Crédit

Augmentation des taux de crédits immobiliers, pire scénario pour les acheteurs

Immobilier une augmentation des taux de crédits, pire scénario pour les acheteurs

Une augmentation des taux des crédits a été constatée au cours des mois de mai et de mi-juin 2020. Bien évidemment, cette situation n’est pas du tout favorable aux investisseurs souhaitant accéder à la propriété avec un crédit immobilier. Il s’agit là du pire scénario pour les acquéreurs immobiliers. Plus de détails dans cet article.

Pourquoi dit-on que l’augmentation des taux de crédits est une mauvaise nouvelle pour les acquéreurs immobiliers ?

À l’heure actuelle, l’accès à la propriété en France devient de plus en plus difficile. Il faut en effet investir une certaine somme d’argent (plusieurs centaines de milliers d’euros) pour acheter un logement.

Afin de concrétiser leur projet immobilier, les acheteurs préfèrent parfois recourir à un crédit. Mais les choses se sont corsées à cause de l’augmentation intempestive des taux d’emprunt.

Il est indiscutable que les taux des crédits immobiliers ont progressé au cours du mois de mai dernier. C’est une légère hausse, certes, mais elle est progressive, et cela inquiète les acquéreurs immobiliers. Le taux d’intérêt moyen est passé de 1,17 % à 1,25 % en l’espace d’un mois seulement. Il s’agit d’une augmentation de 8 points de base (une hausse jamais vue depuis le début de l’année 2017).

Il est tout simplement impossible de concrétiser un projet d’achat immobilier avec un taux d’emprunt plus élevé que d’habitude. Bien entendu, il y a la possibilité de négocier les taux d’intérêt et le taux d’assurance de prêt immobilier. Mais cela ne suffira pas pour alléger les coûts engendrés par une acquisition immobilière.

Vu la hausse progressive du taux d’emprunt actuel, il est préférable de chercher d’autres solutions de financement pour mener à bien son projet d’achat immobilier en 2020. Parmi elles figurent notamment le Prêt à Taux Zéro, le Prêt 0 % accession, le Prêt Accession Sociale (PAS) et le Prêt Action Logement (PAL). Mais il y a toujours des conditions d’éligibilité à remplir.

Les conditions d’accès au crédit immobilier se renforcent depuis le début de l’année 2020

L’augmentation des taux des crédits immobiliers est l’un des phénomènes qui ont marqué l’année 2020, tout comme la crise du coronavirus. Mais il y a aussi le renforcement des conditions d’éligibilité à un crédit immobilier. Il s’agit de l’un des problèmes majeurs rencontrés par les acheteurs. Désormais, ils devront remplir des conditions plus strictes pour obtenir le meilleur prêt immobilier en 2020.

Les établissements bancaires accordent de moins en moins de prêts immobiliers à leurs clients. Cela n’a rien à voir avec la crise sanitaire actuelle. Effectivement, les banques françaises ne font que suivre les mesures de restriction établies par les autorités financières en décembre 2019. Il est presque impossible de négocier un crédit immobilier sans apport depuis le début de l’année 2020.

Pour rappel, les mesures de restriction imposées par le Haut Conseil de Stabilité Financière incitent les établissements bancaires à ne pas octroyer des prêts sur plus de 20 ans. Et ils devront être plus sélectifs dans le choix des bénéficiaires d’un crédit. Les épargnants affichant un taux d’endettement inférieur ou égal à 33 % ont plus de chances d’obtenir un crédit immobilier.

Les conditions d’accès à un prêt immobilier ont été renforcées, et ce, depuis le début de l’année 2020. Plus concrètement, l’apport personnel demandé par les banques est plus important pour les personnes (physiques) désireuses d’accéder à la propriété avec de l’argent obtenu grâce à l’endettement.

Y aura-t-il une baisse des taux d’emprunt au cours des mois à venir ?

Y aura-t-il une baisse des taux d’emprunt au cours des mois à venir 

Il est difficile de répondre à cette question, surtout avec la situation actuelle qui ne s’est pas encore améliorée. En effet, les taux des crédits immobiliers sont toujours élevés par rapport à ceux de l’année 2019 sur la même période. Il est donc préférable d’attendre encore quelques mois avant de faire une demande de prêt immobilier. Pour ceux qui ont déjà contracter des crédits bancaires et qui souhaitent en finir avec l’endettement, le rachat de crédit est la meilleure solution.

Les épargnants français se demandent si les taux d’emprunt vont baisser dans les prochains mois à venir. À moins qu’un miracle ou un retournement de la situation se produise, il est évident que l’augmentation des taux des crédits va se poursuivre. Mais il est impossible de déterminer la durée exacte de cette tendance haussière des taux d’emprunt.

Inutile de rappeler que la France est l’un des pays les plus touchés par la pandémie de COVID-19. De nombreuses personnes ont perdu leur emploi (plus de 450 000), et sont devenues chômeurs. Il est donc fort probable que certaines banques proposeront des taux d’emprunt plus abordables et plus stables. Mais rien n’a encore été décidé.

Faire sa simulation en ligne

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !