivez et indiquez-nous en privé le mail de la personne à inscrire, nous lui enverrons sa confirmation tout en lui indiquant qu’il s’agit d’un cadeau de votre part.

  25. Nicolas dit :

    La démocratrie directe n’est pas unique a la Suisse. J’habite en Californie ou nous avons.. suite a une initiative de quelques citoyens (comme les minarets en Suisse) empecher un aéroport d’etre construit. Nous avons de la meme facon viré notre maire avant le terme de son mandat, tout comme l’a été le gouverneur Gray Davis en Californie il y quelques années. I suffit pour y arriver d’obtenir un certain nombre de signatures d’électeurs inscrits sur les registres de votes…. et une fois obtenus… l’initiative est soumise au peuple qui vote oui ou non!

  26. OscarOscar dit :

    Oscar Freysinger est vraiment très très fort, il a encore le courage de se montrer en public après les diverses humiliations en public qu’il a subit notamment par Tariq Ramadan : http://www.youtube.com/watch?v=4BNDET43N3c
    A défaut de savoir se défendre devant une vraie opposition lors d’un débat, au moins on peut lui reconnaître d’être courageux et teigneux.

  27. Michael dit :

    Pour compléter à Nicolas et Cassandre, j’aimerais apporté quelques précisions. J’ai vécu en France, en Irlande, puis en Suisse jusqu’à cet été, et maintenant à Barcelone.

    Autant, il est vrai que sur le point de vue de la fortune moyenne par habitant, la Suisse est nettement devant, mais il faut apporter quelques nuances. Premièrement, le taux de change EUR/CHF est très nettement favorable à l’euro. Alors oui, le suisse est riche en EUROS à cause de la crise actuelle de l’UE.
    En chiffre, l’euro tourne à 1.20 CHF (depuis l’intervention de la BNS) alors qu’il devrait être autour de 1.40.
    Ensuite, l’enquête ne tient absolument pas compte du pouvoir d’achat. En Suisse, tout est beaucoup, beaucoup plus cher. J’ai quitté la Suisse cet été pour Barcelone, et mes dépenses mensuelles ont été divisées par deux. Si l’on regarde juste pour la nourriture, en mangeant la même chose, ça coûte 2-2,5 fois moins cher en Espagne.

    Le niveau de vie est certainement meilleur en Suisse que dans le reste de l’Europe, mais cette étude est trop peu approfondie pour apporter de vrais objets de comparaisons. Je pense que les américains avec leurs 100k euros sont relativement plus riches que les suisses, si l’on inclut à cette étude le coût de la vie des différents pays.

  28. LorelianeGTQ dit :

    Ce titre est un appel au meurtre de la population musulmane en France.

    Oskar est un criminel potentiel qu’il faut enfermé, au mieux en asile psychatrique, et étant suisse, qu’il se mêle de ses sapin, pas de nos Chênes.

  29. Vie dit :

    Petite suggestion: il serait utile et intéressante de faire UN court extrait des meilleurs phrases, un résumé de la vidéo (des vidéos) bien longues.
    Exemple ses positions sur la gauche dès 39:50.

  30. [...] Cauhépé (0 ; 7 ; 10,5) 56. Louis Dalmas (1 ; 10 ; 10) 57. David Mascré (1 ; 9 ; 9) 58. Oskar Freysinger (0 ; 6 ; 9) 59. Alain Sanders (2 ; 18 ; 9) 60. Jean-Luc Martin-Lagardette (0 ; 6 ; 9) 61. Anton [...]

Ecrire un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Contribuez au développement du site en souscrivant