Immobilier

Coronavirus : quel impact sur les investissements EHPAD ?

Coronavirus : quel impact sur les investissements EHPAD ?

Les Établissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes ou EHPAD constituent depuis quelques années des produits d’investissement qui attirent plus d’un. Et au fur et à mesure que la population de la France vieillit, le taux d’occupation de ce type de logement est, lui aussi, croissant. Mais avec cette pandémie de COVID-19, les EHPAD sont particulièrement touchés.

Principe de base de l’investissement en EHPAD

Le rôle des EHPAD est déjà bien défini dans leur nom. En effet, il s’agit de résidences spécialisées mises en service afin d’accueillir des personnes âgées de plus de 60 ans dont l’état de santé nécessite un accompagnement ou un suivi médical permanent par des professionnels de la santé. Les occupants des EHPAD sont plus privilégiés par rapport à ceux des maisons de retraite de base, et c’est normal, car ils ont besoin de plus d’assistance, étant donné que leur capacité motrice est très limitée et la santé plus fragile. Pour pouvoir bénéficier d’une chambre, chaque senior va devoir payer un loyer, mais les services qui y sont compris lui permettent d’être complètement tranquille. Ces services incluent notamment l’intendance quotidienne, les repas, mais aussi le suivi par des médecins spécialisés.

Pour comprendre comment l’investissement en EHPAD se fait, il faut tout d’abord comprendre que la création d’un tel établissement doit avoir l’approbation du Président du Conseil général et du Préfet de département. Une convention d’une durée de 5 ans est ensuite signée entre les différentes parties concernées. Ce qu’un investisseur achète c’est l’une des chambres de l’EHPAD incluant tout le mobilier et une salle de bain. Une société de gestion se charge de trouver les locataires, de recueillir les loyers et de reverser leurs dividendes aux propriétaires.

Pour en savoir plus sur l'investissement en EHPAD

Pourquoi le coronavirus constitue un danger pour les EHPAD ?

Pour se mettre dans le contexte, le coronavirus, à l’heure où cet article est écrit, a déjà fait plus de 8900 morts en France, et les chiffres ne cessent de grimper. Les personnes âgées représentent une grande part de ces décès, et une grande majorité d’entre elles occupent les EHPAD. Il faut savoir que les individus du troisième âge sont particulièrement vulnérables à ce virus.

Pour mettre encore plus la gravité de la situation en lumière, les dernières estimations parlent de plus de 900 morts en EHPAD, autant de décès qui représentent alors de nombreuses chambres qui se vident petit à petit. Les sociétés de gestion ne peuvent, cependant, pas agir aussi vite qu’elles le souhaitent étant donné la situation de crise actuelle. Il va falloir que les investisseurs soient patients et qu’ils fassent des concessions, car la priorité c’est d’abord de stopper la propagation du virus.

Tant que la pandémie persiste encore donc, la population des EHPAD sera en danger et les décès impacteront de manière conséquente les taux d’occupation. C’est une crise qui nécessite néanmoins la solidarité de tous et le respect des mesures prises par l’État pour protéger la population, surtout les plus vulnérables comme les personnes âgées.

A propos de l'auteur

Bastien

Bastien

Journaliste pour de multiples thématiques d'actualités, j'écris des articles pour Enquête&Débat depuis plusieurs mois.

Dites nous ce que vous en pensez !