Crédit

Le recours à la médiation du crédit est de plus en plus sollicité sur les prêts garantis par l’État

Les nouvelles conditions d’octroi de crédit immobilier aux particuliers

Selon les derniers chiffres publiés par la Banque de France, le recours à la médiation du crédit gagne du terrain au second trimestre 2022. Elle est plus sollicitée sur les prêts garantis par l’État (PGE). Plus de détails ici !

La médiation du crédit de plus en plus sollicité sur les PGE au 2ème trimestre 2022

Au 2ème trimestre 2022, une hausse des recours à la médiation du crédit a été constatée par la Banque de France. N’oublions pas qu’il s’agit d’une solution dédiée aux entreprises tricolores. Les dossiers reçus sur cette période concernent notamment des restructurations de prêts garantis par l’État (PGE).

Toujours selon les données de la Banque de France, 803 dossiers éligibles à la médiation du crédit ont été reçus au T2 2022, contre 645 au T1 2022. On dénombre 272 dossiers relatifs aux PGE sur cette période, contre 32 auparavant.

Notons toutefois que le nombre de dossiers éligibles à la médiation du crédit sur le 1er semestre 2022 reste inférieur à celui de 2021 sur la même période. En effet, 1 448 dossiers ont été reçus sur les 6 premiers mois de l’année 2022, contre 2 723 en 2021.

Au cours du 1er semestre 2022, environ 56 % des sollicitations sont intervenues après des refus d’octroi de nouveaux financements bancaires. Les demandes de restructuration de PGE représentent 19 % des sollicitations sur cette période.

 

Quels sont les secteurs les plus concernés par la médiation de crédit ?

D’après les chiffres dévoilés par la Banque de France, les recours à la médiation au T2 2022 proviennent du secteur de la construction et de l’hébergement/restauration. Liés aux PGE, ils représentent respectivement 36 % et 17 % des sollicitations.

Notons que le remboursement de plus de 288 000 PGE a déjà débuté au second trimestre 2022. La Banque de France estime que la médiation du crédit reste peu sollicitée à ce stade. Elle avance également que les PGE ont été remboursés sans difficulté particulière au 2ème trimestre 2022. Quoi qu’il en soit, les effets de la crise ukrainienne peuvent changer la donne, surtout au niveau de la trésorerie des entreprises françaises.

Les entreprises du secteur de la construction et de l’hébergement/restauration ont donc eu recours à la médiation liée à des PGE au second trimestre 2022. 89 des demandes relatives aux PGE ont déjà fait l’objet d’un accord de restructuration.

Elles représentent environ 30 % des sollicitations. Souvent, un étalement de 4 ans du PGE est associé à ces demandes. Et cela prend en compte la restructuration des autres crédits souscrits par l’entreprise concernée. La moitié des dossiers reçus sont encore en cours de médiation. Les autres ont été réorientés pendant la phase de médiation. 11 % des dossiers se sont, malheureusement, soldés par un échec à conclure un accord.

A propos de l'auteur

julien delarche

Julien Delarche

Philosophe de par sa formation, c'est la voie du journalisme que Julien a choisi pour sa carrière. Ses thématiques de prédilection : Finance, économie et investissement.

Dites nous ce que vous en pensez !