Immobilier

Les avantages fiscaux de l’investissement LMNP en 2022

Les avantages fiscaux de l’investissement LMNP en 2022

Aujourd’hui, le marché de l’immobilier locatif continue de jouir d’une attractivité locative accrue. En effet, c’est un secteur qui ne cesse de se dynamiser. Par ailleurs, les investisseurs les plus avisés ne cantonnent plus à la location à nu.

Désormais, d’autres voies comme la location meublée sont aussi très attractives. Les avantages de ce type de véhicule de placement sont assez nombreux, surtout en termes de fiscalité. Les épargnants pourront opter pour des régimes d’imposition particuliers encore valables pour l’année 2022. Il est donc conseillé d’en profiter dès maintenant.

Pour en savoir plus sur l’investissement en LMNP

Qu’est-ce que le statut de LMNP ?

Le statut de LMNP ou Loueur en Meublé Non Professionnel est accordé aux propriétaires qui acquièrent un bien neuf ou ancien, destiné à la location.

Ces derniers devront en plus fournir les meubles et les équipements adéquats, suivant les recommandations de la loi. En effet, il ne s’agit seulement de mettre un lit et un canapé. Le logement devrait contenir toutes les ressources nécessaires sans que le locataire n’ait rien à apporter (sauf ses effets personnels).

Par ailleurs, les investisseurs devront respecter un plafond de 23 000 euros de revenus locatifs ou une limite de 50 % des revenus globaux du foyer concerné. En outre, la gestion de l’actif est déléguée à une société spécialisée. Les deux parties devront alors conclure un bail de 9 ans (12 ans pour les résidences tourismes).

 

Quid de la fiscalité ?

Quid de la fiscalité 

Depuis l’entrée en vigueur de ce statut, les avantages fiscaux n’ont pas réellement changé. Tout d’abord, les loyers ne sont pas considérés comme des revenus fonciers. Les propriétaires devront plutôt les déclarer en tant que BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux).

Cela implique alors de faire un choix déterminant pour la réussite de l’investissement des contribuables. Si les charges d’exploitation de ces derniers (primes d’assurance, frais de copropriété, intérêts de crédit, etc.), sont inférieures à la moitié des loyers perçus, il est préférable de se tourner vers le régime micro-BIC. Cela permettra d’obtenir un abattement direct de 50 % sur les recettes locatives (qui ne doivent pas dépasser les 70 000 euros).

D’un autre côté, au-delà de 70 000 euros de loyers annuels, il sera obligatoire de se conformer au régime réel. Cette fois, toutes les charges peuvent être additionnées et la somme pourra être déduite des revenus locatifs à la fin de l’exercice.

À cela s’ajoute également la possibilité d’amortir les murs du bien, les meubles et les équipements. C’est actuellement l’option la plus avantageuse pour réduire son assiette taxable et ainsi booster ses rendements.

Pour conclure, le statut de LMNP a été mis en place pour répondre à des problématiques de logement touchant de nombreux profils de locataires (étudiants, seniors, etc.). Pour stimuler l’offre, les législateurs ont donc décidé de procurer des avantages fiscaux non négligeables pour les investisseurs qui ont tout intérêt à se lancer dès maintenant.

A propos de l'auteur

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !