Economie et Finance

Protégez-vous des arnaques aux faux livrets en suivant ces astuces

Protégez-vous des arnaques aux faux livrets en suivant ces astuces

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) confirme une hausse des propositions frauduleuses de livrets sur Internet depuis le début de l’année 2022. C’est le gendarme du secteur bancaire en France. L’ACPR alerte régulièrement le public contre les faux livrets d’épargne. Suivez nos conseils pour vous protéger contre les arnaques.

Adoptez les bons réflexes dès maintenant

Les faux livrets d’épargne se multiplient sur le marché. Les arnaqueurs sont de plus en plus ingénieux. Évitez de communiquer vos coordonnées personnelles et bancaires (RIB notamment) sur des sites suspicieux. Ne décrochez jamais les appels téléphoniques inconnus.

Méfiez-vous des taux plus élevés que d’habitude, de l’ordre de 7 % à 10 %. En souscrivant des livrets bancaires de ce genre, vous risquez de perdre de grosses sommes d’argent. Il existe bien sûr des livrets à taux boosté. Mais ils ne sont pas forcément frauduleux. Assurez-vous que la banque émettrice soit bien réelle en vérifiant les mentions obligatoires (numéro SIRET, raison sociale, etc.).

Méfiez-vous des exonérations fiscales mensongères pratiquées par les arnaqueurs. N’oublions pas que seuls les livrets réglementés sont exonérés de prélèvements sociaux et d’impôt sur le revenu. Ils s’appliquent à tous les livrets boostés ou non.

Consultez régulièrement la liste noire de l’ACPR

L’ACPR a déjà créé une liste noire des plateformes douteuses proposant de faux livrets bancaires. Les entités qui y sont répertoriées ne sont pas dignes de confiance. Notons toutefois que cette liste n’est pas exhaustive. Restez donc vigilant avant de souscrire un livret d’épargne sur le Web.

Les arnaqueurs vous incitent souvent à verser d’importantes sommes d’argent sur de faux livrets. Si vous tombez dans leurs pièges, malheureusement, vous ne pourrez plus récupérer votre capital. Déposez plainte immédiatement. Vous participez ainsi à l’enrichissement de la liste noire de l’ACPR. Le Ministère de l’intérieur a déjà mis en place un portail de signalement. N’hésitez pas à y effectuer un signalement.

Consultez toujours les registres REGAFI

Le registre des agents financiers agréés REGAFI vous sera d’une grande utilité. Consultez-le pour identifier un agent financier en particulier. Bien entendu, s’il figure dans ce registre, vous ne risquez rien. Votre interlocuteur est bel et bien autorisé à proposer des livrets d’épargne en France.

Notons que les registres de REGAFI ne concernent que les établissements bancaires. Vous devez donc pousser les recherches pour les autres intervenants. Visitez le site web de l’ORIAS pour vérifier que votre intermédiaire n’est pas une entité fantôme. Vous y trouverez le registre des différents acteurs du secteur. Retenez que les organismes et établissements proposant des livrets doivent toujours disposer d’un numéro ORIAS.

À lire également : Ce qu’on ne vous dit pas sur le Plan Epargne Retraite !

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !