Economie et Finance

Le PER : comment payer moins d’impôts en 2021 ?

Le PER comment payer moins d’impôts en 2021 

Proposé à la souscription depuis le 1er octobre 2019, le Plan d’Épargne Retraite (PER) remplace les anciens produits d’épargne pour la retraite. Parmi les nombreux avantages y afférents, on peut citer la possibilité de déduire les cotisations versées de votre revenu imposable. Pour en profiter, voici tout ce qu’il faut faire.

Bien choisir et respecter les plafonds de déduction de votre PER

Palmarès des 3 meilleurs contrats PERLa déductibilité des cotisations versées sur un PER constitue l’un des principaux avantages de ce nouveau produit d’épargne. Il existe, néanmoins des plafonds à respecter. Les versements étant déductibles à hauteur du montant le plus élevé entre :

10 % des revenus professionnels (nets de frais) de l’année précédente. Ils sont limités à 10 % de 8 fois le plafond annuel du PASS (plafond annuel de la sécurité sociale) de l’année précédente. Pour les cotisations versées en 2020, le montant de la déduction maximum s’établit à 32 419 €. 10 % du PASS de l’année précédente. Le montant de la déduction minimum pour les versements effectués en 2020 s’établit à 4 052 €.

Le souscripteur d’un PER est libre de choisir la somme d’argent qu’il souhaite injecter dans son contrat. En revanche, les plafonds de déduction sur le revenu taxable sont fixés par l’administration fiscale.

Dans une optique purement fiscale, vous pouvez injecter un montant plus conséquent en prenant en compte le plafond de l’année en cours. Vous augmentez ainsi la réduction d’impôt sur le revenu. En croissant cette option, vous devez d’abord connaître le montant des plafonds non utilisés. Pour ce faire, consultez la page 3 de votre feuille d’impôt. Le plafond de déduction non utilisé de l’année civile en cours étant reportable sur l’une des 3 prochaines années.

Existe-t-il d’autres plafonds à prendre en compte dans le cadre du dispositif d’épargne PER ?

La réponse est oui. ! Un couple soumis à une imposition commune (marié ou pacsé) peut, par exemple, mutualiser son plafond de déduction. Dans ce cas, les cotisations versées par chaque époux peuvent faire l’objet d’une imputation sur leur plafond respectif avant une imputation sur le plafond de son conjoint.

Des plafonds spécifiques sont prévus pour les enfants, mineurs, étudiants, inactifs et personnes retraitées. Car ces derniers ne perçoivent pas encore de revenus professionnels. Ils bénéficient d’un plafond PER à hauteur de 10 % du PASS de l’année précédente. Le montant étant limité à 4 052 € pour un versement effectué en 2020.

Comment est calculé le montant de la réduction d’impôt sur le revenu accessible via le PER ?

La fiscalité appliquée sur les versements du PER individuelIl est très facile de calculer le montant de la réduction d’impôt afférent au PER en 2021, contrairement aux idées reçues. Il faut retenir que les sommes qui y sont versées sont déductibles du revenu global de l’année de leur versement. Et cela a pour effet de réduire les revenus imposables, y compris l’impôt sur le revenu.

En général, il n’y a pas de calcul à effectuer. L’avantage fiscal étant déterminé en fonction de la Tranche Marginale d’Imposition (TMI) du foyer fiscal. Vous réalisez donc une économie d’impôt de 30 % sur le versement déductible avec une TMI à 30 %. Elle s’élève à 41 % pour une TMI à 41 % et à 45 % pour une TMI à 45 %.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !