Crédit

Crédit immobilier : la hausse des taux se profile pour 2022

Crédit immobilier la hausse des taux se profile pour 2022

Les taux des crédits immobiliers continuent de battre des records, et ce, depuis 2016. Ils poursuivent leurs tendances haussières en 2021. D’après un rapport du courtier Meilleurstaux.com, la remontée des taux devrait se profiler pour 2022. Le point sur Enquete-Debat.fr !

Des taux de crédits immobiliers exceptionnels en 2021

Quelle banque propose le meilleur taux immobilier Meilleurstaux.com a publié son 32e observatoire du crédit immobilier le 19 octobre 2021. Les chiffres dévoilés par ce courtier en ligne sont éloquents. En effet, les taux de crédits immobiliers sont toujours exceptionnels et battent les précédents records de 2019. Le courtier a constaté une baisse de 40 points de base sur un an.

Toujours selon le rapport du courtier en ligne, les taux d’emprunt sont inférieurs à 1 %, soit 0,78 % et 0,96 % en octobre 2021 pour des durées respectives de 15 et 20 ans. Ils montent légèrement à 1,16 % pour les crédits sur 25 ans.

D’autre part, Meilleurstaux.com a observé des taux inférieurs à 2 % depuis 2016. Ils sont donc restés en dessous de ce seuil pendant 5 années. En 2021, 30 % des offres actuelles n’excèdent pas 1,10 % pour des emprunts d’une durée de 20 ans. Pour rappel, il s’agit de la durée la plus répandue.

Le coût des crédits immobiliers a été divisé par deux en cinq ans

Les taux de crédits immobiliers enregistrent de nouveaux records en 2022. Le rapport du courtier Meilleurstaux.com confirme la poursuite de cette tendance haussière pour 2022. Il a également observé une réduction du coût du crédit en 2021. Plus concrètement, il a été divisé par deux environ en cinq ans.

Le courtier a comparé le salaire nécessaire pour emprunter entre 2015 et 2021. Il a ainsi pu constater un contraste notable. En 2021, les banques exigent un revenu mensuel (salaire net) de 2 800 € pour obtenir un crédit de 200 000 €, contre 3 200 € en 2015. Selon le rapport du courtier, le coût du crédit était estimé à 38 978 € en 2016, contre 20 749 € en 2021. Visiblement, il a été divisé par deux en l’espace de 5 ans.

Afin de bénéficier des taux records des crédits immobiliers, les épargnants doivent respecter les règles du HCSF (ou Haut Conseil de Stabilité Financière). Il recommande aux banques et autres établissements de crédit d’imposer un taux d’endettement maximal de 35 % (assurance comprise). Le HCSF recommande également une durée maximale de 25 ans (pour l’ancien) et 27 ans (pour le neuf).

Découvrez les taux de crédit immobilier des banques en ligne suivantes :

Quelles conséquences pour les acquéreurs immobiliers ?

Quels sont les banques en ligne les moins chères en 2020La hausse généralisée des taux de crédits immobiliers engendre des conséquences financières plus ou moins profitables pour les acheteurs. Selon le rapport du courtier Meilleurstaux.com, ils peuvent désormais acquérir des biens moins grands. Ils gagnent ainsi plus d’argent et disposent de plus d’épargne. En raison, pour compenser le manque à emprunter, il faut plus d’apports nécessaires.

Le courtier a conclu dans son observatoire que la remontée (légère) des taux pourrait être inévitable. Et cela entraînerait des risques non négligeables :

  • Un endettement maximum atteint plus rapidement
  • Un taux d’usure totalement déconnecté

Dernier point souligné par le courtier dans son rapport : une hausse des taux liée à la libération de l’assurance emprunteur.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !