►   Recevoir la newsletter 
TENTATION-BD
Les médias du système servent une fois de plus la soupe à Soral et Dieudonné
Saïd et Chérif Kouachi, suspects âgés de 34 et 32 ans.
Récidive encore et toujours …
mustang
Mustang : un film terriblement vrai sur la condition de la femme en islam
celine
Céline ostracisé
Echec et mat

Premier débat public sur l’affaire Al-Dura

7 mars 2011, 22:31 Auteur : 33 commentaires

Depuis 10 ans, aucun débat public n’a eu lieu en France sur l’affaire Al-Dura. Al Dura ? C’est le nom de cet enfant, tué (selon Charles Enderlin et France 2) sous les balles israéliennes, ou ayant au contraire participé (selon Philippe Karsenty) à une mise en scène. Voici le débat entre Hervé Deguine, historien et journaliste, qui a été directeur de la recherche et secrétaire général adjoint de Reporters sans frontières et Philippe Karsenty, qui parcourt la planète afin de convaincre lors de ses conférences que le reportage sur la mort de Mohamed al Dura de Charles Enderlin diffusé par France 2 est une mise en scène. A la suite de la vidéo sont présentées les pièces évoquées au cours du débat.

http://www.dailymotion.com/video/xheaqw
Dans le débat ci-dessus, il est fait mention à plusieurs reprises de documents écrits ou filmés. En voici la liste (les minutages font référence au débat).

3’20” / 30’00” / 1h03’00” jugement Canal + Arrêt cour d’appel
7’00” / 44’10” / 44’30” lettre IDF + lettre Premier Ministre
9’30’

photo finale avec lien vers article de Deguine et photo
(source France 2)
(cliquable)

10’40” TAR/PCHR –  vidéo TAR : « 45 minutes » :

11’45” photo avec chiffon rouge (selon Philippe Karsenty) (cliquable)

12’45’

vidéo de MaD qui lève le coude

12’55” 3 secondes avec baril vide

15’20”

19’00”

32’10”

49’30”

4 scènes de Pallywood



17’00” article Deguine « déluge de feu » + PCHR + « 45 minutes »
17’30” expertise balistique
17’50” Jamal « 12 bullets »
22’00” reçu le corps à 10h
23’20” Pierre-André Taguieff

23’30”

article Philippe Karsenty, Médias.
24’30” Vidéo Robert Ménard, qui raconte ce qu’il a subi pour l’interview de Philippe Karsenty
40’20” report original, « cible de tirs »

52’30” photos Matin du Sahara (cliquables)

59’00”
Article procès Clement Weil Raynal
1h12’45’ pétition Nouvel Observateur

33 commentaires

  1. Ignitium dit :

    Dialogue de sourds. Etait-ce vraiment utile ? En effet Karsenty cherche à donner une conférence en donnant les questions et les réponses. L’autre intervenant… que dire ? Je n’ai pas réussi à connaître son positionnement. S’il considère que les faits sont réels, pourquoi n’apporte-t-il pas d’éléments probants ? Par exemple, sur la mort de 800 enfants palestiniens, ça doit quand même pouvoir se démontrer, non ?
    Pour une fois, peut-être qu’un animateur plus présent eut été utile. En tout cas, heureusement que Jean Robin a mis certaines limites. Cependant, sur le site, la liste de tous les documents semble clairement montrer une position partisane en faveur de Karsenty. L’autre intervenant a-t-il des documents à mettre en ligne ?

  2. Samy dit :

    Voir cet engouement pour une affaire si peu intéressante, que les propos de monsieur Karsenty soient vrais ou faux cela ne changera malheureusement pas grand chose au conflit, une pseudo mise en scène pour des centaines de vrais morts. S’il s’avère que ce monsieur dit vrai (ce qui d’après un journaliste que vous aviez interviewé est contestable), cela appuiera simplement votre thèse qui soutient que les médias français sont pro-palestiniens (j’ai malheureusement l’impression que c’est la seule raison de votre soutient à la thèse de Philippe Karsenty, mais je peux me tromper évidemment).

    Amicalement

  3. erwan carre dit :

    D’un côté des arguments à la pelle, de l’autre une incapacité à affronter de simples faits. L’exploit est d’avoir réussi à trouver un journaliste risquant sa réputation pour défendre la thèse invraisemblable de France 2.

    Les médias et les journalistes français doivent reconnaitre leurs erreurs; errare humanum est…

    FRANCE 2 DOIT DIRE LA VERITE, RECONNAITRE QU ELLE S EST TROMPEE ET PRESENTER SES EXCUSES AUX FRANCAIS.

  4. Sophie dit :

    Il faudrait au moins mettre un homme de bonne foi pour qu’on puisse au moins trouver le débat intéressant ! Ce pseudo historien est tellement décidé à noyer le poisson dans l’eau et à enfumer son monde que cela en est écœurant !

  5. seamus dit :

    Je ne suis ni Juif, ni Palestinien, ni musulman donc je decouvre cette affaire d’un oeil assez neutre.
    Je trouvais l’idee de ce debat vraiment interessante, d’autant que je n’ai pas suivi cette affaire depuis le debut, mais j’en suis ressorti frustre.
    Deja j’ai trouve Philippe Karsenty tres enervant en cela qu’il coupe continuellement la parole a son interlocuteur! Cela donne un ton tres confus au debat. Pourtant j’ai tendance a etre convaincu par les elements qu’il apporte: il est vrai que toute cette affaire semble tres bizarre et que l’absence de sang, l’attitude pour le moins floue de France 2, les impacts de balles etc, sont des element assez troublants. Cela dit je me garderais bien de tout jugement definif puisque je ne connais certainement pas tous les tenants et aboutissants de cette histoire.

    Mais ce qui m’a enerve au plus haut point c’est l’attitude de Herve Deguine qui a finalement refuse le debat du jour. Car le debat du jour n’etait pas :”l’Etat d’Israel commet-il des exactions sur le peuple palestinien?” mais “le reportage de France2 retranscrit-il la verite des faits ou a-t-il ete mis en scene?”, nuance.
    En fait l’argument de Deguine est de dire: on se moque de savoir si ce reportage a ete monte de toute piece PARCE QUE Israel tue des enfants palestiniens de facon reguliere. Et bien je suis desole mais NON. La verite est importante ! Peut-etre que ce jour-la l’etat d’Israel a tue des milliers d’enfants palestiniens, ou pas, mais ca ne justife en aucun cas qu ‘un journaliste nous mente en trafiquant un reportage! (si c’est bien ce qui s’est passe).

    Il est interessant de voir que cette opposition Karsenty-Deguine est en fait le symbole d’une opposition classique de notre epoque, a savoir “Raison contre Emotion”. Karsenty rejette toute emotion, c’est d’ailleurs pour cela qu’il reprend son interlocuteur quand celui-ci devie en parlant de son grand-pere resistant, du contexte israelo-palestinien, du 11 septembre etc. Il a tout a fait raison quand il dit que cette affaire n’est pas reellement une affaire “juive” ou “palestinienne” mais plutot une affaire concernant le journalisme francais.
    Deguine, de son cote, est completement dans l’emotion, ce qui me semble redhibitoire pour un historien qui devrait etre plus sensibles aux faits. En gros les pauvres Palestiniens meurent donc on ne peut pas contester la veracite de ce reportage (je schematise bien sur mais c’est un peu ca); je trouve cet argument completement idiot. Le probleme c’est qu’il est tres difficile d’avoir une analyse claire d’une situation si on se place sous le coup de l’emotion.
    Le refus visceral de Deguine de repondre aux questions pourtant tres directes de Karenty traduit, c’est mon avis en tout cas, un certain malaise face a une possible verite derangeante. Et ceci est tres representatif de notre societe actuelle qui n’a pas son pareil pour faire l’autruche.

  6. potazman dit :

    Pour moi toute cette affaire se résume à la question :” A2 a-t-elle menti lorsqu’elle a affirmé lors de la première diffusion de ce ” reportage” que Mohamed al Durah avait été tué par des balles israéliennes.
    En 2002 Arlette Chabot déclarait : ” aujourd’hui personne ne peut dire d’où venaient les balles qui ont tué Mohamed Al Durah”.
    Je ne partage pas forcément les conclusions de Philippe Karsenty. Mais tous les éléments à charges contre France 2 sont cohérents et infirment en totalité les premiers commentaires de Charles Enderlin.
    A la 58 eme minute de la vidéo Hervé Deguin déclare ;” est-ce que l’évènement est vraisemblable par rapport au contexte ?” On pourrait lui répondre de la même manière ” est-ce que les conclusions de Karsenty sont vraisemblables par rapport au contexte ” ou tout au moins ” est-ce que penser que les balles qui auraient tuées Mohamed Al Durah sont palestiniennes, est vraisemblable par rapport au contexte ?”

  7. Plouc dit :

    C’est un sujet où je ne vous suis plus, Jean Robin.
    D’accord avec vous pour dénoncer le bourrage de cranes anti-israélien, mais ne perdez pas du temps à porter à bout de bras Reopen Al Dura.
    On peut faire crédit à l’état-major israélien de posséder quelques compétences en balistique et des infos de premières mains sur cet évènement. Or il a l’air de soutenir les thèses de Karsenty comme Moscou soutenait l’appel de Stockholm : plus avec intérêt qu’avec conviction.
    Si l’affaire avait été jugé sérieuse, Israël n’aurait pas mis des années avant de réagir. Certains soutiens à Hollywood pouvait contrer Pallywood. Les dirigeants israéliens auraient pu se faire manipuler des semaines, des mois, mais pas des années. Au contraire, ils ont rapidement vu qu’ils avaient à faire à des hurluberlus comme Nahum Shahaf. Ils les caressent juste un peu dans le sens du poil (une petite lettre à France 2 qui ne mange pas de pain…) comme n’importe quel pays caresse des agents de désinformations efficaces à l’étranger. Pas plus…
    L’allusion au Rwanda d’Hervé Deguine est bien plus pertinente qu’elle n’y parait. Quand il confesse ses erreurs, il faut savoir que la Mena (à l’origine de tout ce délire), au contraire, s’enfonce dans la désinformation.
    Il suffit de lire leurs articles sur le génocide au Rwanda dont voici quelques titres:
    – “un étendard sanglant à laver”
    – “encore des témoignages d’Européens accablants pour la France”
    – “un colonel belge de l’ONU accuse la France d’avoir assassiné le président Habyarimana
    -” 50.000 piolets importés de France furent utilisés durant le génocide”
    – “Le soldat inconnu s’est retourné dans sa tombe”
    Ils ont évidemment participé à l’hallali contre Pierre Péan (comme il l’a expliqué à E&D, il a découvert à l’occasion de son procès des liens Israël-Rwanda) et soutiennent “leur ami” Kagame.
    En gros, le militaire français, contrairement aux soldats israéliens qui font la guerre plus blanc que blanc, n’est qu’une grosse merde raciste qui violent et qui pillent tout ce qu’il peut.
    Tout cela digne d’articles sur le sujet que j’ai pu lire il y a une quinzaine d’année sous la plume… de Thierry Meyssan. Un autre maître de la photo preuve (un trou dans le Pentagone aussi petit fait par un avion, c’est comme un gamin mort qui ne saigne pas, on ne peut pas y croire..). Lui aussi connaissait un expert en balistique (Pierre-Henri Bunel) et Loose change est passé sur une filiale de la Fox et sur Planète…

    Etant plus attaché à l’honneur de l’armée française qu’à celle de Tsahal, je préférerais que Philippe Karsenty aille plutôt gesticuler avec sa photo à la Knesset avant de traîner la France dans la boue.

    Bravo en tout cas Mr Robin pour tout votre excellent travail.

    • Jean dit :

      @Plouc
      nous cherchons uniquement à ouvrir les débats fermés pour x raisons, celui sur Al-Dura comme celui sur l’avortement, celui sur la peine de mort comme celui sur le paranormal (cf interview de Nexus). Bref, ne voyez pas un soutien à une thèse quand nous ne faisons que soutenir l’ouverture d’un débat. Pour le reste, il me semble que la photo de Meyssan a été contredite par des scientifiques, qui explique qu’un crash perpendiculaire à une paroi crée cet effet, tandis qu’aucun scientifique ni expert n’a pour l’instant contredit la photo de Karsenty, comme il l’a d’ailleurs rappelé lors de ce débat. Donc comparer les deux me paraît pour le moins oisif, mais je ne suis pas expert non plus.

      • Alcide Nitrik dit :

        Bonjour,

        La méthode de Karsenty fait quand même bien penser à la méthode Meyssan, qui consiste à dire :
        “Regardez ce qu’on ne voit pas sur cette photo”.

        L’expertise balistique dans le procès Colona conclu que ce dernier ne peut pas être le tireur…mais il a été condamné comme tel.

        Dans le “suicide” du gendarme Jambert, la première autopsie réalisée après exumation (7 ans après le décès) conclu à l’homicide. Les deux expertises suivantes ont conclu à la possibilité du suicide (pour rappel, le gendarme Jambert a été retrouvé mort, un fusil à ses pieds avec deux balles dans la tête, une tirée dans la tempe, l’autre dans la bouche).

        Alors les expertises judiciaires….

  8. Amiri dit :

    Pas très convaincu par Karsenty. Il est partial et très obsessionnel.

    Le souci, est que lui à le droit de faire du négationnisme pour les sujets qui le préoccupent… Contrairement à d’autres qui s’attaquent à un autre sujet tabou…

  9. David dit :

    Vous n’avez jamais eu envie de créer un débat de ce format sur le 11 septembre ?
    Car je sais que vous aviez organisé un débat intéressant sur une radio mais je trouvais qu’au final (en tout cas de souvenir), il n’y avait pas énormément d’arguments complotiste qui était discutés sur le fond.
    Je trouverais intéressant de pouvoir avoir un responsable de reopen en débat avec le responsable de batiston.net par exemple, non ?

  10. grosdada dit :

    Bonsoir,

    Il faudrait impérativement rajouter cette règle, évidente: laisser l’autre parler et ne pas appuyer sur la pendule à sa place. Suis déçu. foire d’empoigne.

    Sur le fond, qu’une chaîne française et /ou un journaliste truque il faut être une oie blanche pour penser le contraire. a titre d’info, durant la guerre du Liban, on payait des snipers pour flinguer ceux qui s’aventuraient sur le “ring”, et filmer.

    Les considérations politiques sur l’affaire me semble erronées: c’est juste une histoire de sang à la une:

  11. Sceptique dit :

    En fait, s’il y a des conspirationnistes similaires à ceux du 11/9/2001, ce sont bien les supporters de France2.
    Il est frappant de constater que toutes les preuves ont été amenées par le camp Karsenty, comme si c’était à lui de faire la preuve de l’innocence de l’armée israélienne. Or c’est l’inverse qui aurait dû se passer. Enderlin et France2 accusant Israël d’un meurtre de sang froid, ils auraient dû apporter la preuve de leurs affirmations, comme ça doit être le cas en droit français et en simple logique. D’un côté les preuves, de l’autre des témoignages partiaux et donc sans la moindre valeur, des pétitions de soutien sur l’honorabilité d’un journaliste (quel rapport avec le problème?), et des accusations infondées. Ce sont donc les affirmations d’Enderlin/France2 qui ressemblent en fait à une thèse conspirationniste, mal ficelée et sans aucune preuve. La justice a tranché, au bout du compte et a reconnu la légitimité et la bonne foi des doutes de Karsenty

    Tout se passe donc comme si Israël était condamné par défaut à prouver son innocence, par Karsenty interposé. Remarquez que comme il n’y a eu aucune accusation pénale ni même enquête pour ce soit-disant crime, Israël n’a pas estimé devoir se défendre de quoi que ce soit, ce qui explique la méconnaissance de cette affaire en Israël même et l’inaction des politiques israéliens sur le sujet.

    Que dire de Deguine, sinon qu’il s’est trompé de débat? Il s’est même trompé d’interlocuteur puisqu’il ne connaissait même pas la position précise de Karsenty sur le sujet !
    Son refus de regarder la “photo-finish” du reportage de France2 m’a fait penser à une attitude négationniste. Pourquoi regarder les faits en face, puisqu’on sait d’avance qu’Israël est coupable? “Si ce n’est toi, c’est donc quelqu’un des tiens !” dit le loup à l’agneau…

    Il y a des fois où on peut constater que l’anti-israélisme fleurte de très près avec quelque chose de plus grave.

  12. emilie dit :

    Moi ce que je trouve le plus frappant dans cette affaire c’est qu’Enderlin n’a pas assisté à la scène. Il n’était pas sur les lieux au moment du drame. Il s’est entièrement fié à son caméraman musulman qui lui a ramené la vidéo.

    D’autre part, il parait qu’il y avait d’autres journalistes étrangers sur les lieux, où sont leurs témoignages? Curieusement, soit ils n’ont pas été interrogés, soit leur témoignage n’a pas été diffusé, soit ils ont refusé de contrarier leurs confrères français, Charles Enderlin et France2.

    J’ai entendu sur France inter ou France culture un sujet qui se présentait comme une enquête sur l’affaire Al Dura et qui en fait était unilatéralement nourri de la défense aveugle d’Enderlin. avec même un témoignage sur sa fille martyrisée à l’école israélienne (Enderlin vit en Israel) à cause du reportage de son père accusé officiellement de bidonnage par Israël.

  13. Guillaume Weill Raynal dit :

    Philippe Karsenty brandit sa photo de manière obsessionnelle pour ” prouver ” l’absence de sang. Or, cette photo est extraite d’un FILM : en d’autres termes, ce n’est qu’un arrêt sur image, un plan d’une fraction de seconde, pris sur une séquence qui dure plusieurs minutes. Regardez le film dans son intégralité, pausez sur image si besoin est : le sang est parfaitement visible sur les autres plans. Il l’est déjà sur la photo figurant ici, même, juste sous l’écran du débat, tout le ventre et le flanc droit de l’enfant sont maculés d’une tâche rouge-brunâtre qui ne s’y trouvait pas quelques secondes auparavant. Il faut tout le culot de Karsenty pour oser affirmer qu’il s’agit d’un chiffon rouge et tout l’aveuglement de ceux qui sont convaincus d’avance pour le croire.

    Quant aux blessures du père, il est établi qu’il a été blessé au bras droit dans le pli du coude. Cette blessure ne se voit pas sur la photo brandie par PK lors du débat, compte tenu de la position penchée de son corps, de son teeshirt, et du corps de l’enfant. Ici même, sur cette page, la deuxième photo qui se trouve juste en dessous de celle que je viens de citer au paragraphe précédent laisse apparaître cette blessure, sous la manche du tee shirt, elle même tâchée de quelques gouttes de sang.

    Enfin, la blessure la plus importante subie par Jamal Al Doura, père de Mohamed, a été causée par un tir entré par l’aine, ressortie par la fesse, qui a causé une fracture des os du bassin. Les documents attestant de la réalité de cette blessure ont été mis en ligne sur le site debriefing.org ” al dura pièces à verser au future groupe de travail”. Il est facile pour PK de brandir une seule photo extraite de la scène, et de répéter en litainie “pourquoi ne voit-on pas de sang ? “, cette blessure est cachée par le corps de l’enfant. Hervé Deguine a raison, il est difficile de de débattre avec lui.

    Enfin, cette histoire de sang qui coule ou ne coule pas est absurde. J’ai été avocat pendant plus de vingt ans, j’ai plaidé de nombreuses affaires d’homicides devant les cour d’assises, lu des dizaines de rapports d’autopsie, et même assisté à l’une d’entre elles. N’importe quel expert vous dira que certaines plaies superficielles du cuir chevelu saignent abondamment, mais qu’une hémorragie interne massive n’est pas toujours visible de l’extérieur. Au demeurant, celle dont est mort Mohamed Al Doura est bien visible, comme on peut le voir sur la première photo que je biens de citer

    Enfin, pour clore le débat, je vous invite à taper sur Google ” Les talibans exécutent une femme en public ” (http://www.rawa.org/murder_fr.htm) : photos prises d’une exécution par fusillade en 1997. Sur aucune des photos, on ne voit de sang. PK oserait-il prétendre qu’il s’agit d’une mise en scène et que cette femme est une comédienne. Il en serait d’ailleurs bien capable, puisque dans une autre affaire, bien avant l’affaire Al Doura, il n’avait pas hésité à bâtir une théorie encore plus farfelue et à franchir toutes les bornes du grotesque et du ridicule. J’y reviendrai.

  14. Quidam dit :

    Bonjour,

    Je me permet de reporter ici un commentaire que j’ai fait sur le site Conspiracy Watch (rassurez-vous, je n’ai pas l’intention d’en inonder le web mais juste d’amener un élément dans ce débat). Le voici :

    “Je vous invite à regarder cette vidéo, filmée a priori en Palestine en mai dernier :

    http://www.youtube.com/watch?v=u_JzbcMsgxU&feature=player_embedded#at=74

    Cette vidéo est utilisée comme propagande anti-sionniste. Tout est assez fouillis, mais en analysant un peu, on comprend qu’il s’agit, sur fond d’un drame réel certainement, d’un groupe d’activistes qui harcèlent des militaires, et qui filment leur action espérant probablement la bavure des soldats (qui gardent admirablement leur sang froid, on doit le leur reconnaître).

    Ce qui a attiré mon attention dans cette vidéo est le va-et-vient des ambulances, qui m’a rappelé celui filmé dans les rushes du caméraman d’Enderlin. Dans sa démonstration au MJLF que je cite plus haut dans un précédent commentaire, Philippe Karsenty dénonçait la mascarade des ambulances, qui allaient et venaient, prenaient de pseudo-blessés qui redescendaient aussitôt, des jeunes s’amusant même à sauter dans l’ambulance. Selon lui la preuve d’une mise en scène.

    Revenons à cette vidéo. Je vous invite à la regarder à nouveau en suivant à partir de 1 min 35 le cheminement d’un homme à la chemise à grands carreaux blanche et bleue, pantalon beige, tout d’abord tiré sur la gauche de la vidéo par un homme au cheveux blancs, chemise violette. Suivez bien son parcours.

    Tiré sur le bord de la route, apparemment sonné, il se relève en furie à 1min 58, droit sur ses jambes. Il retourne dans la bousculade. A 2min05, il fait un roulé-boulé sur la route digne d’un joueur de foot qui cherche à obtenir un pénalty. Puis il se tient la jambe, puis la tête. Une femme tombe sur lui à 2 min 21 et le voilà tout coup tombant en arrière, sans raison très précise apparemment. L’ambulancier se jette sur lui, commence à ouvrir sa chemise et relever son t-shirt pour un geste de sauvetage. On perd notre homme de vue jusqu’à 3 min 30 où il se retrouve sur une civière (il ne peut plus marcher le pauvre) et transporté dans l’ambulance Remarquez qu’à ce moment là, le monsieur à la chemise violette à rayure est plutôt souriant, pas vraiment l’air de quelqu’un qui amène un mourant. Les portes de l’ambulance se ferment, on imagine qu’elle va partir vers l’hôpital. Que nenni. La revoilà à 4min15. Je vous passe les nombreux “blessés” qui tombent puis galopent à nouveau. Le premier blessé “crédible” arrive, la tête ensanglantée à 5min20. Et que voit-on à 5min29 ? Notre homme à la chemise carreau qui a retrouvé miraculeusement ses jambes et sort de l’ambulance pour laisser sa place. Son état d’un coup n’est plus gravissime, il rentre chez lui en boitillant.

    Allez, pour être sincère, l’homme à la chemise à carreaux a du prendre quelques coups au passage, je vous l’accorde, mais il en a largement rajouté. Je l’ai choisi comme fil de lecture, mais en revisionnant la vidéo, vous vous rendrez compte qu’il y a d’autres personnages qui sont récurrents et révélateurs. Vous avez ici un second point de vue sur l’évènement : http://www.youtube.com/watch?v=1zE–IVfZT0&feature=related . Vous remarquerez ici qu’à 7min56, notre homme a une veste noire sur sa chemise, et a l’air de se porter assez bien pour haranguer la troupe, avant de danser sur les bombes lacrymos.

    Sur cette seconde vidéo, on se rend mieux compte du nombre de caméras amateurs qui filment. Vous remarquez que ce sont les femmes qui sont au centre de la scène et qui gesticulent le plus souvent, ce qui correspond au titre de la vidéo : “regardez comment les femmes sont traitées par les sionistes”. Ici c’est la femme qui est martyr, comme ailleurs c’est l’enfant. Un des ambulanciers est tout le temps présent, parfois même rebroué par les militaires. Les vidéos sont coupées. En recoupant les deux vidéos, qui filment pourtant la même scène au départ, on se rend compte qu’il manque chez chacune des images présentes dans l’autre, et qui viennent invalider le scénario de l’autre . En réalité, les deux vidéos racontent deux histoires différentes.

    Pas une preuve, certes, mais autant de critères qui rappellent furieusement les rushes d’Al Dura, revoyez-les. Je crois que l’objectivité veut que l’on voie cette séquence pour ce qu’elle est : une mise en scène fabriquée pour créer des images de propagande. ”

    Pour compléter ce commentaire, je vous invite à visionner ces autres vidéos tournées à Nebi Saleh, apparemment une localité où l’activisme palestinien est très actif (à tort ou à raison, ce n’est pas le sujet ici) :

    http://www.youtube.com/watch?v=iOGHTN8USqw&feature=related (remarquez ici aussi le rôle des ambulanciers)
    http://www.youtube.com/watch?v=TJu4T__BDLU
    http://www.youtube.com/watch?v=ZMCYnmeqmzw&feature=related

    Ainsi que le genre d’article qui découle de ces images :

    http://www.ism-france.org/temoignages/Un-enfant-de-9-ans-souffre-d-une-fracture-au-bras-apres-la-manifestation-du-27-mai-a-Nabi-Saleh-video–article-15649
    http://maxblumenthal.com/2010/07/the-battle-of-nabi-saleh-soldiers-vs-kids/
    http://www.association-belgo-palestinienne.be/infos/breves/un-autre-enfant-arrete-a-nabi-saleh/

    Je précise que mon intervention n’a pas pour but de prendre parti dans le combat israelo-palestinien, qui est, comme tous les conflits, bien trop complexe pour être jugé à travers ces images. Je veux juste montrer le mécanisme de fabrication de la propagande (j’imagine qu’il y en a aussi coté israélien), et à mon sens comment les images d’Al-Dura ont été réalisées.

    • Sceptique dit :

      Bien vu ! On y voit aussi des enfants circuler au milieu des militaires israéliens. Peut-être que leurs parents pensent qu’il n’y a rien à craindre d’eux. La présence d’activiste internationaux montre qu’il s’agit d’un évènement totalement provoqué. Les simulateurs ont peut-être pris des coups de bâton sur les jambes. On remarque également une femme militaire, avec les cheveux longs dépassant du casque. Donc pas une unité de combat, juste une unité de maintien de l’ordre. Les femmes qui crient font une crise de nerfs. Elle ne crient pas de douleur.

      Les israéliens font de la propagande aussi, mais elle ne raconte pas des histoires à dormir debout. Par exemple, personne ne verra de fausses victimes israéliennes dans les vidéos de Tsahal. C’est comme de parler des extrémistes israéliens et de les mettre sur le même plan que des terroristes génocidaires.

  15. Sebaneau dit :

    Menteur comme un soi-disant “Palestinien”.
    Ou comme un juif renégat.

  16. julien pennetier dit :

    Un petit dessin pour l’occasion.
    http://hpics.li/782e61b

  17. CREANGE Yves dit :

    Bravo Quidam. Démonstration magistrale !

  18. king flo dit :

    @Créange

    La vérité c’est qu’on ne sait plus trop quoi penser. Dans les deux camps vous êtes aussi menteurs les uns que les autres. Karsenty, aussi tolérant qu’un imam radical vis-à-vis de son contradicteur ( égo démesuré oblige), est l’archétype du sioniste imbuvable et odieux qui ont inspiré les théories abjectes des So-ral, Boutel*dja, et Ryssen&co.

  19. Sceptique dit :

    Yves, Philippe Karsenty rappelle la douloureuse absence d’Enderlin à chacune de ses présentations.
    Dans ce débat, s’il s’est limité à présenter cette photo, c’est peut-être simplement parce que son interlocuteur n’a même pas réussi à passer cet obstacle. Quant à comparer ça à la technique des négationnistes de la Shoah, c’est bordeline diffamation, non? Je rappelle que les seules preuves dans cette histoire ont été apportées par le camp Karsenty. Aucune ne l’a été par le camp France 2. Or c’est France 2, l’accusation, qui devrait apporter les preuves de ses accusations, pas les supporters des accusés (l’armée israélienne). C’est ce qu’on appelle la charge de la preuve.
    M. Karsenty est bien gentil d’apporter des preuves de l’erreur grossière de France 2, mais c’est France 2 qui aurait dû défendre son intolérable accusation de “crime rituel”.
    Alors, vous avez parfaitement raison de ne pas croire Enderlin sur parole, ni M. Karsenty. Mais au vue des preuves apportées par ce dernier, et qui ne se limitent pas à une photo, il es évident qu’il y a de bonnes raisons de douter de la véracité du reportage de France 2. A partir de ce moment, il faut que le cameraman apporte la preuve de sa bonne foi. Par exemple la totalité des rushes…

  20. Sceptique dit :

    Ca devait arriver: les insultes, la stigmatisation et l’insulte suprême ! “Sioniste” ! Tout autre mouvement de libération serait célébré…
    Si vous ne comprenez pas pourquoi un négationniste comme Faurisson se distingue de la seule personne qui apporte les preuves de ses affirmations dans cette histoire, Philippe Karsenty, alors on ne peut plus rien pour vous.
    Rappelez-vous, l’Holocauste est établi par des témoins impartiaux, des preuves, des photos. Faurisson ne propose que des raisonnements fallacieux.
    Dans l’affaire Al Dura, il n’y a que le camp Karsenty pour apporter des preuves. France 2 ne propose que la croyance en l’honnêteté d’un caméraman qui est partie prenante dans le conflit, déclarations à l’appui.

  21. CREANGE Yves dit :

    Désolé Jean, je n’aurais pas imaginé que mon commentaire “tombait sous le coup de la loi”.
    Vous n’êtes pas le seul à le penser, puisque “Sceptique” se demande si ce n’est pas “bordeline diffamation”. Je ne le crois pas mais je ne souhaite pas engager le débat sur la question, ce n’est pas le sujet que Jean nous invite à discuter. Je vais donc prendre un vrai risque, relativement confiant, et puisque j’ai fait un copié-collé, je vais en faire un article sur mon blog au moins je serais seul à prendre mes responsabilités.

    Désolé si j’ai pu en choquer certains.

    Yves CREANGE

  22. king flo dit :

    @Jean

    Désolé! En plus je ne visais pas la personne même de Monsieur Karsenty, qui a tout à fait le droit d’exprimer son point de vue.

  23. Gamouss dit :

    L’affaire Al-dura est une forme de mensonge historique. Mais en terme de mensonge historique, je ne suis pas sûr que les palestinien soient les meilleurs. Ils se battent avec les mêmes armes que leurs adversaires mais bon faut croire qu’ils manient mal ces armes.

  24. yahyâ al-baljiki dit :

    moi je me rappelle d’un petit reportage ou on voyait le père avec ses blessures et biens sûre le passage a la morgue qui ferme tout clapait, si quelqu’un s’en souvient?
    en tout cas, j’ai cru comprendre qu’il y avait un lien avec la 2ème intifada il fallait calmé l’affaire donc, nié, décrédibilisé,… (puis des morts ils y en a eu, le point de détail qui cache le phosphore)
    je me suis laissé aussi entendre dire que nuremberg était un tribunal militaire et que ce n’était pas preuves qu’il fallait apporté mais simplement accusation?
    ce qui ne veut pas dire que les nazis sont d’innocente victimes comme certains voudrait le faire croire, surtout que tous les responsables n’ont pas été punis, voire inquiété, mais entre la négation et l’exagération, souvent est la vérité!
    les russes on accusé les nazis du massacre de katyn!
    alors qu’on sait aujourd’hui que c’est les russes qui sont coupable!
    simple soucis de vérité
    mais là, je tombe peut-être sous le coup de la loi?

Ecrire un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Contribuez au développement du site en souscrivant