Crédit

Crédit immobilier : Focus sur le prêt hypothécaire (Simulation de crédit en ligne)

crédit hypotheque
5 minutes de lecture

Vous voulez acheter un appartement, une maison ou une faire construire une maison, mais pour cela vous devez emprunter et bien entendu souscrire à un crédit immobilier. Quelles sont les démarches, comment obtenir un bon crédit, quelles sont les solutions hypothécaires les plus adaptées, que représente un emprunt et ses frais ? Toute une série de questions que cet article abordera, afin de mieux vous aider à trouver la meilleure solution de crédit immobilier.

Liste des meilleurs taux immobilier actuel : Juin 2019

 

Qualité du taux

Sur 10 ans

Sur  15 ans

Sur 20 ans

Sur 25 ans

Bon0,991,221,371,58
Très bon0,700,951,151,35
Le meilleur taux0,501,220,931,12

Faire une demande en ligne

Faites votre simulation en ligne gratuitement avec Fortuneo en cliquant ci-dessous

Focus sur le crédit immobilier hypothécaire

Le prêt hypothécaire est un contrat entre une institution (banque) et une autre personne (débiteur). Le but du contrat est de déterminer certaines conditions pour l’octroie d’une somme d’argent à cette personne, qui s’engage à la rembourser.

Les conditions déterminent la durée de remboursement, le taux d’intérêt appliqué pour le prêt (hé oui ce n’est pas gratuit). Lorsque l’octroie du prêt est accordé, vous jouissez à cent pour cent de votre bien, mais les conditions déterminent également, les règles appliquées en cas de non respect de l’engagement du débiteur. Si le remboursement n’est pas effectué suivant les règles établies, l’institution pourra vendre le bien pour récupérer la somme prêtée. C’est le principe de l'hypothèque.

a) L’intérêt appliqué pour le prêt

L’institution qui vous prête la somme d’argent nécessaire pour votre projet, vous offre un service qui n’est pas gratuit. C’est ce qu’on appelle l’intérêt. Donc quand on parle d’un taux d’intérêt de 5%, cela signifie que si vous emprunter cent milles euros, vous devrez payer cinq milles euros d’intérêt par an à cette institution en contrepartie. En plus du capital demandé, bien entendu.

Le remboursement du prêt : Le remboursement du capital et de l’intérêt, s’effectue bien souvent par des mensualités, soit fixes, soit variables. De même, la durée pourra être fixe ou variable:

Le prêt à taux fixe : le taux reste identique pendant toute la période de remboursement et on donc les mensualités le resteront également. Par ex : vous payerez 400€/mois pendant 20 ans. Il est sans surprise et vous savez dès le départ dans quoi vous sous êtes engagés. Si le taux monte ou descent, vous en subirez jamais les fluctuations.

Le prêt à taux variable : ici votre taux va varié pendant toute la période du prêt.

Si le taux monte : soit les mensualités vont augmenter ou soit la durée va augmenter. Si le taux diminue, les mensualités vont diminuer ou soit la durée va diminuer.
Mais de nos jours, ce genre de prêt est révisable soit annuellement, soit déterminé avec votre banque tous les 2ans, 3ans, 5ans,… cela dépendra des possibilités offertes et du risque que vous êtes prêt à prendre.

De plus, le taux est bien souvent plafonné pour qu’il ne continue pas à augmenter indéfiniment. On dit alors qu’il est capé, il peut, par rapport à l’indice du contrat, soit augmenter de 1%,2%,3%,… ou même diminuer.

Le taux sera révisé de cette manière à chaque date anniversaire ou à une période déterminée, tous ces critères seront stipulés dans votre contrat de prêt, à vous de le négocier avec un courtier ou votre banquier.

Le capital est remboursé de différente manière :

  • Soit le capital est remboursé en une seule fois à la fin du prêt, et on paie un intérêt sur la totalité du capital. C’est un remboursement à terme déterminé.
  • Soit on paie des mensualités, une partie du capital et une partie des intérêts. C’est le remboursement par mensualités constantes.
  • Soit on paie une partie constante de capital et on paie un intérêt en fonction du capital qui reste à chaque fois. L’intérêt diminue sur la période. C’est remboursement par tranches constantes de capital.

b) Comprendre les frais d'acquisition

La plus grande partie des ces frais consiste en taxe que perçoit l’état. Cette partie correspond à 6% du prix demandé.

  • Une partie fixe (les émoluments) et réglementée est perçue par le notaire pour sa rémunération personnelle.
  • Les impôts collectés par le notaire puis reversés à l’Etat et aux collectivités locales
  • Les « débours » qui servent notamment à la rémunération du conservateur des hypothèques

c) Quels sont les frais additionnels au crédit hypothécaire ?

Lorsque que l’on contracte un prêt hypothécaire, il faut tenir compte, également, des différents frais qui s’y rajoute, comme :

  • La taxe de publicité foncière, coûte 0,615 % du montant total du prêt.
  • Les frais d'hypothèque s'élèvent plus ou moins à 2 %.
  • Les frais de la mainlevée s'élèvent à environ 0,7 %.(lorsque l’on met un terme au prêt de manière anticipée, en remboursant la somme empruntée).
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut