Crédit

Crédit immobilier 2022 : une année qui commence dans les meilleures conditions

Crédit immobilier une année 2022 qui commence dans les meilleures conditions

Pour financer un projet d’investissement immobilier, souscrire à un crédit reste alors l’une des solutions les plus prisées par les épargnants. D’ailleurs, l’année 2021 fut très favorable pour ces derniers, surtout après un allègement des contraintes liées au Covid-19.

Cet éclaircissement semble se prolonger pour 2022 qui débute sous les meilleurs auspices. Néanmoins, quelques changements notoires devraient quand même survenir. Voici les informations essentielles à ce propos.

Des taux d’intérêt toujours assez bas

Prêt immobilier ce qui changera au 1er janvier 2022 pour obtenir un crédit

Depuis maintenant plus d’une année, les taux d’intérêt pour les emprunts immobiliers n’ont cessé de baisser pour atteindre des niveaux historiquement bas. En effet, certains établissements financiers ont accordé des crédits à moins de 1 %. La tendance est donc en train de se poursuivre actuellement. Les investisseurs devraient alors profiter du contexte pour concrétiser leur achat.

Selon les barèmes sortis par les associations de banques et de courtiers, la moyenne nationale tournerait encore autour de 0,75 % à 1 %. Ce sont effectivement les références pour un prêt d’une durée de 15 ans. Évidemment, plus le délai de remboursement sera élevé, plus la facture totale gonflera également. Pour en profiter, il sera néanmoins nécessaire de remplir aux différentes conditions d’éligibilité et de solvabilité recherchées par les créanciers. Avec un dossier solide, les taux ne dépasseront pas les 1 % même pour un contrat de 25 ans.

Entrée en vigueur de nouvelles règles

Quelques mesures ont en effet été prises pour limiter les risques de surendettement qui devient un fléau de plus en plus récurrent. Ainsi, une loi devrait entrer en vigueur et interdire les souscripteurs de prolonger les délais de remboursement à plus de 25 ans. De plus, plus aucun crédit ne sera accordé aux foyers ayant un taux d’endettement qui dépasse les 35 %.

C’est une petite révolution qui met donc fin aux fameux prêts immobiliers qui s’étalaient sur 30 ou 35 ans. Ce renforcement des conditions d’octroi pourrait potentiellement en décourager certains, cependant, il est possible de faire partie des cas exceptionnels. En effet, un dossier sur cinq va pouvoir bénéficier d’une dérogation spéciale.

Un marché immobilier dynamique

Un marché immobilier dynamique

Le contexte favorable actuel du marché de l’immobilier est l’une des raisons qui poussent les banques à ne pas relever les taux d’intérêt. En effet, c’est un secteur qui s’inscrit toujours dans une bonne dynamique surtout en cette période de relance économique. Les emprunteurs ne devront pas manquer de belles opportunités pour se lancer dans un investissement locatif ou même pour l’achat d’une résidence secondaire. Il suffit juste d’apporter les bonnes garanties afin d’être sûr d’obtenir un financement.

Bref, les premières semaines de 2022 semblent donc présager une année intéressante pour les particuliers qui souhaitent souscrire à un crédit immobilier. Malgré les nouvelles règles en vigueur, une grande majorité de Français pourront en profiter, à condition d’être éligibles.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !