Crédit

Coûts et rachats de crédits, quels en sont les gains ?

rachat de crédit

Contrairement aux idées reçues, un rachat de crédit n’est pas gratuit. En effet, il y a des frais à payer, en plus de son coût. Ils varient selon des paramètres bien définis. Mise au point !

Quel serait le coût d’un rachat de crédit ?

Différents paramètres permettent de fixer le coût d’un rachat de crédit. Il s’agit, plus précisément, de :

  • Le capital restant à rembourser
  • Les indemnités de remboursement anticipé
  • Le taux initial des crédits en cours
  • Les garanties incluses
  • Les frais de dossier fixés par votre banquier

Les indemnités de remboursement anticipé (IRA) s’apparentent à des pénalités. En revanche, elles sont tout à fait négociables selon les cas. Il y a, par exemple, le remboursement anticipé avec des fonds. Il peut s’agir d’une donation, d’un héritage ou d’une hausse des revenus. Sinon, vous pouvez opter pour la revente d’un bien immobilier.

N’oublions pas qu’un prêt immobilier est 100 % éligible à un rachat de crédit. Dans ce cas, les IRA ne peuvent pas dépasser un semestre d’intérêt dans la limite de 3 % du capital restant dû avant le remboursement anticipé. Idem pour un crédit à la consommation, surtout si le montant des crédits conso est majoritaire dans le cadre d’un rachat de crédit. Heureusement, il n’y a aucune indemnité pour les crédits à la consommation souscrits avant le 1er mai 2011.

Les frais de banque représentent généralement 1 à 2,10 % du montant racheté. Notons toutefois que la demande de devis est entièrement gratuite. Les frais de garantie correspondent plutôt à une hypothèque, une IPPD (Inscription de Privilège de Prêteurs de Deniers) ou à une caution.

L’assurance emprunteur, quant à elle, n’est pas obligatoire bien qu’elle soit exigée par certains établissements prêteurs.

 

Combien rapporte un rachat de crédit ?

Maintenant que vous avez une idée en tête du coût d’un rachat de crédit, on peut passer à la prochaine étape. Elle consiste tout simplement à déterminer le gain potentiel de cette opération. Il n’y a pas de formule de calcul standard.

Théoriquement, un rachat de crédit est rentable tant que le nouveau crédit couvre les différents frais inhérents. Le coût global sera ainsi réduit. Il y a juste quelques paramètres à vérifier comme la durée du prêt ou encore le montant des mensualités.

Vous pouvez, par exemple, alléger vos mensualités avec un taux plus faible (moins de 1 %). Le rachat de crédit vous permettra ainsi de générer plus de gains. En adoptant cette stratégie, votre assurance emprunteur sera moins importante.

Pour tirer un maximum de profits d’un rachat de crédit, ne vous privez pas des comparateurs en ligne. Rapprochez-vous également de courtiers spécialisés pour mettre toutes les chances de votre côté.

A propos de l'auteur

julien delarche

Julien Delarche

Philosophe de par sa formation, c'est la voie du journalisme que Julien a choisi pour sa carrière. Ses thématiques de prédilection : Finance, économie et investissement.

Dites nous ce que vous en pensez !