Economie et Finance

Assurance-vie : les fonds en euros sont-ils toujours un abri sûr ?

Assurance-vie : les fonds en euros sont-ils toujours un abri sûr ?

Les épargnants qui ont opté pour un placement dans des unités de compte sont aujourd’hui dans un sacré embarras alors que la bourse s’est effondrée. La question se pose alors si ceux qui ont préféré être fidèles aux fonds en euros ont fait le bon choix. Mais la crise sanitaire actuelle semble ne vouloir épargner personne.

Fonds en euros : des changements à prévoir

Les fonds en euros sont censés garantir un support financier aux contrats d’assurance-vie. C’est d’ailleurs l’un des principaux facteurs de leur succès. Et il s’agit réellement d’un pilier, voire même de l’organe principal qui fait vivre l’assurance-vie. Mais en ces temps de crise, beaucoup s’inquiètent quant à la qualité de ce placement et à sa fiabilité. De nombreux indicateurs montrent qu’il y a vraiment un souci, car tous les voyants sont au rouge. Mais malgré cela, les fonds en euros ne sont pas totalement à la rue, parce qu’ils ont encore plus d’un tour dans leur sac.

Cependant, des doutes sont également relevés quant à la solvabilité des assureurs. Il ne s’agit pas seulement d’une crise sanitaire, c’est toute l’économie du monde, dont les marchés financiers, qui en subit les conséquences. Les contrats d’assurance-vie sont donc, eux aussi, en danger, car les fonds en euros ne sont pas correctement renfloués.

Il faut noter que les banques en ligne proposent des contrats d’assurance vie plus souples, plus rentables avec des frais réduits. Pour en profiter, vous pouvez consulter les fonds en Euros proposées par :

Sursis pour les fonds en euros

Sursis pour les fonds en euros

Les fonds en euros ne sont donc pas ce qu’il y a de plus idéal pour une épargne sécurisée. Le livret A, par exemple, est à 0,75 %, et celui du PEL à 1 %.

Ces taux sont bien évidemment dérisoires, et en plus, c’est le pouvoir public qui les maintient à ce niveau, et cela, de manière plutôt artificielle. Les compagnies d’assurance ne peuvent pas investir correctement à cause de nombreux facteurs indépendants de leur volonté.

Et même si les fonds en euros sont les plus épargnés des placements, ils sont quand même très impactés.

Rendements au plus bas

La pandémie de Coronavirus actuelle n’a fait qu’accentuer une crise qui a déjà pris racine depuis un certain temps. Il suffit de constater les sommes qui rentrent dans le portefeuille des assureurs qui ne peuvent plus faire mieux que 1%. Par conséquent, il leur sera difficile d’apporter un taux de rendement au-delà de ce même 1% pour leurs souscripteurs. Et encore une fois, ce n’est pas une situation qui vient d’apparaître. Cela a déjà commencé depuis quelques années. De 5,30 % au début des années 2000, en 2018, le taux de rendement est de 1,80 % et encore moins surement pour cette année 2020.

Les fonds en euros sont alors relativement plus sécuritaires que les unités de compte, par exemple, mais cela ne veut pas dire qu’il s’agit d’un bon placement. La crise actuelle n’épargne personne et tous les types de placements sont infectés.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !