Economie et Finance

Pourquoi choisir le PER plutôt que la PERP ?

Pourquoi choisir le PER plutôt que la PERP 

Promulguée le 22 mai 2019, la loi PACTE (ou Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) lance la grande réforme de l’épargne retraite créant le nouveau plan d’épargne retraite (PER). Il vient remplacer les anciens PERP, Préfon, Madelin, PEE et PERCO. Pourquoi choisir le PER en 2021 ?

5 bonnes raisons de choisir le PER en 2021

5 bonnes raisons de choisir le PER en 2021

La portabilité de son PERIN vers un PERCOL ou un PERCAT

Autrefois, il était impossible de transférer son PERP vers un autre produit d’épargne. Mais grâce au PER, la portabilité de son épargne devient possible. Cela constitue d’ailleurs l’un des avantages du PER. Il permet à son titulaire de changer de gestionnaire à volonté. Également, le transfert du PER en PERCOL ou en PERCAT s’effectue librement et sans contrainte. Les salariés peuvent ainsi procéder à une conversion professionnelle tout en gardant leurs PER.

La possibilité de choisir entre une gestion pilotée et une gestion libre

Le PER permet de choisir entre deux modes de gestion : pilotée ou libre. La première option s’applique par défaut, tandis que la seconde est facultative. Dans tous les cas, l’épargnant dispose d’un large choix de supports d’investissement (fonds en euros, unités de compte). Trois profils investisseurs subsistent : prudent, équilibré et dynamique.

La déductibilité des versements volontaires

La fiscalité reste l’un des principaux atouts du PER. Il permet de déduire les versements volontaires de vos revenus imposables. Il s’agit bien sûr d’une déduction fiscale et non d’une réduction d’impôt. Plafonnée à 10 % des revenus professionnels nets de l’année N-1, elle reste optionnelle.

La déduction de vos versements peut se faire lors de votre vie active ou lors de votre départ à la retraite. En choisissant la deuxième option, les capitaux constitués sont automatiquement imposables au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Afin d’éviter cela, vous pouvez renoncer à la déduction fiscale à la sortie. Dans ce cas, seules les plus-values réalisées sont soumises à la flat tax ou Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) à hauteur de 30 %.

Plusieurs possibilités de sortie

Pour rappel, l’épargne placée sur un PER y reste bloquée. Le dénouement du contrat intervient uniquement au moment de votre départ à la retraite. Vous pouvez ensuite choisir entre différentes options de sortie, selon vos objectifs et votre âge. Le versement du capital peut se faire en une seule fois ou en plusieurs annuités. Il y a également la sortie en rente viagère, plus avantageuse fiscalement. Vous pouvez choisir une sortie en capital puis en rente, si vous le souhaitez.

Des conditions de déblocage anticipé assouplies

On compare souvent le PER et l’assurance-vie. Ils possèdent des points communs comme la possibilité de débloquer son épargne retraite de manière anticipée. Les conditions de déblocage du PER ont été assouplies. La loi PACTE définit différents cas exceptionnels de sorties anticipées :

  • Construction, remise en état, agrandissement ou acquisition de sa résidence principale après une catastrophe naturelle.
  • Création d’entreprise
  • Installation d’une activité non salariée
  • Surendettement
  • Mariage ou PACS
  • Divorce ou dissolution d’un PACS avec un enfant mineur à charge
  • Décès du conjoint ou partenaire du PACS
  • Naissance ou adoption d’un 3e enfant
  • Invalidité
  • Décès du titulaire du PER

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !