Economie et Finance

PEA, PER, immobilier, Assurance-vie… Quels sont les meilleurs placements selon votre âge ?

les meilleurs placements immobiliers selon votre âge

Étudiants, jeunes actifs, seniors,… Tout le monde cherche des placements gagnants pour se constituer un complément de revenu à la retraite. Les experts financiers recommandent souvent de commencer dès son plus jeune âge. En réalité, le choix d’un placement dépend de votre âge. Justement, voici les meilleurs placements selon votre âge !

Diversifiez davantage vos placements (boursiers) à 30 ans !

Si vous avez déjà commencé à épargner au début de la trentaine, c’est déjà une bonne chose. Logiquement, la rémunération de votre contrat d’assurance-vie ne suffit pas pour compléter votre revenu à la retraite.

Pensez à diversifier vos placements à 40 ans en investissant dans la Bourse.

La meilleure façon de diversifier vos placements boursiers consiste à investir dans des parts de Sicav et de Fonds Communs de Placement (FCP). Votre stratégie de diversification sera encore meilleure en achetant des parts de Sicav et FCP composé de différentes lignes de titres. Bien entendu, un compte-titre fera l’affaire. Notons que toute opération d’arbitrage reste imposée malgré la mise en place du PFU (ou prélèvement forfaitaire unique).

  • Pour bénéficier d’une fiscalité plus avantageuse, préférez les enveloppes fiscales à l’instar de l’assurance-vie, le PEA (plan d’épargne en actions) ou encore du PEE (ou plan d’épargne entreprise). Évitez toutefois d’effectuer une sortie durant les 5 premières années de détention d’un PEE ou d’un PEA. La durée de détention recommandée est de 8 ans pour l’assurance-vie qu’il s’agisse d’un contrat mono-support ou d’un contrat multi-support.

A 40 ans : misez sur la défiscalisation en vue de préparer sereinement votre retraite !

Il est tout à fait normal de paniquer un peu quand on se rapproche de la cinquantaine. C’est un moment décisif de la vie d’une personne (femme ou homme). Maintenant, la seule chose qui vous préoccupe vraiment c’est la préparation de votre retraite.

Préférez le PER (ou plan d’épargne retraite) introduit par la loi PACTE en 2019.

Pour mémoire, le PER existe sous trois formes bien distinctes :

Dans tous les cas, votre PER vous permet de payer moins d’impôt.

Explications, les versements effectués sur votre contrat sont déductibles de votre revenu imposable. Vous bénéficiez ainsi d’une fiscalité attrayante, surtout si vous êtes concernés par les tranches les plus élevées du barème. Vous devez, bien entendu, vous assurez que votre tranche baisse à l’âge de départ à la retraite. N’oublions pas que les montants accumulés sur un PER sont assujettis au barème de l’impôt sur le revenu en cas de sortie (ou capital ou en rente).

misez sur la défiscalisation en vue de préparer sereinement votre retraite

  • Notons que des cas de déblocage anticipé sont possibles sous certaines conditions : décès du conjoint marié ou pacsé, surendettement, achat de la résidence principale, invalidité, etc.

Sécurisez votre épargne à partir de 50 ans ou plus !

A partir de 60 ans, les choses deviennent plus compliquées, surtout si vous n’avez pas encore épargné suffisamment. C’est pourquoi vous devez sécuriser davantage vos placements en dépassant ce seuil. L’immobilier locatif vous sera d’une grande aide si vous êtes déjà propriétaire d’un logement ou d’un appartement en France. Pour garantir le versement des loyers, passez un bail commercial avec un gestionnaire.

Privilégiez les fonds en euros de l’assurance-vie. Ils sont peu rentables, certes, mais ce sont des supports d’investissement garantis par l’Etat. Un PER multisupport peut aussi faire l’affaire.

Si vous voulez profiter pleinement de la fiscalité avantageuse de l’assurance-vie, souscrivez un contrat dès le début de votre vie active.

Notons que ce placement préféré des français est accessible à tous les âges. Misez aussi sur les livrets réglementés (garantis). Le Livret A et le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS) figurent toujours en tête de liste. Ils affichent un rendement commun de 1 % (depuis le 1er février 2022). C’est peu rentable, on peut dire. Malgré cela, votre épargne est sécurisée, et ne risque pas de s’envoler en cas de crise majeure.

A propos de l'auteur

Julien Delarche

Philosophe de par sa formation, c'est la voie du journalisme que Julien a choisi pour sa carrière. Ses thématiques de prédilection : Finance, économie et investissement.

Dites nous ce que vous en pensez !