►   Recevoir la newsletter 
Entre haine et espoir
Réactions à la sortie du livre Entre la haine et l’espoir
Yves Lenoir
Yves Lenoir : “L’OMS ne publie qu’avec l’accord de l’Agence pour l’énergie atomique”
belgique
Rattachement Wallonie-France : comment corriger un accident de l’Histoire ?
IVRY avant apres
Ivry sur Seine, avant et après

Première version de la liste des erreurs journalistiques

21 juin 2012, 9:59 Auteur : 16 commentaires

Comme annoncé il y a quelques jours, nous avons commencé la construction d’un fichier d’erreurs journalistiques factuelles, que chacun pourra alimenter en nous envoyant des informations ou des liens concernant des erreurs journalistiques commises par le passé ou plus récemment. Nous avons déjà listé 83 erreurs journalistiques, notamment grâce à la consultation du site d’Arrêt sur images, qui fait un gros travail dans ce domaine mais dont l’information est “oubliée” sitôt elle est publiée. La base de données permet de lui donner une nouvelle dimension, que voici.

Évidemment, il conviendrait de visionner toutes les émissions d’Arrêt sur images diffusées pendant 10 ans sur France 5 pour étoffer encore plus cette base de données des erreurs journalistiques, mais nous remettons ce travail de titan à un peu plus tard. En attendant, le site www.arretsurimages.net est déjà fort intéressant et nous a permis de relever pas moins de 80 erreurs journalistiques sur ces 4 dernières années qu’existe le site. Après les avoir rentrées dans la base de données (un fichier excel simple), nous pouvons indiquer les choses suivantes.

Les journalistes ayant commis le plus d’erreurs journalistiques

1er : Renaud Revel (5 erreurs)
Le blogueur de l’Express, spécialiste des médias, est dans le viseur d’Arrêt sur images, qui voit dans ce journaliste un concurrent apparemment un peu trop gênant. Ils se sont donc légèrement acharnés sur lui, et ont identifié pas moins de 5 erreurs journalistiques factuelles depuis 4 ans. Elles sont toutes rappelées à la fin de cet article, le plus récent.

2ème : David Pujadas (4 erreurs)
Aux 2 erreurs identifiées par Arrêt sur images (l’annonce d’un mort qui ne l’était pas et des photos du Honduras présentées comme des photos de Téhéran) viennent s’ajouter deux autres erreurs que nous avions identifiées, une erreur sur le scrutin des cantonales et une autre sur le départ d’Alain Juppé, qui était en train d’annoncer le contraire sur TF1 (ce qui valut 15 jours de mise à pied au journaliste).

3ème : Jean-Pierre Pernaut (3 erreurs)
Autre tête de turc d’Arrêt sur images, le présentateur du 13h de TF1 en prend pour son grade avec 3 erreurs journalistiques identifiées, la reconstitution d’une séance de soutien pour les caméras, la diffusion d’un faux témoignage et un reportage présentant un agent immobilier comme le client de l’agence immobilière en question.

4ème ex-aequo : Bruce Toussaint, Christophe Forcari, Delphine de Mallevoüe, Jean-Christophe Martin, et Sophie le Saint (2 erreurs chacun)
Bruce Toussaint : pour une fausse annonce concernant une soi-disant erreur de l’armée roumaine, et pour avoir confondu des images de Madagascar avec celles de la Guadeloupe.
Christophe Forcari : voir ici.
Delphine de Mallevoüe : pour avoir annoncé à tort que la tour Eiffel pourrait être recouverte de près de 600 000 plantes, et pour avoir fait croire à l’existence d’une élection d’un président de Facebook.
Jean-Christophe Martin : pour avoir repris dans sa revue de presse l’info sur la Tour Eiffel en fleur, et pour avoir repris, toujours dans sa revue de presse, la fausse information selon laquelle des puces électroniques allaient être mises en place pour pouvoir localiser les bébés et s’assurer qu’ils ne se sont pas échappés de la crèche.
Quant à Sophie le Saint, elle avait annoncé à tort la mort du jeune Enis (ce qui lui avait valu une condamnation du CSA, fait plutôt rare), et avait également confondu des photos provenant du Honduras avec des photos de Téhéran dans un reportage.

Les médias ayant commis le plus d’erreurs journalistiques

On ne dispose pas toujours du nom du journaliste ayant commis l’erreur, par ailleurs reste à savoir s’il convient d’incriminer également la hiérarchie ou seulement le présentateur ou le journaliste auteur de l’article. Donc le classement par média se révèle intéressant, en voici le résultat, encore une fois sur 83 erreurs journalistiques factuelles relevées en 4 ans et quasiment uniquement par Arrêt sur images.

1er : France 2 (13 erreurs)
2ème : TF1 (9 erreurs)
3ème : Le Parisien (7 erreurs)
4ème : L’Express (6 erreurs)
5ème : Canal + (4 erreurs)

Bref, le service public décroche la palme, d’autant qu’en ajoutant les autres chaînes (France 3 et France 5) on obtient 19 erreurs pour la télé publique, et 4 erreurs pour la radio publique (France Inter et France Info).

Nous étudierons prochainement d’autres sites, notamment ceux d’Acrimed, de Bévues de presse, de Polemia et d’autres afin d’alimenter notre base de données et étayer encore ce classement des journalistes et des médias ayant commis le plus d’erreurs. Vous aussi n’hésitez pas à nous envoyer des erreurs qu’ils auraient commises. On imagine facilement les répercussions qu’aura ce fichier quand il comptera plusieurs centaines ou milliers d’entrées !

Categories : Médias

16 commentaires

  1. c’est la première fois que je découvre une telle initiative et je trouve ça super! l’humanité en a vraiment besoin, c’est vraiment très utile
    Manon

  2. “Enquête et débat” peut aussi rajouter dans sa liste les Indignés du PAF qui milite pour une meilleure qualité de l’information, fait des propositions précises dans ce sens dans son “Appel” et dénonce régulièrement des écarts sur sa page FB… ou l’APCP qui met en place un Observatoire des dérives médiatiques.
    La synergie des énergies paiera prochainement.
    Amicalement,
    Les Indignés du PAF

  3. Arouet. dit :

    N’oubliez pas l’AFP Jean, dont les erreurs sont plus que troublantes par moment…

  4. Pour info,
    http://www.scoop.it/t/journalisme-et-deontologie
    réalise une revue de presse ouverte à tous des articles traitant de la déontologie journalistique et donc, bien évidemment, des dérives médiatiques. Un outil de veille bien utile pour ceux et celles que la question de la qualité de l’info préoccupe.
    Enquête&débat y a déjà été cité…
    Cordialement
    JL ML

    • Jean dit :

      @Martin-Lagardette
      merci pour cette source, par ailleurs je t’informe que je t’ai rajouté à la liste des auteurs sous-médiatisés à la télé publique, avec 6 ouvrages identifiés et 0 passages à la télé publique, merci de confirmer ces stats.

    • Jean dit :

      @Borowic
      permettez que je commente ? Vous ne savez pas lire ? Une erreur journalistique factuelle n’est pas une erreur de prévision. Si vous ne comprenez pas cela, ou si vous cherchez juste à m’attaquer, pour le fun, sachez que vous n’êtes rien, caché derrière votre pseudo à deux balles, et venant ici faire la promotion systématique d’un parti, le FN, qui ne cesse de faire perdre la France depuis 40 ans. Alors comme vous n’êtes pas constructif, et que vous me faites sérieusement chier depuis assez longtemps, je vous vire, c’est comme ça, privilège du responsable de ce site, vous me gavez, je suis obligé de me taper tous vos commentaires pauvres et partiaux, toujours orientés de la même manière, parfois même insultants, et là c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Donc je vous dégage, et je vous laisse quand même un petit souvenir : http://www.enquete-debat.fr/archives/le-sous-marin-de-marine

  5. Kévin dit :

    Regrettable, je trouvais Borowic souvent intéressant en dépit de son militantisme.

  6. Nejma68 dit :

    Jean, je vous trouve bien cinglant avec Borowic et injuste.
    Ses interventions ne sont nullement dénuées d’intérêt. De plus son affiliation au FN on s’en moque.
    N’est-ce pas un site qui prône la liberté d’expression. Il a été taquin certes mais est-ce que cela mérite un bannissement? Je ne crois pas.

    • Jean dit :

      @Nejma
      j’ai lu tous ses commentaires depuis des mois, ça doit en faire des milliers, je n’en ai censuré aucun, donc pas de leçon en liberté d’expression, surtout sur un site qui défend la liberté d’expression de tous, surtout de ceux qui n’ont pas la parole. C’est votre critique qui est injuste. Essayez de vous mettre un peu à ma place, je gère quasiment tout sur ce site, donc ceux qui me freinent constamment n’ont rien à y faire à long terme. Borowic n’a jamais souscrit, par ailleurs, c’était un passager clandestin… lui qui dénonce les clandestins !

  7. Kévin dit :

    Pour revenir au sujet, ce fichier est une très bonne initiative mais concernant les journalistes, je crois qu’il faudrait rapporter le nombre de leurs erreurs à leur temps de parole pour que ça ait plus de sens.

  8. sylvain dit :

    Si on ajoutait les erreurs des journalistes “scientifiques” on exploserait les compteurs… un exemple parmi d’autres: http://www.youtube.com/watch?v=9yF3sapnLIw

  9. Frederic_N dit :

    Dans la série des erreurs journalistiques, il faut réserver un créneau spécial pour les apprentis prophètes de malheur qui ont cru pouvoir prospérait sur la crise de l’Europe. C’est très trendy !
    Je m’explique : à la suite de la crise du subprime, d’aucuns se cont construits une notoriété sur le fait – à leur honneur de l’avoir prévue. Mais notoriété est fugace on le sait et pour se construire une personnalité publique on a donc voulu prévoir l’éffondrement de l’Euro – sachnat bien sûr que les prévision autoréalisatrices cela marche .. Et sachant aussi que les médias ont la mémoire courte. Je cite de mémoire
    ==> P JORION situe la crise finale dans le 4èT 2011, avec la crise espagnole: il est désormais journaliste au Monde
    ==> N ROUBINI, prévoit l’explosion de l’euro en 2012
    ==> J ATTALI pariel
    ==> Enfin DSK ne lui voit que quelques semaines en décembre 2011

Ecrire un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Contribuez au développement du site en souscrivant