Economie et Finance

L’assurance à la demande veut faire ses preuves

assurance à la demande

Avec une première apparition en Australie et en Grande-Bretagne en 2016, et un peu plus tard aux Etats-Unis, l’assurance à la demande, commence réellement à faire ses preuves en France depuis 2018. Des acteurs, comme Valoo ou Revolut se sont emparés du concept pour permettre à chaque individu d’assurer leurs objets de valeur contre les vols, l’oxydation, les casses, etc.

Ce concept a donc mis en marche sa petite révolution et nous allons voir pourquoi fait-il autant parler de lui !

Assurance à la demande : qu’est-ce que c’est exactement ?

Le principe d’assurance à la demande est très simple. Grâce à une application mise à la disposition des internautes, vous pouvez assurer un certain type d’objets préalablement référencé sur la plateforme. Si vous venez d’acquérir un téléphone portable dernier cri, ou une guitare électrique ou autres objets de valeur, vous pouvez l’assurer directement sur cette application et ne plus vous en faire en cas de mauvaises surprises.

En fonction des besoins et de l’objet à assurer, vous pouvez choisir d’activer cette option ou d’y renoncer, grâce à une simplification de l’application. Vous pouvez assurer plusieurs objets, mais, comme mentionné, il faudra vérifier qu’ils y figurent bien.

Tout ce qu’il vous reste à faire, c’est d’enregistrer soigneusement la preuve d’achat de votre objet, en prenant simplement en photo celle-ci, ou vous pouvez tout aussi bien renseigner sa référence.

Qui sont les principaux acteurs de l’assurance à la demande et comment marche-t-elle ?

En France, après quelques années d’attente, c’est la néo banque britannique « Revolut » qui lance ce concept, en proposant à ses clients une assurance voyage à 1 euro la journée, tout en leur permettant de désactiver cette fonctionnalité et de la reprendre à tout moment.

En ce qui concerne la start-up « Valoo », qui se met en partenariat avec Altima (filial de la Maif), ils proposent d’assurer les objets de leurs clients, pour la somme modique de 11 centimes qui peut aller jusqu’à 1 euro la journée.

Profiter de l'offre Revolut!

En ce qui concerne la start-up « Valoo », qui se met en partenariat avec Altima (filial de la Maif), ils proposent d’assurer les objets de leurs clients, pour la somme modique de 11 centimes qui peut aller jusqu’à 1 euro la journée.

Quels sont les objets pris en compte ?

Même si tous les objets ne sont pas forcément référencés sur la plateforme, vous trouverez plus de 10 millions de types d’objets et vous pouvez être sûr de toujours pouvoir assurer les vôtres.

Appareils photos, portables, smartphones, instruments de musique, etc., les assureurs se sont largement étendus sur les types de produits qui sont les plus utilisés au quotidien. C’est donc avec confiance que vous pouvez vous rendre sur le site et inscrire vos produits, ou télécharger l’application pour avoir un accès plus direct sur la plateforme.

La plupart des objets référencés sur le site d’assurance à la demande ont une valeur de 100 euros et plus. En cas de vol, de perte ou de détérioration de votre objet, vous êtes pris en charge immédiatement après avoir signalé le désagrément. Une manière simple et efficace de vous protéger contre les aléas de la vie qui peuvent survenir.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !