Economie et Finance

Comparer facilement ses frais d’assurance-vie en suivant ces conseils

Comparer facilement ses frais d'assurance-vie en suivant ces conseils

Il n’est pas toujours facile de comparer des contrats d’assurance-vie, surtout lors d’une première souscription. Ne vous inquiétez pas, vous pouvez distinguer facilement les meilleures offres en suivant nos conseils.

Utilisez un comparateur en ligne pour bien comparer les frais d’un contrat d’assurance-vie !

Vous trouverez un peu partout sur Internet des comparateurs d’assurance-vie. Des outils en ligne très pratiques, et surtout gratuits. Il suffit généralement d’y saisir :

  • Le montant du premier versement
  • Le montant des versements réguliers (mensuels)
  • Votre profil investisseur (prudent, équilibré ou dynamique).

D’autres informations personnelles doivent être saisies sur le comparateur en ligne :

  • Votre nom
  • Votre prénom
  • Votre date de naissance
  • Votre adresse
  • Votre code postal
  • Votre ville
  • Votre adresse email
  • Votre numéro de téléphone
  • Votre profession.

En quelques minutes seulement, le comparateur sélectionne les contrats les mieux adaptés à votre objectif. Il ne vous reste plus qu’à comparer les différents frais d’assurance-vie, exprimés en pourcentage. Les frais d’entrée sont librement fixés par les assureurs (jusqu’à 5 %). Idem pour les frais de gestion, prélevés chaque année (entre 0,5 % et 1 %).

Notons qu’un contrat d’assurance-vie s’accompagne toujours de frais d’arbitrage. Ils sont facturés uniquement en cas de modification des supports d’investissement. Cela concerne notamment les unités de comptes (UC) disponibles au sein des contrats multi-supports. La gratuité des frais d’arbitrage est parfois proposée par certains assureurs.

Il y a aussi les frais de sortie anticipée. Fixés librement et imposés par tous les assureurs, ils ne peuvent pas dépasser les 5 % de la valeur épargnée.

 

N’oubliez pas de comparer les différents modes de gestion possibles !

Les comparateurs en ligne d’assurance-vie sont multiples. Préférez les outils gratuits et sans engagement. Bien entendu, les informations données ne sont pas toujours détaillées. C’est pourquoi vous devez vous rapprocher d’un conseiller en gestion privée. Expérimenté et fiable, il élabore pour vous une stratégie d’allocations en UC adaptée selon vos objectifs.

Différents modes de gestion sont proposés par les assureurs. On distingue notamment :

  • La gestion libre
  • La gestion pilotée
  • La gestion profilée.

La première option est dédiée aux épargnants maîtrisant parfaitement les marchés financiers. Mais cela requiert beaucoup de temps et de patience. Inexpérimentés, les débutants se tourneront plutôt vers la gestion pilotée. La gestion du contrat et de l’ensemble des supports qui y sont rattachés est déléguée à des experts de la finance et de la bourse. Si vous hésitez entre les deux premières options, alors, la gestion profilée est faite pour vous. C’est un mélange de gestion libre et de gestion pilotée, mais d’une manière optimisée.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !