Economie et Finance

Vérifier son avis d’imposition est important, le fisc peut commettre des erreurs, voici les points à vérifier

Vérifier son avis d'imposition est important, le fisc peut commettre des erreurs, voici les points à vérifier

Il est impératif de bien vérifier son avis d’imposition dès sa réception. En effet, cela permet d’éviter les omissions, car même l’administration fiscale française peut commettre des erreurs. Zoom sur les points à vérifier !

La notice de la DGFIP

La Direction Générale des Finances Publiques (ou DGFIP met à votre disposition chaque année une notice détaillant votre avis d’imposition. Consultez-la pour vérifier que tout est en ordre. Lisible sur l’avis d’imposition, cette notice est également accessible sur impots.gouv.fr. Il vous suffit de cliquer sur le lien en haut du document.

Les deux numéros sur l’avis d’imposition

Dès la réception de votre avis d’imposition, vérifiez les deux numéros affichés en haut à gauche de la première page. Il s’agit de votre numéro fiscal et de la référence de l’avis. Le premier numéro vous permet de vous identifier auprès de Bercy, tandis que le second s’apparente à une longue suite de chiffres. Sans ces données, impossible d’accéder au service en ligne de Bercy. Vous en avez besoin surtout si vous êtes propriétaire-bailleur.

La somme d’impôt qu’il reste à payer

En tant que contribuable, vous devez absolument connaître la somme d’impôt qu’il reste à payer. Il arrive parfois que le montant indiqué soit supérieur aux sommes déjà prélevées à la source l’année précédente. Des prélèvements étalés entre septembre et décembre permettent ainsi de récupérer l’argent. Inversement, le montant que le fisc doit rembourser au foyer fiscal sera notifié par le Trésor public. Des remboursements ont déjà été effectués le 20 juillet et le 6 août dernier.

Le revenu fiscal de référence (RFR)

Ne négligez surtout pas le revenu fiscal de référence (RFR). Il devrait normalement s’afficher sur la première page de l’avis d’imposition. L’ensemble des revenus du foyer sont pris en compte lors du calcul effectué par Bercy. N’oublions pas que ce RFR reste l’un des critères d’éligibilité retenus pour accéder à un dispositif (HLM, réforme de la taxe d’habitation, aides sociales, etc.).

 

Le nombre de parts fiscales attribuées au foyer

Après avoir consulté le revenu fiscal de référence, vérifiez bien le nombre de parts fiscales attribuées à votre foyer. C’est indiqué clairement juste en dessous du RFR. Vérifiez bien la véracité des informations. Si vous êtes célibataire sans enfant, vous n’avez qu’une seule part fiscale. Un couple marié ou pacsé sans enfant se verra attribuer deux parts fiscales.

Les réductions et les exonérations d’impôts

Vous pouvez bénéficier des réductions d’impôt accordées par le fisc sous certaines conditions. Elles sont automatiquement déduites du montant de l’impôt sur le revenu à payer. Vous pouvez, par exemple, faire un don pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris.

C’est ainsi que le fisc vous accorde une réduction d’impôt à hauteur de 75 % selon le montant de votre don. Vérifiez bien cela car l’administration fiscale peut commettre quelques erreurs insoupçonnées. Idem pour les exonérations de la taxe d’habitation.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !