Crédit

Le Prêt à Taux Zéro a été rétabli dans deux zones. Lesquelles ?

Le Prêt à Taux Zéro a été rétabli dans deux zones. Lesquelles ?

Le Prêt à Taux Zéro ou PTZ est l’une des aides financières accordées par l’État à certaines catégories de personnes. Bien évidemment, seuls les ménages éligibles au PTZ peuvent en bénéficier. Le gouvernement a annoncé dans un récent communiqué que le PTZ a été rétabli dans deux zones. Lesquelles ?

Le Prêt à Taux Zéro a été étendu aux zones B2 et C

Le Prêt à Taux Zéro a été étendu aux zones B2 et C

Il a été récemment publié dans un communiqué de presse que les habitants des zones B2 et C peuvent désormais bénéficier du PTZ.

Bien entendu, les conditions d’éligibilité à remplir restent inchangées pour 2020. Le point le plus important à retenir, c’est que le Prêt à Taux Zéro a été étendu jusqu’au 31 décembre 2023. Il n’est donc pas encore tard pour faire une demande de prêt immobilier à taux zéro. Les zones B2 et C concernent les villes moyennes et les secteurs ruraux.

Il est tout à fait possible de faire une demande de Prêt à Taux Zéro sur Internet. Il suffit de visiter un site web dédié à cet effet et de remplir le formulaire qui s’y trouve.

À noter que seuls les établissements financiers signataires d’une convention avec l’État peuvent proposer le PTZ à leurs clients. Une vérification de solvabilité de chaque demandeur sera effectuée avant tout octroi de crédit. Les retards et les défauts de paiement sont des éléments pouvant bloquer l’accès à un Prêt à Taux Zéro.

À qui s’adresse le Prêt à Taux Zéro ?

À qui s’adresse le Prêt à Taux Zéro 

À titre de rappel, le Prêt à Taux Zéro est une aide financière accordée par l’État. Plus concrètement, il s’adresse particulièrement aux personnes désireuses d’accéder à la propriété. En d’autres mots, celles qui sont déjà propriétaires de leur domicile ne peuvent pas bénéficier du PTZ.

Inutile de rappeler que le PTZ est un prêt immobilier. Il est généralement utilisé pour alléger le coût de la construction de sa future résidence principale. Mais celle-ci doit être implantée dans l’une des zones éligibles au PTZ. Le Prêt à Taux Zéro peut aussi servir à financer une partie de l’achat d’un logement (en vue de sa première occupation). Vous pouvez faire une simulation de prêt immobilier en ligne à tout moment.

Bon à savoir

Le Prêt à Taux Zéro peut être complété par d’autres prêts pour financer la totalité de l’opération (acquisition immobilière en général). Les principaux prêts complémentaires au PTZ sont les suivants :

  • Prêt Action Logement
  • Prêt épargne logement
  • Prêt d’accession sociale (PAS)
  • Prêt conventionné
  • Prêt immobilier bancaire

Évidemment, il vaut mieux faire une simulation de PTZ en ligne avant toute prise de décision. L’idéal serait de recourir aux services d’un expert en crédit immobilier pour mettre toutes les chances de son côté. La bonne nouvelle, c’est que les frais de dossier et les frais d’expertise sont inexistants avec le PTZ.

Faire sa simulation en ligne

Quelles sont les conditions d’éligibilité au PTZ en 2020 ?

D’un point de vue logique, tout le monde n’est pas éligible au Prêt à Taux Zéro, car les conditions à remplir sont strictes :

  • La propriété acquise (ou construite) à l’aide du PTZ doit avant tout être déclarée comme sa résidence principale. Cela doit être effectué au plus tard 1 an après l’achat du logement (ou la fin des travaux).
  • Une maison achetée à l’aide d’un PTZ doit rester inoccupée pendant les 6 mois suivant le versement du prêt.
  • Les établissements de crédit (signataires d’une convention avec l’État) vérifient toujours les ressources du demandeur de prêt avant de lui accorder un PTZ. Il y a en effet un certain montant plafond établi selon les charges et la zone d’implantation de son futur logement (zone 1 bis et A, zone B1, zone B2 et zone C).
  • La dernière condition à remplir pour bénéficier du PTZ est que l’emprunteur ne doit pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux années précédant le prêt. Mais dans certains cas exceptionnels, il est possible d’échapper à cette réglementation. Si le propriétaire est le seul détenteur de l’usufruit ou de la nue-propriété de sa résidence principale en cas de démembrement, il peut bénéficier d’un PTZ.

Concrètement, toute personne ayant son domicile fiscal en France peut faire une demande de PTZ. Si l’emprunteur a déjà été propriétaire de sa résidence principale, il peut toujours en bénéficier au cas où l’un des occupants du logement est en situation de handicap (avec présentation d’une carte d’invalidité de 2e ou 3e catégorie). Idem pour les propriétaires d’une maison victime d’une catastrophe naturelle (ou technologique).

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !