►   Recevoir la newsletter 
enquete
Devenez actionnaire d’Enquête & Débat !
boudon_Carre_2
Raymond Boudon : “L’idéologie commence quand des principes simples dominent l’observation et les faits”
communisme
Les gauchistes n’ont aucune limite dans la bêtise et la rêverie
aldo
Aldo Sterone : L’Angleterre est foutue !
Enquête

Qui est Abel Mestre, journaliste au Monde ?

25 décembre 2010, 14:13 Auteur : 18 commentaires

Les fidèles lecteurs d’Enquête & Débat ont déjà croisé le nom d’Abel Mestre sur ce site : il fait partie de l’équipe de deux journalistes du Monde à avoir désinformé à propos de la venue de Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, aux Assises de l’islamisation. Nous avons cherché à en savoir plus sur ce jeune journaliste, ou prétendu tel.

Comme nous avions lu plusieurs papiers tendancieux d’Abel Mestre avant même notre création, nous avions pris la précaution de faire quelques copies d’écran de son blog, au cas où…


Bien nous a pris, puisqu’il en a limité l’accès depuis quelques mois. Il s’y répandait pourtant de façon intime, ce qui est un tort, surtout quand on est un journaliste qui prétend dénoncer les dérives “extrémistes”. Internet et vie privée ne font souvent pas bon ménage, que ce soit sur Facebook ou sur un blog, et même les plus informés ne prennent pas un minimum de précautions avant de déballer des pans de leur intimité, fusse-t-elle intellectuelle.

Quand il s’agit d’un journaliste du Monde s’étendant sur ses états d’âmes politiques, en l’occurrence une complaisance avec l’ultra-gauche la plus en marge du système, cela devient une information. Un grand déballage de réflexions personnelles permettant de décrypter certains angles d’écriture d’un journal réputé pourtant de centre-gauche, le tout à la portée des 34,7 millions d’internautes Français en 2 clics. S’en priver aurait été dommage, surtout après les derniers exploits en date du monsieur.

Le blog d’Abel Mestre est intitulé « L’autre ruche », une ruche sécrétant plus de fiel que de miel. En saisissant Abel Mestre sur Google, le premier résultat de recherche mène sur une page de l’Association des anciens élèves du Centre de Formation des Journalistes où Abel Mestre, promotion 2006, a pris le soin de référencer son blog (voir également capture ci-dessous).

Etrangement, une fois sur le blog, Abel Mestre ne laissait que des indices permettant une identification précise : ses initiales A2M, le 2 étant pour la deuxième lettre de l’alphabet, et des photos où il tente de masquer son visage, mais où il est aisément identifiable pour une personne le connaissant.

L’ « autre ruche » mêle considérations légères du quotidien, comptes rendus de soirées et week-ends, avec des réflexions politiques très marqués à gauche de la gauche.

L’une des dernières notes (le blog n’était pas souvent actualisé), datant du 23 mars 2009, contient la liste des « plaisirs honteux » du journaliste. En l’occurrence rien que de très banal : « Me réveiller le dimanche en matant Téléfoot » ; « manger des croissants le matin » ; « Chanter du rap devant ma glace ». Car oui, l’homme est fan de Rap : « Depuis que je suis ado, j’ai toujours voulu être un rappeur » (10/02/2008) ; « La semaine dernière, la nouvelle culturelle a été la reformation du Suprême NTM » (20/04/2008) ; « J’irai voir NTM en septembre, parce que j’attends ça depuis environ 15 piges » (05/06/2008)

S’il n’est pas nécessaire de relater ses menus épanchements, son affection pour le groupe NTM, star des jeunes de banlieue dont deux des titres phares restent “Paris sous les bombes” et “Qu’est-ce qu’on attend pour foutre le feu” (sic), permet de mieux comprendre son attirance maladive pour l’ultra-gauche radicale.

Lors d’une note du 5 juin 2008, intitulée J’ai chanté l’internationale à Bercy avec des ricains, afin de réaliser son compte-rendu du groupe stalinien californien Rage Against the Machine, on lit avec stupéfaction — pour un homme censé être renseigné sur le bilan historique du Parti communiste — :

« Après une (longue) attente de 45-50 min, RATM arrive enfin. La salle plonge dans le noir et l’Internationale retentit. En bons anciens de l’Unef, Léo et moi sommes super émus. On se lève, et on chante en levant le poing pendant qu’un drapeau étoilé rouge sur fond noir monte lentement. Un cérémonial digne d’un congrès du PCUS. Énorme. Magnifique… A croire que le Grand Soir arrivait et que la gauche allait revenir au pouvoir… »

Notons que si le Parti communiste français s’est depuis longtemps détaché de la référence à Staline, Lénine reste toujours un modèle, quand bien même les meilleurs universitaires et philosophes ont démontré le continuum totalitaire et terroriste des deux personnages. Lire à ce titre le dernier ouvrage de Stéphane Courtois (CNRS), Communisme et totalitarisme paru chez Perrin en août 2009.

Lors d’un bilan de l’année écoulée, début 2009, Abel Mestre revient sur ses moments préférés de l’année 2008 et liste «ce qui nous permet de croire que 2009 sera un bon cru » :

• Les révoltes un peu partout dans le monde (Grèce, Italie, etc.)
• Le mouvement étudiant de janvier en France
• Les nouvelles formes de militantisme (par exemple: l’autoréduction)
• Le film que Woody Allen va tourner à Paris
• Les effets de la crise: le bordel généralisé »

Les révoltes de fin 2008 en Grèce ne sont pas des défilés d’honnêtes gens, comme en Argentine où la population défilait en 2002 en tapant sur des casseroles en signe de mécontentement contre les causes de la crise, la corruption des politiciens et de la justice, avec femmes et enfants. Non, et Abel Mestre doit le savoir mieux que quiconque. Les révoltes de 2008 en Grèce sont le fait de groupes d’ultra-gauche usant de méthodes terroristes : pillages de magasins, attaques de tout ce qui représente l’Etat, les banques etc. Certes, la révolte avait mobilisé une frange importante de la société, mais la minorité agissante qui lança le mouvement fut essentiellement anarcho-libertaire.

Quand bien même les motifs de mécontentements sont bien réels en Grèce, on pourrait attendre d’un journaliste du quotidien « de référence », un minimum de retenue à l’encontre du gouvernement d’une démocratie de l’Union européenne. D’autant que le parti communiste grec —le KKE — représente 8% des votants, se revendique encore ouvertement de Staline, et que la plus grande coalition d’extrême-gauche, le Syriza, agglomérant maos, trostkystes et écologistes, représente elle 11% des suffrages dernièrement exprimés. Concernant les organisations trotskistes dans le pays, les spécialistes en listent 26…

Parfois, la haine de l’Etat légal s’exprime à l’état brut, ainsi que le montre ce billet évocateur, se réjouissant d’une attaque anti-policière :

Nous laissons le soin aux syndicats de police le soin de réagir à cette incitation au meurtre à peine masquée.

Le Monde a-t-il recruté Abel Mestre sans connaître ses convictions ? Cela parait peu probable, car notre homme a roulé sa bosse depuis le début des années 2000 dans les rédactions des feuilles de choux les plus radicales.

Au début des années 2000, Mestre fait ses premières armes au Parti communiste français, comme l’atteste un article qu’il signe dans le bimensuel La Riposte, numéro de novembre/décembre 2001. L’article s’intitule Le massacre du 17 février 1961. Il reprend les clichés les plus anti-policiers sur le déroulement de la manifestation du FLN, et les chiffres totalement infondés de 200 à 300 victimes cités, selon l’auteur, par « les historiens les plus sérieux », comprendre communistes.

Côté vérité historique, le professeur émérite d’Histoire à l’Université de Paris IV, Jean-Paul Brunet a exploité toutes les archives de l’époque, en particulier celles de la Police Judiciaire. Le professeur a consacré deux chapitres de son deuxième livre à la manifestation du 17 octobre. Il estime que sur 75 morts conduits à l’Institut médico-légal (IML), la majorité est imputable au FLN (le FLN terrorisait aussi les Algériens qui ne le rejoignait pas en métropole).

Examinant cas par cas la liste des 325 noms, il confirme son évaluation de 32 tués : 14 certains, 8 vraisemblables, 4 probables et 6 possibles. Il avait précisé dans L’Histoire d’octobre 2001 : 30 morts en comptant large.

Dans son Histoire de la guerre d’Algérie (1992), Benjamin Stora, historien de gauche, acculé, corrige son évaluation de centaines de victimes, et ne parle plus que de dizaines. Il est important de revenir sur ce cas d’école de manipulation de l’histoire par les communistes. Abel Mestre signait dans La Riposte clairement son article : « Abel Mestre, PCF Paris ».

Arrêtons-nous sur la présentation de cette revue La Riposte, où la rubrique “Qui sommes-nous?” a le mérite de clarifier le positionnement :

« La Riposte est-elle une organisation « trotskiste » ?
C’est une organisation marxiste, et nous considérons que les dirigeants de la révolution russe, Lénine et Trotsky, figurent parmi les plus grands représentants de la théorie et de la pratique du marxisme. Malheureusement, peu de militants communistes ont lu Trotsky, et nombre d’entre eux s’en font une idée fausse à cause des divers groupements sectaires et opportunistes qui se réclament du grand révolutionnaire. Nous recommandons vivement les écrits de Trotsky à tous ceux qui veulent comprendre le marxisme. »

Quelle est l’attitude de La Riposte envers la révolution cubaine ?
La Riposte soutient sans réserve les acquis de la révolution cubaine, qui constituent une avancée sociale et économique majeure. »

Si Abel Mestre perdait son travail à la suite de nos révélations (ce qui nous étonnerait beaucoup), il devrait en bonne logique partir respirer l’air révolutionnaire pur imprégnant le Cuba de Fidel Castro. Il y trouverait peut-être une place confortable au ministère de l’information, qui sait ? Également membre dans ses années étudiantes de l’UNEF-ID , la tendance trostkyste de l’UNEF,  son curriculum a dû convenir à la direction du Monde.

Dans son essai Les Trotskistes (Fayard, Paris, 2002), le journaliste d’investigation Christopher Nick communiquait un pointage interne de la rédaction faisant ressortir que « cette rédaction, forte de 270 journalistes, compterait plus d’une trentaine d’anciens militants de la Ligue communiste, quelques post-pablistes, une demi douzaine d’ex-OCI et deux de Lutte ouvrière ».

La tendance fut confirmée avec la bombe éditoriale de La Face cachée du Monde de Pierre Péan et Philippe Cohen, parue en 2003 chez Fayard, où le mode de gestion d’Edwy Plenel, ex-trostkiste lui-même et alors directeur de la rédaction, fut cloué au pilori.

Si certains hommes de Plenel y travaillent toujours, tel Sylvain Cypel, grand reporter ( ex-trostkyste tendance lambertiste) ou Serge Bolloch (ancien de la LCR déjà en place avant l’arrivée de la direction Plenel), François Bonnet (ex-trostkiste) et Laurent Mauduit (ex-permanent de l’Organisation Communiste Internationaliste) ont eux quitté la rédaction en 2006 pour rejoindre Plenel dans l’aventure Mediapart.

Le cas Abel Mestre a le mérite d’illustrer que, aujourd’hui autant qu’hier, la rédaction du Monde est composée en partie de communistes plus ou moins repentis, donnant une orientation significative à un quotidien encore considéré de référence pour bon nombre de Français. Pour combien de temps ?

Julien Grosso

Pour qu’Enquête & Débat poursuive son travail d’investigation, et parce les grands média officiels ne vous proposeront pas ce type de reportage, votre aide nous est nécessaire. Vous pouvez soutenir notre action en souscrivant :

Addendum 29/12 : le site Nouvelles-de-France reprend et commente notre article, en l’ornant notamment d’une photo d’Abel Mestre.

18 commentaires

  1. Voxifera dit :

    Bravo pour ce travail très éclairant !

    Bien que je ne me sente pas forcément proche des personnalités qu’Abel Mestre a pour habitude “d’accrocher” (même si je me situe, et je l’assume parfaitement, plutôt à la “droite de la droite”, j’ai toujours trouvé ses méthodes, assimilables à de la délation, proches de l’amalgame ou du rapprochement innocemment manipulateur, absolument ignobles, malhonnêtes et dégueulasses.

    Votre article a le mérite de rappeler l’origine de ce bonhomme et de comprendre l’objet de son travail. Le trotskisme d’aujourd’hui n’est guère différent de celui d’hier : mensonges, manipulations et calomnies.

    Bravo pour votre enquête !

  2. Florimond de Maaldegem dit :

    On pourrait peut-être se cotiser pour lui offrir un correcteur grammatical et orthographique:
    “Bref, désolé de vide qui a surement créé…”
    Bien vu, la capture d’écran !

  3. Florimond de Maaldegem dit :

    J’ajoute: Excellentissime article. Du beau travail.
    Un vent de fraîcheur a soudain soufflé dans mon bureau…

  4. LOmiG dit :

    Merci pour ce travail d’information indispensable. Quiconque avait eu l’occasion de lire la prose de ce m. Mestre avait déjà des doutes sur son honnêteté intellectuelle, mais maintenant ce n’est plus des doutes : c’est une quasi-certitude. Abel Mestre est au journalisme, ce que les démagogues sont à la politique.

  5. Quand j’ai vu l’âge de Mestre et le dernier article du blog droites-extrêmes, j’avais compris qu’il aimait le rap.

    En effet, dans l’article en question, le bilan de campagne interne du FN est illustrée par des chansons dont beaucoup sont des morceaux de rap. Voye plutôt : http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/12/23/fn-la-campagne-interne-en-chansons/

    Très bon article en tout cas. Je m’intéressais à son cas depuis quelques temps déjà.

    Des infos sur sa collègue qui est déjà passée dans Dimanche+ d’ailleurs ?

  6. Pialoux dit :

    Sa collègue, Caroline Monnot, n’est pas plus scrupuleuse. Elle n’hésite pas à tricher :
    http://www.acrimed.org/article2426.html

  7. LearningFish dit :

    Bravo, très beau papier, très documenté!! C’est triste de voir quand même avec quelle complaisance “le quotidien de référence” abrite les gauchistes les plus arriérés et extrêmistes!! Ces éternels porteurs de valise qui après avoir travaillé pour le FLN ou Moscou se mettent maintenant au service des troupes islamistes et pourfendent “la France (profonde) qui fête le Beaujolais” (Diam’s), “la France c’pays de kouffars” (Sexxion d’assaut) ou pour résumer simplement à la Booba : “f.ck la France”, comme ils disent…

  8. Phoenix dit :

    Bravo, très bel article.

    Très bonne critique, vraiment, en prenant des extrais de phrases sorties du contexte, en assimilant toute personne aimant le rap et NTM à un délinquant en puissance, futur tueur de policier.

    Et une personne proche du PCF dira forcément n’importe quoi sur la droite et l’extrême droite, c’est bien connu….

    Merci pour votre éclairage

  9. Grosso Julien dit :

    @Phoenix :

    Se réjouir d’une voiture de police attaquée au coktail molotov n’est pas un signe d’extrémisme d’ultra-gauche? Un écart “pour la déconne” certainement ! Quand on a sa carte de presse et un CDI au Monde avouez que ça fait désordre non?

  10. Le Saint dit :

    J’aurais parié que ce jeune attardé sortait du CFJ !…
    Pour comprendre comment fonctionne le CFJ (ou CFPJ), machine à produire des têtes creuses, qui vont ensuite produite du vide, lisez “Les petits soldats du journalisme” (François Ruffin) aux éditions Les Arènes.

  11. Jean dit :

    Une petite nuance toutefois : ils ont eu le courage de recevoir Le Pen, malgré les intimidations de l’Humanité et des syndicats communistes (pléonasme) comme nous en avions fait état ici, donc les choses vont peut-être changer pour les nouveaux étudiants de cette école.

  12. Marc dit :

    Vous avez oublié de parler de sa collègue journaliste Caroline Monnot avec laquelle il travaille en duo.

    http://www.projet-apache.com/2010/12/journaliste-ou-militant/

    Celle-ci vient confirmer vos dires.

  13. Sirouge dit :

    Un autre aussi objectif que lui et au même passé d’extrême gauche, c’est Sylvain Cypel, sur lequel on trouve quelques trucs sans même chercher beaucoup

  14. raph dit :

    c’est assez vain de dire qu’ Abel appartenait a telle ou telle organisation communiste ou trotskyste quand il était étudiant et donc que sa lecture de l’actualité est biaisée en tant que journaliste aujourd’hui.

    c’était juste un mondain qui avait sa carte a peu près partout parce que ct chic d’être de gauche, de même que c tout aussi chic d’être journaliste au Monde. Il ne mettait jamais les pieds a une réunion et n’était jamais là non plus pour distribuer un tract ou pour se prendre une baigne d`un mec de droite. C’était juste le gars cool et consensuel avec des lunettes carrées, qui roulait des pelles a sa copine dans l’amphi.

  15. Vidocq dit :

    Bourgeois Boheme qui se donne un supplement d’ame en s’encanaillant dans le guetto…
    La revolution ne passera pas par lui….

  16. F. Caron dit :

    Bah … de faux jeunes, de fausses biographies, des pseudos et des faux-nez à la pelle … dans ces univers étranges que sont la politique institutionnalisée et le journalisme … combien de blogueurs, de journalistes et de militants ont une bio, un âge et une signature mais pas du tout ceux qui apparaissent le plus souvent et sont multipliés à l’infini selon le medium?

  17. Lucas dit :

    Ça fait longtemps que j’ai envie de dire ce que je m’apprête à dire… J’avais déjà lu votre article, mais j’ai commis l’erreur de retourner sur ce torche-cul (et encore, je suis poli) de “Droites extrêmes”.
    Bon : cet Abel Mestre est vraiment, vraiment, vraiment une M****.
    Minable scribouillard gauchiste, saleté de c**** militant qui déverse sa propagande rouge sous couvert de neutralité (car Monsieur écrit sous l’égide du Monde… le Monde ! LE MONDE ! On parle bien de cette feuille de chou qui brasse du vent et lèche les bottes de ses actionnaires ?) et de “dénonciation des méchants nazis extrémistes antisémites nationalistes vilains pas beaux d’extrême droite”, bazar qui lui permet d’inclure ce qui n’est pas selon lui assez gauche à gauche – d’ailleurs, ce c**** se rend-il compte qu’il est le prototype même de l’a**** répétant son catéchisme libertaire, travaillant à son insu (espérons-le pour lui, à son insu) au monstre du grand Capital qu’il prétend par ailleurs dénoncer.

    Abel Mestre, tu es un c**. Tu n’es pas journaliste. Regarde-toi dans la glace et pleure. Tu fais honte aux rares journalistes qui subsistent encore en France.

Ecrire un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Contribuez au développement du site en souscrivant