L’Ouragan Irma continue de faire des ravages

2 minutes de lecture

Saint-Martin et Saint-Barthélemy dans l’œil du cyclone

Après s’être effondré sur la Guadeloupe, l’ouragan Irma continue de progresser au-dessus des Antilles. C’est ainsi que les îles Saint-Barthélemy et Saint-Martin ont été placées sous alerte violette face à l’arrivée du cyclone. Les deux îles françaises sont en effet en plein dans l’œil du cyclone ; qui crée une accalmie pendant quelques temps… mais annonce le passage de l’autre moitié de la tempête.

Les habitants des îles, malgré leur réticence à s’enfermer chez eux, sont priés par les autorités de se confiner et de ne pas sortir en attendant que l’ouragan Irma traverse les îles. Le Ministère de l’Intérieur diffuse d’ailleurs un bulletin appelant à respecter certaines consignes. Il est ainsi conseillé de consolider les portes, y compris celles à l’intérieur du domicile, et de s’éloigner de toutes ouvertures (fenêtres, véranda, balcon, etc.).

Avec des vents en moyenne à 285km/h et des rafales frôlant les 350 km/h, le Ministère insiste d’ailleurs sur un point crucial : si la tempête semble se calmer, il ne faut pas pour autant sortir, le cyclone n’était pas encore intégralement passé. De nouvelles communications et prévisions auront lieu très régulièrement tout au long du passage ; soyez donc sûr de rester à l’écoute !

Pour se faire une idée précise de la puissance et de la taille de l’ouragan Irma, il convient de le ramener à la taille de l’Hexagone. Avec un œil du cyclone au cœur de la France, l’ouragan Irma ne laisserait vraiment de serein que la Bretagne, la Normandie, ainsi que les extrémités sud et nord du territoire.

Quelle situation pour les autres îles ?

ourgan irma recommandation prefecture guadeloupe

Survolant actuellement le nord des Antilles, l’ouragan Irma pourrait bien toucher d’autres îles. Si la Guadeloupe était concernée à ses débuts, le Ministère a néanmoins décidé de lever l’alerte rouge, second niveau le plus élevé. L’ouragan s’est en effet déplacé vers l’ouest-nord-ouest à 22km/h, permettant à la Guadeloupe de respirer davantage.

Reste toutefois la Martinique, où la mer s’avère particulièrement dangereuse avec de forts courants et une agitation toute particulière des eaux. Il convient donc de rester protégé sur les terres au maximum, et de consolider tant que faire se peut les habitations.

Plus tôt, dans la matinée, l’île de Garuda avait été touchée par le cyclone des Antilles. Cela a d’ailleurs poussé la ministre des Outre-mer à faire une déclaration à 13h40, déplorant les dégâts « déjà importants » provoqués par l’ouragan maintenant de catégorie 5.

L’Ouragan Irma continue de faire des ravages
5 (100%) 1 vote

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques, j’écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *