Economie et Finance

Impôts : comment déclarer vos gains d’investissement en SCPI ?

comment déclarer vos gains d'investissement en SCPI

Si vous êtes déjà l’associé d’une SCPI, vous devriez savoir que celle-ci est fiscalement transparente. Cela signifie qu’elle n’est pas imposée directement. Bien entendu, tous les associés (anciens et nouveaux) sont assujettis à l’impôt. Si c’est votre cas, voici tout ce que vous devez savoir.

Déclarer des revenus issus de ses SCPI : comment s’y prendre ?

D’un point de vue fiscal, les revenus issus d’une SCPI appartiennent à la catégorie des revenus fonciers. Ils doivent donc faire l’objet d’une déclaration via le formulaire 2044. Il n’y a pas vraiment de démarches contraignantes. Elles sont simplifiées par la Société de Gestion de la SCPI en vous envoyant un Imprimé Fiscal Unique (IFU). Normalement, vous devriez recevoir ce document important chaque année. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires :

  • Montant du revenu brut
  • Intérêts d’emprunt
  • D’autres charges supportées par la SCPI

Maintenant que l’IFU est entre vos mains, il ne vous reste plus qu’à recopier les chiffres, communiqués par le gestionnaire, dans les cases correspondantes :

  • La case 111 pour le revenu brut.
  • La case 112 pour les frais et les charges déductibles.
  • La case 113 pour les intérêts d’emprunt.
  • La case 114 pour le revenu net.

Simulateur SCPI

Simulez votre investissement en SCPI en ligne

Quel serait le montant de votre investissement ?

Vous pouvez investir en SCPI dès 300 €. Même si cet argent n'est pas bloqué, vous devez considérer que la somme sera investie sur au moins 10 ans.

Continuer

Sur combien d'année souhaitez-vous investir ?

Une durée minimale de 10 ans est conseillée, mais la durée moyenne de détention des parts de SCPI est de 22 ans : les investisseurs choisissent en général de percevoir des revenus complémentaires sur le long terme.

années

Rendement (TDVM) de votre placement SCPI

Le TDVM moyen était de 4,35 % en 2018. Vous pouvez changer ce taux pour mieux le faire correspondre aux SCPI que vous auriez repérées, mais nous vous conseillons de rester dans une fourchette réaliste entre 3 % et 6 %.

%
Retourner

Vos hypothèses

Montant
Durée années
TDVM %
Frais %
Rev.capital %

Aperçu du résultat

INVESTISSEMENT INITIAL :
GAIN BRUT DES LOYERS :
GAIN DES LOYERS CUMULÉS :
VOTRE ÉPARGNE IMMOBILIÈRE :
LOYERS PAR MOIS :

Voir tous les résultats

    Un spécialiste vous rappelle pour répondre à vos questions gratuitement et vous accompagne dans votre projet d'investissement en SCPI

    Promis aucun spam ! Conformément à la loi "informatique et libertés" du 06/01/1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à nos services [email protected] Vous pouvez également vous opposer au traitement de vos données.

    Merci ! Votre simulation a bien été envoyée, vous serez recontacté dans les meilleurs délais.

    contactCONTACTEZ NOUS !

    Vous pouvez aussi nous contacter directement !

    01.44.09.87.13

    Données sécurisées

    Experts assermentés

    Service 100% gratuit

    Si vous avez souscrit à un crédit immobilier, votre banque devrait vous communiquer le relevé annuel des intérêts d’emprunt. Vous pouvez ainsi déterminer le montant de vos revenus fonciers nets. Il vous suffit de soustraire des loyers bruts les intérêts d’emprunt ainsi que les frais de gestion.

    Déclarer des revenus issus de ses SCPI

    Lors du calcul des revenus fonciers nets à déclarer, vous pouvez obtenir un bénéfice foncier, surtout s’ils sont supérieurs à zéro. Il faudra obligatoirement reporter ce bénéfice foncier sur le formulaire 2042. Idem en cas de déficit foncier, c’est-à-dire vos revenus fonciers nets sont inférieurs à zéro.

    Notons qu’un déficit foncier est imputable sur le revenu global de l’année dans la limite de 10 700 €, ensuite sur les revenus fonciers des 10 années suivantes.

    En ce qui concerne les revenus financiers issus d’une SCPI, ils sont automatiquement intégrés dans le formulaire 2042. Pensez à vérifier les montants affichés en utilisant des outils en ligne.

    Contacter un expert en SCPI

    Petit rappel sur le fonctionnement du régime réel et micro-foncier

    Quand on parle de revenus fonciers, deux régimes fiscaux viennent en tête :

    • Le régime réel
    • Le régime micro-foncier

    Même les revenus de SCPI sont concernés. Le régime micro-foncier est accessible uniquement aux contribuables déclarant des revenus fonciers inférieurs à 15 000 € par an. S’il s’agit d’un associé de SCPI, il doit obligatoirement percevoir d’autres revenus fonciers (issus de l’immobilier locatif nu). Bien entendu, vous ne pouvez pas bénéficier du régime micro-foncier si vous détenez des biens immobiliers ou parts de SCPI rattachés à un régime fiscal particulier (Robien, Scellier, etc.).

    En remplissant toutes ces conditions, un abattement fiscal de 30 % s’applique sur vos revenus fonciers bruts. Pour déclarer vos revenus fonciers avec le régime micro-foncier, vous avez besoin du relevé annuel, transmis par votre SCPI, contenant les loyers bruts annuels facturés. Remplissez ensuite la case 4BE dans la page 3 du formulaire 2042 après avoir pris en compte 70 % des loyers bruts de votre SCPI.

    Si vos gains d’investissement en SCPI dépassent les 15 000 €/an, le régime réel s’applique par défaut. Et il sera en vigueur pendant 3 ans.

    Besoin de renseignement ?
    Portail-SCPI est à votre disposition pour vous renseigner davantage sur ce nouveau contrat. Un conseiller spécialisé vous guide gratuitement.
    Demander une simulation gratuite!

    A propos de l'auteur

    Julien Delarche

    Philosophe de par sa formation, c'est la voie du journalisme que Julien a choisi pour sa carrière. Ses thématiques de prédilection : Finance, économie et investissement.

    Dites nous ce que vous en pensez !