►   Recevoir la newsletter 
oic
Politiquement correct, islam, et menaces globales sur la liberté d’expression
bienpensants
Les nouveaux bien-pensants de Michel MAFFESOLI et Hélène STROHL
Léonarda  fausse alerte pour son retour
fausse alerte pour le retour de Léonarda
bulb
Idée reçue : « Il faut lutter contre les inégalités. »

Suite de l’enquête sur Elie Wiesel : la photo de Buchenwald

26 février 2013, 17:17 Auteur : 77 commentaires

(To see the english version of this article, click here).

Après nos révélations sur le numéro de tatouage d’Auschwitz que prétend avoir Elie Wiesel, nous continuons notre enquête. Selon un expert judiciaire des visages, à qui nous avons transmis des photos sans lui dire de qui il s’agissait, les photos d’Elie Wiesel jeune ne correspondent pas avec la photo de Buchenwald où Elie Wiesel prétend figurer. Nous publions avec son autorisation l’intégralité de son rapport, que nous lui avons commandé. Cette étude ayant coûté près d’un millier d’euros, ceux qui veulent nous soutenir sont invités à le faire en souscrivant à ce site, nous comptons sur vous.

Depuis 1983, Elie Wiesel prétend être un des déportés de la fameuse photo prise à Buchenwald le 11 avril 1945, dont voici un agrandissement de cette personne cerclée par du rouge :

Cette information est acquise pour tout le monde, jusqu’à ce jour elle n’a jamais été mise en doute, malgré la différence d’âge et d’apparence potentielle entre Elie Wiesel à 15 ans et cet homme supposé avoir un an et demi de plus. Nous avions là une nouvelle occasion de lever les doutes qui planent depuis trop longtemps sur l’identité d’Elie Wiesel. Nous allions enquêter pour découvrir si les professionnels du domaine biométrique (cette science qui désigne l’étude quantitative des êtres vivants) confirmeraient ou infirmeraient cette déclaration d’Elie Wiesel. S’ils confirmaient la version d’Elie Wiesel, ce serait une sérieuse brèche dans la thèse de Nikolaus Grüner (le rescapé de la Shoah qui a le premier mis en doute l’authenticité du témoignage d’Elie Wiesel, voir notre premier article pour les détails) et la suspicion autour d’Elie Wiesel. S’ils l’infirmaient, ce serait un élément à charge de plus contre la véracité du témoignage d’Elie Wiesel (mais en AUCUN CAS de la Shoah, qui n’est à aucun moment mise en doute dans cette histoire, comme expliqué notamment ici).

Parcours du combattant

Nous commençons ainsi nos recherches auprès de différentes institutions scientifiques françaises et étrangères spécialisées dans ce domaine : le Laboratoire d’Informatique en Image et Systèmes d’information (voir leur site), le laboratoire Reconnaissance de Formes et Vision (voir leur site), Télécom Sud Paris, Imagine (école centrale de Lyon), Biometric Recognition Group – ATVS à Madrid (voir leur site), le NIST aux États-Unis, l’Université de Bologne (voir leur site), l’Unité Biostatistique et Processus Spatiaux à Avignon (voir leur site), Kurt Kindermann (expert agréé près des tribunaux pour l’identification biométrique expertise, qui avait travaillé notamment sur l’affaire Al Dura), et Daniel Thérien (expert judiciaire des visages au Québec, voir son site).

Après plusieurs semaines d’attente, et malgré de nombreuses relances mails et téléphoniques, nous n’avons reçu qu’une seule réponse, celle de Daniel Thérien. Après avoir vérifié qu’il est bien expert judiciaire des visages, nous décidons de lui confier les trois photos que nous avons en notre possession afin qu’il les analyse. La première, c’est celle d’Elie Wiesel qui prétend être sur la photo de Buchenwald, reproduite ci-dessus. Nous la nommons “EW”, sans révéler à M. Thérien qu’il s’agit d’Elie Wiesel afin de ne pas influencer son travail. La seconde, c’est la photo d’Elie Wiesel à 15 ans (donc un an et demi avant la photo de Buchenwald), telle que reproduite par les sites sérieux (voir ci-contre). Nous la nommons “young”, pour jeune en anglais, toujours sans indiquer à M. Thérien de qui il s’agit. Enfin, nous transmettons une troisième photo de Wiesel que nous a transmis l’orphelinat où il a été recueilli après la guerre, la photo datant d’octobre 1945, soit 6 mois après la photo de Buchenwald. Nous la nommons “orphelinat”. L’orphelinat ne nous a pas autorisé à reproduire cette photo, et nous a même menacé de poursuites judiciaires si nous le faisions. Cette réaction est surprenante, mais nous nous y plions. Toutefois, nous publions les conclusions de l’expert judiciaire qui a pu voir cette photo et l’analyser au même titre que les deux autres, car c’est le plus important.

Rapport de Daniel Thérien

Nous précisons que nous avons l’autorisation de M. Thérien pour reproduire ce rapport intégralement ici.

Analyse physionomique Monsieur EW Vs Monsieur Orphelinat et Monsieur Young
Table des matières
Page 3 : Curriculum Vitæ de M. Daniel Thérien
Page 4 : Mandat
Documents de référence
Page 5 : Méthodologie du montage photographique
Page 6 : Expertise et analyse
Page 7 : Conclusion
Page 8 : Montage photographique

Curriculum Vitae
Natif de Montréal, Daniel Thérien se passionne pour les visages dès l’âge de 16 ans (1971). Que ce soit par le dessin, la peinture à l’huile ou la sculpture sur bois, il explore le monde des physionomies. Son désir de maîtriser les expressions faciales le dirige vers des livres traitant de morphologie humaine et de morpho-psychologie. Au début des années 1990, il approfondit sa recherche sur de nombreuses théories : les « quatre tempéraments » d’Hippocrate, les « trois étages » de Lavater, « le dilaté et le rétracté » du Dr Louis Corman, les découvertes sur les muscles peauciers du Dr Roger Ermiane, les 4 stades de développement avec Brigitte Guthmann et bien d’autres. Au cours de la dernière décennie, son intérêt s’est porté vers les micros expressions du Dr Paul Ekman et vers les neurosciences et les sciences du comportement sur lesquelles des chercheurs de renommée internationale font des recherches. Ce n’est qu’en 1997, après avoir participé à des évènements corporatifs, que germe en lui l’idée de monter une formation sur l’interprétation des visages en se fondant sur les connaissances acquises. En 2002, Daniel Thérien édite son premier livre intitulé « 180 célébrités ». Une fois les stocks de ce livre épuisé, il édite, trois ans plus tard, un second ouvrage intitulé « Un visage vaut 1 000 mots ». En 2005, il commence à donner des formations et il participe à l’enregistrement de l’émission « SOS Beauté » avec Chantal Lacroix, qui sera suivi d’une entrevue en direct avec Louise Deschatelets, ainsi qu’au bulletin de nouvelles de TVA lors d’un évènement au Musée des Civilisations à Gatineau. Avec ses 41 années d’expertise, Daniel Thérien détient une solide connaissance des visages. En plus d’être expert judiciaire, il détient également un certificat de niveau « Expert Avancé » sur les micros expressions faciales du Dr Paul Ekman et une accréditation du Barreau du Québec pour les Unités de Formation Continue (Formation 10040170).

Mandat
J’ai reçu le mandat de M. Jean Robin de vérifier si la personne sur la photographie nommée EW est la même que celle sur les photographies nommées Orphelinat et Young.
Documents de référence
Les trois photographies, Orphelinat, EW et Young, proviennent de M. Jean Robin, propriétaire du site Web Enquête & Débat. Ces photographies m’ont été envoyées par courriel sous forme numérique.
Voici les dimensions des photographies en question (largeur X hauteur) ainsi que leur résolution et leur format :
EW : 8,04 X 7,9 cm – Résolution de 72ppp – Format .bmp
Young : 24,08 X 27,43 cm – Résolution de 100ppp – Format .jpg
Orphelinat : 3,12 X 3,94 cm – Résolution de 300ppp – Format .jpg
Veuillez noter que les photographies ont été converties en format .tif afin d’éviter toute compression subséquente et de rester fidèle aux fichiers sources reçus.
Pour la provenance, la datation ou l’authentification des photographies, veuillez vous référer à M. Jean Robin.
Le montage photographique est une compilation des trois photographies, Orphelinat, EW et Young, que j’ai mises à l’échelle pour en faciliter l’analyse, la comparaison et l’évaluation des visages. Ainsi, il est possible de reproduire ce montage et d’arriver à une conclusion similaire.
Montage photographique : 8 ½ par 11 pouces – Résolution 300 ppp – Format .tif

Méthodologie du montage photographique
Pour avoir des visages de dimension similaire, j’ai aligné la hauteur des visages en fonction de la distance entre les hauts des crânes et le bas des mentons. Dans le cas d’Orphelinat, l’imprécision que la chevelure apporte est largement compensée par la ressemblance évidente des traits faciaux ainsi que par les proportions biométriques analogues à Young.
Cette méthode facilite la comparaison visuelle en donnant la possibilité d’évaluer les proportions faciales à l’aide de mesures biométriques. Les lignes parallèles tracées sur les trois photographies mettent en évidence les similitudes ou les discordances entre les visages. La possibilité de comparer visuellement les trois photographies facilite donc l’observation oculaire en soulignant des subtilités
autrement non perceptibles. Pour augmenter votre capacité à voir les différences, il est fortement suggéré de balayer du regard les trois photographies de droite à gauche et de gauche à droite, et ce, de manière répétitive.
Important : La hauteur du visage sur le montage photographique mesure 7,6 cm de hauteur, ce qui représente plus ou moins 1/3 de la dimension réelle du visage.
Une différence de 0,12 cm dans les proportions faciales sur le montage photographique équivaut donc à plus ou moins 0,36 cm de différence entre les deux points, ce qui est non négligeable.
Le montage des photographies a été exécuté à l’aide du logiciel Photoshop CS6, en prenant soin de respecter les proportions des documents sources. Les images ont été recadrées à l’aide d’une technique dite « vectorielle », tout en gardant la même précision que l’image de départ. Les lignes parallèles ont été tracées en grossissant l’image à 300 %, ce qui assure ainsi une plus grande précision d’exécution et d’analyse. Les mesures prises sur le montage photographique ont été obtenues à l’aide d’un outil de précision inclus dans le logiciel Photoshop.

Expertise et analyse
A- Ce qu’il y a de commun entre Orphelinat, EW et Young? Un strabisme oculaire et l’alignement du haut de l’oreille gauche.
B- La mise à l’échelle du visage de Young et d’Orphelinat montre une similitude importante dans les cheveux, les sourcils, le front, le nez, la bouche, le menton et les proportions faciales.
J’arrive à la conclusion que la personne dans Orphelinat et celle dans Young ont de très fortes probabilités, proches de la certitude, d’être une seule et même personne.
C- Lorsque je compare EW avec Young et Orphelinat, j’arrive à des discordances importantes dans les yeux, le nez, la bouche, et les proportions faciales qui sont différentes.

Discordances entre EW avec Orphelinat et Young
(Voir montage photographique)

(1) La distance entre le coin de l’oeil et le menton est plus haute de +0,12 cm chez EW que chez Young et Orphelinat, ce qui modifie les proportions faciales.
(2) La distance entre la base du nez et le menton est plus haute de +0,17 cm, ce qui démontre à nouveau une différence entre les proportions faciales.
(3) La distance entre le centre des deux lèvres et le menton est plus haute de +0,09 cm. Ceci confirme une différence supplémentaire dans les proportions faciales.
(4) Le nez d’EW est plus étroit que celui de Young et celui d’Orphelinat.
(5) La courbure du nez d’EW ne se retrouve pas chez Orphelinat dont le nez est rectiligne. Young est photographié perpendiculairement, ce qui ne donne aucune information sur la courbure du nez.
(6) Les ailes du nez d’EW sont minces et charnues chez Young et Orphelinat.
(7) Les lèvres de Young et d’Orphelinat s’amincissent au centre de la bouche, contrairement aux lèvres d’EW qui sont plus pulpeuses. L’épaisseur de la lèvre inférieure d’EW est aussi plus volumineuse, bombée et convexe que celles d’Orphelinat et de Young. Il s’agit d’une discordance importante avec Young et Orphelinat, dont la lèvre inférieure est amincie, creuse et concave.

N.B. : Il est impossible de se prononcer avec certitude au sujet des sourcils d’EW. En effet, ceux-ci pourraient être dans leur position naturelle et présenter une différence notable avec ceux d’Orphelinat et de Young. Par contre, si EW était accablé de tristesse, la position naturelle (neutre) de ses sourcils en serait modifiée. Or, si Orphelinat et Young étaient également accablés de tristesse, leurs sourcils ressembleraient peut-être à ceux d’EW. L’incertitude apportée par la position des sourcils m’oblige donc à omettre leur utilisation dans cette étude.

Conclusion négative
Après avoir analysé le montage photographique et comparé minutieusement les profils physionomiques, j’arrive à la conclusion suivante : il y a de très fortes probabilités que la personne sur la photographie nommée EW ne soit pas la même que celle sur les photographies nommées Orphelinat et Young.”

Notre conclusion

Cet expert judiciaire québécois, qui ignorait tout de l’identité de la personnalité connue que nous lui soumettions, a donc la quasi-certitude que les deux photos de Wiesel avant et après celle de Buchenwald sont celle de la même personne, et la quasi-certitude que celle de Buchenwald ne correspond pas à cette personne. Il semble donc avéré qu’un élément supplémentaire vient contredire la version donnée par Elie Wiesel, ce qui est naturellement grave.

Nous invitons donc les médias à faire leur travail, comme nous le faisons avec nos modestes moyens, et à contre-enquêter sur cette histoire, afin de découvrir la vérité et de lutter contre l’antisémitisme. Nous continuerons notre enquête sur Elie Wiesel jusqu’à ce que la vérité soit faite. Il s’agit de la mémoire de la Shoah, ce génocide des juifs sans aucune commune mesure, et de la mémoire des déportés. L’ironie du sort veut qu’une partie de ma famille juive soit morte à Auschwitz, et que mon arrière-grand-père non-juif ait été déporté à Buchenwald pour faits de résistance, et soit mort à Dora qui dépendait de Buchenwald, comme je l’explique dans mon livre La judéomanie, elle nuit aux juifs, elle nuit à la République, paru en 2006. Je leur ai rendu hommage en visitant ces deux camps au début des années 2000.

Notre devoir est de transmettre la vérité à nos enfants et de ne pas faire le cadeau du réel aux négationnistes, antisémites et autres nazis qui se sont emparés des doutes légitimes sur Elie Wiesel. Comme nous l’expliquions, plus une cause est importante, moins le doute est permis. Après le numéro de tatouage d’Auschwitz, le conflit d’intérêt du prix littéraire remis par son préfacier François Mauriac, le refus d’Elie Wiesel de répondre à nos questions, et maintenant la photo de Buchenwald, il serait temps que M. Wiesel s’explique publiquement sur tout cela, le silence de sa part ajoutant du doute au doute, et nourrissant désormais clairement l’antisémitisme. Son silence est d’autant plus incompréhensible qu’il est devenu, à tort ou à raison, le symbole de la mémoire de la Shoah, qui s’exprimait d’ailleurs en 2009 à Buchenwald avec Barack Obama et Angela Merkel, sa responsabilité devant l’Histoire et son devoir de transparence sont donc d’autant plus importants.

N’oubliez pas de souscrire à ce site pour nous permettre de rembourser tout ou partie de nos frais pour cette enquête, et pour nous permettre de la continuer.

Categories : bestof

77 commentaires

  1. Christian dit :

    Félicitation Jean! Vous apportez cette fois-ci un élément réellement nouveau à cette affaire, qui ne peut maintenir plus longtemps les médias dans le silence. Ils n’ont désormais plus aucune excuse. Vous devriez proposer votre enquête à des médias d’information.

  2. FHC dit :

    @Jean

    Pujadas peut aller se rhabiller en peau de chameau.

  3. FabriceM dit :

    Suite à ce dont nous avions discuté la dernière fois, j’avais commencé à rédiger un mail. Il m’est apparu que pour que ce soit un tant soit peu solide, ce serait bien de fournir une copie du JO déclarant la nomination officielle de EW au titre de la légion d’honneur.

    Eh bien .. impossible de trouver quoi que ce soit sur legifrance.fr sur aucune des 3 élévations à la légion, en 84, 90 et 2001 que mentionnent wikipedia. C’est particulièrement étonnant pour 2001, puisque pour les autres grand croix, les décrets sont disponibles (http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_grands-croix_de_la_L%C3%A9gion_d%27honneur#cite_note-decret21032001-83 .. et d’ailleurs wiesel ne figure pas sur cette page dédiée)

    Je ne suis pas le seul à m’en être rendu compte, cette discussion ayant eu lieu également sur wikipedia entre les contributeurs de sa page http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Elie_Wiesel#L.C3.A9gion_d.27honneur au final, les sources utilisées sur le wiki fr sont sa biographie sur le site de france inter et celle sur le site de l’université du kent (+ une morte pointant apparemment sur les news d’un site officiel de la grande bretagne) sur le wiki en anglais, la source utilisée est l’introduction d’un obscur bouquin d’analyse littéraire des écrits d’EW..

    La seule source potable, qu’on ait, c’est le discours de Mitterand à oslo (sic) qui aurait précédé son élévation au rang de grand officier de la légion d’honneur en 90 http://discours.vie-publique.fr/notices/907018500.html Apparemment, il s’agissait d’un espèce de congrès international sur l’holocauste co-organisé par la fondation d’EW. et le comité nobel ( pas à l’occasion de son prix nobel, toutefois, qu’il avait recu 4 ans avant) et intitulé “The Anatomy of Hate: Resolving Conflict Through Dialogue and Democracy” . Et la où ça devient très drôle, c’est que sur la site de la fondation d’EW, sur la page de la conférence, il est fait mention du discours de françois mitterand http://www.eliewieselfoundation.org/theanatomyofhate.aspx .. mais pas de la distinction qu’il est sensé avoir recu ce jour là. Et nulle part ailleurs non plus.

    Avant de trouver ce texte, j’ai été jusqu’à explorer, l’hypothèse d’une confusion entre la légion d’honneur française et une légion d’honneur étrangère (ou son équivalent), comme suggéré par un contributeur de wikipedia qui proposait une confusion avec la légion d’honneur hongroise. Ce ne fut pas concluant, au sens que le “pins” qu’il porte est bien celui de grand croix de la légion d’honneur française, qui est distinguable de celui de la légion d’honneur hongroise. Tout ce que ca prouve, c’est qu’il ne peut y avoir confusion. Ca n’exclut pas la tromperie.

    Bref, je ne sais plus quoi penser. Il faudrait contacter la grande chancellerie http://www.legiondhonneur.fr/shared/fr/promo/fpromo.html pour tirer cette histoire au clair. Mais je n’ai pas encore pris le temps de m’y coller.

  4. RogerMag.com dit :

    “Cet expert judiciaire québécois, qui ignorait tout de l’identité de la personnalité connue que nous lui soumettions”
    Au Québec, nous avons aussi internet. Cette photo au titre soigneusement encrypté EW et qui a largement été diffusée pouvait donc être déjà connue de M. Thérien s’il parcourt des sites d’info. Cette phrase et sa garantie d’objectivité implicite est donc de trop.

    La prudence d’expressions comme “quasi-certitudes” qui permettent de conclure que “Il semble donc avéré [...]” laisse plutôt entendre que vos conclusions sont à manipuler avec des précautions proportionnelles à la gravité de l’accusation. Sachant à quel point l’avis des “experts” peut varier, un verdict aussi acéré mériterait une multiplication des études comparatives pour en discerner la tendance.

    • Jean dit :

      @RogerMag
      financez donc une autre enquête, pardi. Ou essayez de convaincre des médias avec plus de moyens que nous de faire ce genre d’enquête. Et sachez qu’en biométrie faciale, la certitude à 100% n’existe pas, parce qu’on ne parle pas de carré et de ronds, voyez-vous.

  5. “Et sachez qu’en biométrie faciale, la certitude à 100% n’existe pas, parce qu’on ne parle pas de carré et de ronds, voyez-vous.”

    D’où la nécessité de davantage de modestie et de prudence au lieu de conclusions aussi péremptoires avec aussi peu d’éléments, à caractères aussi incertains de surcroît. Bien entendu, ce serait contreproductif en terme de capital scandale et d’audimat.

    • Jean dit :

      @Church
      il faut apprendre à lire : “Cet expert judiciaire québécois, qui ignorait tout de l’identité de la personnalité connue que nous lui soumettions, a donc la quasi-certitude que les deux photos de Wiesel avant et après celle de Buchenwald sont celle de la même personne, et la quasi-certitude que celle de Buchenwald ne correspond pas à cette personne. Il semble donc avéré qu’un élément supplémentaire vient contredire la version donnée par Elie Wiesel, ce qui est naturellement grave.”

  6. FabriceM dit :

    Jean

    Ca colle avec la médaille de commandeur de la légion (port autours du cou par un ruban, forme de la médaille). La date ne colle pas ( 88 au lieu de 84), mais sur d’autres sites, cette image est datée de 84.

    Va pour celle la, donc. Merci, vous avez eu le nez fin ;) (ou alors, je ne suis pas doué .. question de point de vue)

  7. Titi dit :

    Bravo je salut votre courage pour l’enquête

  8. Berserker dit :

    @Jean
    Très bon boulot.
    Il ne serait pas inutile de voir aussi la photo “Orphelinat”, il me semble, afin d’être complet et même si son étude a l’air peu probante.

  9. Kermer dit :

    Très joli travail de journaliste, Jean, bravo.
    Malheureusement (ou peut-être est-ce ironique), quand vous dite “Nous invitons donc les médias à faire leur travail… ” vous semblez ignorer ce qu’est le travail des médias, du moins les officiels: servir ceux qui les payent, à savoir avant tout les publicitaires, les actionnaires et le Gouvernement (qui les subventionne).
    Car si ces gens payent ils exigent, et avec raison, d’en avoir pour leur argent.
    Il est donc évident que “la vérité” est une recherche qui ne les intéresse pas et il faudra, puisqu’ils ne reprendront pas l’information, en tirer les conclusions nécessaires et se poser la question évidente qui alors se posera: pourquoi?

  10. Berserker dit :

    @Jean

    Mea culpa, apprends à lire garçon !

  11. Le Saint dit :

    Jean, vous avez peut-être des défauts, mais la ténacité est une de vos qualités.
    Bravo pour ce travail.

    Sinon, comment expliquez-vous ce silence assourdissant des “grands” médias ?
    Le lobby qui n’existe pas ? :)

  12. bab dit :

    Bonjour,
    J’ai lu avec interet votre article et apres quelques recherches suis tombé sur un site ou l’auteur pretend avoir vu le fameux tatouage de Wiesel.Peut etre cela vous interessera t’il?J’avoue que j’aimerais bien savoir si ce qu’il dit est serieux ou pas.Voici le lien http://meteormagazine.co.il/elie-wiesel-celebre-son-dernier-livre-interview/ J’espere que cela vous interessera et que vous nous tiendrez informes,
    Cordialement,

    • Jean dit :

      @bab
      merci. Ceci n’est pas une preuve, juste un mot écrit dans un article par un journaliste. Pourquoi le montrer à un seul journaliste et pas à tout le monde ? Wiesel est très perturbé par cette polémique qui commence à prendre de l’ampleur et qu’il a essayé de tuer de cette manière, avec la complicité de ce journaliste. Mais ça ne prouve rien, au contraire dirais-je, c’est plutôt bizarre de montrer son tatouage à un journaliste et pas aux autres. Pourquoi ? Soit on le montre soit on ne le montre pas… J’ajoute que la nazie Carolyn Yeager a posé une question à ce journaliste qui a refusé de lui répondre : http://www.eliewieseltattoo.com/2012/11/

  13. Michèle dit :

    @ Jean

    1/Pour les personnes qui voudraient voir les photos d’Elie Wiesel à l’orphelinat :

    J”ignore quelle photo vous a été confiée, et que vous avez soumise à votre expert,

    Mais voici des liens où l’on peut voir des photos d’Elie Wiesel à l’orphelinat et/ou enfant.
    Je suppose qu’il ne vous est pas interdit d’indiquer des liens.

    http://www.achievement.org/autodoc/page/wie0gal-1 :
    Wiesel enfant avec sa mère et ses soeurs dont Bea et Hilda, puis à 15 ans (avant la déportation )

    http://dsc.discovery.com/tv-shows/curiosity/topics/elie-wiesel-life-pictures.htm :
    Wiesel à 15 ans (avant la déportation ) puis à l’orphelinat d’ Ambloy.

    http://judaisme.sdv.fr/histoire/shh/versail/versail.htm :
    Wiesel à l’orphelinat de Versailles.

    2/ Si,- je dis bien si – votre expert a raison, Elie Wiesel aurait été identifié à tort et se serait reconnu à tort sur cette photo de Buchenwald.

    Par ailleurs, la fiche d’enregistrement retrouvée, (indiquant son numéro tatoué) comporterait une erreur de date de naissance.

    A moins que le même numéro n’ait été attribué par erreur à deux personnes différentes qui portaient le même nom – Lazar Wiesel et Elizear Wiesel. (à noter qu’il y a 40 Wiesel sur les registres partiellement conservées d’ Àuschwitz).

    Ou… une autre explication qui reste à trouver.

    3/ D’après votre expert lui-même, la photo d’Elie Wiesel à 15 ans (avant la déportation) représente bien la même personne que celle de l’l’orphelinat : donc bien l’Elie Wiesel qui publiera la Nuit en 1958, frère d’Hilda Wiesel, (qu’il a retrouvée alors qu’il était encore à l’orphelinat) et de Bea Wiesel, qu’il a retrouvée également.

    Par ailleurs, l’ identité d’Elie Wiesel est confirmée par ses soeurs et le personnel de l’orphelinat, lequel acte également qu’Elie Wiesel est bien “un enfant de Buchenwald”. (venu avec les 426 enfants et adolescents envoyés en France en 1945).

    Enfin, la fiche d’Elie Wiesel figure bien – avec la bonne année de naissance cette fois – dans la listes de ce convoi des enfants de Buchenwald.

    4/ Hilda et Bea Wiesel figurent dans les registres partiellement conservés d’Auschwitz.

    http://en.auschwitz.org/m/index.php?option=com_wrapper&Itemid=31

    Hilda Wiesel rapporte que toute la famille – dont son frère ELie Wiesel – a été arrêtée et déportée à Auschwitz en même temps et qu’ils étaient dans le même convoi.

    http://collections.ushmm.org/search/catalog?utf8=✓&q=Hilda++Kudler&search_field=all_fields&id=vha7116&commit=search

    Interview Code: 7116

    Bonne continuation pour votre enquête.

    • Jean dit :

      @Michèle
      la photo de l’orphelinat ne figure pas parmi celles que vous indiquez. Si l’orphelinat m’interdit de la publier, c’est qu’a priori elle ne l’a jamais été. J’ignore pourquoi l’orphelinat refuse de me laisser la publier, et me menace de procès si je le fais. Tout cela est très louche, d’autant qu’il n’existe aucune photo de Wiesel à l’orphelinat dans un groupe. La photo qu’ils m’ont transmise est simplement une photo qu’ils ont de Wiesel ayant 16 ou 17 ans, seul, elle ne prouve pas qu’il était bien à l’orphelinat. Elie Wiesel finance l’OSE, un de leurs château porte son nom, donc ils ont des intérêts communs, et cette histoire de procès est encore une fois douteuse. S’ils n’ont rien à cacher, pourquoi m’interdire de la publier sous peine de procès ? Les sœurs de Wiesel ne sont pas fiables, car elles sont de la même famille. La femme de Herman Rosenblatt a menti pendant des années par amour pour couvrir le mensonge de son mari. Quant à la fiche d’Elie Wiesel, c’est plus compliqué que cela, mais je n’ai pas encore enquêté. Il semble qu’il y ait 3 dates de naissance différentes. Je vous invite également à considérer le numéro d’Auschwitz du père de Wiesel, qui correspond à un certain Abraham, et non Shlomo Wiesel.

  14. Garry Gaspary dit :

    Je ne comprends pas le rapport que vous faites entre cette histoire (que, pour ma part, je trouve ridicule, vu que si Elie Wiesel peut se retrouver entre Obama et Merkel, c’est d’abord parce que ses talents et son parcours sont et restent exceptionnels, et pas parce qu’il s’appelle Elie et non Lazar, qu’il a tel numéro tatoué sur le bras ou qu’on a une photo de lui dans les camps…) et la lutte contre l’antisémitisme.

  15. Capello dit :

    “dont voici un agrandissement de cette personne” : on devine le sens mais la syntaxe est bancale.

  16. François dit :

    Si Elie Wiesel est un imposteur, comment a-t-il pu traverser les décennies sans être inquiété ? Comment aurait il pu dissimuler le fait qu’il ne porte aucun tatouage ? En tous cas, je vous félicite pour votre courage Mr Robin et bon courage face aux associations juives qui ne vont sûrement pas manquer de vous discréditer par tous les moyens.

  17. Michèle dit :

    @ Jean

    Merci de votre réponse.

    1/ C’est vrai que c’est curieux de vous communiquer la photo en vous interdisant de la publier,sans explication. En + en menaçant d’un procès ? Pourquoi la communiquer ?

    Est-ce à l’orphelinat d’ Ambloy,Versailles, ou Taverny ?

    2/ Pour autant, j’ai trouvé une photo de groupe à l’orphelinat d’Ambloy, avec arrière-plan, et où Wiesel figure..

    http://resources.ushmm.org/inquery/uia_doc.php/query/8?uf=uia_JnGgMD

    Si vous l’agrandissez, vous pourrez vérifier que Wiesel y figure bien. Cela correspond en tout cas à la 4ème photo de ce lien là (qui est un agrandissement de bonne qualité).

    http://dsc.discovery.com/tv-shows/curiosity/topics/elie-wiesel-life-pictures.htm

    Bien sûr, il faudrait vérifier les sources.

    3/ Il existe aussi une photo de Wiesel (pas très reconnaissable) à l’orphelinat avec casquette et jouant aux échecs. Elle doit pouvoir être authentifiée car elle aurait paru dans un journal en 47. Elle est aux cahiers de l’holocauste.

    4/ Sur les dates de naissance, oui ça a l’air très compliqué car il y a en plus une autre erreur de numéro sur la fiche de Wiesel (celle des enfants de Buchenwald).

    5/ J’ai vu aussi la confusion entre le père d’Elie Wiesel et le frère de Lazar Wiesel.

    Vous trouverez peut-être une explication et/ ou la preuve que c’est bien une erreur (et comment elle a pu se produire). , (ou le contraire).

    Dans tous les cas, c’est une énigme et vous avez du pain sur planche car certes,les soeurs peuvent se tromper. (ou même mentir). Mais ce sont bien ses soeurs. Donc où aurait pu être ce gamin de 15 ans pendant cette année terrible ? Et comment serait-il arrivé à Buchenwald ? Ou directement à l’OSE ?

    • Jean dit :

      @Michèle
      1/ Ambloy
      2/ Oui je connais cette photo mais on n’y voit aucun Elie Wiesel qui ressemble aux autres photos de la même époque, désolé, et je ne vais pas encore dépenser 1000€ pour faire analyser ce visage ;)
      3/ ce n’est pas le sujet de mon article en l’occurrence.
      4/ il y a eu a priori une modification pour que Lazar Wiesel, 32 ans, soit accepté à l’orphelinat qui n’acceptait que des gens de moins de 16 ans. A vérifier.
      5/ L’erreur est avérée, A-7712, comme pour A-7713. Il s’agissait du frère de Lazar Wisel, né en 1900. Je ne m’intéresse pas à ce qui est arrivé à Elie Wiesel, je constate juste qu’il n’est pas celui qu’il prétend être.

  18. Michèle dit :

    Désolée, le lien de la photo de groupe avec Wiesel à Ambloy donné dans mon post précédent ne fonctionne plus . En voici un autre, + les références au cas où.

    Mais peut-être connaissez-vous déjà cette photo.

    http://digitalassets.ushmm.org/photoarchives/detail.aspx?id=1163093&search=WIESEL&index=14

    United states Memorial Holocaust museum

    Photo 8 sur 100
    Photograph #29384

    Group portrait of the staff and boys of Ambloy, an OSE home for religious youth. [Photograph #29384]

  19. Michèle dit :

    @ Jean

    A 1000 euros l’expertise, je vous comprends. D’autant + qu’il y a quand même une dizaine de photos….

    Cela dit, je ne vois pas ce que cela change à votre argumentation, puisque, selon votre expert :

    1/ M. “Young” donc Wiesel 15 ans avant la déportation = M. “Orphelinat” Ambloy donc Wiesel 17 ans

    2/ Les deux seraient différents de la photo de Buchenwald.

    Donc à moins que la photo que l’orphelinat vous a fournie n’ait aucun rapport avec toutes les autres photos connues de Wiesel dans les orphelinats…. je ne vois pas..

    J’avais cru comprendre que pour vous Elie Wiesel était le Elie Wiesel de l’orphelinat et de la photo de famille mais pas celui de la photo de Buchenwald.

    D’ailleurs Grüner a-t-il dit que l’homme sur cette photo à Buchenwald était son copain Lazarre ?

    Lazar Wisel, 32 ans admis à Ambloy… Donc la fiche aurait été falsifiée ou erronée ?

    Quelle que soit l’ hypothèse étudiée, il faut donc bien poser à un moment ou un autre une fiche erronée –
    volontairement ou non.

    Le Wiesel de l’orphelinat âgé de 32 ans, ça voudrait quand même dire que tout le monde ment ou se trompe (les éducatrices, les camarades de Wiesel, ses soeurs, son beau-frère, les archives, les photos, etc.)

    Et bien bon courage pour vérifier…

    N/B Sur la photo de groupe, Wiesel n’est pas très repérable mais sur l’agrandissement qui en est tiré si :

    http://dsc.discovery.com/tv-shows/curiosity/topics/elie-wiesel-life-pictures.htm (c’est la 4ème)

    Autres photos de groupe :

    http://digitalassets.ushmm.org/photoarchives/detail.aspx?id=1162978&search=WIESEL&index=7

    http://digitalassets.ushmm.org/photoarchives/detail.aspx?id=1174105&search=WIESEL&index=9

    Wiesel à Versailles :

    http://judaisme.sdv.fr/histoire/shh/versail/versail.htm

  20. koul dit :

    Le débat sur Wikipedia est amusant :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Elie_Wiesel

    Il décrètent que Jean Robin n´est pas fiable parce qu´il serait lié á Alain Soral :), que la copie du mail du responsable des archives d´Auschwitz n´est pas une source sérieuse parce que des noms seraient mal orthographiés…
    …et donc, en l´absence d´autres sources, concluent que le numero A-7713 est attribué á Elie Wiesel né en 1928.

  21. Garry Gaspary dit :

    @Jean
    Mais quel intérêt peut-on trouver dans cette vérité ? Qui peut trouver un quelconque intérêt là-dedans ? Le pauvre débile négationniste, seul capable de conclure : “Wiesel est un menteur donc la Shoah est un mensonge.” ? Quel crédit peut-on porter à ce type de raisonnement et à ceux qui osent le tenir ?

    Vous, et d’autres ici, donnez à cette vérité une importance qu’elle n’a évidemment pas. Donc, au lieu de vous acharner à obtenir une réponse d’E. Wiesel sur ce point qu’il ne peut que s’interdire de vous donner vu les conditions pourries dans lesquelles vous le mettez vous-même dans cet article (avec ce rapport avec la lutte contre l’antisémitisme qui fait que sa réponse sera remise en doute si elle ne correspond pas à celle attendue par les crétins soraliens ou dieudonnesques) il serait peut-être plus intéressant de vous demander à vous-même d’où vous vient le trop grand intérêt que vous portez à cette vérité. Voire à toute vérité…

  22. Ignitium dit :

    Si Wiesel dit être l’homme sur la photo du camp d’Auschwitz il “suffirait” d’identifier les autres personnes sur la photo, et si elles sont encore en vie, leur demander simplement si elles ont été dans ce camp avec lui. Ils sont quand même nombreux. Il doit bien y avoir des témoignages directs sur ce qui s’est passé dans ce camp là et qui y était ou pas.

  23. Michèle dit :

    @ Ignitium

    Cette photo a été prise juste après la libération de Buchenwald dans une baraque du “Petit camp”
    Dans les derniers mois de la guerre, les déportés d’Auschwitz et d’autres camps y ont été “évacués” dans des conditions telles que cela a été surnommé “la marche de la mort”.

    Lorsque la photo a été prise, certains des déportés étaient en train de mourir et beaucoup ne se connaissaient pas entre eux. Les survivants sont ensuite partis aux 4 coins du monde.

    Seuls quelques uns ont pu (ou cru) été identifiés par la suite sur cette photo,

    http://www.scrapbookpages.com/Buchenwald/Liberation2.html

    http://www.flickr.com/photos/hab3045/3013428189/

  24. Le Saint dit :

    de Jean
    “il y a eu a priori une modification pour que Lazar Wiesel, 32 ans, soit accepté à l’orphelinat qui n’acceptait que des gens de moins de 16 ans. A vérifier.”

    Lol
    Jean, j’aime votre humour, très anglais :)

  25. tirebouchon dit :

    E-Wing ne serait pas le premier à mentir….Je me demande si cela ne cache pas d’autres mensonges plus énormes….Mais un conseil il ne faut pas, dans l’état actuel de nos démocratie crasseuse, aller plus avant sans risque d’être poursuivi pour révisionnisme et d’être condamner par les complices des menteurs….Le peuple de France et les occidentaux sont les moutons tondus et à tondrent…pour le moment !….

  26. parole dit :

    Aberrent…… tout simplement aberrent ce travail nul et ridicule .Pas besoin de tous ce travail pour voir combien ce pauvre être décharné dans le camp ressemble à celui qui est joufflue et en bonne santé………

    Le ridicule ne tue pas !!! Heureusement ou malheureusement ?

  27. technocrate dit :

    “Les trois photographies, Orphelinat, EW et Young, proviennent de M. Jean Robin, propriétaire du site Web Enquête & Débat”

    M. Thérien a sûrement consulté le site enquête et débat par curiosité. Je pense qu’il y a de bonnes raisons de croire qu’EW n’a jamais été déporté et que la thèse de Jean Robin se tient mais de là affirmer que l’expert ne travaillait pas en connaissance de cause c’est un peu exagéré quand même!! :-)

  28. Moise dit :

    Espèce de traitre de Robin.

    Tu fais honte aux tiens en voulant salir la mémoire d’un héro de la Shoa.

    Ton travail est minable, tu es un cafard, un cancrelas.

    Tu ne mérites que le mépris.

  29. SUCCOJA Michèle dit :

    Je ne vois pas pourquoi avoir attendu que tous ces témoins soient morts pour mettre en doute la véracité du témoignage de Monsieur Wiesel. Cela arrive un peu tard et je n’en vois plus l’utilité.
    Tous ces gens ont terriblement souffert, alors un de plus ou un de moins qu’est-ce-que ça change.
    Serait-ce encore une idée des gauchistes pour salir des Français. Je suis comme Moïse je trouve ça minable.
    Vous feriez mieux de vous occuper de ce qui se passe dans notre pays, aujourd’hui car vous et vos enfants pourriez bien revoir un jour ces mêmes horreurs.

    • Jean dit :

      @Michèle Succoja
      Nikolaus Gruner, authentique rescapé de la Shoah, se bat depuis 26 ans pour faire connaître sa vérité, mais aucun média ne relaie sa version. Pour notre part, dès que nous avons entendu parler de cette histoire, en octobre 2012, nous avons contre-enquêté. Si vous êtes comme Moïse qui m’insulte pour chercher la vérité, vous n’avez pas de quoi être fière. Et je m’occupe aussi de ce qui se passe dans ce pays, ne vous en déplaise, lisez le site, qu’apparemment vous découvrez.

  30. Kermer dit :

    @ Moise: pour être crédible il vous faut mettre un tréma sur le i, car ainsi c’est trop évident que votre haine des juifs vous pousse à vous faire passer pour l’un d’eux afin de les rendre odieux.
    Même Soral ne s’y laisserait pas prendre (mais la plupart de ses fans oui, je vous l’accorde).

  31. abaris dit :

    Bonjour tout le monde. Rares sont mes interventions sur commentaires ou forums mais là je craque! Je tiens à dire à tous les défenseurs du statu quo et des certitudes qu’ils ont une position véritablement fasciste puisqu’ils refusent l’enquête et le questionnement qui n’attend que réponses pour être légitimement satisfait. Quelle est donc cette peur qui glace vos esprits ? La recherche de la vérité n’est elle pas l’apanage de l’homme conscient et libéré ? Cherche et tu trouveras, parole attribuée au christ. Mais ce qu’il n’est pas dit c’est qu’il n’est pas donné à tout le monde de pouvoir accepter cette nouvelle vérité; et là est toute la question. Je ne condamne pas les aveugles consentant affligés qu’ils sont par l’abrutissement médiatique et spirituel forcés mais sont condamnable les opposants aux chercheurs de vérité qui ont le courage de questionner leurs propres doutes. Ces biens pensant qui expliquent aux autres que la vérité n’est pas plus importante que le dogme. Dogme décidé et défendu par qui et dans quel but s’il vous plaît ? Oh pardon, une question encore trop subversive. N’en déplaise aux croyants des dogmes et autres fanatiques, notre époque est sans aucune commune mesure avec ses précédentes concernant les possibilités de recherche, de reflexion et de remise en cause des acquis historiques faussés. Ici le temporel rejoint le sacré pour lequel ces temps sont appelés apocalypse ou revélations. Et dans cette quête d’authenticité Jean Robin taille sa pierre. Je ne peux donc que vous féliciter pour ce travail. Cependant, il me semble que votre aspiration à la vérité pourrait être encore plus fructueuse si le courage vous y aidait. Je m’explique. Il me semble que vos qualités sont sous utilisées. Le sujet de votre enquête est certe important mais il n’est qu’un élement d’un sujet plus essentiel qui est celui de l’histoire de l’holocauste des juifs pendnat la seconde guerre mondiale et de tous les questionnements qui lui sont inhérent. Beaucoup d’encre à coulée et que de douleur dans des combats d’idées plus dures à émettre, entendre, défendre ou combattre les unes des autres. Il me semble que vous pouvez enfin mettre un terme à toutes ces querelles historiques en appliquant la démarche qui est la votre. Le combat ultime d’une verité assurée concernant l’ensemble de l’histoire de l’holocauste est à votre mesure. Ne vous serait il pas grandement honorable d’établir une fois pour toute la verité historique sur ce sujet et de le débarrasser de ces inquisiteurs et autres détracteurs perfides. A défi exceptionnel, solution radicale. Enquête et débats ultimes pour une verité ultime. Qui sont les plus grands fauteurs de troubles concernant notre sujet ? Il s’agit bien évidemment de ceux que l’on appelle malencontreusement les révisionnistes (malrncontreusement puisque le révisionnisme est l’essence même de l’historien qui se doit de réviser l’histoire à la lumières de ses nouvelles découvertes). Ils portent plus efficacement le nom de négationnistes. Ce sont ces gens qui portent le plus le trouble sur l’holocauste par leurs affirmations mais aussi par l’ostracisme dont ils sont victimes et qui amènent de maléables esprits à s’interresser à leurs idées sans que personne ne puissent les en prévenir. Cette mécanique de l’ostracisme produit les effets inverses de ceux réellement poursuivi. Ne serait il pas salutaire pour tout le monde et pour la vérité qu’enfin quelqu’un puisse mettre à jour les incohérences et le ridicule de leur démarche ? Car enfin une fois ridiculisés en place publique, ces personnages ne disposeraient de plus aucune attention ni d’aucun doute favorable possible quant aux idées qu’ils défendent. C’est par l’analyse, l’enquête mais surtout le débat dans une libre expression qu’il pourrait être mis fin à leur existence. N’êtes vous pas Jean Robin l’arché dont la flèche mettrait à genou pour toujours ces élucubrateurs si dangereux pour les esprits maléables ? Vous pouvez marquer l’histoire de votre sceau en un combat frontal et définitif avec l’un des tenant de cette légion. Je pense bien évidemment qu’une telle victoire ne peut être scellée dans le marbre que si elle est gagnée face aux leaders de ces représentants. A quand donc un débat filmé entre vous et Robert Faurisson ou Vincent Reynouard ? Encore combien d’années laisserez vous la vérité des vérités sombrée dans le doute, l’élucubration ou le dénigrement. Par votre caractère et vos travaux, vous avez demontré que vous aviez l’étoffe du héros qui débarrassera à jamais l’histoire des négationnistes. Qui d’autre pourrait le faire ? La recherche de la verité ne s’accomodant pas de la concision, vous me pardonnerez ma longueur. Bien à vous.

  32. Rutilant dit :

    C’est incroyable de voir le monde pour qui la vérité est accessoire. Ce genre d’agissements si ils sont avérés, sont très graves et sont un manque total de considération et de respect pour ceux qu’ils l’ont réellement vécu. Bonne chance pour la suite même si les vérités qui déplaisent ont souvent du mal à émerger.
    C’est triste à admettre mais Soral avait raison !

  33. abaris dit :

    @Jean.
    Merci de votre réponse. Il est tout à votre honneur de ne pas avoir censuré mes propos et d’y répondre car je reconnais que le sujet est périlleux. Concernant cette loi unique dans l’histoire de l’histoire avez vous vous même signé la pétition pour son abrogation proposé par Eric Blanrue et signée par Noam Chomsky ? Un débat avec Eric Blanrue (à la condition qu’il y souscrive) pourrait faire certainement avancer cette cause ne pensez-vous pas? Et là pas question d’enfreindre cette loi puisqu’il ne s’agit pas de remettre en cause les décisions du tribunal de Nuremberg mais seulement d’ expliquer en débattant l’intérêt de demander cette abrogation. Avec comme titre ” Priorité pour la France: la liberté totale d’expression des idées” vous pourriez mettre en application vos aspirations sans enfreindre la loi. Qu’en dites-vous?

  34. Aurélie Wallig dit :

    Mesdames et messieurs les donneurs de leçon… mesdames et messieurs, vous qui jugez sans savoir ayez le respect des justes. Je ne suis pas juive parce que ma mère et ma grand mère ne l’étaient pas, je suis juive comme je suis catholique et athée, je suis juive parce que certains de mes ancêtres sont morts dans les camps par contre aucun malheur ne justifiera le meurtre de populations innocentes ! être juif n’est pas un don de dieu, être juif est être un homme comme les autres, il ne s agit pas d’être un juif, un musulman, un protestant ou un catholique, il s’agit d’être un homme bon et compatissant… bonne chance !

  35. Guy dit :

    Je suis de ceux qui n’auraient pas été étonné par le fait que ce monsieur ait trompé son monde depuis des décennies, mais je dois avouer que cet article est selon moi…à décharge pour elie wiesel !

    Je ne suis pas un expert, mais les deux photographies que vous exposez représentent selon moi la même personne : ce sont les mêmes oreilles mais surtout, les mêmes yeux…
    Le regard est le même…

  36. Rensk dit :

    Pour moi, il n’y a qu’à regarder les sourcilles, ces derniers ne changent pas si vite “que ça”…

    Celle de droite, chez Young, est plus épaisse que celle d’EW et celle de gauche est plus proche du nez que sur l’autre photo.

    Un PS a Jean… Je ne vois plus l’extrait pour les données bancaire… De deux chose l’une : Soit vous avez été embêté par des cons… soit vous avez changé de compte en banque… Je verrai bien le 6 mars ce qu’il en est ; soit cela reviens en retour soit je peu continuer de vous soutenir… Bonne continuation

  37. Garry Gaspary dit :

    @abaris
    Le problème est avec votre “vérité”, c’est justement qu’elle pue le dogme : il y a une différence entre la recherche de la réalité, qui se résume en l’occurrence à “E. Wiesel est-il oui ou non sur cette photo ?” et qui n’a absolument aucune conséquence historique puisque cette photo existe avec ou sans E. Wiesel dessus, et votre credo complètement délirant “Je crois qu’on nous ment sur la Shoah. La preuve, E. Wiesel n’est peut-être pas sur la photo.”

    Autrement dit, vous constaterez sans peine que tous ceux qui poussent J. Robin aux fesses sur E. Wiesel ont DEJA leur “vérité” sur la question de la Shoah. Et ils auront toujours la même “vérité” quelle que soit la réalité historique. Mieux vaut donc les laisser moisir avec, dans leur coin, que leur donner une quelconque importance…

  38. Nejma dit :

    GG “Autrement dit, vous constaterez sans peine que tous ceux qui poussent J. Robin aux fesses sur E. Wiesel ont DEJA leur « vérité » sur la question de la Shoah.”
    Non justement, il ne s’agit pas de remettre en cause l’existence de la Shoah mais de dénoncer certaines personnes qui se seraient enrichies sur son dos.
    Ce sieur met tout un mystère autour ce son statut de victime des camps, alors que depuis 25 ans une personne qui elle a été dans ce camp dénonce l’erreur.
    Il faut savoir que Wiesel si cette utilisation est avérée a vécu d’honneurs, de mérites et de privilèges, 25000 dollars pour témoigner pendant 45 minutes d’une situation qu’il n’aurait pas vécue c’est cher payé.

  39. Rensk dit :

    @abaris et Jean,

    Ne me dites pas que vous n’osez pas causer de l’histoire… Car c’est pourtant connu de tous : les vainqueurs écrivent “l’histoire”… et donc elle est “pliée” (au bon vouloir)…

    Vous vous souvenez sûrement de l’histoire des “fonds en déshérences” juifs et les banques (privée) de Suisse ; les politiques ont crée la “commission Bergier”…(12’000 pages, 15 tomes)

    Vous connaissez aussi tous Serge Klarsfeld (dit le chasseur de nazis)…

    Ben ;-)… ce dernier insiste… le 11.02.2013 :
    – L’historien Serge Klarsfeld persévère: Travaillant avec l’historienne genevoise Ruth Fivaz-Silbermann il estime à 3000 le nombre de juifs refoulés par la Suisse durant la Seconde Guerre mondiale, un chiffre bien en deçà de l’estimation retenue jusqu’ici, qui émanait du rapport de la Commission Bergier. La commission avait fait état d’un total de 24 400 refoulés…
    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/6a24e1fe-73b1-11e2-bfac-7fbbc1b12a40#.UTHhOzewdSE

    Chez nous cela ne fait qu’ouvrir la causette… (Et toutes sortes de choses vont être dites ; comme d’hab.)

  40. Garry Gaspary dit :

    @Nejma
    Je préfère encore votre ressentiment pitoyable mais honnête envers ceux qui ont la chance d’être riches que l’hypocrisie de ceux qui viennent ici affirmer qu’ils se battent pour la vérité…

    Il n’est pas nécessaire d’être un survivant de la Shoah pour s’enrichir sur son dos. Il faut surtout avoir un certain talent.

    Dieudonné et A. Soral vous le confirmeront.

    Même si leur talent est ridicule par rapport à celui d’un E. Wiesel. Talent qui doit d’ailleurs être centuplé si, comme vous le suggérez, il a réussi à soulever une telle émotion en mettant ses mots sur une vie qui n’est pas la sienne.

    Alors, ne vous inquiétez donc plus pour cela : quelle que soit la “vérité”, s’il y a une chose qui est sûre, c’est qu’E. Wiesel mérite l’argent qu’il a gagné.

  41. Kermer dit :

    @ Garry Gaspary: votre intervention me rappelle ce que disait déjà Charles Bukowski lorsqu’il remarqua, très jeune, que s’il mentait dans ses écrits les lecteurs l’appréciaient beaucoup plus que s’il disait la vérité.
    Mais contrairement à vous il le constatait amèrement.
    Et puis bien sûr la bible qui dit à propos de gens comme vous: “que soit abusé celui qui veut être abusé”.
    En nous basant donc sur la volonté du peuple d’être abusé et sa stupidité il est évident qu’il vaut mieux mentir pour s’assurer le succès.
    Ce que les politiciens de tout bord ont parfaitement intégré mais qui, vous ne pourrez me contredire, nous entraine vers les pires des dictateurs, sachant qu’un tel peuple votera toujours pour celui qui lui ment le mieux.
    Et vers une société d’abrutis manipulés dont vous souhaitez visiblement qu’elle se perpétue puisque cette condition vous convient si bien que vous vous battez pour elle.
    Goethe: “Nul n’est plus esclave que celui qui croit à tort être libre”.

  42. Nejma dit :

    GG “Je préfère encore votre ressentiment pitoyable mais honnête envers ceux qui ont la chance d’être riches que l’hypocrisie de ceux qui viennent ici affirmer qu’ils se battent pour la vérité…” Sourire que connaissez-vous de l’état de mes finances pour supposer que je ne le sois pas? J’aime les voitures puissantes, les voyages,les hôtels de luxe…Et le plus extraordinaire est que je parviens sans me prostituer ou dépendre d’un homme à m’offrir cela. Donc je suis confuse pour votre analyse erronée.

  43. abaris dit :

    @ Garry Gaspary
    S’il vaut mieux nous laissez moisir avec nos questionnements et ne pas nous donner une quelconque importance, je vous invite à mettre en pratique vos conseils en vous abstenant de toute reflexion qui n’apporte au débat que basses méprises. Je ne sais si Elie Wiesel mérite moralement l’argent qu’il a gagné et cela ne m’interresse guère. Par contre dire de quelqu’un qu’il à un talent qui devrait être reconnu au centuple parce qu’il aurait su soulever une émotion même si pour cela il aurait menti démontre votre niveau de cynisme et d’inconséquence quant aux personnes qui ont vu l’histoire sous la plume de ce personnage. Si vous voulez de l’emotion il vous suffit de lire un bon roman à l’eau de rose ou un bon roman de sf. Mais quand on prétend à l’essai historique, on se poste en éducateur des foules et il n’est pas question ici d’improvisation ou d’invention. Si ce monsieur à menti, cela importe non tant pour l’argent volé mais parcequ’il se présente en tant que referent au monde entier (y compris auprès des tribunaux avec des conséquences définitives). Notre responsabilité est d’empêcher que nos enfants grandissent dans le mensonge et encore moins avec sa valorisation. Quand à vous Garry, si vous trouver normal d’accepter le mensonge comme moteur aussi louable que la vérité soit; mais ne venez pas expliquer à ceux pour qui la morale signifie encore une valeur absolue qu’il doivent y renoncer. Je vous laisse à votre i-monde de mensonges et du profits bassement materialiste et ne compte pas sur vous pour assurer un avenir plus juste à nos enfants. Que Jean Robin sache que son travail est un noble travail et que les temps lui donneront raison. Il n’y a pas que des aveugles, il y a aussi des gens qui veulent interdir aux autres de voir. Garry vous faites parti de ceux-ci, vous appartenez au passé.

  44. CREANGE Yves dit :

    Je ne sais pas quoi penser de cette “affaire Elie Wiesel” ou si même, il existe une vraiment une telle affaire. Ce que je sais, c’est que si cela ne venait pas de vous, j’aurais tourné la page sans même me poser la petite question. En effet, j’ai confiance en votre probité. Seulement voila, vous vous engagez dans une démarche sinon dangereuse du moins risqué à plus d’un titre. En effet, dans cette équation vous oubliez un élément et qui n’est pas une inconnue : le mouvement négationniste. S’il n’existait pas, j’adhèrerais complètement à votre démarche et la soutiendrais sans réserve pour le bien de la vérité, seulement voila, ce que vous faites, vous le savez, va servir grandement la cause négationniste qui ne travaille pas dans les même conditions de probité intellectuelle.
    Qu’Elie Wiesel ait menti … je n’en sais rien, c’est possible ou pas. Des menteurs, des voleurs de mémoires, des profiteurs de toute sorte, il en existe, il en a toujours existé, et je ne dis pas qu’Elie Wiesel est de ceux-là. A supposer qu’il le soit, je dis bien à supposer, chacun peut comprendre que les dérives d’un homme ou de quelques-uns ne suffisent pas à remettre en cause les réalités historiques de l’extermination des juifs d’Europe durant la seconde guerre mondiale … De cela ou de tout autre évènement historique d’ailleurs. Si un homme avait longtemps prétendu avoir marché sur la lune et qu’il apparaissait 20 ans, 30 ans plus tard que c’était un affabulateur, devrions-nous mettre en doute l’histoire d’Amstrong ou de Buzz Aldrin et de tous ceux qui ont marché sur leurs pas ? Bien sur que non, c’est évident ! Pour n’importe lequel des esprits honnêtes et éclairés que nous sommes et que vous êtes, cela ne suffirait pas mais pour les négationnistes, ce sera la preuve incontestable que si ce témoignage était faux, imaginez que tout le reste pourra l’être aussi, comme si le détail pouvait à lui seul tuer la vérité globale. Faurisson en a déjà fait une vidéo avec la “Taverne des pirates” et il se gargarise de ce “nouvel élément”, et vous Jean, malgré vos bonnes intentions, vous serez un peu responsable des conséquences. Je les imagine déjà mais je refuse de les écrire.
    Peut-être me répondrez-vous que pour le journaliste que vous êtes, seule la vérité compte. En effet, seule la vérité compte, mais parfois, oui parfois, il vaut mieux cacher la vérité, quand les loups rodent autour, prêts à la dévorer.
    Bon courage …

    • Jean dit :

      @Yves Créange
      si ce n’était pas vous, je vous aurais viré du site, mais bon, je vais un peu vous expliquer en quoi votre raisonnement est totalitaire. Pourquoi critiquer la gauche et la droite, puisque l’extrême-droite et l’extrême-gauche existent et pourront en tirer les marrons du feu ? Pourquoi critiquer les médias, puisque les sites anti-médias sur Internet comme E&R, Acrimed, et tant d’autres excités vont en profiter ? Pourquoi critiquer l’Etat, puisque cela va servir la cause des anarchistes et des terroristes ? Pourquoi critiquer les parlementaires, puisque cela va bénéficier aux anti-parlementaires poujadistes ? Pourquoi critiquer quoi que ce soit, puisqu’à chaque fois cela sert un camp qui n’est pas le nôtre ? Les négationnistes n’existent à ce niveau que grâce à la loi Gayssot. Mais ne critiquons pas la loi Gayssot, ça ferait le jeu des négationnistes, pas vrai ?

  45. galafrin dit :

    Le débat sous-jascent n’est même plus l’hocauste des juifs qu’un faisceau continu d’arguments d’historiens patentés réduit à rien qu’une maneuvre de diversion des vainqueurs de 1945 pour cacher ou minimiser l’holocauste des vaincus, celui des allemands ou germanophones et des japonais par les polonais, les anglo-.saxos et les russes de 1939 à 1949.
    La vrai imposture est là et en reconnaître une partie c’est déjà une brêche à ce judéo-centrisme exaspérant qui nourri d’autres maux comme la complaisance envers l’islamisme de Soral.

  46. Garry Gaspary dit :

    @Kermer
    Si l’émotion relève de la volonté d’être abusé alors je préfère vivre en étant abusé que survivre dans la vérité.
    Et E. Wiesel est et reste un artiste, engagé certes, mais un artiste. Pas un politicien. Et ce ne sont pas ses émotions qui rendent le peuple stupide mais sa stupidité.
    Croyez-moi, Kermer, je suis loin d’être stupide mais je sais encore être ému.

    @Nejma
    Je ne vois pas en quoi l’état de vos finances rend mon analyse erronée.

    @abaris
    Avoir vu l’histoire sous la plume d’E. Wiesel, c’est tout bonnement se disqualifier en tant qu’historien, c’est aussi stupide, mutatis mutandis, que de voir l’histoire de Paris sous la plume de Lorant Deutsch grâce à son “Métronome”.
    E. Wiesel n’est pas un historien, il n’a jamais prétendu l’être, c’est un conteur, un grand conteur.

    Vous me donnez ainsi raison, abaris : débattre de l’histoire avec des gens comme vous, c’est perdre son temps. Vous ignorez tout de l’histoire et tout de sa philosophie.

    Et gardez votre morale absolue absolument pour vous, cela vous évitera de vous ridiculiser une nouvelle fois en la nommant bêtement “vérité” historique…

  47. Le Saint dit :

    Effectivement l’intervention de Yves Créange est assez surréaliste.
    D’autre part, Yves, il me semble que vous vous trompez de loups.

  48. CREANGE Yves dit :

    Jean, vous avez raison et votre raisonnement (que je comprends parfaitement et sur lequel je n’ai pas d’arguments à vous opposer) est le pendant exact du mien. Est-ce que l’un de nous se trompe ? Je ne le crois pas. Vous considérez sans doute que toutes vérités est bonne à dire, moi pas. J’ai cette idée du “bien commun” qui peut justifier parfois des injustices. Je comprends en quoi ce raisonnement est dangereux, mais je n’ai aucun pouvoir et je n’aspire à en avoir aucun … Certes, je vote !
    Si mon raisonnement est totalitaire ? Oh, j’espère que non, même si, dans certains cas, dans de très rare cas, celui-ci précisément, je reconnais, qu’il peut l’être, en effet ou considéré comme tel.
    J’ai dû être maladroit, car j’ai eu beau me relire, je ne vois pas en quoi ce que j’écris peut-être considéré comme surréaliste. Vous savez “Le saint”, sans chercher le bon mot facile, vous me dites que “je me trompe de loups”, mais tout le monde n’a pas le même “prédateur”, si pour vous c’est le loup, pour moi c’est peut-être l’agneau. Je veux dire par la que, selon qui vous êtes, vous ne serez pas la cible du même “ennemi”.

  49. Robert Marchenoir dit :

    Cette enquête est justifiée. Il est d’autant plus légitime de lutter contre l’exploitation malhonnête de la Shoah que cette exploitation sert d’argument au négationnisme.

    Si Elie Wiesel s’est rendu coupable de mensonge, et donc d’exploitation malhonnête de la Shoah pour se procurer un bénéfice personnel (et j’ignore tout à fait si c’est le cas), alors il est effectivement important de le démasquer.

    Or, l’exploitation malhonnête de la Shoah à des fins intéressées existe. Il serait… malhonnête de le nier.

    Pour ne citer que cet exemple proche de nous, les demandes d’indemnités à la SNCF, un demi-siècle après les faits, sont une insulte à tous les Juifs qui ont effectivement été exterminés par les nazis.

    Les indices existants montrent qu’Elie Wiesel doit une explication au monde entier.

  50. abaris dit :

    @Garry Gaspary.
    “E. Wiesel n’est pas un historien, il n’a jamais prétendu l’être, c’est un conteur, un grand conteur.” Que tous les tribunaux du monde vous entendent et cessent de donner à cet homme la place d’un témoin historique à charge.
    Le ridicule ne tuant pas et mon ignorance de l’histoire étant immense, que ne puis-je aspirer à la combler ? Ex nihilo (pour utiliser un vocabulaire que vous paraissez apprécier) vous nous conseiller donc d’en rester là. Vous ne savez rien de l’histoire donc ne vous posez pas de question et avaler basse populace les vérités des éminents “conteurs” les plus décorés. Belle leçon de probité intellectuelle. Quel est donc votre intérêt à pourfendre l’enquêteur ? Au mieux, il résultera de l’enquête une confirmation de la valeur du témoignage de cet homme (et il ne tient qu’à lui d’en donner les preuves) et au pire une mise au jour d’un menteur de plus. Lui même semble avoir appeler de ses vœux l’enquête concernant les malversations de Madoff dont il se dit victime. Plus encore il en a appelé à une sanction pour le moins disproportionnée dixit :”…Il faudrait inventer n’importe quoi pour le faire souffrir.” Cela révèle une véritable grandeur d’âme, à moins qu’il ne faille y voir qu’une poétique rhétorique d’un grand conteur… Donc le concernant l’enquête est inutile mais concernant la perte de sa tirelire, la sanction doit être “inventer” pour être la plus cruelle possible ! L’argent mérite t-il plus que la recherche de la “réalité” ? Pour en terminer avec vous, vous pouvez continuer d’insulter les personnes en quête de faits réels; vous pouvez continuer de clamer vos funestes invectives; si pour vous toute vérité n’est pas bonne à dire, pour nous autres tous mensonges doivent être dénoncés et cette époque, et ses combattants toujours plus nombreux triompheront des mythes iniques et de leurs défenseurs quoi qu’il en coûte à tel ou tel. Dans la lutte pour la vérité ad vitam aeternam pour l’établissement d’un monde plus juste, plus spirituel, et plus moral, ne vous en déplaise !
    @tous
    Ne nous laissons pas éparpiller par de sombres trolls qui ne travaillent qu’à salir les hommes et femmes de bonne volonté. Nous devons donner notre approbation la plus ferme quant au travail de Jean Robin sur ce sujet et sur tous les autres à tout enquêteur journaliste qui fait son travail honnêtement. Il en va de même dans d’autres domaines ayant des implications directes dans nos vies. Je pense aux mensonges des diverses industries liées à la pharmacologie, à l’exploitation des matières premières et de l’énergie, aux médias, à l’économie, la politique, l’éducation, à l’écologie, la novlangue, l’archéologie, l’étude de nos origines, l’exobiologie, et plus largement à tous les mensonges des voleurs de pouvoirs, de libre expression, aux pourfendeurs de l’éveil des consciences… Notre tâche est immense et notre volonté se veut sans faille pour un monde plus juste, plus sain en faveur des prochaines générations d’êtres humains, qui débarrassés de nos démons, pourront alors lever les yeux au ciel et écrire une nouvelle page de notre histoire en inscrivant l’Homme au livre divin de l’Harmonie Universelle. Il n’y a de légitime combat que dans la plus chère aspiration. Bien à vous.

  51. bach dit :

    @Abaris

    concernant le “@tous”

    Vous ne pensez pas si bien dire ………

    Pour le reste, ne demandez pas à une passoire de vous servir de louche ……., à moins que vous ayez du temps pour lui remplir le bol ………

  52. abaris dit :

    @bach
    Il est vrai que cela coule de source…

  53. Garry Gaspary dit :

    @abaris
    Le ridicule ne tue pas mais les gens comme vous n’aspirent qu’à, je vous cite, “inscrire l’Homme au livre divin de l’Harmonie Universelle”, ce qui n’a rien à voir avec le comblement de leur immense ignorance en général et en particulier historique.

    Je n’ai cependant aucun doute sur le fait que votre probité maintenant légendaire sur ce site et votre sens du devoir quasi christique vous pousseront à faire un gros chèque à l’enquêteur pour qu’il achève ce travail dont l’importance universelle et la portée millénariste transcendent totalement le pauvre hérétique que je suis.

  54. Le Saint dit :

    @ Yves Créange qui écrit :
    “Vous savez « Le saint », sans chercher le bon mot facile, vous me dites que « je me trompe de loups », mais tout le monde n’a pas le même « prédateur », si pour vous c’est le loup, pour moi c’est peut-être l’agneau. Je veux dire par la que, selon qui vous êtes, vous ne serez pas la cible du même « ennemi ».”

    C’est vous qui utilisez le terme de “loups” Yves, et pour désigner les révisionnistes semble-t-il.
    Terme la choisi. La fonction même de l’historien est de réviser l’histoire. Le fait qu’il soit interdit de réviser l’histoire sur ce point précis (la dite extermination des juifs) parmi des milliers d’autres points d’histoire, devrait mettre la puce à l’oreille.
    Les “loups” seraient plutôt dans le camp d’en face, a faire de la “Shoah” un big big bizness. Aujourd’hui ils chassent en meute tous ceux qui pourraient dévoiler certaines de leurs turpitudes ou escroqueries. Ils craignent l’effet domino qui pourrait écrouler tout ou partie de l’édifice. Ils chassent les “révisionnistes” mais aussi les simples journalistes comme Jean qui met le doigt sur le cas Elie Wiesel – un Wiesel d’ailleurs épinglé comme faussaire de l’histoire par Faurisson il y a plusieurs années, déjà dans le grand silence des médias mainstream.

  55. TexMurphy dit :

    Si cette affaire vous met mal a l’aise c’est bon signe. Pour ma part, je pense que s’il y a eu imposture (ce qui reste a prouver d’ailleurs), je prefere de loin que Jean Robin soit la personne qui decouvre le pot aux roses plutot que Soral ou Faurisson. Vous croyez franchement que Jean est le seul a enqueter ? Il doit y a voir en ce moment-meme des milliers de personnes qui souhaitent s’emparer de ce scoop potentiel. Soral n’aurait pas la meme objectivite et se servirait de cette histoire pour faire beaucoup de degats. Avec JR, on aura au pire une destruction controlee et au mieux, Wiesel en sortira grandi,

Ecrire un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Contribuez au développement du site en souscrivant