Economie et Finance

Quelles stratégies adopter pour protéger son épargne ?

protéger son épargne

Il faut reconnaître que la propagation du COVID-19 a créé un vent de panique chez les épargnants français. Malgré cela, il est important de garder la tête froide pour éviter de commettre des erreurs irréparables.

Il existe des solutions fiables et durables pour protéger son épargne pendant cette période de crise sanitaire. Justement, voici les meilleures stratégies à adopter.

Mixer les fonds en euros et les unités de compte dans son contrat d’assurance-vie

Quelles stratégies adopter pour protéger son épargne ?

Il est vrai que l’économie mondiale est en chute libre depuis l’apparition du coronavirus en Europe, en Asie et aux États-Unis. C’est une situation inquiétante qui pousse les Français détenteurs d’un contrat d’assurances-vie à prendre les mauvaises décisions.

Il existe néanmoins des solutions pour protéger son épargne pendant cette période de crise sanitaire. L’une d’entre elles consiste à faire un arbitrage assurance-vie multisupport.

Il s’agit plus précisément de réinvestir une partie de son épargne d’un support vers un autre (modification de la répartition entre les fonds) au sein du contrat. Grâce à cela, l’épargnant pourra garder une certaine souplesse dans l’épargne investie, et il pourra dynamiser ses investissements.

En mixant les fonds en euros et les unités de compte (UC), il est possible de protéger son épargne. Pour rappel, les fonds en euros s’adressent aux personnes qui préfèrent jouer la sécurité. Effectivement, en choisissant cette option, l’encours placé sur ces fonds est garanti par les assureurs.

Quoi qu’il en soit, la situation actuelle qui s’aggrave de jour en jour peut avoir un impact sur le taux de rendement des fonds en euros. Heureusement, ce ne sera pas le cas des unités de compte, raison pour laquelle il convient de mixer les deux supports d’investissement dans son contrat d’assurance-vie.

Diversifier son épargne avec les unités de compte

Pourquoi la SCPI restera un bon investissement en 2020

Il existe d’ailleurs une alternative à l’arbitrage assurance-vie. Elle consiste à diversifier son épargne vers les unités de compte (UC). Elles sont capables de dégager un taux de rendement élevé par rapport à celui des fonds en euros classiques. Le seul bémol c’est que les UC présentent un risque accru de perte en capital. Il faut souligner que la part des unités de compte dans la collecte a atteint 41 % en décembre 2019. Mais les marchés européens de l’assurance-vie étaient en plein essor à cette époque.

À l’heure actuelle, les choses sont plus compliquées. Bien entendu, cela n’empêche pas les épargnants à diversifier leurs placements en optant pour les unités de compte.

L’incertitude et la panique dominent actuellement sur les marchés financiers européens. Face à cette situation, les épargnants français ne savent plus où donner de la tête. Certains d’entre eux préfèrent arbitrer les unités de compte vers les fonds en euros.

D’autres préfèrent effectuer un rachat partiel ou total sur leur contrat d’assurance-vie. À noter que les fonds en euros ont délivré un taux de rendement de 1,40 % en 2019. Les unités de compte, quant à elles, ont affiché de belles performances l’année dernière (+27,22 %). L’avantage c’est qu’elles permettent d’investir dans différents supports d’investissement. Il y a, par exemple, les UC immobilières complémentaires. Les plus répandues sont les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier), les OPCI (Organismes de Placement Collectif Immobilier) et les SCI (Sociétés Civiles Immobilières).

Souscrire aux parts de SCPI est une bonne idée de placement pour 2020 !
Vous pouvez obtenir toutes informations jugées utiles en consultant la plateforme en ligne Portail-SCPI, dédiée à l’investissement en SCPI.
Un conseiller spécialisé vous guide gratuitement.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !