Economie et Finance

Les placements refuges en période de crise

Liste des placements refuges en période de crise

À l’heure actuelle, de nombreuses personnes ne savent plus où et comment placer leur argent. La pandémie de coronavirus a provoqué un vent de panique dans le monde entier, et cela a bouleversé les habitudes des épargnants français. Heureusement, il existe des placements refuges en période de crise.

Quels sont les principaux placements refuges en cette période de crise ?

Les livrets bancaires

Les livrets bancaires

Les livrets épargne font partie des placements refuges à privilégier en cette période de crise sanitaire. Malgré leur faible rémunération, ils permettent de sécuriser son épargne.

Il faut souligner que les livrets bancaires les plus connus sont le livret A, le LDDS (livret de développement durable et solidaire) et le LEP (livret d’épargne populaire).

De plus, ils font l’objet d’une garantie spécifique de l’État, d’un montant de 10000 euros. La cerise sur le gâteau, c’est que le rendement des trois livrets cités plus haut est net d’impôt. Il existe d’ailleurs d’autres livrets plus rémunérateurs (avec des taux bruts de 0,80 % contre 0,50 % pour le livret A).

Il s’agit plus précisément du PSA banque et du RCI Bank & services, les livrets épargne des constructeurs automobiles. Bien entendu, ils bénéficient d’une garantie bancaire sur les dépôts de 100 000 euros par client.

Les fonds euros des contrats d’assurance-vie

Les fonds euros des contrats d’assurance-vie

Comme on le sait déjà, l’assurance-vie reste l’un des placements préférés des Français, et cela, depuis plusieurs années.

Les fonds euros, quant à eux, sont des placements refuges à privilégier en période de crise. Il est vrai que leur rendement a beaucoup baissé depuis le début de l’épidémie en Europe.

Mais les choses commencent à s’améliorer. Bien évidemment, les fonds euros des produits d’épargne retraite, comme le PERP et le PER, sont plus avantageux du point de vue financier. Cela s’explique par le fait que les prélèvements sociaux ne s’appliquent que lors de la sortie du placement.

Malheureusement, les prélèvements sociaux de 17,20 % sont amputés chaque année pour les contrats d’assurance-vie en euros.

Le placement sur l’or physique

Le placement sur l’or physique

L’or ne permet pas de percevoir un revenu régulier, certes, mais il reste un placement refuge en temps de crise. La bonne nouvelle c’est que tout le monde peut investir dans l’or physique (lingot d’or). Il faudra bien entendu le vendre lorsque les prix sont au plus haut pour engranger des profits immédiats.

Le meilleur moment pour vendre son lingot d’or, c’est quand la différence entre le poids de l’or et sa valeur marchande est élevée. En ce qui concerne l’or papier via des ETF et des OPCVM spécialisés en métaux précieux, il faut éviter d’investir dans un tel actif en période de crise.

En effet, les produits financiers portant sur des lingots ou des pièces d’or ainsi que les titres de mines d’or sont négativement corrélés sur le marché des actions (indices boursiers). Malgré cela, ils permettent de diversifier ses placements.

Le placement forestier

Le placement forestier

Il est tout à fait envisageable d’investir dans des forêts pour sécuriser son épargne en période de crise. Il s’agit d’un actif tangible non corrélé aux marchés financiers.

À titre de rappel, la crise financière de 2008 n’a pas affecté le prix de l’hectare de forêt. Réglementé par l’AMF (autorité des marchés financiers), le marché de la forêt est porteur sur le long terme. Le seul frein ? Le ticket d’entrée qui est évidemment significatif et parfois supérieur à celui de l’immobilier direct. Pour investir dans un groupement forestier d’investissement, il est préférable de se rapprocher d’un conseiller spécialisé.

En ce qui concerne le rendement brut d’une forêt, il varie en fonction du prix du bois (et dépend de l’offre et de la demande).

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !