Economie et Finance

100 euros d’aide avec la prime inflation sous ces conditions

100 euros d'aide avec la prime inflation sous ces conditions

La prime inflation fait beaucoup parler d’elle ces derniers mois. Rappelons que c’est une aide d’urgence souhaitée par la Première ministre Elisabeth Borne. Concrètement, qui peut en bénéficier en 2022 ?

Petit rappel sur les conditions d’octroi de la prime inflation de 100 €

La prime inflation aussi appelée prime exceptionnelle de rentrée est dédiée aux ménages les plus modestes. D’un montant de 100 €, elle permet notamment de renforcer le pouvoir d’achat des français. Bien entendu, il y a un certain nombre de conditions à remplir :

  • Être bénéficiaire des minimas sociaux à l’instar de l’APL, l’AAH, le RSA ou encore de l’Aspa
  • Être allocataires de l’ALF
  • Être étudiants boursiers
  • Être bénéficiaires de l’ASS.

Il suffit donc de remplir l’une de ces conditions pour toucher cette prime exceptionnelle de rentrée. Le montant de cette aide est généralement fixé à 100 € plus 50 € par enfant à charge supplémentaire. Dans son dossier de presse, l’exécutif signale que cette prime inflation s’élèvera à 200 € pour un foyer avec deux enfants à charge.

Les dates à retenir pour le versement de cette prime exceptionnelle

10,8 millions de foyers sont concernés par cette prime inflation en 2022. La majorité des bénéficiaires devraient avoir déjà touché leur prime le 15 septembre dernier. Le versement de l’aide d’urgence est prévu pour le 27 septembre 2022 pour les bénéficiaires de l’allocation solidarité spécifique (ASS). Les allocataires de l’ASPA, quant à eux, doivent attendre mi-octobre pour recevoir leur prime (via un virement automatique).

Si vous êtes bénéficiaire de la prime d’activité, vérifiez bien votre compte autour du 15 novembre 2022. Normalement, un virement automatiquement de 28 € plus 14 € par enfant à charge devrait y être effectué à cette date. En somme, la date de versement de la prime inflation dépend du statut des bénéficiaires.

En ce qui concerne les organismes payeurs de la nouvelle prime inflation, aucune déclaration officielle n’a pas encore été effectuée. Rappelons que la première prime inflation a été versée par la Caf et le Pôle Emploi. 38 millions de français ont pu bénéficier de cette aide en début d’année.

Les experts s’accordent à dire que la Caf versera la nouvelle prime inflation aux bénéficiaires des minimas sociaux, Pôle Emploi pour les demandeurs d’emploi, le Crous pour les étudiants boursiers, l’État pour les fonctionnaires, la CNAV pour les retraités, l’Urssaf pour les indépendants et l’employeur pour les salariés.

Notons que les bénéficiaires du RSA sont éligibles à la nouvelle prime inflation. De plus, leur allocation va progresser de 4 % grâce à la loi sur le pouvoir d’achat.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !