Economie et Finance

Bourse mondiale en chute : inquiétudes des investisseurs face au coronavirus

corona-virus-ab
Bastien
Ecrit par Bastien

Pour rappel, le Coronavirus ou COVID-19 est apparu en Chine en décembre 2019. À l’heure actuelle, le nombre de morts s’élève à environ 3000, et le Coronavirus est déjà présent dans plus de 50 pays, y compris l’Italie, la France, l’Iran, la Corée du Sud, l’Australie, le Brésil et le Canada. C’est une situation très inquiétante pour les investisseurs internationaux. Effectivement, si les Bourses mondiales sont en chute libre actuellement, c’est en grande partie à cause du COVID-19.

Les Bourses mondiales sont en chute libre depuis la propagation du COVID-19 dans le monde

Les Bourses mondiales ont fortement chuté depuis la propagation du Coronavirus dans le monde, et la situation sur les marchés boursiers européens est encore pire que la crise financière de 2008. La Bourse de Paris enregistre des pertes comprises entre -3 à -3,94 %. Le marché boursier de Londres a chuté d’environ -3,5 % (contre -3,55 % pour Madrid et -3,75 % pour Amsterdam). En clair, les marchés boursiers européens ont chuté d’environ 10 % en l’espace de quatre jours (fin février 2020). C’est notamment le cas de l’indice boursier Euro Stoxx qui a enregistré une lourde perte de -9,6 % en une semaine.

En ce qui concerne la santé du marché boursier américain, elle n’est pas non plus bonne, et c’est en partie à cause de la propagation mondiale du Coronavirus. Le Dow Jones a baissé de 1 200 points en une journée à la fin du mois de février 2020. Plus concrètement, le plus ancien indice boursier du monde a chuté d’environ -3,56 % (contre -3,71 % pour le Nasdaq et -3,35 % pour la S&P). Dans les pays asiatiques, la situation est encore pire. Effectivement, l’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a perdu plus de 4 % au début de la dernière semaine du mois de février. Les Bourses de Shanghai et de Shenzhen ont d’ailleurs connu des pertes respectives d’environ 1,62 % et 2,09 %.

L’inquiétude des investisseurs en bourse est liée à la propagation rapide du COVID-19

Comme il a été mentionné plus haut, plus de 50 pays sont déjà touchés par l’épidémie du Coronavirus, et la liste des victimes continue de s’alourdir de jour en jour. Bien entendu, cette situation alarmante ne fait qu’amplifier l’inquiétude des investisseurs en bourse. Il convient de souligner que de nouveaux cas de COVID-19 ont été diagnostiqués aux États-Unis (environ une vingtaine). Jusqu’ici, deux Américains ont perdu la vie à cause de cette maladie mortelle. Si la propagation du COVID-19 n’est pas arrêtée, les Bourses mondiales pourraient enregistrer une chute encore plus conséquente. En tout cas, le Président Donald Trump a rassuré ses compatriotes concernant la propagation du Coronavirus aux États-Unis. Il est convaincu que rien n’est inévitable.

Le Coronavirus virus continue à se répandre dans le monde entier

Le Coronavirus a déjà fait 3000 morts à travers le monde depuis le début de l’année 2020. 100 nouveaux cas ont été diagnostiqués en France, et l’Italie compte 29 victimes. À l’heure actuelle, plus de 50 pays sont touchés par le COVID-19. Si l’épidémie du Coronavirus continue de gagner du terrain, elle pourrait se transformer en pandémie. Pour faire face à cette situation préoccupante, l’OMS a mis en place des mesures très strictes pour stopper la propagation de l’épidémie en question. Malheureusement, celles-ci ne sont pas suffisantes pour rassurer les investisseurs internationaux. Le CAC 40, l’indice boursier regroupant les 40 plus importantes capitalisations boursières françaises cotées à la Bourse de Paris, perdait environ 137 points à la fin du mois de février.

Dites nous ce que vous en pensez !