Crédit

Les bouleversements provoqués par la flambée des taux en 2022 expliqués en chiffres

Les bouleversements provoqués par la flambée des taux en 2022 expliqués en chiffres

La flambée des taux de crédit immobilier en 2022 provoque des bouleversements non négligeables. Mais cela n’empêche pas les projets d’avancer. En effet, 393 254 dossiers de demandes de financement ont été reçus depuis le début de l’année 2022, selon l’Observatoire du crédit immobilier du courtier Meilleurtaux.

Un taux moyen de 1,85 % pour un crédit immobilier sur 20 ans

Les chiffres publiés par Meilleurtaux sont éloquents : 1,85 % de taux moyen proposé aux emprunteurs pour un crédit sur 20 ans en juillet dernier. Visiblement, c’est un scénario un peu similaire à celui de 2016. Date à laquelle le taux moyen s’établissait à 1,83 %. Il n’existe plus de taux inférieur à 1,70 % pour un crédit sur 20 ans. Plus de la moitié des barèmes dépassent les 1,90 %.

Habitués à voir des taux avoisinant les 1 %, les emprunteurs sont abasourdis. Néanmoins, les experts avancent que des taux autour de 2 % ne sont pas vraiment désavantageux, surtout dans un contexte d’inflation à plus de 5 %. Même la directrice de la communication de Meilleurtaux, Maël Bernier, partage cet avis.

78 € de mensualité supplémentaire par rapport à décembre 2021

En souscrivant un crédit de 200 000 €, il vous faudra compter 78 € par mois de plus sur votre mensualité par rapport à un prêt contracté en décembre 2021. C’est l’une des conséquences de la flambée des taux  de crédit en 2022. Autrefois, il était possible d’emprunter à 1 % sur 20 ans. À titre de comparaison, cela correspondrait à une mensualité de 920 € hors assurance pour un crédit de 200 000 e.

En 2022, la mensualité s’établit à 998 € par mois compte tenu d’un taux moyen à 1,85 %. En décembre 2021, le coût du crédit était estimé à 20 749 €, contre 39 429 € actuellement. La différence reste notable : 18 680 €.

 

43 960 € d’apport moyen en 2022

Toujours selon les chiffres publiés par le courtier en ligne, le montant moyen d’un emprunt s’établit à 236 873 € sur une durée d’environ 21 et 7 mois. La flambée des taux permet ainsi d’obtenir 20 000 € supplémentaires en 2022 par rapport à 2021. En ce qui concerne l’apport moyen en 2022, il s’élève à 43 960 €. Il progresse ainsi d’environ 10 000 € par rapport à l’année précédente.

À cause de la flambée des taux, les emprunteurs sont contraints de fournir un effort supplémentaire pour s’approprier la même surface espérée quelques mois plus tôt. Bien entendu, certains primo-accédants pourront bénéficier de l’aide (financière) de la famille. N’oublions pas que le seuil de taux d’endettement autorisé est fixé à 35 % par le HCSF.

A propos de l'auteur

julien delarche

Julien Delarche

Philosophe de par sa formation, c'est la voie du journalisme que Julien a choisi pour sa carrière. Ses thématiques de prédilection : Finance, économie et investissement.

Dites nous ce que vous en pensez !