Crédit

Les conditions d’accès au crédit immobilier s’assouplissent en France

Les conditions d'accès au crédit immobilier s'assouplissent en France

Décidément, le marché du crédit immobilier français a connu d’importants bouleversements ces derniers mois. Après un durcissement drastique en 2020, les conditions d’emprunt semblent finalement s’assouplir…

À vrai dire, l’assouplissement des conditions d’accès au crédit immobilier en 2021 a déjà été officialisé au mois de décembre 2020. C’est Bruno Le Maire lui-même, Ministre de l’Economie et président de la HCSF (Haut Conseil de Stabilité Financière) qui l’a annoncé.

Ce scénario était pourtant impensable il y a encore quelques mois de cela. Pour rappel, le HCSF avait recommandé aux banques de durcir les règles permettant d’accéder au crédit immobilier en janvier 2020.

Et bien, visiblement, l’autorité chargée de la surveillance du système financier est revenue sur sa décision… Mais qu’est-ce qui explique ce revirement de situation exactement ? Quelles seront donc les nouvelles conditions à remplir pour obtenir un crédit immobilier ? Peut-on donc dire qu’il sera plus facile d’emprunter en 2021 ? Nous essayerons de répondre à toutes vos questions à travers cet article.

Pourquoi les conditions pour obtenir un prêt immobilier s’assouplissent en 2021 ?

Crédit immobilierSi le HCSF a décidé d’alléger les conditions d’emprunt en 2021, c’est surtout pour redynamiser le marché qui a été mis en l’arrêt en 2020. Il faut savoir que depuis que les conditions d’octroi des crédits immobiliers se sont durcies, les cas de refus se sont multipliés. Selon les estimations, le nombre de dossiers refusés a pratiquement doublé en moins d’un an.

En même temps, le nombre de nouvelles demandes a aussi fortement baissé. Et comme vous pouvez l’imaginer, la crise du Coronavirus n’a pas non plus arrangé les choses… Les professionnels de l’immobilier ont alors décidé de faire pression auprès de la HCSF. Ce dernier a accepté de lâcher du lest et d’infléchir certaines de ces recommandations.

L’objectif du HCSF en 2021 sera donc d’aider les ménages à revenus modestes, mais plus spécialement les primo-accédants, à accéder plus facilement au crédit immobilier.

Conditions d’octroi du crédit immobilier : ce qui va changer pour les emprunteurs en 2021

Sachez que l’assouplissement des conditions d’emprunt se traduit par 2 grandes mesures. D’une part, il y a d’abord l’augmentation du taux d’endettement des emprunteurs à 35 %. Et d’autre part, il y a la prolongation de la durée maximale du crédit à 27 ans.

Le taux d’endettement passe à 35 %

Les nouvelles recommandations du HCSF pour 20201 vont désormais permettre aux banques de relever le taux d’endettement demandé aux emprunteurs de 33 à 35 %. On estime que cette hausse devrait permettre aux foyers les plus modestes d’emprunter beaucoup plus facilement qu’en 2020. Les primo-accédants pourraient alors devenir propriétaires et acquérir des biens même dans les endroits où les prix de l’immobilier restent encore très élevés.

La durée maximale du crédit prolongée à 27 ans

Le HCSF a également tenu à prolonger la durée maximale des crédits accordés à 27 ans au lieu de 25 ans. À noter que cette nouvelle mesure prend bien évidemment compte des 2 ans de différé d’amortissement qui interviennent notamment en cas de VEFA (vente en état futur d’achèvement). À compter du 1er janvier 2021, votre capacité d’emprunt sera donc calculé sur 25 ans et non pas 23 ans (+ les 2 ans de différé).

Le taux de dérogation passe à 20 %

Vous l’ignoriez sans doute mais les banques peuvent aussi dans certains cas déroger à ces deux principales mesures que nous venons de citer précédemment. En 2020, le taux de dérogation accordé aux établissements bancaires français était encore limité à 15 %. Et bien, le HCSF a décidé de rehausser ce taux à 20 % dans le cadre de l’assouplissement des conditions d’emprunt en 2021.

Crédit immobilier : est-il plus facile d’emprunter en 2021 ?

Crédit immobilierPour l’heure, il est peut-être un peu trop tôt pour évaluer l’impact de ces nouvelles recommandations sur le marché du crédit immobilier. N’oublions pas qu’en dépit de ces nombreux assouplissements, les banques restent encore très sélectives au niveau des dossiers des emprunteurs. De même pour les banques en ligne :

Elles continueront très certainement à privilégier les meilleurs profils, notamment ceux qui disposent d’une bonne capacité d’épargne et ceux qui fournissent un apport personnel.

Sachez également qu’il y a encore de nombreuses banques qui exigent encore des garanties (cautions, hypothèques, etc…) à leurs emprunteurs. Si nous avons donc un conseil à vous donner c’est de soigner votre dossier au maximum afin d’augmenter vos chances d’obtenir un prêt immobilier.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !