Economie et Finance

Une hausse des taux directeurs « trop rapide » inquiète les professionnels du secteur

Une hausse des taux directeurs trop rapide inquiète les professionnels du secteur

La hausse des taux directeurs en 2022 concerne plusieurs pays tels que les États-Unis ou encore la France. Théoriquement, cela permet de mieux maîtriser l’inflation, selon les professionnels du secteur. Quoi qu’il en soit, une hausse trop rapide des taux n’est pas sans conséquence.

Esther George, présidente de l’antenne de la Fed, s’inquiète de hausses de taux « trop rapide »

La présidente de l’antenne de la Réserve fédérale (à New York), Esther George, s’inquiète au sujet des hausses trop rapides des taux directeurs. Elle est convaincue que cela favorise la déstabilisation de l’économie américaine. N’oublions pas que cette dame est à la tête de la branche de Kansas City depuis 10 ans.

Pour mémoire, les hausses des taux directeurs servent généralement à redresser la trajectoire de l’inflation. Les taux hypothécaires sont ainsi rehaussés. Idem pour les taux d’emprunt. De quoi faire baisser les prix à la consommation.

La banque centrale américaine ou la Fed a déjà procédé à trois hausses de son taux directeur. La première hausse est intervenue en mars (un quart), la seconde en mai (un demi-point), et la dernière en juin (0,75 %).

Aux États-Unis, les opérateurs tablent sur une nouvelle hausse de 0,75 point. Elle pourrait monter à 2,75 % (jusqu’à 3 %) d’ici la session des 20 et 21 septembre prochain. Christopher Waller, gouverneur de la Fed et James Bullard, président de l’antenne de Saint-Louis s’attendaient à une hausse de 0,75 % point de pourcentage en juillet dernier.

Quid de la hausse des taux directeurs de la BCE ?

Le 21 juillet 2022, la BCE ou la Banque Centrale Européenne a initié la première hausse des taux directeurs/ Plus précisément, elle s’établit à 0,50 points. C’est la conséquence d’une forte inflation qui devrait atteindre les 6,8 % d’ici la fin de l’année 2022. Les nouvelles prévisions de la BCE sont un peu contradictoires à son objectif de 2 %. Malgré cela, cette hausse des taux de 0,50 point permet de lutter contre l’inflation en zone euro.

L’ère des taux d’intérêt négatifs dans la zone euro a pris fin le 21 juillet 2022 grâce à l’initiative de la BCE. Il faut savoir qu’un nouveau relèvement des taux directeurs devrait intervenir au cours du mois de septembre. Mais rien de concret n’a pas encore été décidé.

Il y aura probablement une nouvelle hausse, basée sur les perspectives actualisées d’inflation à moyen terme. En tout cas, la présidente de la BCE, Christine Lagarde a déjà annoncé une inflation durable dans la zone euro.

A propos de l'auteur

julien delarche

Julien Delarche

Philosophe de par sa formation, c'est la voie du journalisme que Julien a choisi pour sa carrière. Ses thématiques de prédilection : Finance, économie et investissement.

Dites nous ce que vous en pensez !