La SASU : de plus en plus de professionnels optent pour cette forme juridique

4 minutes de lecture

Lors de la création de l’entreprise, les entrepreneurs sont dans l’obligation de choisir un statut juridique. De plus en plus de professionnels se tournent vers la SASU, une société par actions simplifiée unipersonnelle. Pourquoi font-ils ce choix ?

Qu’est-ce que la SASU ?

Par définition, la SASU est une société par actions simplifiée unipersonnelle. Elle n’est donc composée que d’un seul associé. Les entrepreneurs qui créent une entreprise sont dans l’obligation de choisir un statut pour leur activité, et certains optent pour cette solution.

La SASU comme statut juridique

La rédaction des statuts d’une entreprise est un acte juridique indispensable qui précise les règles de fonctionnement de l’entreprise en matière de décisions, de nominations, d’organisation, de direction, de répartition des résultats…

Les statuts sont rédigés par le fondateur de l’entreprise et font l’objet d’une validation par un notaire. Cette tâche peut être effectuée par le dirigeant de l’entreprise, ou un spécialiste : expert-comptable, avocat, notaire…

Le statut SASU nécessite donc la création d’une société. Les formalités pour créer une SASU ne sont pas aussi aisées que pour la création d’une entreprise individuelle. Il est donc nécessaire de rédiger des statuts, mais aussi de publier une annonce dans un journal d’annonces légales. De plus, un formulaire M0 devra être rempli, et le certificat de dépôt de fonds pour les apports numéraires devra être obtenu par le créateur de la société.

Enfin, la SASU se doit de respecter des formalités strictes pour toutes les décisions prises par son dirigeant, ou associé unique.

La SASU : un statut de plus en plus sollicité

Il n’y a pas de statut juridique plus ou moins adapté à une situation. Chaque cas est unique. Pourtant, la SASU semble conquérir les cœurs des entrepreneurs. Cela est en très grande partie dû aux avantages que ce statut suppose.

Les avantages de la SASU

En premier lieu, le président de la SASU est l’unique associé de la société : il dispose des pleins pouvoirs sur ses activités.

La SASU permet au dirigeant de l’entreprise d’être affilié au régime général de la sécurité sociale dès lors qu’il perçoit une rémunération. Un entrepreneur qui crée seul son entreprise n’a d’autre choix que se tourner vers la SASU s’il veut être affilié au régime général.

Ce statut permet aussi à l’associé de conserver ses aides ARE. Cela lui permet de lancer son entreprise sans perdre ses allocations et jusqu’à ce qu’il puisse toucher ses premiers revenus (ou jusqu’à la fin de ses droits). C’est un avantage intéressant pour les entrepreneurs qui n’ont pas prévu de se rémunérer dès le début de l’activité de la société.

Enfin, la transmission d’entreprise est grandement facilitée par le statut SASU, notamment lorsque la société est transmise aux héritiers.

La SASU pour le développement de l’entreprise

De par sa forme particulièrement malléable, la SASU permet un développement beaucoup simple et rapide de la société. La cession d’actions permet d’accueillir de nouveaux associés dans la société. La SASU devient alors une SAS, ce qui ne nécessite d’ailleurs pas de transformation de la société.

L’avantage est que la SASU devenue SAS peut redevenir SASU de la même manière. Les démarches sont bien plus simples que celles rencontrées par un entrepreneur individuel qui souhaite faire évoluer le statut de sa société.

La responsabilité de l’associé est limitée

L’unique associé à la tête de la SASU est responsable de l’entreprise dans la limite de ses apports. Ainsi, son patrimoine personnel est totalement détaché de celui de l’entreprise. Seules des garanties personnelles apportées dans le cadre d’un prêt par exemple peuvent contredire ce fait.

L’entrepreneur qui choisit le statut de SASU pour sa société court moins de risques qu’un entrepreneur individuel, puisque la responsabilité de ce dernier n’est pas limitée. Néanmoins, la responsabilité de l’associé de SASU peut être étendue dans le cadre d’une faute de gestion, par exemple.

Pour conclure

La SASU est une forme juridique proposant divers intérêts et pouvant être utiles à certains créateurs d’entreprises. Celles et ceux qui se lancent seuls dans leur projet peuvent bénéficier d’avantages tels que le maintien de l’ARE ou la responsabilité limitée. Ce sont ces intérêts qui font de la SASU une société de plus en plus prisée des créateurs d’entreprises prêts à se lancer seuls dans l’aventure entrepreneuriale.

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *