Les arnaques existent-elles vraiment dans le secteur de la SCPI ?

3 minutes de lecture

Il existe des cas où les investisseurs ont effectué de mauvais actes concernant leur investissement en SCPI. Il n’est pas ponctuel, particulièrement sur les différents forums relatifs aux investisseurs, de voir et d’apercevoir que plusieurs gens ont rencontrés des déceptions. A partir de cette brève analyse, la question qui se pose est peut-on évoquer le fâcheux mot qui est « l’arnaque » dans le secteur des SCPI ?

L’encadrement légal des SCPI

La conception ainsi que la prescription d’une SCPI sont assujetties à la considération de plusieurs formalités qui la régie. Par conséquent, plusieurs législations dans des articles ou des codes sont les points qui les dirigent et les contrôlent. Ce sont notamment,  l’article L 214-86, le code monétaire et financier (il fixe le seuil minimal de la somme du capital social ainsi que l’aptitude de la SCPI à donner au public des actions ou des titres, …) et aussi les articles 422-189 du règlement général de l’AMF.

D’une autre côté, le code monétaire et financier classe les SPCI dans la même catégorie que des fonds mises à la disposition des investisseurs non professionnels.

Les Obligations des SCPI

Antérieurement à toute obligation, la première obligation des SCPI est l’obtention d’une approbation venant de l’Autorité des Marchés Financiers. Outre ce premier point, le capital des SCPI ne peut pas descendre au-dessous du seuil qui est 760 000 Euros.

De surcroit, une des obligations à honorer par les SCPI c’est la transparence de l’information au regard des investisseurs par le biais des différents paperasses comme le document d’information clé qui donne une description claire et nette du produit ; les statuts qui est constitués par les règlements qui régies les agissements de la SCPI ; le résumé d’information pointée par l’AMF qui est mise à jour dès qu’il y a une évolution ou un conversion dans l’existence de la SCPI ; le bulletin de souscription ainsi que le bulletin trimestriel et aussi annuel.

Les risques des SCPI

En étant un investissement, les SPCI connaissent des dangers et des menaces qui doivent être connus par les futurs investisseurs.

Le premier et important danger que courent les investisseurs c’est l’inexistence d’aucune assurance de revenus et ainsi que la disparition en capital. Il est en effet prouvé qu’il existe un lien étroit entre  les SCPI et les marchés immobiliers et la conjoncture économique, les SPCI ont un fort assujettissement à ces derniers.

Nous pouvons facilement conclure d’après ces contenus que le secteur des SCPI est un monde ayant une forte règlementation.

Néanmoins, les investisseurs doivent réaliser une veille stratégique sur plusieurs quantités de points précédemment à la réalisation d’un investissement.

La société de gestion

Le tout premier acte à réaliser avant d’entrevoir de faire un investissement en SCPI est de récolter des informations concernant la société de gestion, ses adhésions, ses permissions, son histoire et enfin sa tactique de gérance et d’investissement.

Une vigilance singulière doit être mise en place concernant ses avoirs sous gestion, spécialement à leur valeur.

La rentabilité

Quand on parle d’investissement en SCPI, l’analyse de chacun des historiques relatifs au rendement ne doit pas être, en aucun cas, délaisser.

Cette phase offre d’un côté la possibilité d’anticiper et de l’autre côté donne à l’investisseur la possibilité de connaître d’avance la rentabilité future.

Article proposé en partenariat avec https://portail-scpi.fr

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *