Crédit

Les nouvelles conditions d’octroi de crédit immobilier aux particuliers

Les nouvelles conditions d’octroi de crédit immobilier aux particuliers

Les conditions d’octroi de crédit immobilier ont été mises à jour en décembre 2020. Pour le dire plus simplement, elles sont devenues plus favorables et souples. Les détails.

Il a été décidé en décembre 2020 que les conditions d’octroi de crédit immobilier seront renouvelées en 2021. Il s’agit d’une annonce officielle publiée par le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF). Certainement, les nouvelles conditions d’éligibilité aux crédits immobiliers sont devenues plus profitables pour les particuliers.

Zoom sur les nouvelles conditions d’octroi de crédit immobilier aux particuliers en 2021

Découvrez les taux de crédit immobilier des banques en ligne suivantes :

Un taux d’endettement maximal de 35 %

Un taux d’endettement maximal de 35 %Les conditions d’octroi des crédits immobiliers ont été mises à jour pour la dernière fois en décembre 2019. Elles ont encore été renouvelées en fin d’année 2020. Ainsi, le taux d’endettement tolérable passe de 33 % à 35 %. Pour rappel, il s’agit de la capacité d’emprunt maximal d’un ménage, peu importe sa composition.

L’augmentation du taux d’endettement reste une excellente nouvelle pour les particuliers, notamment pour les primoaccédants. L’accès à la propriété devient plus facile. Le HCSF insiste sur un point : le coût de l’assurance de prêt entre obligatoirement dans le calcul du taux d’endettement des futurs emprunteurs.

Une durée de remboursement de crédit immobilier limitée à 25 ans

Depuis le début de l’année 2021, la durée de remboursement du prêt immobilier est limitée à 25 ans. Cerise sur le gâteau, deux années supplémentaires sont accordées à l’emprunteur. C’est un bonus qui concerne uniquement les crédits immobiliers destinés à l’achat ou à la construction d’une maison neuve.

Sous certaines conditions, les souscripteurs de crédits immobiliers destinés à l’acquisition de logements anciens nécessitant des travaux de rénovation (énergétique) peuvent bénéficier des deux années supplémentaires, soit 27 ans. Bien entendu, leur montant doit rester inférieur à 25 % du coût total de l’opération.

En ce qui concerne la marge de manœuvre des banques, il est passé de 15 % à 20 %, et ce depuis le début de l’année 2021. Elle s’applique uniquement aux acquéreurs immobiliers désireux de devenir propriétaires d’une résidence principale. Idem pour les primoaccédants.

Des taux crédits immobiliers toujours bas en avril 2021

De nouvelles conditions d’octroi plus souplesOn peut dire que les conditions d’éligibilité aux crédits immobiliers sont plus souples. D’ailleurs, les taux d’emprunt sont relativement bas. Cette tendance baissière a été constatée depuis le début de l’année 2021. Au cours du mois de février dernier, la baisse des taux oscillait entre 0,05 % et 0,25 %. Sur 15 ans, ils s’établissent à 1,05 %, contre 1,25 % sur 10 ans et 1,45 % sur 25 ans (Source : Banque de France).

Les nouveaux taux plafonds (ou taux d’usure) fixés chaque trimestre par la Banque de France sont en baisse en avril 2021. Sur 25 ans, le TAEG (Taux annuel effectif global) maximal s’établit à 2,6 %. Les banques ne peuvent pas proposer de nouveaux crédits immobiliers sur 15 ans au TAEG supérieur à 2,52 %. Il en va de même pour les crédits sur 25 ans au taux global dépassant 2,6 %.

En somme, les conditions d’octroi des crédits immobiliers ont été allégées. Les taux restent bas. Tous les paramètres sont réunis pour permettre aux particuliers d’accéder à la propriété sans trop s’endetter.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !