Economie et Finance

Crédit immobilier : bonne nouvelle pour les emprunteurs, les taux d’usure rehaussés

Crédit immobilier bonne nouvelle pour les emprunteurs, les taux d'usure rehaussés (2)

La Banque de France a annoncé que les taux d’usure appliqués dans le cadre des crédits immobiliers seraient rehaussés à compter du mois d’octobre 2020. C’est une nouvelle qui devrait sûrement ravir tous les emprunteurs, mais plus spécialement les foyers les plus modestes.

Sans surprise, les taux d’usure des emprunts immobiliers ont une nouvelle fois été rehaussés pour ce 4ème trimestre 2020. Pour rappel, le taux d’usure est le taux maximum à partir duquel les banques ne sont plus autorisées à prêter de l’argent.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce ne sont pas les banques qui fixent leurs taux d’usure mais plutôt l’Etat. A la base, le taux d’usure servait principalement à protéger les emprunteurs des éventuels abus que pourraient commettre certaines banques trop gourmandes.

Pour de nombreux experts, les taux de crédit immobilier pourraient même baisser encore un peu plus d’ici peu de temps. C'est notamment le cas des banques en ligne :

Mais le souci c’est que les taux d’usure appliqués par les banques sont souvent trop faibles. Cela empêche alors les foyers modestes d’accéder au crédit immobilier. Et oui, ces derniers n’ont pas forcément les moyens de se constituer d’apport personnel, ce qui les oblige à emprunter davantage. Heureusement que la Banque de France a décidé de faire évoluer la situation…

Les taux d’usure sont toujours en hausse !

Crédit immobilier : bonne nouvelle pour les emprunteurs, les taux d'usure rehaussés

En fait, ce n’est pas la première fois que les taux d’usure sont en hausse pour cette année 2020. L’annonce qui a été faite par la Banque de France le 1er octobre vient confirmer une tendance haussière qui a déjà été constatée ces derniers mois.

Entre le 2ème et le 3ème trimestre, le taux d’usure appliqué pour un crédit de plus de 20 ans est passé de 2,51 % à 2,57 %. Et bien, pour ce 4ème trimestre, la Banque de France a encore décidé d’augmenter ce taux à 2,68 %. Pour les crédits dont la durée est comprise entre 10 et 20 ans, les taux d’usure ont été réévalués à 2,52 % contre 2,40 % lors du 3ème trimestre 2020.

Evolution des taux d’usure des crédits immobiliers

Catégories de prêt

Taux d’usure T2Taux d’usure T3Taux d’usure T4

Evolution T3/T4

Moins de 10 ans

2,41 %2,39 %2,41 %0,02 %

Entre 10 et 20 ans

2,40 %2,40 %2,52 %0,12 %

Plus de 20 ans

2,51 %2,57 %

2,68 % 

0,11 %

Prêt à taux variable2,27 %

2,28 %

2,41 %

0,13 %

Prêts-relais2,99 %3,01 %3,01 %

0 %

Pas de changement au niveau des taux immobiliers

Comme on pouvait s’y attendre, les taux d’intérêt des emprunts immobiliers n’ont pas vraiment changé en ce 4ème trimestre 2020. Nous avions pourtant constaté une légère remontée des taux après le confinement.

En effet, le taux moyen était passé de 1,25 % en mai à 1,29 % en juillet pour finir à 1,31 % en août. Mais visiblement, le ralentissement de la demande au mois de septembre a plutôt calmé la situation.

La Banque Centrale Européenne semble plus que jamais décidé à maintenir la politique de taux bas. Selon l’observatoire Crédit Logement CSA, le taux moyen ce serait stabilisé à 1,24 % pour ce mois d’octobre 2020.

Durée du prêt

15 ans

20 ans25 ans

Taux moyen

1,10 %1,30 %

1,55 %

Habituellement, les taux d’intérêt des emprunts immobiliers remontent toujours à la fin de l’année. Mais à l’heure actuelle, l’éventualité d’une nouvelle tendance haussière des taux dans les mois à venir reste très peu probable.

Cela étant dit, il est encore difficile de se projeter dans l’avenir étant donné que nous sommes toujours dans une situation floue et incertaine. Un reconfinement général pourrait modifier absolument toutes les paramètres de prévision…

Taux d’usure rehaussé : des emprunteurs restent pénalisés

Taux d’usure rehaussé des emprunteurs restent pénalisés

Si une chose est sûre, c’est que la hausse des taux d’usure va redonner un nouveau souffle au marché immobilier et le redynamiser. Elle va permettre aux foyers les plus modestes, qui ont déjà suffisamment souffert de la crise du Coronavirus, d’accéder plus facilement au crédit immobilier.

Par contre, certains profils d’emprunteurs resteront sûrement pénalisés par cette hausse des taux d’usure. C’est notamment le cas des personnes retraités (ou proche de la retraite) ainsi que des personnes présentant des risques de santé graves.

En effet, l’assurance emprunteur de ces catégories de personnes est généralement toujours très élevé. Et c’est la raison pour laquelle les banques préfèrent souvent refuser leurs demandes d’emprunt. A cela vient également s’ajouter un durcissement drastique des conditions d’accès au crédit immobilier depuis le 1er janvier 2020.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !