Economie et Finance

La meilleure façon de défiscaliser en 2020 – Les solutions faciles

La meilleure façon de défiscaliser en 2020

Il existe plusieurs façons de défiscaliser en 2020. D’un point de vue logique, il vaut mieux opter pour les meilleures d’entre elles. Les solutions à privilégier sont donc les suivantes : L'assurance-vie, le PER, le PEE, le PERCO et l’investissement en Groupements Forestiers (GFF). Mise au point !

Zoom les meilleures solutions pour défiscaliser en 2020

1- L’assurance-vie : le placement préféré des Français

L’assurance-vie le placement préféré des Français

D’après les chiffres publiés par la Fédération Française de l’Assurance (FFA), l’assurance-vie a collecté environ 22 milliards d’euros en 2018. Et ce n’est pas tout, car la collecte nette a atteint les 26 milliards d’euros l’année dernière, tout ça pour dire que l’assurance-vie reste le placement préféré des Français.

Il s’agit d’ailleurs d’une enveloppe fiscale avantageuse permettant de bénéficier d’une optimisation fiscale.

En laissant son argent fructifier pendant 8 ans, les intérêts dégagés sont exonérés d’impôt sur le revenu (IR). De plus, l’assuré (titulaire du contrat) peut désigner les bénéficiaires qui pourront toucher les capitaux constitués après son décès. Il est possible de leur transmettre jusqu’à 152 500 euros (exonérés des frais de succession). À noter qu’un contrat d’assurance-vie peut être monosupport ou multisupport.

2- Le Plan d’épargne retraite (PER) pour payer moins d’impôt durant sa vie active

Le Plan d’épargne retraite (PER) pour payer moins d’impôt durant sa vie active

Le PER ou Plan d’épargne retraite vient remplacer le PERP ou le Plan Épargne Retraite Populaire (créé par la loi Fillon en août 2003).

Il s’adresse particulièrement aux personnes souhaitant préparer leurs vieux jours et payer moins d’impôt durant leur vie active.

Le PER a été lancé en octobre 2019 grâce à la loi PACTE, et c’est l’une des solutions envisageables pour défiscaliser en 2020. Les capitaux placés sur un PER sont déductibles des revenus imposables de l’épargnant.

Il est bien entendu important de comprendre le fonctionnement de ce produit d’épargne avant de se jeter à l’eau. Il est en tout cas facile à appréhender. L’épargnant devra juste continuer d’alimenter son PER jusqu’à ce qu’il atteint l’âge de départ à la retraite (62 ans). Une fois arrivé à ce stade de sa vie, il pourra percevoir un revenu complémentaire pour financer ses vieux jours. Il est d’ailleurs possible de sortir en capital avant l’âge légal de départ à la retraite à l’occasion de l’achat de sa résidence principale.

4- L’investissement en groupements fonciers forestiers (GFF)

L’investissement en groupements fonciers forestiers (GFF)

Les groupements forestiers existent depuis les années 1950. En détenant des parts de GFF pendant 8 ans au minimum, tout épargnant bénéficie d’une réduction d’impôt sur le revenu à hauteur de 18 %.

Il existe bien sûr un plafond d’investissement en groupement forestier à respecter. Pour une personne seule (célibataire), il est fixé à 5 700 euros, contre 11 400 euros pour un couple marié ou pacsé.

La réduction d’impôt accordée à l’épargnant (propriétaire de parts de GF) est de 1 026 euros s’il n’a pas de conjoint. S’il s’agit d’un couple, elle est égale à 2 052 euros. Il faut toutefois retenir que seuls les groupements forestiers éligibles au dispositif Madelin permettent de bénéficier d’une fiscalité adoucie.

5- Le Plan d’Épargne Entreprise

Le Plan d’Épargne Entreprise

Il est tout à fait envisageable pour tout salarié d’opter pour le Plan d’Épargne Entreprise pour préparer sa retraite. Mais cela lui permettra également de jouir d’une fiscalité avantageuse pendant cette période de sa vie.

Pour alimenter son PEE, l’épargnant devra y verser des sommes d’argent tout au long de sa vie active. Si elles proviennent de versements volontaires effectués par le salarié, alors, le montant total doit être égal ou inférieur à 25 % de son salaire annuel.

L’individu pourra d’ailleurs verser ses primes d’intéressement et de participation sur son PEE. Dans ce cas de figure, elles ne sont pas soumises à l’impôt sur le revenu (IR). Les sommes qui alimentent le PEE peuvent de même provenir de versements complémentaires effectués par l’employeur.

6- Le Plan d’épargne pour la retraite collectif

Tout comme le PER, le PERCO ou le plan d’épargne pour la retraite collectif est un produit d’épargne dédié aux salariés désireux d’optimiser leur fiscalité.

Mais le PERCO permet aussi de préparer sa retraite grâce à l’épargne constituée durant sa vie active. Bien entendu, les sommes versées sont bloquées jusqu’à l’âge de départ à la retraite.

Pour une sortie en capital, elles bénéficieront d’une exonération d’impôt sur le revenu. En revanche, si l’épargnant opte pour la sortie en rente viagère, une partie des capitaux constitués sera imposable à l’IR.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !