Economie et Finance

Vous désirez ouvrir un placement pour votre bébé, découvrez cette sélection de produits adaptés

Vous désirez ouvrir un placement pour votre bébé, découvrez cette sélection de produits adaptés

En France, il existe différents produits d’épargne dédiés aux enfants. Des placements accessibles à tous. Les plus connus sont l’assurance-vie, le Livret A, le LDDS et les livrets « enfants ».

L’assurance-vie dédiée aux enfants

Vous l’ignorez peut-être, mais votre enfant est éligible à l’assurance-vie. En effet, certains assureurs proposent des contrats destinés à cet effet. Idem pour toutes les banques françaises. Rapprochez-vous d’un courtier en assurance-vie pour découvrir les meilleures offres.

N’oublions pas que les fonds en euros de l’assurance-vie sont garantis. Bien qu’ils soient peu rémunérateurs (- 2 %), ils sont moins risqués. Vous pouvez ainsi vous constituer une épargne pour le compte de votre enfant. Pour limiter au maximum les risques, choisissez la gestion pilotée. L’allocation et la gestion de votre portefeuille seront ainsi assurées par un expert qualifié.

 

Le Livret A

Le Livret A est toujours d’actualité en 2022. De plus, son taux de rémunération a été revalorisé à 2 % au 1er août 2022. Accessible à partir de quelques dizaines d’euros, le Livret A reste un placement dédié aux enfants. Même les adultes y trouvent leur intérêt. Dès le premier anniversaire de la prunelle de vos yeux, ses grands-parents, ses oncles et ses tantes pourront lui envoyer des cadeaux en argent. Des capitaux placés et sécurisés au sein du Livret A.

En ce qui concerne le LDDS ou le livret de développement durable et solidaire, c’est le binôme du Livret A. En raison, ils affichent un taux de rémunération identique : 2 %. Malheureusement, votre enfant ne peut encore bénéficier du LDDS. Explications : c’est un placement dédié aux contribuables, des personnes majeures résidant en France.

Les livrets « jeunes enfants »

En France, les livrets d’épargne sont accessibles à tous. Ils sont classés par catégorie pour éviter la confusion. Les livrets jeunes enfants, par exemple, sont dédiés aux enfants de moins de 12 ans. Au-delà, ils doivent obligatoirement ouvrir un « Livret Jeune ». Dans tous les cas, ces livrets sont fiscalisés. En effet, un livret « jeune enfant » est automatiquement imposé au prélèvement forfaitaire unique (PFU), soit 30 % des intérêts.

Il faut savoir que le livret jeune est réservé aux 12 – 25 ans. Vous pouvez en ouvrir un sur internet via le site web de votre banque. Il est formellement interdit de détenir plusieurs livrets jeunes. En revanche, le Livret A est cumulable avec un Livret Jeune. De plus, le Livret A reste un produit 100 % défiscalisé.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !