►   Recevoir la newsletter 
obama2
Obama : ami ou ennemi des musulmans ?
bitcoin-logo-3d
Revue de presse du bitcoin (9.1.2014)
Europe
Le mensonge vert
Présentation2
Lancement de l’application Observer la loi

Zemmour peut-être viré de RTL : quand les médias suivent le pouvoir politique

26 mai 2012, 20:27 Auteur : 57 commentaires

Et voilà, comme nous l’avions subodoré dès le 11 mai dernier, Zemmour a été débarqué de RTL. Trop clivant. Pourtant RTL ne le jugeait pas trop clivant sous Sarkozy… Alors ? Eh bien ce qui arrive à Zemmour est arrivé à nombre de journalistes par le passé, en voici un petit aperçu.

Dans notre article du 11 mai dernier, nous disions ceci : “Le vent est en train de tourner, la roue aussi, le limogeage de Salviac n’en est que l’avant-goût, un remaniement des médias est en train d’avoir lieu, et je ne donne pas cher de la peau des Polony, Zemmour, et autres Elisabeth Lévy qu’on a vu tant et plus ces dernières années, sous l’ère Sarkozy.”

On voyait en effet beaucoup Élisabeth Lévy sous le quinquennat de Sarkozy, en tant que chroniqueuse attitrée des émissions de Franz-Olivier Giesbert, ou bien invitée tant et plus pour venir causer de son magazine en ligne Causeur ou bien de n’importe quel sujet d’actualité. On la verra beaucoup moins sous François Hollande.
Idem pour Natasha Polony, personne la plus invitée à Ce soir ou jamais en 2010, puis nommée chroniqueuse à On n’est pas couché en remplacement d’Eric Zemmour.
Eric Zemmour lui-même a été débarqué de France 2 en 2011, et maintenant de RTL.
En sera-t-il de même de Robert Ménard sur I-télé, lui qui avait déjà été viré de RTL en 2011 également suite à son pamphlet “Vive le Pen” ?
En sera-t-il de même d’Ivan Rioufol, participant régulier d’On refait le monde et de nombreux autres émissions ?

Tous ces “réactionnaires” ont connu leurs années fastes sous Sarkozy, même si ce n’est pas l’ancien chef de l’Etat qui les avait nommé directement. Mais pour plaire au pouvoir politique, les responsables des médias les avaient de plus en plus invités, au risque de déplaire à ceux que ces réactionnaires nomment les bienpensants. Le gâteau médiatique était mieux partagé, même si on voyait toujours les mêmes parmi les réactionnaires, qui se gardaient bien de partager ledit gâteau en faisant connaître d’autres personnalités proches d’elles idéologiquement.

Le mouvement de balancier s’inverse donc avec le retour du PS à l’Élysée, et les bannis de la télé que sont par exemple Edwy Plenel ou encore Daniel Schneidermann (dont l’émission Arrêt sur images s’était bizarrement arrêtée en même temps que l’arrivée de Sarkozy au pouvoir) vont être vus de plus en plus à la télévision pour faire la promotion de leurs sites internet sur lesquels ils s’étaient rabattus. Sans doute Plenel va-t-il remplacer Pulvar la saison prochaine d’On n’est pas couché, comme il avait remplacé quelques temps Eric Naulleau. Ils ne seront pas les seuls, surtout si la vague rose se confirme à l’Assemblée Nationale. Triste collusion d’intérêts entre pouvoir politique et médiatique, mais on commence à être habitué.

A noter toutefois l’effet pervers pour la gauche : une jurisprudence Pulvar s’est mise en place et on découvre toutes les femmes de responsables politiques (devenus ministres) qui doivent démissionner de leurs postes dans des journaux de gauche. “Nathalie Bensahel, rédactrice en chef adjointe au service Notre Epoque du magazine, mais également épouse de Vincent Peillon [...] En charge de la rubrique justice des Echos, Valérie de Senneville, épouse du nouveau ministre du travail, Michel Sapin.”

Tout ça sent le sapin, vous ne trouvez pas ?

Addendum 28 mai 2012 : Renaud Revel a publié un nouvel article dans lequel il explique que Zemmour ne serait finalement peut-être pas viré de RTL, mais simplement mis au placard le week-end. Outre que cela paraît bien improbable, quand on se souvient le sort réservé à Pierre Salviac ou à Robert Ménard, cela ne change pas grand chose au grand nettoyage en cours dans les médias, que nous suivrons de près.

Categories : Médias

57 commentaires

  1. menthol dit :

    VIVE ZEMMOUR ! ! ! !

  2. Kévin dit :

    Comme c’est expliqué sur le blog de Renaud Revel, cette chronique a tout d’un prétexte : elle n’avait rien de plus féroce ou de plus politiquement incorrect que les autres (il y avait mille fois plus de raisons de le virer lors de la précédente affaire) et il était semble-t-il déjà prévu de le mettre au placard… Je dois dire que j’ai été assez naïf sur ce coup-là, persuadé que les “néo-réacs” comme Zemmour avaient davantage été mis sur le devant de la scène pour l’audience qu’ils permettaient d’engranger plutôt que pour s’attirer les faveurs du pouvoir en place. Mais là, les circonstances sont effectivement assez évidentes.

  3. yvon dit :

    Bonjour. Personnellement, j’ai trouvé cette chronique de Zemmour détestable. Autant sur l’aspect irresponsable de Madame Taubira je suis d’accord avec lui, autant je n’ai pas compris son insistance sur la loi contre le harcèlement. Tout ce que fera madame Taubira ne sera pas d’office mauvais, mais avec la démarche naïve qu’elle affiche, le Front National devrait remporter les prochaines élections. J’ai d’ailleurs l’impression qu’il ne proteste pas trop contre Taubira. Pour Zemmour, je crois que, après Salviac et dans le même fonctionnement, il s’agit d’un coup d’éclat avant un départ annoncé. Le changement de pouvoir, quel qu’il soit ,se traduit par une purge dans les médias. RTL ne pouvait vraisemblablement pas s’afficher contre le pouvoir en gardant un des rares individus médiatiques clivants et je comprends très bien que cette radio rentre dans le rang. Eric Zemmour en était surement conscient et a profité d’un de ses derniers moments de libre expression radiophonique pour en mettre une bonne couche. Il serait logique que Zemmour ouvre un site internet pour pouvoir continuer à s’exprimer, tandis que, dans l’ordre des choses, les Kahns, Plenel et Schneidermann vont être déplacardisés. Au fond, c’est le cycle naturel des saisons politico-médiatiques.

  4. Thomas FERRIER dit :

    Zemmour va se faire virer aussi de I-Télé. C’est son chant du cygne, en ce moment dans “Ca se dispute”. Vous allez voir qu’il va disparaître de la télévision.

    Bien que je sois critique de Zemmour sur de nombreux points, on comprend bien que ceux qui ont voté Hollande ont voté aussi contre la liberté d’expression…

    Il faut rapidement que la vraie gauche règle son cas à cette fausse “gauche” usurpatrice et véritable parti des étrangers (le PCF n’était ni de droite ni de gauche mais de l’est, le PS n’est ni de droite ni de gauche mais du sud).

  5. Cedric dit :

    Beaucoup d’auditeurs de Zemmour ayant voté blanc au second tout vont le regretter.

    En voyant la tête de Zemmour le soir du 6 mai, j’ai compris qu’on n’allait plus le voir.

  6. Le cannois dit :

    Je suis assez d’accord avec l’analyse ou dés qu’un pouvoir politique est mis en place, les têtes des médias changent (presque toutes), c’est effrayant et çà explique pourquoi aujourd’hui, on doit faire de moins en moins confiance aux médias, d’ailleurs Zemmour a dit un jour, que le favori des médias, ce n’est pas le favori des électeurs, cette fois-ci, çà a marché, les électeurs, déçus et trompés par Sarkozy, ont choisis Holland, ont-ils eu raison ? Néanmois, j’ai le sentiment -(et l’espoir) qu’après l’éviction de Zemmour, il y ai un réveil d’une grande partie des gens qui en ont marrent de se faire rouler dans la farine par des médias qui sont les porte paroles de l’Elysée, marrent des promesses des politiques à la solde du patronat, Marrent de ce système libéraliste que l’on nous impose de gré ou de force, Aujourd’hui, les délocalisations ont mis sur le tapis beaucoup de personnes, la mondialisation favorise les grandes métropoles aux détriments des zones rurales, petites villes de provinces qui sont éloignés, Zemmour était ce genre de porte parole qui faisait entendre la voix de ceux qui sont les vrais victimes du capitalisme, le faire taire ne changera rien…du moins, je le souhaite !

  7. Requin Baleine dit :

    Je me demande bien ce que pourra dire Plenel chez Ruquier ,Sarkozy étant en semi retraite et ses comparses de l’UMP se déchirant le pouvoir du parti !
    N’ayant pas été lecteur du Monde au temps ou il officiait pour moi Edwy Plenel c’est surtout le moustachu qui chie sur Sarkozy…Mais peut être qu’il a d’autres cordes à son arc ?

    Pour ce qui est du non-renouvellement de Zemmour SOS Racisme et l’MRAP ont été drôlement vindicatifs , les rélfexions du journaliste n’étaient ni racistes ni mysogines.
    Nous sommes bien parti pour nous manger 5 ans de prêches totalement déconnectés de la réalité (à l’image du renommage des ministères) mais c’est comme ca ,de toute manière l’hystérie sarkozyste n’avait pas changé grand chose non plus.

  8. Nico dit :

    Kévin, c’est effrayant ce que tu dis. Justifier le fait qu’on vire un journaliste dans l’opposition. Surtout que la gauche, la vraie pas la pseudo-gauche-post-DSK de Hollande, gagnerait à arrêter de nier un certains nombre de vérités qu’énonce Zemmour qui reste un libre-penseur courtois, cultivé, toujours insulté de raciste, de misogyne, de nazi, de fasciste ( des mots aujourd’hui, du coup, galvaudé ), parce qu’il ne fait pas la gloire de l’immigration, parce qu’il ne glorifie pas non plus le nihilisme ambiant de personnes qui vivent loin des préoccupations des français les plus modestes, les plus pauvres, les plus miséreux et qui se mettent, grâce à l’UMPS, qui trustent le pouvoir et l’économie ( qui a remplacé la vraie politique ), à se faire des combats de poulets anti-arabes ou anti-français. En n’engageant pas le débat et en insultant l’opposition, la gauche libérale (dont fait parti Mélenchon depuis qu’il vote Hollande) ne fait qu’augmenter la dichotomie des classes pauvres qui se mettent à se battre entre eux pour éviter de parler de leurs vrais ennemis : l’Europe, l’Euro, le libéralisme, les patrons véreux qui se servent l’immigration pour peser à la baisse sur les salaire ou délocaliser. Diviser pour mieux régner ça s’appelle.

    • Jean dit :

      @Nico
      “les patrons véreux qui se servent l’immigration pour peser à la baisse sur les salaire ou délocaliser” : pourquoi ne parlez-vous pas de l’Etat, qui est pourtant bien plus responsable de l’immigration que les patrons ? Qui a voté le regroupement familial ? VGE, pas les patrons. Qui paie les allocations des immigrés, les patrons ? Non, l’Etat. Zemmour accable toujours les mêmes, il est un anti-libéral primaire, et il a contribué à diffuser cette pensée déjà ultra-majoritaire dans notre pays, alors qu’il aurait plutôt fallu équilibrer la propagande anti-patron et pro-Etat par les arguments qui démontrent que c’est plutôt l’inverse qui est vrai. Là aussi Zemmour a raté le coche.

  9. west dit :

    Nous sommes entrés dans une période de turbulences dictatoriales…Tu ne penses pas comme moi donc il faut t’abattre…les médias au service de la gauche ont grandement aidé à l’arrivée de Hollande .;aprés cinq ans d’anti Sarkozisme effréné… et ça marche.;Français fermez là .;c’est la gauche qui dirige .;on augmentera votre smig de 3%..et si vous osez dire que vous n’appréciez pas le multiculturalisme ..vous serez catalogué d’horribles fachos E Zemmour n’est que le premier d’une petite liste de journalistes résistants qui vont disparaitre des médias !la gauche et les médias sont la liberté de vous empécher d’étre libre !

  10. Kévin dit :

    @Thomas Ferrier :

    “Bien que je sois critique de Zemmour sur de nombreux points, on comprend bien que ceux qui ont voté Hollande ont voté aussi contre la liberté d’expression…”
    => Contre la liberté d’expression de Zemmour et ses amis peut-être, mais n’allez pas nous faire passer Sarkozy pour un ange qui n’a jamais fait pression sur quiconque dans le milieu médiatique…

    @Nico :

    Il y a un quiproquo, je n’ai jamais justifié quoi que ce soit.

  11. Borowic dit :

    @Jean
    Le saviez-vous? Le regroupement familial n’a pas été voté car ce n’est pas une loi c’est un simple décret de Jacques Chirac.
    A part cette remarque il est clair que cette éviction vous réjouit. C’est votre droit après tout. Moi aussi d’ailleurs mais pas forcement pour les mêmes raisons car malheureusement le peuple qui est toujours soupçonneux a besoin de martyrs pour croire.

    Dans 6 mois Zemmour publiera ” Pourquoi ils m ont vire!” et il fera un tabac.

  12. Luc Chartrand dit :

    Alors Jean, heureux ?

    • Jean dit :

      @Luc et Borowic
      je n’écoutais pas Zemmour sauf quand quelqu’un m’envoyait ses vidéos, et encore, donc ça ne va pas changer ma vie. J’avais indiqué qu’il était en position “disque rayé” depuis de nombreuses années, comment aurait-il pu en être autrement vu qu’il parle des centaines d’heures par an dans les grands médias. Moi je suis pour la pluralité dans les médias, et Zemmour était en 2010-2011 la personnalité la plus médiatique de France, donc un membre éminent de l’oligarchie. Je rappelle que l’oligarchie peut prendre plusieurs formes, y compris celle de la soupape de sécurité qu’incarnait Zemmour à merveille. Un jour Paul-Marie Coûteaux a dit à Zemmour qu’il en avait plus fait en 3 ans que tous les souverainistes français en 20 ans, ça montre l’efficacité des souverainistes français. Quant à celle de Zemmour, je ne sais pas, il me semble que l’oligarchie se porte toujours à merveille et qu’un de ses représentants vient d’être élu président.

  13. Luc Chartrand dit :

    « Qui a voté le regroupement familial ? VGE, pas les patrons.»

    Zemmour l’a déjà dit, maintenant la question c’est pourquoi VGE l’a fait… Aucun ami dans l’industrie ?

  14. Borowic dit :

    Luc Chartrand

    Le regroupement familial a été voté pour relancer la croissance, comme un comique de l’époque l’ avait dit: ” pour construire des HLM a la place des Algecos.

    Zemmour n a jamais été un membre de l’oligarchie c’est l oligarchie qui a cru que Zemmour était de son cote, parce que l oligarchie qui vous classe comme antisémite a la moindre critique des juifs croit réciproquement qu’il suffit que vous soyez juif et que vous écriviez dans un grand quotidien pour être digne d’elle. Zemmour a trompe l oligarchie comme Gorby avait trompe le KGB. Dans un cas comme dans l autre l oligarchie a la rancune tenace

    ” Un jour Paul-Marie Coûteaux a dit à Zemmour qu’il en avait plus fait en 3 ans que tous les souverainistes français en 20 ans, ça montre l’efficacité des souverainistes français.”

    Ça montre surtout la puissance du lobby fédéraliste. Un lobby capable de tuer pour défendre son idole l’Euro.

    • Jean dit :

      @Borowic
      comme avec Marine le Pen et le Fn, vous êtes bien naïf chez Borowic, je crains que vos propres idées ne vous aveuglent sur la réalité, à savoir que Zemmour a été plusieurs années le journaliste le plus médiatique de France. A un moment on le voyait absolument partout, Figaro, Spectacle du Monde, France 2, RTL, France Ô. Sans compter les invitations multiples pour ses livres. Des milliers d’heures télévisées. Le nier relève du même phénomène que ceux qui nient les effets délétères d’une certaine immigration.

  15. Alf dit :

    @nico
    “la gauche libérale (dont fait parti Mélenchon depuis qu’il vote Hollande)”

    La vraiment, c’est un dictionnaire et quelques semaines de vacances qu’il vous faut.
    A moins qu’une si grossière inculture politique ne soit sans espoirs.

  16. petitjean dit :

    L’effarante partialité de la presse française

    Thieulloy (de) Guillaume – mercredi 23 mai 2012

    Benjamin Dormann est un homme de centre gauche. Ce n’est pas mon cas. Mais, sur un point, au moins, nous nous rejoignons : nous sommes tous les deux convaincus que la presse française pose un sérieux problème.

    Son regard de gauche le rend particulièrement sensible à l’hypocrisie de ces « managers » de la gauche caviar, à la fois « humanistes » en discours et rapaces dans la vie professionnelle. Cette hypocrisie est effectivement l’une des choses les plus insupportables chez les hommes de gauche « présentables » – disons, pour faire simple, la gauche Hollande, qui n’est pas (hélas) la gauche molle, puisqu’elle est aussi fanatiquement égalitariste que des marxistes-léninistes de stricte obédience, mais bien la gauche caviar, larmoyante de bons sentiments et dégoulinante de haute moralité et, pourtant, peu désireuse de partager ses milliards et prête à licencier abondamment pour augmenter sa rentabilité. Bref, faisant le contraire de ce qu’elle dit !

    Le livre de Dormann est un terrifiant réquisitoire sur la carrière des Olivennes ou des Pigas­se, ces ex (?) soixante-huitards reconvertis dans le capitalisme gonflé à l’argent public.
    C’est aussi une remarquable enquête sur les connivences entre les sociétés médiatique et politique. Et ce n’est pas l’arrivée à la tête de l’État du couple Hollande-Trierweiler qui va améliorer les choses.

    On y revoit, en particulier, le « film » des états gé­néraux de la presse, dans lesquels Ni­colas Sarkozy offrit un joli paquet d’argent public à une presse moribonde et sans lecteur. Sans parler des abondantes « niches fiscales » privilégiant les journalistes, que François Hollande a promis de rétablir (au moment même où il dénonce partout ces prétendues « niches »).
    En un mot, « Ils ont acheté la presse » est une mine de renseignements sur ce monde paradoxalement opa­que qu’est la presse française.
    Cependant, la question financière n’est pas tout.

    Le pire tient au poids de la pensée unique. Quelques « sondages », purement indicatifs, ont circulé ces dernières semaines sur le vote des étudiants en journalisme. Nous y constatons que Hollande était largement favori (autour de 40 %) et que Mé­lenchon était deux fois mieux élu que Sarkozy (25 % et 12,5 % environ). « Naturelle­ment », aucun apprenti journaliste ne votait pour Marine Le Pen. Au total, la droite, pourtant majoritaire en France, est largement au-dessous des 20 % d’intentions de vote, loin derrière la seule extrême gauche !

    Comment sortir de cette impasse ? Selon moi, il n’y a pas 36 solutions : il faut absolument en finir avec cette espèce de monopole du recrutement journalistique que constitue la filière IEP-école de journalisme. Et il faut en finir avec le financement public de la presse.
    Il n’est pas normal que tous les journalistes aient la même formation technique et idéologique. Et il est moins normal encore que la presse « pom­pe » d’autant plus d’argent public qu’elle perd plus de lecteurs.

    Voici un excellent chantier pour la droite, à présent dans l’opposition, un chantier à la fois pertinent pour les finances publiques et pour le débat public !

    Benjamin Dormann
    Ils ont acheté la presse
    Jean Picollec
    341 pages – 23 €

    réinformation sur http://www.polemia.com, http://ripostelaique.com et http://www.postedeveille.ca

  17. Belles et Buts dit :

    RTL est une société privée qui fait bien ce qu’elle veut et à discrétion entière et exclusive de ses employés.

    Ce qui dans un sens libéral devrait plutôt ravir notre ami Jean Robin, à moins bien sûr d’accorder une dimension et des effets publics au secteur privé, ce qui est un non sens absolu pour tout libéral convaincu.

    En ce qui concerne Zemmour je le trouvais de plus en plus prévisible et binaire, sans plus aucune surprise ni aspérité, et à chacune des ses récentes interventions, je savais presque par avance ce qu’il allait dire dans les minutes qui suivaient.

    Zemmour a eu sa décennie de gloire, et en société moderne occidentale de “démo-crassie libérale” qui se respecte, toute gloire se doit d’être “éphémère” (autrement c’est du Totalitarisme ainsi que les heures les plus sombres de notre passé……etc…etc….) durant laquelle et en “bien pensant” qu’il est, il aura bel et bien activement participé à la permutation des valeurs “Anti-Racisme” / “Racisme” – “Anti-Communautarisme” / “Communautarisme”, avec cerise sur le gâteau une nostalgie de l’Empire Français qu’il appelait de ses voeux à un retour salvateur (du grand n’importe quoi, dans la mesure où les empires sont beaucoup plus fragiles que les nations), qui est le piège absolu.

    Etrangement Zemmour a également donné des arguments solides et répétés à la “Gauche Bobo Libérale”, lui permettant ainsi de se décomplexer sur l’axe de l’Islamophobie.

    Bref, Zemmour aura bien bossé dans tous les sens du terme pour “l’Empire” en général et mérite donc un bon repos.

  18. T. Guillaume dit :

    @ Belzébuth

    1) “En ce qui concerne Zemmour je le trouvais de plus en plus prévisible et binaire, sans plus aucune surprise ni aspérité, et à chacune des ses récentes interventions, je savais presque par avance ce qu’il allait dire dans les minutes qui suivaient”
    Bravo, quelle prescience. Vous devez être d’une intelligence supérieure. Comme quand vous nous ramenez régulièrement des poncifs israélophobes et des contre-vérités historiques sans les justifier.

    2) “en société moderne occidentale de “démo-crassie libérale” qui se respecte, toute gloire se doit d’être “éphémère”
    Qu’est-ce que c’est la “démo-crassie libérale” ? Si vous êtes contre la démocratie et le libéralisme, qu’est-ce que vous préférez et pourquoi ?

    3) “en “bien pensant” qu’il est”
    En quoi Zemmour est-il un “bien-pensant” ?

    4) “il aura bel et bien activement participé à la permutation des valeurs “Anti-Racisme” / “Racisme” – “Anti-Communautarisme” / “Communautarisme”
    Que voulez-vous dire ?

    5) “Etrangement Zemmour a également donné des arguments solides et répétés à la “Gauche Bobo Libérale”, lui permettant ainsi de se décomplexer sur l’axe de l’Islamophobie”
    L’ “islamophobie”, c’est un pseudo-concept forgé pour essayer d’empêcher toute critique de l’Islam en tant qu’idéologie. C’est un instrument d’intimidation idéologique consistant à essayer de faire passer toute critique de l’Islam pour une forme de racisme, dont l’intention réelle est d’étouffer la liberté d’expression.

    6) “Bref, Zemmour aura bien bossé dans tous les sens du terme pour “l’Empire” en général et mérite donc un bon repos.”
    Vous vous référez à l’ “Empire”, une notion vague et confuse qui est utilisée comme pseudo-fondement pour promouvoir un courant politique très orienté, comme s’il s’agissait d’un concept rigoureux et universellement reconnu. Ce faisant, vous ne faîtes que dire pour qui vous roulez, ce qui est très cohérent avec vos posts précédents et ne constitue aucunement une surprise.

  19. Belles et Buts dit :

    @ T.Guillaume

    Par définition même un “Bien-Pensant” est une personne qui a un accès libre en mode démultiplié sur un grand nombre de médias publics comme privés.

    Ce qui fut bel et bien le cas de Zemmour durant près de 10 ans, à moins bien sûr de démontrer le contraire.

    Zemmour a donc bien participé à sa façon, dans le cadre certes de dénonciations répétées, à la communautarisation à marche forcée de notre société.

  20. Requin Baleine dit :

    @Belles et Buts
    “Zemmour a donc bien participé à sa façon, dans le cadre certes de dénonciations répétées, à la communautarisation à marche forcée de notre société.”

    Jusqu’à preuve du contraire E.Zemmour n’a pas crée le CFCM , le CRIF , SOS racisme ,le MRAP, les ZEP et j’en passe.
    Il n’a pas été en charge de la politique migratoire ni promoteur des accommodements raisonnables ,je saisi pas bien votre raisonnement non plus.

  21. Borowic dit :

    @Jean

    vous avez un travers que beaucoup de vos lecteurs vous on déjà reproche plus d une fois, vous prêtez a vos interlocuteurs des propos qu ils n’ont jamais tenu
    je n ai jamais dit que Zemmour ne passait pas dans les media je dis comme vous qu il a été même une bête de media, mais je l’explique de manière différente c est tout. relisez moi il n y a pas de contradiction

  22. Belles et Buts dit :

    @ Requin Baleine,

    Zemmour a toujours été un journaliste de droite, et les flux migratoires, ainsi que le regroupement familial sont des décisions de droite (Loi Giscard 76 et renforcement Balladur en 1994).

    Il me semble également que le CFCM est créé par la droite au pouvoir, sous mandature Chirac avec Sarkozy comme Ministre de l’Intérieur et des cultes.

    “Créer l’ennemi qui nous convient et de toutes pièces”, c’est globalement équivalent à ce que fait actuellement BHL en Libye et en Syrie, à savoir la promotion de la “Charia Globale” partout où il le peut.

    • Jean dit :

      @Belles et Buts
      “Zemmour a toujours été un journaliste de droite” : mon accord avec vous n’a pas duré longtemps ! Zemmour de droite ? C’est une blague ? Lui qui se dit plus marxiste que Buffet face à elle en 2007 ? Non, Zemmour est précisément sur la ligne de George Marchais en 1980, comme la Marine (à voile ou à vapeur) aujourd’hui d’ailleurs. En France quasiment plus personne n’est de droite, l’UMP étant de gauche, et le FN étant communiste.

  23. Thomas FERRIER dit :

    Zemmour a dit des choses intéressantes sur la problématique migratoire malgré en revanche un euroscepticisme béat assez pathétique. A cette époque, la liberté d’expression lui était favorable, mais avec Grollande élu, c’est terminé. La fausse “gauche” n’a jamais été aussi liberticide, en même temps que libertaire à fond quand il s’agit en revanche de vecteurs de décadence.

    En clair, européen hétérosexuel, soumets toi…

  24. Thomas FERRIER dit :

    @ Belles et Buts

    La droite immigrationniste ? Certes, mais laquelle ?

    Pas celle de Giscard qui voulait renvoyer 500.000 travailleurs maghrébins en cinq ans dans leur pays (en 1978).
    Pas celle de De Gaulle qui en 1946 voulait limiter l’immigration aux seuls européens du nord.

    La démocratie chrétienne, associée aux églises, en revanche, a toujours empêché ces mesures de bon sens. En fait, plus un politicien s’affirme comme européen, plus il penchera vers un positionnement remigrationniste.

    C’est pourquoi par son europhobie Marine Le Pen prouve qu’elle est immigrationniste. Même si elle prétend le contraire de manière mensongère.

    Là où l’Europe avance, l’Afrique recule.

  25. Samy dit :

    @Jean,
    Je vais me faire l´avocat du diable, mais si cette éviction était justement une vertu du système d´alternance, qui prend en compte le rapport de force politique, et donc permet une certaine forme de “pluralisme” sachant que les médias s´allignent d´une certaine manière sur le pouvoir en place? Je précise qu´il s´agit d´une simple hypothèse.
    @belles et buts,
    En gros, pour devenir crédible Zemmour doit disparaitre de la surface médiatique, diffuser ses vidéos sur internet, devenir ami avec Dieudonné, Blanrue et Meyssan ou a tout le moins, présider une association qui prône la réconciliation entre les Francais, j´ai bon?
    @T.Guillaume,
    Sur le côté prévisible de Zemmour, il revendique lui-même avoir un esprit de système et il est vrai que pour ceux qui le suivent, on sait souvent où il veut en venir, même si ses arguments changent, c´est, à mon sens, sa force et sa faiblesse.

    • Jean dit :

      @Samy
      l’alternance n’est que factice, ce sont les deux faces d’une même pièce, l’oligarchie. Zemmour était un oligarque comme les autres, qui a gagné des millions en se faisant sa propre pub et en ne faisant jamais la pub des autres. Qui Zemmour a-t-il pris sous son aile bienveillante ? Vous pouvez chercher, personne. Les personnes exclues des médias pour mal pensance sont pourtant légion.

  26. Belles et Buts dit :

    @ Sammy

    Je ne pense pas que Zemmour et Dieudonné puisse jamais devenir ami.

    Et entre une légère réduction de l’omniprésence médiatique dont disposait Zemmour depuis des années et être marginalement relégué aux confins vidéos de la seule toile internet, il y a tout de même une marge.

  27. Thomas FERRIER dit :

    @ Jean

    Faire de Zemmour un “ethno-socialiste” (pour reprendre l’expression de Dominique Reynié) ou un socialiste national, ce qui est plus ou moins le positionnement du national-communiste Marchais (dont son homologue russe actuel, Ziouganov, est encore plus radical) et en apparence de Marine Le Pen (qui dit simplement n’importe quoi), me paraît fort exagéré, tout de même. Il est tout de même difficile de qualifier Zemmour d’homme “de gauche”.

    J’ai un peu l’avis contraire de vous, cher Jean, à savoir que personne en France n’est de gauche, enfin presque personne (je m’exclus de ce “personne”), mais je conviens que tout dépend de la définition que l’on donne de la gauche et de la droite.

    Si l’oligarchie est aux commandes, comme vous le dites si bien Jean, alors c’est bien la droite (PS+UMP, FN et FG inclus) qui est aux affaires. La gauche est aux côtés du peuple… donc actuellement la gauche est morte et le peuple est abandonné sans défenseurs.

    Vouloir restaurer la démocratie en Europe, c’est cela “être de gauche” ;) Et donc, est-ce vraiment Zemmour qui est “de gauche” ?

    Cordialement,

    ;)

    TF

    • Jean dit :

      @Thomas
      cet avis sur Zemmour/Marchais n’émane pas de moi mais de… Zemmour lui-même, à qui j’ai posé la question. Ensuite, si pour vous la gauche c’est le peuple vous avez tout faux, le peuple c’est le peuple, il ne se retrouve dans aucune tendance ni aucun parti.

  28. Kévin dit :

    @Jean :

    Des marxistes comme Zemmour qui sont pour rembourser la dette et qui approuvent la réforme des retraites de Sarkozy, je n’en connais pas beaucoup. Qu’il soit un “gaulliste social” avec une grille de lecture marxiste n’en fait pas un communiste pour autant. S’il a pu se vanter d’être plus marxiste que Buffet, c’était d’une part pour des questions d’analyse sociologique (et le PC a lui-même décidé d’abandonner une ligne marxiste orthodoxe dans les années 1990), et c’était d’autre part dû à son mépris pour le penchant sociétal qu’a pris le PC ces dernières années (en gros, sa conversion au libertarisme moral de Mai 68), ce qui était tout à fait étranger au discours de Marx. Mais Zemmour a fait part récemment de sa désapprobation du programme économique du Front de Gauche sur Paris Première du fait de son “quasi-collectivisme” (je le cite de mémoire).

  29. togo dit :

    Jean doit être content.

  30. Thomas FERRIER dit :

    @ Jean

    Ce peut être manichéen, mais en effet pour moi la gauche c’est le peuple et la république et la droite c’est l’oligarchie, l’autocratie et l’hyper-classe en action. Pour simplifier de manière exagérée, Périclès c’est la gauche et Caracalla c’est la droite.

    Parce que, au départ, en 1789, là où sont apparues les notions de gauche et de droite, la droite c’était le soutien au roi, acceptant une monarchie constitutionnelle du bout des lèvres, et la défense des privilèges, et la gauche c’était l’abolition de la monarchie et une (relative) égalité/équité.

    Que les idéaux de la révolution aient ensuite été repris (et détournés) par une certaine bourgeoisie “orléaniste”, c’est indéniable. Et on sait bien aussi que Napoléon III était plus à gauche que Louis-Philippe Ier. Les choses sont donc plus complexes certes…

  31. Lou dit :

    @Jean.
    ” Qui Zemmour a-t’il pris sous son aile bienveillante ? Vous pouvez chercher, personne”.
    Justement, cette relative ” neutralité” de Zemmour vis a vis de tel ou tel individu du monde politico-médiatique fait aussi sa force , d’après moi, et le démarque de beaucoup de ses confrères du star système. Il apparaît comme un défenseur d’idées (les siennes) plutôt que comme le défenseur d’un clan. Sa constance dans un positionnement “cavalier seul” pourrait donc être interprétée au contraire comme une sorte d’éthique professionnelle saine rare dans ce milieu de copinage. Au final, on peut accuser Zemmour de tout sauf d’être l’homme d’un clan.

    • Jean dit :

      @Lou
      désolé mais aider des inconnus est le contraire du copinage, quant à dire que Zemmour ne pratique pas le copinage, c’est que vous ne connaissez pas ses fréquentations, il passe une bonne partie de sa vie avec ses interviewés.

  32. Jaime Horta dit :

    A mon avis lorsque Zemmour a fait sa chronique il savait déjà d’avance qu’il allait se faire virer, et on lui avait peut-être déjà dit. Donc il s’est largement lâché, on ne peut pas espérer grand chose lorsque l’on nome des racistes aux ministère de l’intérieur, ce qui est la stratégie du PS, combattre le racisme par le racisme.

  33. résistance dit :

    Eric Zemmour relève une étude d’un grand historien israélien Simon Epstein : « La plupart des dreyfusards vivants en 40 sont devenus collabos et la plupart des anti-dreyfusards vivants sont devenus résistants ! » La plupart des collabos venaient de la gauche pacifiste, socialiste, radicale, antiraciste

  34. ramius45320 dit :

    Zemmour,Rouffiol,Menard ect.. sont des soupape de sécurité des médias, si il y en a plus la cocote minute pourrait bien exploser ,si on ne reçoit plus que de la propagande de gauche pendant 5 ans ,beaucoup et moi le premier vont avoir des montés de tension.

  35. Herrix dit :

    RTL s’alignerait donc sur le nouveau pouvoir en place. Mais n’est-elle pas une radio privée et la liberté d’expression n’est-elle pas garantie par la Constitution ?

  36. Borowic dit :

    @Kevin

    Le parquet est-il a ce point l instrument du pouvoir? J’espère que non. Lozes renvoyé dans ces cordes c’est une bonne nouvelle. Espérons que les juges suivront et prononceront un non-lieu.

  37. Kévin dit :

    @Borowic :

    “Le parquet est-il a ce point l instrument du pouvoir?”
    => Peut-être pas, mais il me semble qu’il l’a été dans certains moments cruciaux (cf. Clearstream). Si le pouvoir avait vraiment tenu à évincer Zemmour, il l’aurait peut-être fait savoir au parquet. Après, j’ai sûrement l’esprit mal tourné et je n’y connais pas grand chose…

  38. sopode dit :

    Sur Clearstream, j’ai récemment lu cet article de Meyssan. Évidemment, dur d’y voir au clair dans ces affaires étranges du pouvoir mais parmi les spéculations, l’article apporte quand même quelques faits intéressant sur Sarkozy.

    Une nouvelle affaire éclate : de faux listings circulent qui accusent mensongèrement plusieurs personnalités de cacher des comptes bancaires au Luxembourg, chez Clearstream. Parmi les personnalités diffamées : Nicolas Sarkozy. Il porte plainte et sous-entend que son rival de droite à l’élection présidentielle, le Premier ministre Dominique de Villepin, a organisé cette machination. Il ne cache pas son intention de le faire jeter en prison.
    En réalité, les faux listings ont été mis en circulation par des membres de la Fondation franco-américaine [5], dont John Negroponte était président et dont Frank Wisner Jr. est administrateur. Ce que les juges ignorent et que nous révélons ici, c’est que les listings ont été fabriqués à Londres par une officine commune de la CIA et du MI6, Hakluyt & Co, dont Frank Wisner Jr. est également administrateur.
    Villepin se défend de ce dont on l’accuse, mais il est mis en examen, assigné à résidence et, de facto, écarté provisoirement de la vie politique. La voie est libre à droite pour Nicolas Sarkozy.

    http://www.voltairenet.org/Operation-Sarkozy-comment-la-CIA-a

  39. Samy dit :

    @Jean,
    Cette réponse ne me satisfait pas vraiment, l’oligarchie c’est un concept vague, que j’emplois comme vous mais qui me semble excessif, car il fait de n’importe qui ayant accès au pouvoir ou bien aux médias, un oligarque et par corollaire presque toute personne n’y ayant pas accès peut s’afficher comme un résistant à l’oligarchie, ce qui est une position bien confortable (cela permet à dieudonné de se faire passer pour un grand résistant aux yeux de certains, alors qu’à part sur la question juive il reste totalement conforme à la gauche qu’il prétend dénoncer). Quand je parlais de l’alternance, je disais simplement que ce système conserve un aspect vertueux mais quand des électeurs votent pour les candidats des partis qui gouvernent depuis que la cinquième république est née , il ne faut pas s’étonner que le changement ne soit pas décoiffant.
    Sur la droite et la gauche par contre il faudrait que vous définissiez clairement ces termes après l’on pourra dire qui en est et qui n’en est pas, parce que quand on vous lit (ou comme Théopraste l’écrivait il y a quelque semaines) tout le monde est de gauche (sous-entendu il est donc nécessaire d’être de droite pour ne pas être un mouton et appartenir au système), quand on discute avec un mec de gauche (extrême) -même Thomas Ferrier apparemment- il vous dit que tout le monde est à droite, que le PS ça n’est pas la gauche, que tout le monde s’est soumis au néo-libéralisme, moi je m’y perds. Par contre Zemmour un homme de gauche j’ai quand même du mal à l’imaginer, qui plus est il me semble qu’on peut adopter une grille de lecture marxienne ou matérialiste sans pour autant adopter la position d’un parti de gauche, non?
    @Belles et buts,
    Je crois que vous n’avez pas saisi mon post, il s’agissait d’ironie.

    • Jean dit :

      @Samy
      il n’y a plus beaucoup de différences entre la gauche et la droite, c’est vrai, et même entre le FN, la gauche et la droite. Disons que ce qui différencie encore un peu la droite de la gauche et du FN, c’est qu’elle est un peu moins antilibérale, et encore, pas pour les impôts ou la dette. Et c’est la gauche qui baisse les salaires des dirigeants de grandes entreprises publiques, alors que la droite aurait dû le faire depuis belle lurette. Quant à l’oligarchie, c’est simple, j’ai une règle qui ne se dément quasiment jamais : prenez les passages à la télévision publique depuis 30 ans, s’ils sont supérieurs à 10 vous avez affaire à un membre de l’oligarchie, et plus c’est proche de 500 plus ce membre est important au sein de l’oligarchie, s’ils sont inférieurs à 10 vous n’avez pas affaire à un membre de l’oligarchie, et plus c’est proche de 0 plus vous avez affaire à un résistant à l’oligarchie. Il y a quelques contre-exemples, des membres de la Trilatérale (Hervé de Carmoy) ou de Bilderberg qui préfèrent rester cachés pour mieux être influent, mais globalement la loi se vérifie à peu près tout le temps. Prenez Dieudonné et Soral, des centaines de passages à eux deux depuis 30 ans ! Donc ils me semblent être membres de l’oligarchie, avant en tant que bras armé direct, maintenant en tant qu’alibi. On ne passe pas à la télé impunément, il faut avoir un certain nombre de “qualités” : soumission à un présentateur, à une ligne éditoriale, à un format, à un genre de discours. Moi je ne suis passé qu’une fois, et je n’ai plus jamais été invité car j’ai visé l’oligarchie en son coeur : médias, connivence, idiots utiles comme le FN, nous ne sommes pas en démocratie, vrais militants déguisés en faux experts, etc. Ce genre de discours ne pardonne pas, surtout quand vous mettez à nu l’animateur qui vous invite, ce qui est pourtant la moindre des choses pour que les téléspectateurs sachent qui leur parle. A ma connaissance, je suis le seul à avoir jamais fait cela à la télévision, j’attends d’autres exemples avec impatience.

  40. Samy dit :

    Je n’ai pas vraiment le temps de développer, mais il existe tout de même des différences notables entre ces partis, malgré l’étatisme que vous leur reprochez, même si par abus de langage on parle du système UMPS.
    Pour votre méthode, ce que je lui reproche c’est que vous même si demain, vous passiez plus de 10 fois à la télévision vous deviendriez de ce fait un oligarque (je ne pense pas qu’il soit impossible vous passiez plus de dix fois à la télé dans les années qui suivront, sauf si vous refusez explicitement les invitations qui vous seraient faites) d’ailleurs un Renaud Camus, un Freysinger seraient et deviendraient de plus en plus des oligarques à mesures qu’il passent à la télé?
    Sur les qualités, je pense que vous avez en partie raison, je ne parle pas de soumission, mais de disposition. Je ne pense pas que Vaquette soit soumis à Tadéi quand il se rend à son émission, néanmoins il passe bien à l’écran (pas ennuyeux, une bonne répartie), il peut agacer mais il dispose de certaines qualités audiovisuelles. Je suis convaincu que l’aspect le plus important, c’est la forme, à la téloche si vous passez bien, vous pourrez faire passer vos idées. En dehors de cela, vous devez avoir un réseau, des animateurs qui seraient susceptibles de vous inviter, quand d’autres ne le feront pas. Comme par exemple Lugan, seulement invité chez Ménard. Maintenant pour votre intervention sur France O, je pense que vous avez manqué de tact, comme certaine fois cela peut vous arriver dans les commentaires, mais rien n’empêche que d’autres présentateurs souhaitent vous recevoir. De mémoire, la critique de la télévision à la télévision ça n’avait pas été fait par Bourdieu dans Arrêt sur images?

    • Jean dit :

      @Samy
      Renaud Camus est en effet un oligarque, la preuve il a rejoint le FN. Si je passe 10 fois à la télé, je vous assure que ce sera un exploit, car à chaque passage je mettrais la barre plus haut pour dire tout ce que je pense à cette oligarchie, qui ferait tout pour ne jamais m’entendre à nouveau, vu les vérités que je lui balancerais en face, ad hominem qui plus est (je commence à avoir de solides fiches). Freysinger n’a été invité qu’une seule fois à la télé publique, en duplex qui plus est. Alors que Tariq Ramadan a été invité des dizaines de fois (dont 10 chez Taddéï justement). Sur ma propre prestation à France Ô, vous voyez un manque de tact là où je vois une audace folle, offensive sans être offensante, mais dans notre monde policé on n’a plus le droit d’attaquer des gens abruptement alors qu’on a raison, il faut être courtois, poli et toutes ces conneries. Ma prestation était du pipi de chat comparée à un Coluche (“je vous pisse à la raie”) ou à un Choron (“ces jeunes sont des petits merdeux, qui parlent comme ma grand-mère”). Enfin il n’est pas normal de bien connaître un animateur pour pouvoir être invité, tout le monde n’habite pas sur Paris et tout le monde n’a pas ce genre de fréquentation. Quant à la critique de la télé à la télé, Bourdieu et Pierre Carles sont les rares exceptions qui me viennent en tête.

  41. Samy dit :

    @Jean,
    Je sais qu’il n’est pas normal de connaître un animateur, mais ça peut fortement aider surtout quand vous comptez vous mettre une partie de la profession à dos, et comme vous le constatez chaque jour il n’est pas facile d’être invité. Ce que je veux dire par là c’est que vous brûler les étapes, les Coluche et Choron n’avaient plus rien à prouver, ils étaient appréciés et fort connus, ils étaient passés dans les médias nombre de fois en jouant le jeu, leur capital sympathie était énorme, le vôtre est à zéro (neutre en somme) puisque la plupart des gens ne vous connaissent pas encore. Il faut donc être très subtil si vous souhaitez attaquer la télévision en y étant invité je pense que vous devez vous mettre quelques personnes dans votre poche. En tout cas il faut gagner en sympathie auprès des téléspectateurs, et je ne suis pas persuadé que cela ait marché sur France O, mais cela n’est que mon humble opinion, en y repensant je me dis que même votre coup du grand journal était plus performant car on s’en souvient encore, mais c’est un autre débat. Je suis d’avis que plus vous serez présent plus vous pourrez présenter et développer vos critiques et c’est cela qui importe.

    • Jean dit :

      @Samy
      vieux débat, qui a lieu à l’extrême-gauche depuis longtemps, entre un Xavier Renou qui cherche à passer à la télé à la moindre occasion, et un Serge Halimi qui fuit la télé parce qu’elle ne lui permet pas de s’exprimer réellement. Moi je suis entre les deux extrêmes, je ne cherche pas à tout prix à passer à la télé, mais je ne la fuis pas non plus, simplement je revendique le droit à la liberté d’expression y compris quand ça heurte telle ou telle sensibilité. Je suis plus proche d’un Pierre Carles en fait, qui s’est fait virer de partout où il a bossé à la télé. Mais je pense être légèrement plus malin que lui, ne vous inquiétez pas ;)

  42. Samy dit :

    @Jean,
    Je ne m’en fait pas, mais moi-même je ne sens pas proche de la position du premier tel que vous la décrivez, passer à tout prix serait une erreur fatale, se compromettre pour aller à la télé serait ridicule évidemment, personne n’aime les gens prêt à tout pour quelques minutes de “célébrité” et vous ne m’entendrez probablement jamais dire le contraire. Tout ce que je vous souhaite au final, c’est que vous puissiez vous exprimer, et dire ce que vous avez à dire sur la télé, mais aussi que d’une certaine façon vous touchiez une large audience.

  43. Thierrymichaudnerard dit :

    Je voudrais ici remercier le dieu de la civilisation et de la culture véritable de nous avoir donné la joie de l’esprit et le plaisir de connaître le très fameux Zéric Zemmour qui nous réconforte dans la misère de la pensée actuelle et dans la concussion des adeptes de la médiocrité médiatique officielle.

Ecrire un commentaire :

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Contribuez au développement du site en souscrivant