Les 2 types de SCPI : comment choisir ?

3 minutes de lecture

Les SCPI sont le placement le plus en vogue et qui attirent de plus en plus d’investisseurs. En effet, ce support d’investissement présente bien des avantages et reste accessible à bon nombre de personnes surtout lorsqu’on sait qu’elles ont pour sous-jacent l’immobilier.

De ce fait, le marché des SCPI a connu une très grande ouverture, surtout avec l ‘émergence de plusieurs types de SCPI afin de pouvoir répondre aux besoins et objectifs des investisseurs. Ainsi, au nombre de ces types de SCPI, nous avons les SCPI de rendement et les SCPI de type Pinel.

Quels sont ces 2 types de SCPI et laquelle choisir dans le cadre d’un investissement ?

Les SCPI de rendement

Elles sont sans conteste, le type de SCPI vers lequel les investisseurs se tournent le plus. Pour rappel, les SCPI sont des supports d’investissement, d’épargne, sur le marché de l’immobilier. Les épargnants ayant investi, se voient verser selon une périodicité définie par la SCPI elle-même, des revenus issus de la gestion des biens acquis.

Les SCPI de rendement répondent à cette définition. Leur objectif étant de générer et reverser à leurs associés, des revenus.

Ces SCPI, selon leur politique de gestion et d’investissement peuvent choisir soit d’investir sur une catégorie d’actifs bien précise ( bureaux, commerces, locaux d’activités, etc) ou dans un secteur géographique déterminé (France, région, Europe, monde, etc).

Les SCPI de rendement sont comme dit plus haut, le type de SCPI le plus plébiscité en atteste les chiffres en terme de collecte nette (la collecte nette a été de 6 milliards en 2017) et de rendement (une moyenne de 4,43% la même année). Un rendement largement supérieur à ceux des livrets d’épargne classiques.

Comment fonctionne la loi Pinel

La loi Pinel est une loi de défiscalisation. Elle a été mise en place afin d’inciter la construction de logements. En effet, tous les contribuables qui réalisent des investissements par le biais de ce dispositif peuvent bénéficier, sous réserve du respect de certaines conditions.

Ainsi, la réduction d’impôt est fonction de la durée de location, soit :

  1. 12 % pour 6 ans de location
  2. 18% pour 9 ans de location
  3. 21% pour 12 ans de location.

Il faut savoir en outre, que :

  • le bien ou l’investissement en loi Pinel doit avoir une valeur maximale de 300 000 euros ;
  • respecter un zonage défini par le texte de loi ;
  • le bien doit être mis en location pour 6, 9 ou 12 ans ;
  • la location (loyer) doit respecter des plafonds de ressources des locataires et de loyers.

Enfin, le montant de la réduction est calculé sur le montant global de l’investissement qui doit être de 300 000 euros au maximum.

SCPI de rendement ou SCPI Pinel

Il existe sur le marché, des SCPI calquées sur la loi Pinel. Il s’agit de SCPI Pinel. Ces SCPI fonctionnent exactement suivant le principe même de la loi Pinel. C’est à dire qu’elles vont acquérir des biens (immobilier d’habitation) qu’elles vont louer durant 6,9 ou 12 ans, ce qui permettra à l’investisseur de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Par opposition aux SCPI de rendement, les SCPI Pinel répondent à un objectif fiscal. De ce fait, pour un investisseur, le choix entre une SCPI de rendement et une SCPI Pinel va dépendre de son profil mais aussi et surtout de son ou ses objectifs patrimoniaux (recherche de revenus complémentaires ou objectifs de défiscalisation).

En résumé avant de choisir le type de SCPI sur lequel investir, il est important de se rapprocher d’un professionnel qui saura en fonction de votre profil, de vos objectifs et autres facteurs, vers quel type de SCPI il sera plus intéressant de vous orienter.

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *