Crédit

Voici comment demander un prêt relais et négocier son taux !

Voici comment demander un prêt relais et négocier son taux

Les investisseurs immobiliers et les propriétaires de biens en France connaissent parfaitement le fonctionnement du prêt relais. Il arrive à tout le monde d’oublier certains détails, surtout après quelques années. Les plus jeunes sont souvent perdus quand il s’agit de demander et de négocier un prêt relais. Justement, voici comment bien s’y prendre en 2022 !

L’essentiel à retenir sur le prêt relais

Le prêt relais est tout simplement une solution de financement proposée par certaines banques. Il correspond à une avance partielle de trésorerie sur la vente d’un bien immobilier. La somme d’argent accordée par la banque permet de financer un nouveau logement suite à la vente d’un autre. Le prêt relais s’adresse donc à tout porteur de projet d’achat-revente d’un bien immobilier. Il doit être remboursé au bout de 12 ou 24 mois au moment de la vente de son logement actuel.

En réalité, le prêt relais est considéré comme un crédit à courte durée. En raison, la durée du remboursement ne peut dépasser 24 mois. Le principe reste simple à appréhender : acheter un autre bien sans attendre la vente de l’ancien.

Le prêt relais peut prendre deux formes différentes :

  • Le relais sec.
  • Le relais adossé.

Le prêt relais sec couvre l’intégralité de l’acquisition, et la somme empruntée doit être remboursée à l’issue de la vente immobilière. Autrement, c’est le prêt relais adossé qui entre en jeu. Dans l’hypothèse où la vente de son bien ne suffit pas pour couvrir le nouvel achat, le prêt relais doit être complété par un crédit immobilier classique. L’avantage réside dans la possibilité d’opter pour un remboursement anticipé partiel de son crédit immobilier sur le nouveau bien. Bien entendu, si les sommes récoltées sont insuffisantes, cette option sera supprimée automatiquement.

Les étapes pour faire une demande de prêt relais et négocier son taux

Les démarches pour obtenir un prêt relais ne sont pas contraignantes, contrairement aux idées reçues. La première étape consiste à évaluer la valeur du bien actuel. Rendez-vous auprès d’une agence immobilière pour obtenir des informations concrètes. Il faudra également prendre en compte le capital restant dû du crédit immobilier en cours.

Les étapes pour faire une demande de prêt relais et négocier son taux

D’autres critères entrent en ligne de compte comme le type de bien à vendre (ancien ou neuf). Idem pour le montant du bien à acheter et celui du bien à céder. L’apport personnel peut aussi changer la donne. D’où la nécessité de faire une simulation de prêt relais. Des outils en ligne permettent de simuler rapidement le montant de son prêt relais. L’intervention d’un courtier en crédit immobilier sera d’une grande aide.

Maintenant, il ne reste plus qu’à constituer son dossier de demande de prêt relais. Il est vivement conseillé de solliciter l’intervention d’un expert du crédit immobilier. De quoi accélérer tout le processus. Le dossier doit être solide. C’est pourquoi il faut fournir :

  • Un mandat de vente d’une agence immobilière.
  • Un titre de propriété.
  • Des justificatifs de ressources (avis d’impositions, 3 derniers bulletins de salaire, copie d’un contrat de travail, etc.).
  • Des relevés bancaires.
  • Des tableaux d’amortissement de ses prêts en cours.

Pour rassurer davantage son banquier, il suffit de lui transmettre un compromis de vente. Il devient ainsi possible d’accélérer le processus d’obtention du crédit relais.

En général, le taux d’un prêt relais est plus important par rapport à celui des crédits classiques. Il s’agit d’une différence de 0,10 % à 0,30 % par rapport au barème des taux classiques. En faisant jouer la concurrence, il est tout à fait possible d’obtenir le meilleur taux. Il suffit de passer par un courtier en crédit immobilier. Pour alléger ses mensualités, il faudra rembourser par anticipation son prêt principal sans avoir à régler des pénalités. Une fois le bien revendu, le crédit soldé, il ne reste plus qu’à affecter l’éventuel surplus à son nouveau crédit.

A propos de l'auteur

Julien Delarche

Philosophe de par sa formation, c'est la voie du journalisme que Julien a choisi pour sa carrière. Ses thématiques de prédilection : Finance, économie et investissement.

Dites nous ce que vous en pensez !