Gagner de largent

Gagner de l’argent avec le pet-sitting

Gagner de l’argent avec le pet-sitting

Vous avez peut-être déjà vu, dans les grandes villes en particulier, des personnes promener plusieurs chiens à la fois. Certains sont effectivement propriétaires de plusieurs chiens, en revanche, d’autres le font parce que tout simplement ils en ont fait un métier et ça s’appelle le « pet-sitting ». Autrement dit, c’est du baby-sitting pour animaux et se révèle être un moyen bien original de gagner de l’argent.

Comme son nom l’indique, le pet-sitting consiste à vous occuper d’animaux de compagnie en l’absence de leurs maîtres, que ce soit en allant ponctuellement vous en occuper une ou deux fois par jour au domicile du maître, ou alors en gardant l’animal chez vous.

Cette passion, de plus en plus en vogue, fait gagner énormément d’argent en plus de ne pas avoir l’impression de travailler. Grâce à internet, vous pouvez très facilement entrer en contact avec des personnes cherchant des « pet-sitters ».

Ensuite, en venant nourrir un chat, promener un chien ou même tenir compagnie à n’importe quel animal pendant l’absence de ses propriétaires, vous pouvez vous constituer une source de revenus complémentaire. Brièvement, si vous aimez les animaux, alors ce job est fait pour vous ! Découvrons ensemble comment ça fonctionne.

Qu’est-ce que le pet-sitting ?

Le pet-sitter est, en quelques mots, une personne qui garde ou qui promène les animaux. Cela se fait dans l’optique de répondre à un besoin charnière dans des situations très diverses : le maître part en week-end en famille et ne peut pas emmener son animal ou en vacances dans un lieu où un animal n’est pas admis, le maître se fait hospitalisé ou rencontre des problèmes de mobilité et n’a personne pour s’occuper de son animal de compagnie.

Le pet-sitting est un concept né aux Etats-Unis il y’a quelques années et fait fureur là-bas. Basé sur le même principe que la location de logement entre particuliers, cette solution de garde se présente aujourd’hui comme une véritable alternative à la pension ou au chenil.

Contrairement aux idées reçues, le métier de pet-sitter ne se concentre pas uniquement sur la garde de chiens et de chats, loin de là. Si ces animaux de compagnie demeurent les plus courants, on peut être confronté à des missions d’un tout autre genre, notamment avec l’essor des NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie).

Ainsi, beaucoup de particuliers recherchent désormais des prestataires pour prendre soin de leur furet, d’un lapin, de tortues, de chevaux, de chèvres ou même d’iguanes. Tout en sachant qu’évidemment chacun est libre d’accepter ou de décliner de travailler avec certaines espèces dont vous avez peur ou vous ne maîtrisiez pas les besoins.

En gros, le pet-sitting se décline en plusieurs types d’activités :

  • La garde chez vous : vous faites en quelque sorte office de famille d’accueil pour l’animal, en le gardant chez vous jusqu’au retour de ses maîtres. Pendant cette période, vous devrez évidemment vous en occuper comme s’il s’agissait du vôtre : nourriture, promenades, jeux… etc.
  • La garde à domicile : ici, à l’inverse, vous vous rendez au domicile des propriétaires de l’animal pour vous en occuper. Vous devrez également les nourrir, et les promener si besoin, ainsi qu’éventuellement passer un peu de temps avec eux.
  • La simple promenade : dans ce cas, il ne s’agit pas d’une garde à proprement parler, puisque vous n’aurez qu’à promener les animaux.

En tant que pet-sitter, vos clients comptent sur vous pour que leurs animaux se sentent le mieux possible durant leur absence, et que vous en preniez soin comme eux le font habituellement.

Que dit la loi ?

Commençons par la question fiscale, vous ferez bien, dans un premier temps, de déclarer cette activité en tant que revenu complémentaire afin d’éviter tout litige potentiel avec les impôts. Il faut penser aussi à disposer d’une assurance de responsabilité civile qui vous permettra de vous protéger en cas d’éventuelles déconvenues avec l’animal durant la garde (morsure, fugue ou quelconque autre accident).

Ceci, étant dit, nous pouvons désormais se pencher sur qui peut vraiment garder des animaux contre une rémunération. Dans l’absolu, tout le monde peut devenir pet-sitter. Même un adolescent peut promener un chien pour rendre service à des voisins, des amis ou de la famille.  Cela ne demande pas de connaissance spécifique. Il en va de même si le pet sitter nourrit l’animal et lui rend visite de temps à autre.

En revanche, il est interdit de garder un animal à domicile sans une formation minimale. Le pet sitter doit suivre une formation de 14 heures pour acquérir les connaissances nécessaires aux bons soins des animaux.

Cela lui permet d’obtenir une attestation de connaissances pour les animaux de compagnie d’espèces domestiques : l’ACACED. Si vous gardez un animal de compagnie à domicile contre rémunération sans cette attestation, vous encourez une amende de 7 500 €.

Sachez qu’il existe des formations de pet sitter. Si cela n’est pas indispensable, cette solution peut rassurer les maîtres qui n’ont pas nécessairement envie de confier leur animal à n’importe qui.

Comment faire pour se lancer dans le pet-sitting ?

Comment faire pour se lancer dans le pet-sitting

Dans le but d’obtenir votre premier revenu complémentaire, voici des conseils très utiles pour vous lancer dans cette activité. Dans un premier lieu, nous vous recommandons de déposer des annonces ou de petites affiches dans des endroits spécialisés tels que les animaleries, les agences de voyage ou encore chez les vétérinaires.

En plus d’avoir un bon contact avec les animaux, il faut s’inscrire sur les sites en rapport avec la garde d’animaux entre particuliers et attendre que des personnes intéressées vous contactent. Pour que votre activité vous rapporte plus, il faut tout d’abord cumuler davantage de missions. Dans cette optique, faites en sorte de répondre précisément à toutes les demandes que vous trouvez, en donnant des arguments qui vont en votre faveur (passion pour les animaux, expérience, disponibilité).

Sur les plateformes de mise en relation, prenez le temps de bien compléter votre profil, pour que les utilisateurs puissent rapidement avoir une idée de vos qualités, et vous faire confiance plus instinctivement. N’hésitez pas à mobiliser toutes les astuces qui permettent d’enrichir votre page personnelle : ajout d’un petit texte de présentation, photographie, etc.

Si vous êtes vraiment passionné par les animaux, rien ne vous empêche également de proposer des services plus originaux, qui pourront vous faire gagner plus d’argent. Pour finir ce point, nous prenons soin de vous filer quelques recommandations à suivre avant de vous lancer concrètement dans le pet-sitting :

  • Vous devez disposer d’un logement avec assez de places pour accueillir un animal. Avoir un jardin clôturé est un grand plus !
  • Si vous avez déjà un animal de compagnie il faut s’assurer que la cohabitation se déroulera correctement en faisant les présentations au préalable.
  • Il faut faire attention également à toute la nourriture qui peut être à portée de l’animal. Le mieux est donc ranger son logement avant de commencer.

Comment trouver des animaux à garder ?

Comment trouver des animaux à garder

Au début, n’hésitez pas à user du bouche-à-oreille : parlez-en autour de vous, à votre famille, à vos amis, chez le coiffeur, au café du coin etc. car c’est souvent comme ça que vous allez trouver votre premier client.

En plus, si tout se passe bien avec votre premier client, il parlera sans doute de vous à ses amis qui ont également des animaux. Épluchez aussi les journaux et sites internet de petites annonces tels que Le Bon Coin ou Je Me Propose mais surtout sur ceux qui se sont spécialisé dans l’activité à l’instar de Mr Amino, Animaux-service.com, Animaute ou Yoopies.

Bien sûr, vous pouvez aussi utiliser internet pour gagner de l’argent et pour vous faire connaître ; et là, comme d’habitude, à peu près tous les moyens sont bons. Mettez des annonces sur les réseaux sociaux, sur les forums parlant d’animaux, sur des blogs etc.

En outre, nous partageons avec vous des astuces nécessaires afin de vous trouver des clients plus rapidement :

  • Guettez les vacances scolaires, et plus particulièrement les grandes vacances d’été. C’est la période idéale et propice car c’est évidemment pendant ces périodes qu’il y aura le plus de demandes.
  • Utilisez tous les moyens possibles pour vous faire connaître. Vous pouvez notamment créer une page sur Facebook, reliée à votre profil, et qui vous permettra gratuitement de promouvoir votre nouvelle activité et d’y vanter vos mérites.
  • Sachez vous vendre ! Mettez en avant toute votre expérience. Même la plus petite expérience a son importance.

Sur quels sites pouvez-vous proposer vos services de garde d’animaux ?

En se basant sur une longue liste non exhaustive, nous avons pu la réduire pour vous sélectionner ceux qui nous semblent les plus efficaces :

  • Dogbuddy : Réservé uniquement pour la garde de chien. Le site est présent dans plusieurs pays, c’est une valeur sûre qui vous apportera quelques clients.
  • Animaute : Ouvert à la plupart des animaux de compagnie, Animaute est une très bonne plateforme de mise en relation entre particuliers.
  • Gudog : site uniquement spécialisé pour l’hébergement, la garde de jour ou la promenade de chien.
  • Amimalin : ce site propose la garde, la visite à domicile et la promenade de la plupart des animaux de compagnies.

Combien gagne un pet-sitter ?

Combien gagne un pet-sitter

Les revenus d’un pet sitter ne sont pas très élevés pour en faire un revenu principal, mais cela peut devenir intéressant dans le cadre d’un revenu complémentaire.

Généralement, la facturation de vos clients se fait à la journée, sauf pour les promenades simples où vous pouvez faire une facturation à la promenade ou à l’heure.

Les prix moyens pratiqués ne sont pas extrêmement élevés, et sont applicables à raison de :

  • Promenade : de 7 à 15 € par promenade ;
  • Visite : de 8 à 18 € par visite ;
  • Garde à domicile de 10 à 20 € par jour.

Cela dit, vous pouvez augmenter votre revenu en gardant plusieurs chiens ou chats à la fois. Par ailleurs, tous les frais liés à l’animal (nourriture, éventuels frais de vétérinaire, médicaments etc.) resteront à la charge de votre client.

Les avantages et les inconvénients d’être un pet-sitter

  • Si vous aimez les animaux, alors vous allez avoir l’opportunité de pratiquer un métier lié à l’une de vos passions. Vous allez donc gagner de l’argent pour faire ce que vous aimez, et ça, c’est clair : ça n’a pas de prix !
  • C’est une activité dans laquelle vous conservez une certaine liberté. Vous pourrez choisir en fonction de vos possibilités le nombre et le type d’animaux que vous souhaiterez garder.
    Inconvénients
  • Cette activité n’est pas faite pour tout le monde. Bien qu’elle ne nécessite aucune formation particulière, il faut avoir un minimum d’expérience. L’idéal est que vous ayez déjà, ou déjà eu, des animaux à vous. Ainsi, vous saurez mieux comment vous en occuper.
  • C’est une responsabilité. Un animal est un être vivant doué de sensibilité ! Vous en êtes responsable durant la garde, y compris aux yeux de la loi. Il vous faudra donc être très vigilant.

Conclusion

Vous savez à présent tout ce qu’il faut savoir le pet-sitting. Peut-être souhaitez-vous vous lancer dans cette activité ? Et vous auriez parfaitement raison car c’est un excellent moyen de se faire un complément de revenu. Et si vous êtes fan d’animaux vous joindrez l’utile à l’agréable ! Que demander de plus ?

Nous espérons qu’à travers cet article, avoir répondu dans les plus amples détails à vos attentes et toutes vos interrogations à ce sujet mais surtout avoir réanimé en vous l’envie irrésistible de vous y lancer dans votre passion en vous encourageant à en faire un métier.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !