Economie et Finance

Épargne retraite : les points à vérifier avant toute souscription d’un PER

Le Plan d’épargne pour la retraite collectif

À titre de rappel, la loi PACTE, promulguée en 2019, a apporté quelques changements majeurs. C’est notamment le cas du nouveau PER (ou Plan Épargne Retraite). Bien entendu, certaines questions méritent des réponses concises. Le point dans cette rubrique.

PER : de quoi s’agit-il exactement ?

Le lancement du Plan d’Épargne Retraite a été fait le 1er octobre 2019. Il vient rejoindre la liste des produits d’épargne accessibles à tous. Le nouveau PER est déjà disponible auprès des Caisses d’Épargne, de la Banque populaire et d’autres établissements financiers. À la seule différence qu’il offre des avantages plus intéressants (fiscalité adoucie, gestion facilitée, etc.).

Le PER est un produit d’épargne retraite plus souple, notamment au niveau des conditions de retrait et de sortie. Il permet de se constituer, au fil des années, des revenus complémentaires destinés à financer ses vieux jours. Nul besoin de donner un rappel sur le principe de fonctionnement d’un dispositif d’épargne retraite. En effet, il est déjà connu par tout un chacun.

Il suffit de continuer d’alimenter son PER pour conserver les avantages y afférents. Les fonds qui y sont versés resteront bloqués pendant une certaine période. Ils ne seront disponibles qu’à partir de l’âge de départ à la retraite du souscripteur.

Il existe, néanmoins, des cas de déblocage anticipé : décès du conjoint (titulaire du PER) ou de son partenaire de Pacs, invalidité (du titulaire du contrat ou de l’un des membres du foyer), surendettement, et parfois l’achat de sa résidence principale.

 

Qu’elles sont les différentes versions du Plan Épargne Retraite ?

Le PER prend généralement la forme d’un contrat d’assurance ou d’un compte titre. Dans tous les cas, il est disponible sous différentes versions. Il y a ce que l’on appelle le PER individuel, qui remplace le PERP ainsi que le contrat Madelin. On peut aussi citer le PER collectif, qui succède au PERCOL. Le PERCAT obligatoire remplace l’article 83.

Il est possible de trouver les trois variantes du PER en visitant un site web appartenant à une institution de prévoyance, un assureur, une mutuelle ou encore un gestionnaire d’actifs. En ce qui concerne les modes de gestion de l’épargne retraite, c’est la « gestion pilotée » qui s’applique par défaut. Le titulaire du contrat peut ensuite opter pour la « gestion libre ».

Transfert d’un PERP sur un PER : pourquoi et comment ?

La simplification de l’épargne retraite avec le PER

Il n’existe pas de loi interdisant le transfert d’un PERP sur un PER. Effectivement, cela peut se faire en 2021 en effectuant certaines démarches. La première étape consiste à faire une demande préalable. Il faut, bien entendu, vérifier certains points avant toute prise de décision.

Le transfert peut entraîner d’éventuelles pertes de garantie et autres caractéristiques intéressantes. C’est pourquoi il convient de se faire accompagner par un conseiller en gestion de patrimoine (CGP).

Les avantages liés à un transfert de PERP sur un PER sont multiples. En choisissant cette option, l’épargnant a la possibilité de procéder à une sortie en capital au moment de son départ à la retraite. Il récupère ainsi l’intégralité de son épargne en une seule fois (ou à plusieurs fois). En cas de décès, le transfert du capital permet de bénéficier d’une fiscalité avantageuse.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !