Economie et Finance

Plan d’épargne retraite contre assurance vie : comparatif des atouts respectifs des deux produits

Plan d’épargne retraite contre assurance vie comparatif des atouts respectifs des deux produits

Le bras de fer entre le Plan d’Épargne Retraite et le contrat d’assurance-vie est loin d’être terminé. Laquelle de ces solutions d’épargne choisir pour préparer son avenir ?

Le nouveau Plan d’Épargne Retraite a engagé un bras de fer avec l’assurance-vie, le produit d’épargne phare en France. Le premier offre un meilleur rendement sur le long terme (entre 0,50 % et 2,9 %), tandis que l’autre confère une plus grande sécurité. Pour y voir plus clair, voici les atouts respectifs du PER et de l’assurance-vie.

Zoom sur les principaux atouts du PER

Zoom sur les principaux atouts du PERLe nouveau PER, apporté par la loi PACTE, reprend quelques-uns des avantages de l’assurance-vie. Il permet à l’épargnant de choisir parmi différents supports d’investissement (des fonds en euros, UC, SCPI, etc.). Ces derniers varient en fonction de l’organisme gestionnaire. Les offres de PER proposées par un établissement de crédit diffèrent de celles d’une compagnie d’assurance.

La fiscalité demeure l’un des points forts du PER. Effectivement, les versements sont déductibles de votre revenu imposable (10 % de revenus professionnels).

À l’entrée, il est plafonné à 32 419 € pour les versements qui datent de 2020. Également, il représente 10 % du plafond de la Sécurité sociale de l’année civile précédente, soit 4052 €. Cela concerne notamment les autres versements effectués sur d’autres variantes de contrats de retraite (article 83, PERCO, etc.).

Quid des atouts de l’assurance-vie ?

Tout comme le PER, l’assurance-vie offre une grande souplesse au niveau des versements. Il existe, bien entendu, des plafonds individuels de placements à respecter (10 % des revenus professionnels de l’année précédente). L’assurance-vie offre une disponibilité permanente de l’épargne. Malheureusement, ce n’est pas le cas du PER. Le déblocage anticipé est uniquement possible sous certaines circonstances (acquisition de sa résidence principale, accident de la vie, etc.).

Au bout de 8 ans, vous bénéficiez d’un abattement fiscal de 4 600 € (ou 9 200 € si vous êtes marié ou pacsé). Cerise sur le gâteau, seuls les intérêts seront imposés à hauteur de 7,5 %. S’il s’agit d’un contrat d’assurance-vie récent, vos gains sont imposables à l’impôt sur le revenu (IR) ou soumis au PFL de 35 % (ou 15 %). En ce qui concerne la rente générée, un abattement de 60 % s’y applique (contre 10 % seulement pour le PER), si le premier versement a eu lieu entre 60 et 69 ans de l’assuré. Au-delà, il s’élève à 70 %.

Petit tableau comparatif des avantages respectifs du PER et de l’assurance-vie

Types de contrat

Assurance-vie

PER

Versements
  • Versements libres
  •  Versements périodiques 
  • Versement unique
  • Libre (par intéressement, participation, compte épargne temps, versements obligatoires)
Disponibilité de l’épargne
  • Totale
  • Inexistante
Modes de sortie
  • En rente viagère
  • Rachat partiel ou total
  • Avance sur épargne
  • En rente viagère 
  • En capital : (pendant la phase d’épargne ou à la retraite)
Avantages fiscaux 
  • Abattement annuel de 4 600 € (ou 9 200 € pour un couple) sur les intérêts et les plus-values après 8 ans
  • Abattement de 60 % sur la première rente versée (entre 60 et 69 ans) ou 70 % après 69 ans
  • Abattement de 10 % 
  • Déduction des versements (épargne volontaire)
  • Exonération d’IR (à partir de l’épargne salariale : sortie en capital)

Bon à savoir

 l’épargne constituée sur votre PER est transférable sur d’autres Plans d’Épargne Retraite. Les frais de transfert seront inévitables si votre contrat a moins de 5 ans. Ils représentent généralement environ 1 % des montants détenus. 

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !